Les dits du corbeau noir

CE QU'ILS OU QU'ELLES DISENT DU DRUIDISME (SUITE) 2020 BRAN DU 2605 MAI

 

 Reprise 22 2020 079.JPG

 

 Une assemblée inter druidique en forêt des Carnutes Photo Bran Du

 

 

 

 

Ce qu'ils ou qu'elles disent du druidisme (Suite)

Compilation Bran du 26 05 2020

 

 

Avec Philippe Greffet ( Druide Gwinver)

François Bourrillon (Druide Myrddin Ar Du)

Hervé Papin (Druide Deruos)

Per Vari Kerloc'h (Druide Morgan)

Philippe Carr-Gomm

 

.......................................

 

 

 

 

Etre Druide Aujourd'hui (France 3 Bourgogne)

Avec Philippe Greffet (Druide Gwinver) d'OBOD France....

(Ordre des Bardes, Ovates et Druides)

 

Extraits :

 

« Les druides modernes sont en fait des gens bien intégrés dans la société ; ce sont des gens qui respectent la nature, qui l'honorent et qui accompagnent celle-ci dans les cycles qui l'animent...

 

Etre druide est un travail interne à chacun...

Cela correspond à un moment donné dans sa vie à satisfaire un besoin de spiritualité, de reliance avec la nature...

On devient druide par ce contact avec la nature et en entrant dans un groupe, une école, où l'on reçoit une formation, des enseignements impliquant un passage initiatique...

 

Il suffit de nous contacter et la personne sera amenée pendant un an à découvrir notre pensée et nos activités et si cela lui convient elle pourra entrer dans la clairière et assister et participer aux rites...

Des rites élaborés pour honorer les saisons et pour être en connexion avec la nature...

 

Le druidisme est ouvert et accessible à tous et à toutes...

Etre druide c'est avant tout un passion, ; ce n'est pas un métier...

On n'est ni sorcier, ni jeteur de sort, ni magicien.... »

 

..................................................

 

 

 

Un Druide en Limousin

Avec François Bourrillon Druide Myrddin Ar Du

 

 

Un druide en Limousin : François Bourrillon

https://www.youtube.com/watch?v=BxMCCJOkPas

 

Extraits :

Pour le présentateur, le druidisme apparaît comme étant une véritable vocation, sans dogme, apolitique et sans prosélytisme et très liée à la nature laquelle serait le socle de cette religion fondée sur la recherche de la connaissance.

 

« C'est le côté proche de la nature, c'est le côté magique de la chose, c'est une sensation de plénitude dans l'existence et cela m'a parlé immédiatement ; c'est le sentiment d'être en phase avec la vie, avec la terre, avec les éléments, et cela m'a parlé tout de suite....

On n'est pas assujetti à la notion de péché originel ; nous n'avons pas besoin d'expier quoi que ce soit... On est censé être heureux, libre et serein...

Il y a une notion d'aide et d'entraide entre les gens...

L'argent n'a pas sa place au sein du druidisme... »

 

Il s'agit aussi de  « Remettre l'homme à sa juste place de maillon d'un grand tout. »

......................................

 

 

Phos Kaouenn Gwenn Samaisd 11 2019 029.jpg
Le druide Deruos photo Kawouenn Gwenn

 

 

Des Druides à Bibracte pour célébrer une grande fête celtique https://www.dailymotion.com/video/x7ngwsh Avec Hervé Papin (Druide Deruos)

Extraits :

« Etre druide en 2019, c'est s'occuper avant tout d'une petite communauté de personnes qui pratiquent le druidisme et donc organiser la vie de cette communauté ; c'est aussi s'occuper des rituels ; ceux des fêtes du calendrier celtique, mais aussi les rituels liés au mariage, à la présentation aux dieux, aux rites de passage... C'est une religion, mais nous préférons plutôt parler de spiritualité. On tient à marquer l'aspect reconnexion ; reconnexion avec les cycles, le temps, l'arbre, les sources, avec la terre... »

...............

