Les dits du corbeau noir

CHANSON SOUVENIR : LA DANSE DU LEZARD / QUAND TU NOUS REVIENDRA BRAN DU 2015 30 DECEMBRE

 

La Danse du Lézard A Jim Morrison ; leader des Doors

 

Au poète-chaman, fils du soleil ; au frère de la Grande Déesse...

Au Roi-lézard buvant à la coupe du ciel l'ancien breuvage des mondes...

 

Danse, danse ; danse dans le cercle de feu ;

Une plume à la main, un vent léger au cœur...

Entre dans la voyance, pénètre dans l'errance ;

Danse, danse en mémoire de tes dieux ;

Une plume à la main, un vent léger au cœur...

 

Et tu as dansé dans l'orbe des sables,

Dans la terre ocre du silence ;

Torse nu et rire au vent ; tu as dansé comme un enfant...

Comme toute la terre entière danse

Aux sons d'une musique aux lèvres inconnues !

 

Tu as passé le seuil informulable ;

Tu as posé le masque terrifiant ;

Tu as franchi la porte du temps ;

Visage nu et rayonnant ; dressé sur ton cheval blanc ;

Aux sons d'une musique aux lèvres inconnues !

 

Tu as aimé le grand rire du Serpent ;

Tu es monté sur l'or de ses écailles ;

Le rêve nu, Toi, le Prince du Vivant ;

Tu as chevauché le vieux Serpent

Aux sons d'une musique aux lèvres inconnues !

 

Tu as marché sur la route de l'Ouest

Comme un chaman en quête de tribu ;

l'âme nue, offerte et désirable,

Tu as marché comme un enfant perdu

avec, au cœur, une chanson semblable

Aux sons d'une musique aux lèvres inconnues !

 

Danse, danse, dans l'anneau du soleil

Une plume à la main, un vent léger au cœur...

Ecoute le vieux sage qui scelle en toi l'alliance...
danse, danse, dans la terre de tes vœux ;

Une plume à la main, un vent léger au cœur.... Bran du

 

......................................................................................................................................................................................

 

 

 

QUAND TU NOUS REVIENDRAS.... 1978 Bran du

 

 

 

Je te ferai au creux de la dune un grand lit de sable

 

Je te ferai au travers de mes mains une lampe de lune

 

Je te ferai pour le chaud de ton cœur une couverture d'étoiles

 

Et au foyer de nos bras nous nous réchaufferons...

 

Quand tu nous reviendras...

 

 

 

Je te ferai une île vraie, pleine de fleurs sauvages

 

Je t'inventerai le grand voyage là-haut dans les guérets

 

Je t'apprendrai à lire à deux le livre des digitales

 

Je te mettrai dedans le vase la tendresse en bouquet...

 

Quand tu nous reviendras...

 

 

 

Je bâtirai la fière maison couverte de chaume

 

Je retournerai la terre brune au socle de ma foi

 

J'irai de par tes sentes au genêt de ton cœur

 

Pour y faire la Saint Jean et y mêler nos doigts...

 

Quand tu nous reviendras...

 

 

 

J'irai jeter au vent d'noroît, l'espoir en sa semence

 

Et troubler l'eau des fontaines jalouses de ton visage...

 

J'irai détrôner le Vieux Roi dans Is et ses mouvances

 

Et nous cueillerons la silène aux bordures de nos joies...
Quand tu nous reviendras...

 

 

 

J’appellerai ce temps où claquera le chant de mon métier

 

Et où nous pétrirons ensemble l'argile des bons jours ;

 

Où jaillira un chant profond consacré par l'Amour ;

 

Où en veillées, nous célébrerons les noces d'amitiés...

 

Quand tu nous reviendra...

 

 

 

Je jetterai du sable au vent qui le dispersera ;

 

Comme l'eau nous ferons l'amour jusqu'à la transparence

 

Et pour nous là-haut, dessus la branche, un oiseau chantera

 

Car nous n'aurons plus peur et nous n'aurons plus d'âge...

 

Quand tu nous reviendra...

 

 

 



30/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 548 autres membres