Les dits du corbeau noir

Changement de paradigme sociétal réflexion et matériaux à cet effet 11 02 2015 Bran du

Un Changement de Paradigme.... Réflexion Février 2015 Bran du

 

Comment ne serions-nous pas, en tant que dépositaire d'une sagesse ancestrale née sur notre sol et constitutive de notre mémoire spécifique et singulière, les artisans et les acteurs, les promoteurs et investisseurs, les pionniers et expérimentateurs, d'une société humaine élargie à tout l'univers, à tout le cosmos, à tout le macrocosme ?

 

Comment ne pouvons-nous pas apporter en exemple, en témoignage, en contribution une pensée et des actes en adéquation qui se veulent, en toute conscience, connaissance, lucidité, réalisme et pragmatisme, apporter une part, humble, modeste, mais authentique et exemplaire, à de nouvelles conceptions et visions de soi, de l'autre, des autres, de la nature et de tout le vivant visible ou non ?...

 

Nous souhaitions instaurer nous aussi, en partenariat avec tous les hommes et toutes les femmes de coeur et d'esprit, de nouveaux rapports, de nouvelles relations, qui soient de nature à mettre en oeuvre les équilibres et les harmonies sans lesquels notre société moderne glissera de plus en plus dans le chaos et le précipice abyssal d'une matière arrogante et outrageante pour l'humanité toute entière et livrée à elle-même et à ses phantasmes de possession et de domination...

 

Nos Anciens et Anciennes, sages de "Celtie", nous ont transmis le précieux livre, toujours offert et ouvert, de la Nature afin que nous puissions, en le lisant du bout des doigts du coeur et des yeux, en retirer les leçons et enseignements majeurs ; des axes et des lignes de force aptes à nous conduire et à nous accompagner, sur le chemin de l'Evolution, sans guerres et sans heurts...

 

Avec le concours de toutes les Traditions de Sagesse du monde, nous entendons être des bâtisseurs d'avenir en léguant, ici et maintenant, et à travers ce que nos incarnons, de vrai, de juste, de beau, de vivant, le précieux dépôt reçu de nos Pères et Mères en humanité, en adaptant, actualisant, celui-ci aux besoins et nécessités d'un monde contemporain en pleine mutation-gestation...

 

Science et Tradition sont appelées à se conjuguer au service de la Connaissance et de l'accroissement de Conscience indispensables pour conduire au mieux les transformations individuelles et communautaires

favorisées, o combien, par un retour au "sacré"...

 

La désacralisation et les dogmatismes religieux, idéologiques, politiques, ont coupé l'être de sa vraie nature et l'on éloigné de ses essentialités, de ses fondements existentiels, pour le plonger dans les serres du paraître et de la possession exacerbée et dans les rets du mensonge, de l'orgueil et de la cruauté...

 

Dans la perspective heureuse et confraternelle de 2017, nous aurons à réfléchir mutuellement et a émettre des réflexions et propositions, à donner à voir, à comprendre, à suivre, des valeurs d'exemplarité et les expériences réalisées, pour conjoindre le sens à une Essence ambassadrice de Forces bienveillantes et bienfaisantes, d'Energie aimante et de Lumière "éclairante"...

 

C'est, au coeur et au sein de cette "Celte assemblée", en "devenir d'avenir", ce que je vous propose d'échanger, de découvrir, d'explorer et de partager si vous souhaitez être de cette entreprise individuelle et communautaire, de paix et de solidarité...

 

..................////////.................

 

Partie 2

Un changement de paradigme ( faire notre part en dignité ! )

 

Réflexion Bran du Février 2015

 

Source : Sacrée Croissance de Marie Monique Robin (D.V. D)

 

En bardique introduction :

 

"L'argent qui va croissant fini dans la lune !"

 

"Dans consommation, nous pouvons entendre ; "con" et "sommation" !"

 

"Si la vie nous est capitale, quelle soit lors celle de tous les êtres et de tous les pays !"

 

"Faire face à ce "profil" qui ne sait regarder le monde que de travers...

Le "profil du profit" est de voir le monde à l'envers !"

 

"Faisons du commun des mortels le "comme un" du vivant !"

 

"Faire de nos friches humaines un jardin partagé."

 

"La "spéculation" est sans "intérêt" pour la vie, elle n'enrichit que la pauvreté du coeur et de l'esprit !"

(Spéculum : miroir qui permettait de lire la carte du ciel... Un miroir dans lequel ceux qui spéculent refusent de se regarder face à face !)

 

...........................................................................................................

 

Des Inventaires et des Outils...

 

(Ou comment conjuguer efficacement des hommes, des femmes, des moyens, une conscience éveillée et solidaire et des idées...)

 

Le "vocabulaire" d'une entreprise humaine qui veut offrir, au Verbe de la Création et de l'Evolution, les plus heureuses et efficaces conjugaisons :

 

Résilience / Equilibre et harmonisation / Autonomie - Auto-suffisance et besoins revisités et reconsidérés / Economie locale, sociale, culturelle, énergétique, alimentaire, solidaire / Coopération et mutualisation / Démarche symbiotique / Conscientisation des coeurs et des esprits / Partages, Rencontres et Echanges / Education, apprentissage, formation et information / Monnaie locale / Décroissance et résistance / Intuition et Novation / Courage et audace / Altruisme, Humanisme, Sagesse et Spiritualité / Refus de la "chosification" et de la "marchandisation" de l'humain / Resacralisation de tout le vivant...

 

Un arbre, une simple plante, un brin d'herbe, savent "gérer" leur croissance, s'adapter à leur environnement (plus ou moins favorable) et si possible en symbiose, l'être humain non....

 

Une société qui fonctionne en terme d'opposition, de divergence, de mésentente, d'inadéquation, de compétitivité exacerbée, d'individualisme forcené, d'antagonisme et de dualités sans cesse affrontées, ne saurait en aucun cas prétendre à l'Equilibre et à l'Harmonie qui sont, incontestablement, les deux Piliers de Sagesse les plus indispensables à la Vie...

 

Vouloir croître à tout prix et, au prix de la vie elle-même, c'est être "mort" prématurément !....

La sève de vie ne saurait continuer à se répandre et à s'épancher en de telles branches mortes !...

 

Quelle que soit la nature de l'excès, elle dénature les lois d'équilibre et d'harmonie ne pouvant rien générer d'autre que le chaos !...

 

Les dés de la croissance sont pipés... vive la décroissance !...

 

Bien des économistes et non des moindres interpellent les dirigeants d'un monde en déshérence livré à ses aveuglements et à ses artifices...

 

Ils en appellent à la Résilience , un terme devenu le porte-drapeau d'une intelligence à l'oeuvre en tous nos sens, afin de changer de Cap et d''orientation pour ne pas rejoindre le vide et la béance de nos dramatiques et cruelles illusions...

 

La course à la croissance, ânonnée, sur toutes les ondes, par des politiciens rivés sur le P.I.B et les courbes économiques atteintes d'un lumbago endémique en terme de redressement, épuisent ceux qui courent et se précipitent... vers un précipice !....

 

La "croissance" exerce par ailleurs une pression quasi insoutenable et inflationniste sur l'écologie...

 

"...Est un être "souverain" non celui qui a beaucoup d'argent" mais celui qui a peu de besoins."

"La crise n'est pas technologique, mais humaine." (Un économiste)

 

"Le P.I.B (le Produit Intérieur Brut) mesure tout sauf ce qui est important pour l'humain." R Kennedy

 

La résilience s'impose en terme 1 / d'indignation 2 / de résistance / 3 de mise en oeuvre d'autres modèles de développement, d'autres conceptions socio-économiques...

 

Le Bhoutan, petit pays, (Népal, Tibet...) a instituer le B.I.B soit le Bonheur Intérieur Brut et met tout en oeuvre pour y arriver...

Les enfants sont considérés comme les futurs acteurs d'une résilience salutaire et sont sensibilisés à une économie solidaire, au respect du patrimoine naturel, à la promotion de la culture et aux apprentissages usuels pour répondre à des besoins essentiels...

 

Petit Pays, mais Grand Coeur exemplaire !...

 

A Toronto l'agriculture urbaine et biologique fournit, à moindre prix que tous ceux importés au détriment de l'environnement, 30 % des produits sains (fruits , légumes...) vendus sur les marchés de la ville !

Ces "coopératives" pourvoyeuses d'emplois, de liens sociaux et de dignité, gèrent des centaines de jardins collectifs et partagés...

 

La monnaie locale (2000 dans le monde et une vingtaine en France) est "une monnaie de la vie et non de la mort" (une monnaie pour la relation et l'échange) selon le leader de Palmas ; la monnaie locale en usage à Rosario (capitale mondiale de l'agriculture urbaine) en Argentine qui a su créer tout un quartier solidaire pris en charge et grandement financé par ses habitants dans tous les domaines du partage, du service, de la coopération, de la solidarité, en investissant l'énergie humaine dans l'économique et le social, en créant aussi de trés nombreuses entreprises (également favorisées par le micro crédit, les prêts sans intérêts...) et des centaines d'emplois soutenables...

 

Au 21 è siècle, la monnaie centrale appartiendra au passé et sera remplacée par de multiples monnaies locales (symboles et moyen d'échanges sans spéculation)... La résilience passe aussi par cela !....

 

Pour rappel : la dite spéculation représente aujourd'hui 95 % des transactions mondiales !...

 

La ville de Rosario est le coeur exemplaire du "Mouvement pour une alimentation durable."...

 

C'est tout un ensemble cohérent et efficient d'initiatives en faveur d'une "simplicité volontaire", d'une alimentation soutenable, d'une cohésion sociale, qui oeuvrent déjà de part le monde et ce sont autant de signes positifs et constructifs d'une nouvelle espérance en action...

 

Tous ces acteurs et artisans du vivant et de sa pérénisation démontrent que l'on peut parfaitement et efficacement investir le "champ du possible"...

 

Lorsque qu'une organisation sera en mesure de connecter sur réseaux la totalité ou presque de ces nouveaux entrepreneurs, nous serons bien étonnés et surpris de constater le nombre des réalisations en cours et des expériences intelligemment et solidairement menées sur notre planète redevenant une "maison commune"...

 

Nous sommes salutairement amenés à concevoir et à mettre en pratique une "souveraineté" alimentaire et une "économie solidaire"...

 

Il est des plus regrettable que de telles initiatives ne soient pas, dans la majorité des cas, soutenues par des institutions nationales et internationales, mais cela viendra.... Certains pays, certaines villes, donnent l'exemple...

 

Sachons discerner, dans cette crise que nous traversons, les opportunités à saisir et à mettre en oeuvre pour donner base et fondement à une alternative apte aux changements sociétal planétaire attendu et espéré...

 

On peut parler d'un COMPOST SOCIAL ; (en se rappelant avec humilité que le mot" homme" à pour racine "humus" !!!)

 

Répondre à la croissance démesurée de nos soi-disant besoins demanderait de disposer de trois ou quatre planète supplémentaires !...

 

Comment pouvons-nous continuer à croire en une ressource énergétique illimitée quand nous sommes tributaires de ressources fossiles qui seront un jour épuisées ?...

 

Pauvre planète ! Il est grand temps de mettre à plat ce qui n'est pas, chez, nous, très net !...

 

On peut avoir et légitimement le "souci de l'environnement" ; mais ce n'est pas lui qui en procure, mais ceux qui l'asservissent à leur profit et leurs sous...si !

 

On nous pousse sans cesse à l'achat ; à l'achat à tout prix, mais on paye cela en liberté de vie et de choix sacrifiée par tous les besoins induits !...

 

Voici de quoi "alimenter" en saine nourriture le coeur et l'esprit...

 

"On a bio dire, on a bio faire, c'est du bio qui nous faut !"

 

A plus       Bran du



11/02/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 565 autres membres