 

Divers et druide oct 2018 085pm.jpg
Le Druide Per Vari Kerloc'h

 

Potageco (un jardin bio intérioeur) Vu par le grand druide de Bretagne Avec Per Vari Kerloc'h (Druide Morgan) https://www.youtube.com/watch?v=oX4MbA1yWHE

« La nature dans la philosophie druidique est très importante parce que l'on en fait partie, que l'on ne peut se détacher d'elle...Nous faisons partie d'elle, notre vie en fait partie...

Dans le rapport que l'on a avec la nature, on se cherche aussi, on cherche une forme d'harmonie. Regarder le cycle de la vie est une manière de se ressourcer... Je pense que l'on retrouve la notion de cycle, la notion d'équilibre qui sont au centre de la philosophie druidique...

C'est tout un cycle qui va permettre de se comprendre de trouver un but existentiel. Il est important de garder ce contact avec la nature, avec les grandes lois de l'Univers, les grands cycles de la vie, des saisons, de la terre qui prodigue ses richesses à celui qui veut bien s'arrêter pour la contempler et apprendre à s'en servir... »

.............................................

 

Divers Juin 2019 020pm.jpg
Le Druide Philipp Carr-Gomm



Le druidisme Un appel à la créativité Philipp Carr-Gomm et Myrdhin

https://www.youtube.com/watch?v=j9GyzyOr9_M

 

Philippe Carr-Gomm : méditation contée accompagnée à la harpe...(Le druide Philip Carr-Gomm est l'ancien responsable de l'OBOD.)

 

« Les différences sont plus intéressantes que les similitudes.)  P Carr Gomm

 

Imaginez que vous êtes dans une clairière, dans le sanctuaire avec sous nos pieds la bonne terre, la puissance de la terre et, autour de nous, des arbres bien enracinés qui procurent uns sentiment de protection, de calme... Et puis, on regarde les astres dans le ciel...

L'esprit de l'Awen coule partout , on sent la force vitale qui anime notre corps et nous sommes remplis de joie, de clarté, de beauté...lors, on prie chaque déesse, chaque dieu...afin que nous soyons toujours ainsi éclairés...

On peut retourner à cette clairière n'importe quand, quand on le veut...

 

Le druidisme selon mes perspectives... (Je peux suggérer quelques idées à ce sujet et j'espère qu'elles seront utiles.)..

Au sujet du druidisme, il y a eu beaucoup de travail réalisé au cours de ces 30 dernières années, surtout en Angleterre et dans les pays anglophones, (je ne sais pas pour le côté français) notamment sur l'Histoire et sur « l'image » du druidisme, sur les enseignements sur « ce que c'est » que le druidisme...

Maintenant, ce que je sens, c'est qu'il y a un nouveau courant qui arrive qui nous invite à prendre le chemin de l'art plutôt que celui de la science laquelle pose des questions, cherche les faits, la certitude.... Souvent dans le chemin spirituel, on se lance avec, nous invite ) cette attitude, avec ce désir de comprendre les choses (qu'est-ce que cela veut dire la vie, ma vie ?...)

 

Ce que je sens qui arrive c'est ce courant qui nous appelle à la créativité, à prendre les graines, les semences, les idées, les énergies qu'on trouve dans le druidisme et ailleurs aussi et de les faire pousser, germer,dans de nouvelles directions...

 

J'ai, par la prière, demandé aux esprits pendant des années une méthode simple de méditation que nous pouvons partager avec tout le monde...Et cela m'a été donné et ce de façon très simple, très naturelle....

 

Pourquoi les choses et ce courant s'amplifient maintenant ?

Parce que l'on a déraciné 5 défauts, 5 démons, qui hantaient le druidisme jusqu'alors et qui sont toutes liées : la question de race, de celtisisme, de continuité, de pureté et celle de l'authenticité...

 

Le druidisme ce n'est pas dans le sang, ce n'est pas raciale...Il n'y a pas de race celtique...

 

Le terme de « celtique », de « celticité » sont des termes auxquels nous devons nous confronter....Se demander si ce que nous faisons est « celtique » est un faux problème...

