Les dits du corbeau noir

CA VA BARDER ! REFLEXIONS ALAN DIT BRAN DU 2018 16 03 MARS

 coucher soleil dahouet 04 07 2017 034pm.jpg

 Photo Bran du

 

 

 

Ca Va Barder !

Bran du 16 Mars 2018



On peut s'accorder, (mais il y a des exceptions recevables) sur le fait que, Traditionnellement, (ce qui est un entendement presque universel), à l'origine de la « création du monde, de l'Univers) ; ce que l'on appelle les cosmogénèses ; il y ait eu ce que l'on désigne symboliquement un Verbe, un Logos, une Vibration originelle à la fois lumineuse et sonore...

Soit, la manifestation cosmique du Un ou encore du Point Source de tout jaillissement ou ruissellement ou écoulement en provenance de cette mystérieuse et extraordinaire émanation que certains n'ont pas hésité, dans le temps et l'espace de tout continent, a qualifier de Divin et de Sacré !...



Il est vrai aussi que les concepts physiques, astronomiques, quantiques et autant métaphysiques que spirituelles s'acheminent, en convergence d'approche et de conception, d'un seuil cohérent de compréhension et de correspondance face aux questions essentielles et fondamentales que chaque réponse élargi davantage encore dans son infinitude !...



Bref, si nous considérons de même que le Verbe ou Logos est l'Expression initiale de toutes les formes d'expression, de formulation, d'émission, de radiation, émises depuis que Cela s'est manifesté, nous pouvons admettre que le Son et la Lumière ont enfanté notre Univers et donc que nous sommes aussi une forme de manifestation parfois très, voire trop, sonore et quelque fois, plus rarement, lumineuse, en émanant !...



Partant de ce postulat envisagé et considérons alors que notre existence se devrait être en permanence un « Son et Lumière » individuel ou encore inscrit dans une chorégraphie d'ensemble mettant en symbiose les uns avec les autres !...

 

(Les bases de ceci reposant sur les notions certes précaires d'équilibre et d'harmonie, de concorde, d'accord et de cohérence et aussi, tant qu'à bien faire, dans l'inscription mythique et archétypale d'un Centre régulateur et médiateur implanté au cœur même d'une Circonférence de liberté, de responsabilité, de désir, de volonté, de lucidité et de conscience

(J'en oublie, mais avec cela il y a déjà de qui «bien faire»!)...

 

Tout ceci exprimé en forme d'images peut se transposer avec intelligence et sensibilité au cœur de chacun et de chacune ; cette reconnexion salutaire individuelle pouvant par la suite s'étendre à une communauté etc...

 

L'éloignement (dont nous parlait Nietzsche) dans lequel nous vivons (survivons plutôt) par rapport à nos essentialités existentielles et nos besoins biologiques les plus sains et les plus naturels est tel que nous nous sommes transformés peu à peu en électron libre privé de noyau et donc de centre d'où nôtre « ex-centricité » laquelle malheureusement n'est pas de nature, ici, fantaisiste !...

 

 

 

coucher soleil dahouet 04 07 2017 057pm.jpg



Bien faire ! Quitte à me répéter, sans vous lasser les méninges, l’étymologie du terme «faire» se rapporte à une «action «poétique» si l'on en croit la langue Grecque !...



La lutte des « potes de terre » contre le pot de fer prend ici une toute autre dimension et signification, car il s'agit alors d’œuvrer poétiquement et ensemble à ré-poétiser le monde et à travers cela lui restituer ses valeurs d'émerveillement et d'enchantement ; rien que cela, mais tout cela !



Envasés dans l'estuaire, ô combien pollué à tous les niveaux d'entendement, pataugeant moralement, physiquement et psychiquement dans nos boues environnementales et mentales, dans nos limons illusoires et dans l'argile pétrifié d'orgueil, de cruauté et de mensonge que nous avons amassé aux débouchures du dernier millénaire, nous ne connaissons plus la transparence des sources et n'entendons plus le chant de leur limpide écoulement !...

 

Ce que charrie d'absurdité, de bêtise, d'arrogance, d'indifférence, d'individualisme forcené, de compétitivité destructrice, d'idéologies instrumentant la peur et l'ignorance, l'obéissance à tout prix vis-à-vis toute domination et servilité ; tout ce cloaque accumulé de siècle en siècle, se déverse dans l'océan de nos vies avec toutes les fâcheuses et souvent dramatiques conséquences que nous savons (et voulons ignorer bien souvent!)...



Nous sommes donc des hommes et des femmes « de boue », mais peinant encore à se remettre debout !....

 

 

coucher soleil dahouet 04 07 2017 031pm.jpg



Je n'oublie pas, non plus, que le mot « homme » vient « d'humus » ; terme qui a donné aussi « humble et humilité » ce qui serait urgent de reconnecter vu l'état des lieux et des situations !...



Comprendre « l'arbre symbolique » que nous sommes implique de revenir au « terreau », à savoir que nous sommes des animaux « terriens » nés de l'eau et que, sans elle et sans la terre en laquelle elle circule et sur laquelle elle se déverse, nous ne serions déjà plus de ce monde depuis fort longtemps !...



Terre et eau donc pour que soient « vivant », séparément, momentanément et parfois durablement ensemble, la Femme et l'Homme ; Homme et Femme, qui, en Somme, forment l'ETRE ; l'Etre accompli, réalisé, épanoui, accordé, concordant et progressant symbiotiquement par des entendements et des avancées majeures, (cette heureuse « progression » s'appelle le bonheur) ; ce dont je doute fort qu'il soit, en ce monde, déjà advenu ou alors à titre pionnier, expérimental, discret et ingénu !...



Nous sommes aussi des « sujets » composées d'os et de chair, de différents organes et tissus, avec du sang qui circule à l'intérieur...

Nous sommes paraît-il doués de sensibilité et dotés en intelligence ce dont je m'autorise souvent à douter vu l'emploi et l'usage que nous faisons de cette faculté !...

 

Nous sommes destinés à une vie éphémère soumise à des aléas variés et divers et en majorité inconnus...

 

Nous ne savons pas comment nous fonctionnons biologiquement et méconnaissons les mécanismes que nous mettons en œuvre et duquel nous dépendons pour notre « croissance » et l'occupation sociale (la plus juste et équitable place), la place la plus adaptée à notre bien-être et à celui de nos semblables (l'extension aux autres règnes vaut aussi!)...

 

A cela, ajoutons que, de surcroît donc, l'on ne nous a pas appris comment communiquer au mieux avec soi-même, l'autre, tous les autres et tout ce qui nous entoure de visible ou non !...



Cela fait au total un monceau d'handicaps dont nous héritons avant même que d'avoir poussé notre premier cri !

 

 

 

coucher soleil dahouet 04 07 2017 051pm.jpg

 


….////.....

 



"Sujets" nous sommes donc ; sujets de notre « Majesté », mais de quelle « Majesté » s'agit-il réellement ?...

Peut-être bien d'une « Majesté Souveraine » laquelle pourrait bien être hautement, authentiquement et pleinement figurée par une Essence, une Matrice ou Forme matricielle ; elle aussi autant divine que sacrée ?...

 

Cette Entité « souveraine » ; (qui nous offre pour marraines des fées !) est aussi une Reine ; une Reine qui a la Vie pour Royaume et qui règne en « Majesté» sur tout ce qui existe, existera et aura existé !...



Cette Femme, ce « Féminin » octroi à l'Homme digne de ce nom ; l'Homme en dignité, au Féminin de l'Homme enceint en sa « virilité », les « Clefs du Royaume » ; de son « Royaume intérieur » et par extension de tout « royaume » à ses capacités et facultés, volontairement confié...



Ce qui implique (toujours) pour cet Homme, pour cet Être en devenir, qu'il ait été choisi et Elu par la Dame en vertu(s)... d'Amour !...



Retenu (sélectionné pourrait-on dire) pour son courage, sa droiture, sa bravoure, il pourra lors ceindre la couronne ; il deviendra alors le couronné de soleil, de lune, d'aurore, d'étoiles et d'azur...



Mais, il sevra bien peser la charge que lui vaut cette « royauté » dont il sera l'obligé devant assumer un règne sous lequel s'exercent le don, la bonté et la générosité, la libre répartition des biens et des richesses au sein d'une population de « sujets » ; tout cela dont il devra assurer le meilleur bien être possible en veillant sans cesse à instaurer l'harmonie et à rétablir les équilibres...

On attendra de lui la fécondité, la paix et l'abondance et la terre, à lui confiée et tout ce qu'elle porte et peut apporter, devront demeurer des plus paisibles et des plus prospères !...



Avant même que cela s'opère et trouve sa réalisation plénière, il lui faudra d'abord en lui-même instaurer un territoire par la sagesse gouvernée ; alors seulement, cette régence intérieure réalisée, tout son entour par vertu d'aimance et d'amour, en sera, lui aussi, bénéficiaire...



Cette Majesté ou Souveraineté ; certains, assez nombreux ma fois, l'appellent la Terre-Mère... Ils en sont et elles en sont de même, les « humbles » servants et les « heureux » serviteurs et ce, autant de corps, de pensée, d'acte, d'esprit, d'âme, que de cœur !



........................ A SUIVRE

 

 

coucher soleil dahouet 04 07 2017 054pm.jpg



16/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 502 autres membres