Les dits du corbeau noir

C La quête du Graal Christian TUAL

 

greves erquy st pabu 08 03 2015 051pm.jpg
Gravure Christian Tual

 

Christian TUAL   Passeur d'horizon et de lumière...

 

Préface             Bran du             Mars 2015

 

Christian Tual est un artiste peintre... "Passeur d'horizon" est aussi son nom...

Son oeuvre est une quête incessante pour l'être ; une "enquêtre" permanente sur le sens et l'Essence de l'existence et la recherche de résolutions satisfaisantes, d'entendement sincères, de profondes compréhensions, face aux nombreuses interpellations que l'homme se pose en toute conscience....

 

C'est un "cheminant", inlassable et exigeant envers lui-même et son art ; qui déroule sa pensée comme un fleuve serpente vers l'océan, épousant les berges et les rives qui bordent ses écoulements en déposant ici et là un précieux limon de beauté et d'enseignement...

 

Musicien, photographe, pratiquant l'écriture, dispensant diverses techniques artistiques, Christian Tual a été aussi pendant dix sept années de sa vie un graveur en compagnie de "maîtres" tels que Xavier de Langlais et Carmelo de la Pinta ; tous deux fortement et bellement épris de la "Matière celtique"...

 

C'est une oeuvre riche, abondante, variée, authentique, qu'il a ainsi réalisé et qu'il poursuit avec les forces et énergies qui sont celles des "Navigateurs de l'Esprit"....

 

Voici quelques gravures extraites de sa collection personnelle qui illustrent sa "quête du Graal" ; quête accompagnée de mots et de pensées interpellatives et de poétiques et très humaines "visions"...

 

............... /////////////////// ...............

 

 

greves erquy st pabu 08 03 2015 031pm.jpg
Christian Tual

 

Texte "introductif"   Bran du    Mars 2015

 

1 /

Le ciel déploie ses ailes

Comme le Triskell, ses trois voiles

Qui se soulèvent et dévoilent

L'arbre au sein de l'Arbre, vivant et éternel....

 

2 /

L'Arbre aussi soulève ses ailes

Qui sont feuilles d'or aux dix mille éclats...

C'est l'Arbre de la Loi dont la sève souveraine

S'épanche dans les rameaux de la paix et de la joie...

 

3 /

Ils sont deux, les oiseaux aux rémiges vermeilles ;

Ils sont deux, mais porteurs du Trois...
De Celui-ci naîtra, entre la terre et le ciel,

L'embryon de soleil appelé l'Enfant-Roi....

 

4 /

L'horizon n'est plus qu'un immense incendie ;

Ce ne sont plus que braises et flammes de vie ;

Un monde où le crépuscule fomente les étincelles

D'un immense foyer aux lueurs universelles...

 

greves erquy st pabu 08 03 2015 053pm.jpg

Christian Tual

 

5 /

L'oiseau encore - une âme sous ses ailes -

Toujours à recoudre le jour avec la nuit ;

A chercher le passage qui, dans les Ténèbres, luit ;

A transpercer les pluies de son bec arc-en-ciel...

 

6 /

L'Initié sait, sous la montagne, l'étroit tunnel

Qui s'enfonce dans l'espace et le temps...

Il sait l'instant ; ce frère de l'éternel,

Où l'Homme, de la Lumière, devient le passant ...

 

7 /

Il sait depuis longtemps le verger aux pommes d'or ;

La demeure secrète d'un très vieux Serpent

Qui, au delà des affres aux emprises de mort,

Conduit, sous le pommier, la ferveur des aimants...

 

8 /

Lors se dresse la Coupe toute ciselée d'Amour

Qui déverse, en son bord, le breuvage vivant ;

L'élixir des amants qui savent aimer toujours,

Par le don de l'Esprit et celui de leur sang...

 

9 /

Ceux-là lanceront leur barque sur la mer ;

Feront de leur coeur un immense continent ;

A leur front rayonnera le signe trinitaire

Appelant l'Etoile au rendez-vous des vents...

 

La vague neuvième leur ouvrira la porte...

 

Vivants, ils seront, le plus immensément...

Portés par les eaux, porteuses de Lumière,

Nous saurons, par eux, de l'Univers, le chant...

Et l'Ame sous l'oiseau leur fera Celte escorte...

 

 

.............///////////////////.............

 

 

Gravures et textes d'accompagnement des gravures : Christian TUAL

 

ch TUAL 2 08 03 2015 009pm.jpg

 

Uns

 

Symbole de l'unité, de la fusion des deux Principes (masculin et féminin) et grâce à leur union, le passage de l'obscurité vers la lumière.....

 

ch TUAL 2 08 03 2015 008pm.jpg

 

Renaissance

 

Cette image n'est que le pâle reflet d'une Réalité beaucoup plus profonde puisqu'elle constitue l'un des mystères de la vie : la Renaissance comme l'enseigne la Nature à travers ses cycles, ses rythmes, ses saisons, ses vies et ses morts !