 

De même que la notion de pureté est à revisiter. Dans la nature la pureté c'est la mort! Il ne faut pas chercher une pureté absolu qui n'existe pas, mais célébrer les « mélanges »... ce sont les mélanges, les combinaisons, qui nous intéressent... Cela est un ouvrage d'art, non de science...

 

La « continuité » : s'affranchir du complexe d'infériorité des druides (idem pour le complexe d'authenticité.)

La plus grande partie de ce que l'on fait et pratique en druidisme a été créé dans les deux derniers siècles de notre ère...

 

C'est certes une Tradition,mais une Tradition récente donc...

Les Traditions perpétuées pendant de longues années montrent que de siècle en siècle elles entassent des interprétations qui deviennent assez pesantes...

 

Nous sommes et c'est positif un mouvement assez jeune, assez « frais » tout en étant dépositaire des graines et des semences du

passé... Et cela nous suffit. Quand nous œuvrons dans une dimension artistique, il nous suffit de l'un de ces grains, de l'une de ses semences...

 

Quand on œuvre scientifiquement on a besoin de beaucoup de faits, de beaucoup de renseignements alors qu'on peut méditer tous les jours sur le chaudron de l'Awen et s'ouvrir à celui-ci est a son abondance...

 

On est libéré du fardeau du passé tout en étant connecté en certains endroits à des racines anciennes...

 

On peut puiser dans la poésie des Anciens comme dans des racines qui n'existent pas dans le monde physique

Notre Tradition est une tradition spirituelle qui a sa source dans le monde divin, dans l'Autre-Monde (Et pourquoi ne pourrions-nous pas aller là-bas pour y puiser l'inspiration, la connaissance?)...

 

 

Dans le druidisme, nous sommes dans la cuisine et non dans le restaurant. Dans le restaurant tout a été fait, bien préparé et nous sommes servis ; c'est comme dans les religions du livre... Alors que nous, nous avons tout à faire, à refaire à chaque fois, à porter à évolution et à innover...

 

Nous avons dans notre cuisine les ingrédients nécessaires : les histoires, les contes, les légendes, les rituels, les connaissances, les plantes, les astres, les lieux sacrés, les énergies...

Nous avons tout le dépôt contenu dans le Chaudron de science et de poésie et de plus, nous recevons de l'Awen les intuitions et inspirations...

 

5è défaut : le complexe d'authenticité :

 

A bien regarder le druidisme qui s'est reformé au 18è et 19è siècle a peu de chose qui relèvent d'une authenticité de pratiques et de conceptions attestées par des chercheurs compétents...

La notion d'authenticité est donc grandement à relativiser !...

Etudier d'autres relions nous aide à résoudre certains de nos problèmes....

En fait, chaque religion est créée à partir d'éléments empruntés aux autres...

 

La tradition druidique est aussi identique que d'autres chemins spirituels...

 

Maintenant nous sommes dans une période très très intéressante

que nous abordons en tant que « citoyens du monde » tout en ayant besoin d'avoir nos racines implantées dans un terroir spécifique......

 

Le druidisme de l'OBOD est un druidisme universaliste et il est bien placé dans l'époque où nous sommes...(Un druidisme attaché aux essentialités d'une Tradition première, universelle.)

 

On peut être ancré dans le druidisme et se nourrir des apports d'autres traditions...

 

Un arbre à beaucoup de racines et beaucoup de branches, mais un seul tronc, un seul axe vertical !...Il y a dans l'arbre une idée d'unification universelle...

 

Les graines, les semences que nous trouvons dans les chants, les textes, les récits soit très anciens ou plus récents

 

Avec le mouvement, le son, l'image,la respiration et la conscience

contenu dans ces textes avec donc ces « outils », on peut construire et bâtir de nouvelles idées et mettre en œuvre des pratique...

 

Le chaudron de Taliésin est un chaudron puissant dans lequel se trouvent tous les dépôts dont nous avons besoin et avec lesquelles nous pouvons réaliser notre ouvrage de vie...

 

...................................

 

 

Phos Kaouenn Gwenn Samaisd 11 2019 154.jpg
Assemblée autour du Druide Deruos photo Kaoeunn Gwenn



28/05/2020
1 Poster un commentaire