 

ch TUAL 2 08 03 2015 007pm.jpg

 

Embrasement

 

Cette oeuvre voudrait vous parler le langage des grands horizons qui sont comme la promesse des voyages dont nous rêvons tous vers un Ailleurs.

 

ch TUAL 2 08 03 2015 006pm.jpg

 

 

De l'autre côté du Voile

 

 

Bien haut dans un ciel tourmenté, se dresse une arche baignant dans une lumière dorée, véritable arc de triomphe au centre duquel un soleil irradie en projetant sept rayons.

 

Autour de l'arche, s'enroule dans une spirale en forme de "S" inversé, un éperon rocheux émergeant d'une mer démontée dont les vagues écumantes s'inscrivent dans le dynamisme de la composition. Les effets de la matière jouent ici un rôle prépondérant pour essayer de traduire à la fois la dureté de ce monde ainsi que le déchaînement des forces naturelles en nous comme à l'extérieur de nous-mêmes.

 

Rien n'est stable dans cette image hormis l'arche qui semble immuable au milieu de ce déchaînement d'énergies et de forces qui représente l'instabilité et l'impermanence de ce monde. A l'inverse, le monde véritable lui, est immuable et l'arche est la porte qui permet d'y accéder. C'est pourquoi elle seule, est stable.

 

Le soleil aux sept rayons représente la lumière originelle qui rayonne sans cesse et nous invite au retour. Le chiffre 7 est le chiffre divin et représente les sept aspects de la création originelle. L'un de ces rayons influence plus particulièrement la sphère terrestre. Dans l'axe de ce rayon, trois goélands semblent aspirés par la lumière : ils symbolisent le désir de lumière qui gît en chaque homme même lorsque celui-ci est enfoui et que nous ne nous savons pas encore appelés. A gauche, deux autres goélands plus petits, symbolisent l'aspiration de l'âme qui n'a pas encore trouvé le chemin du retour.

 

Le titre de cette gravure évoque le point où tout chercheur parvient un jour lorsqu'il se sent attiré vers la lumière et qu'il ose enfin soulever le voile de l'illusion qui lui cachait la vision véritable. De l'autre côté du voile, on ne peut rien en dire et encore moins le représenter car il s'agit du "Sans forme" et du "Sans nom".

 

ch TUAL 2 08 03 2015 003pm.jpg

 

Le passage

 

 

Lorsque les éléments se déchaînent à l'extérieur comme à l'intérieur de nous-mêmes, nous sommes conduits à rechercher le passage au travers du fleuve tumultueux de l'existence.

Parfois, une lumière luit à l'horizon et les cieux s'entrouvent un instant comme une promesse. Pour celui qui entrevoit cette vision, elle devient riche d'espoir dans un quotidien souvent difficile.

 

 

greves erquy st pabu 08 03 2015 039pm.jpg

 

Avallon

 

 

Dans un ciel embrasé se dresse l'arbre sacré des druides qui venaient y cueillir le gui suspendu entre ciel et terre. Cette plante échappe à l'attraction terrestre et a des particularités thérapeutiques très intéressantes et très spécifiques (Rudolf Steiner en a beaucoup parlé).

Le pommier représente ce qui est ancien, la Tradition.

On le rencontre en abondance dans nos régions et c'est aussi la raison pour laquelle on peut l'imaginer arbre mythique en l'île d'Avallon. Il se reflète dans un lac tel un miroir.

Le reflet représente le côté narcissique des choses et symbolise aussi la dualité : une image réelle et son double irréel qui n'a pas d'existence véritable. Lorsque le Véritable en nous s'efface, que reste-t-il sur la surface des eaux ?

 

La porte au creux de l'arbre invite à passer au-delà des apparences. Avallon en ce sens n'est que le monde des transitions. Lorsque son rôle sera achevé, il est probable qu'il disparaîtra.

N'est-il pas dit dans la légende, que le roi Arthur n'est pas mort, qu'il s'est simplement réfugié en l'île d'Avallon et que lorsque les temps seront venus, il reviendra rétablir sa royauté dans le royaume de Logres ?

 

Les mégalithes renforcent le symbolisme celtique de l'image.

Ils sont autant de présences silencieuses, témoins d'une époque révolue, mais qui nous parle cependant toujours un langage direct. Le granit a une vibration très élevée et il est à présent communément admis que la civilisation mégalithique bien antérieure au celtisme était d'un niveau avancé.

 

Plusieurs auteurs prétendent même que certains monuments mégalithiques étaient de véritables temples astronomiques et que les anciens les utilisaient pour concentrer l'énergie et travailler avec elle telles des aiguilles d'acupuncture placées sur les méridiens ou le long de l'épine dorsale de notre mère terrestre. N'existe-t-il pas encore de nos jours certains lieux cosmotelluriques particulièrement sensibles ?

 

greves erquy st pabu 08 03 2015 050pm.jpg

 

La quête du Graal

 

 

La légende du Saint Graal est porteuse d'un langage symbolique qui s'adresse à l'âme qui cherche. Elle parle à notre imaginaire et appartient au patrimoine des peuples marqués par le celtisme.

 

greves erquy st pabu 08 03 2015 052pm.jpg

 

Les deux sphères inversées représentent le monde inférieur et le monde supérieur. Au centre de la sphère supérieure, la coupe du Graal ornée de motifs celtiques et notamment du triskell, symbole de trinité, diffuse vers le bas l'Energie, le Prana, la nourriture céleste. De cette coupe qui est aussi un réceptacle, s'élève un disque d'or, symbole de l'énergie divine.

La coupe reçoit cette énergie pour ensuite la répandre.

 

Au milieu de la coupe, se dresse la citadelle imprenable, le château du Saint Graal qui constitue l'aboutissement de la quête des chevaliers du Saint Graal. Bien que le monde inférieur soit un monde fermé, les énergies d'en Haut parviennent tout de même à le traverser.

 

Un couple représentant les deux polarités (masculin-féminin) reçoit ces énergies. Ils ont escaladé une haute montagne ce qui laisse supposer qu'il s'agit d'initiés ; c'est à dire qu'ils ont laissé derrière eux tout ce qui les enchaînait à la matière pour, à présent, se diriger exclusivement vers les choses spirituelles.

C'est pourquoi ils sont déjà parvenus au sommet de ce monde terrestre.

 

Les entrelacs celtiques et les "matières" font penser à un vieux parchemin pour nous rappeler que cette légende est ancienne et que les contes et les légendes ont toujours été un des moyens de transmission de l'enseignement universel.

 

greves erquy st pabu 08 03 2015 041pm.jpg

 

Tintagell

 

 

Cette image d'inspiration résolument celtique nous entraîne dans un monde mythique qui a influencé et bercé l'imaginaire de l'Occident durant des siècles.

 

Qui d'entre nous n'a pas été fasciné dans sa tendre enfance par les héros

des grands romans d'aventure du moyen-âge ?

Qui n'a pas été bouleversé par les amours de Tristan et Iseult,

les aventures de Brendan le navigateur,

la quête célestielle des chevaliers du roi Arthur ?

 

Et nous nous embarquons avec eux sur cette nef qui vogue de Grande-Bretagne en petite Bretagne. Je vois Merlin l'enchanteur et les fiers chevaliers d'Arthur scrutant l'horizon en quête de nouvelles aventures, Tristan cinglant vers d'autres cieux plus cléments en route vers son fatal destin ou encore Brendan accostant sur les rivages tant aimés.

Je vois Guenièvre et le roi Arthur entourés de leurs fidèles compagnons en leur cour de Cornouailles au château de Tintagell

.

Mais déjà cette vision s'estompe et Tintagell n'est plus que ruines baignant dans une lumière dorée. Pourtant, cette puissante évocation ne cesse de me hanter sans doute parce que chacun de ces héros est une partie de moi-même qui m'invite sans cesse à me retourner vers ce qui reste encore en moi de soif d'aventure, d'élans de grandeur, et de rêves inassouvis.

 

ch TUAL 2 08 03 2015 002pm.jpg

 

La première porte

 

 

 

Mythologies, contes et légendes parlent de sept sphères qui s'interpénètrent, de sept champs de conscience formant l'Univers

 

Actuellement, l'humanité dans son immense majorité ne participerait qu'au septième aspect de cette totalité bien que les rayonnements électromagnétiques des six autres sphères       

l' interpénètrent.

 

Il est également courant de parler des sept marches, des sept régents, des sept foyers ou encore de sept portes permettant l'accès à cette septuplicité.

 

Cette première porte symbolise donc le passage de notre champ de vie à celui qui lui est le plus proche sur le plan vibratoire

(le sixième domaine cosmique). On pourrait aussi imaginer cette porte comme l'accès à un nouveau plan de conscience par rapport à celui dans lequel nous vivons.

La sphère rouge-orangée entre les deux portes symbolise le principe animateur et le foyer de conscience de ce nouveau champ de vie. De même que les sept sphères s'interpénètrent, de même en est-il des sept soleils.

 

Au-delà, le cerveau humain est incapable de pénétrer, mais l'on peut aisément imaginer qu'il existe une intelligence et une dimension que l'on pourrait désigner comme le TAO, ou encore CELA, ou encore le NON MANIFESTE.

 

Cela échappe à toute représentation ou à toute spéculation ; tenter d'en définir le sens serait aussi vain que de compter les étoiles du ciel.

 

Sous la sphère, des lignes de forces se dégagent :

elles représentent les vibrations ainsi que les énergies et les tourbillons existants d'un champ de vie à l'autre.

Il n'est certes pas aisé de passer d'un état dans l'autre et bien peu d'entre nous y ont accès.

 

greves erquy st pabu 08 03 2015 046pm.jpg
Christian Tual



10/03/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi