Les dits du corbeau noir

C J JUNG (Le Livre Rouge) partie I présentation

Liber Novus... le Livre Rouge... JUNG approches Bran du Juillet 2014

(œuvre de compilation réalisée et commentée par Sonu Shamdasani)

 

« Le réveil du souffle spirituel est le secret pour éveiller à la vie. » Gustav Meyrink

 

Cet ouvrage est une bataille entre le monde réel et celui de l'esprit...

Plane au-dessus du livre l'ombre de l'éternité...

 

« Il faut forger sa mythologie personnelle/ » « Se construire un lieu de vie absolument primitif. »

« Une signification est vivante lorsque nous l'éprouvons sur nous-même et en nous-même.... » Jung

« Une partie de nous-mêmes vit au présent, l'autre est reliée au passé. »

« Il y a une permanence des thèmes mythologiques dans les rêves et l'imaginaire des hommes d'aujourd'hui. »

« L'homme sans mythe est comme un déraciné. » (le mythe est une image primordiale, un symbole de la libido...)(Il ressort de l'inconscient collectif.)...

« Il est important de connaître son mythe individuel. »(Les deux phases : en introversion et en extraversion.)

« La société exige l'uniformisation conformiste... Il appartient à l'individu de développer une imagination active afin de se créer des valeurs nouvelles socialement acceptables. »

« Il y a lieu de cultiver l'imagination créative du subconscient »...

« Seule la transformation du comportement de certains individus est susceptible de faire naître une transformation culturelle. »

« Notre époque est à la recherche de nouvelles sources de vie . J'en ai trouvé une, j'ai goûté à son eau, je l'ai trouvé bonne. » 

« L'âme : - Ne plus être chrétien est facile... Ta vocation à toi : la nouvelle religion et son annonce... Laquelle ne s'exprime de façon visible que dans la transformation des relations humaines...

Une religion n'est pas faite seulement de connaissance, mais elle consiste aussi, à son niveau visible, en une nouvelle organisation des conditions de vie de l'homme... La voie pour cela est symbolique... »

« Le processus de création consiste en l'activation inconsciente d'une image archétypale laquelle fait retentir en nous une voix plus puissante que la nôtre. »

« Celui qui parle en images primordiales s'exprime en somme, par des milliers de voix. Il élève le destin personnel au niveau du destin de l'humanité.

En même temps qu'il libère en nous toutes les forces secourables qui, de tout temps, ont permis à l'humanité d'échapper à tous les dangers et de surmonter même les nuits les plus longues. »

« Nul ne saurait exister sans relation individuelle. »

« La psychologie peut-elle se charger de la tâche d'enrichir à son tour l'esprit du temps ? »

« Le psychologue est celui qui comprend le processus... »

« J'avais une vision de la beauté surnaturelle et c'est elle qui me donnait le courage de vivre.

Le but, c'est le centre. Il faut en passer par là.

Par le rêve je compris que le Soi est un principe, un archétype de l'orientation et du sens. »

 

 

Cet ouvrage inachevé qui en rassemble plusieurs également inachevés est l'oeuvre maîtresse de Jung...

Il concentre l'éparpillement savant des « imaginations actives » de l'écrivain et scientifique et ses tentatives pour en trouver et en comprendre les significations...

 

Très jeune Jung à une vision : la vision d'un dieu vivant, immédiat, qui se tient, tout puissant, au-dessus de la Bible et de l'Eglise...

« L'Eglise : c'est une absence de Dieu. Là, pour moi, il n'y avait nulle vie, il y avait la mort. »

Il mènera une intense réflexion religieuse en communion avec la nature et le cosmos...

 

Ses « visions » sont telles qu'il craint à plusieurs reprises d'être devenu fou... Mais c'est « un fou » qui maîtrise totalement sa folie...

 

Il nous invite à recouvrer le sens de notre vie...

 

En préliminaire il sera fait état de l'importance de Nietzsche et de Goethe dans les « imprégnations » de Jung qui était « un grand érudit »...

Nietzsche annonce et proclame la « mort de Dieu » et Jung la renaissance de celui-ci en notre âme....

Il se passionnera pour le mandala, les mythologies, l'ésotérisme, l'alchimie médiévale, le folklore, les religions...

(Il explorera l'oeuvre d'Odilon Redon, de William Blake etc...)

 

Il est traité de nombreux domaines qui s'éclairent mutuellement :

Par exemple : L'évolution religieuse à venir de l'Occident...

La réunion des opposés...

La nature de la connaissance de SOI.... (Vu selon le concept hindouiste de l'Âtman)

Le Soi qui a une connaissance intuitive des choses supérieure à celle dont dispose le Moi... (Chaque jour il se préoccupait de l'état de son « Soi ».)

Le Soi comprendrait le Moi... La petite lumière ressemble à la grande lumière , le moi à des aspects du Soi...

Le rapport du féminin et du masculin (à l'intérieur comme à l'extérieur de l'être)...

Les symboles et la façon de les comprendre... Le symbole est unificateur et réconciliateur...

Le rapport entre pensée et sentiments...

La pratique inspirée du mandala...

L'âme et les questionnements et compréhensions qu'elle suggère et inspire...

 

Mais l'investissement majeur porte sur l'inconscient (individuel et collectif) et le rapport au conscient...

« Rêves et visions proviennent du tréfonds de l'inconscient collectif... Approfondir cela ... »

« L'inconscient est une source de sagesse suprême. »

« L'inconscient est porteur de la sagesse et de l'expérience des âges les plus lointains (c'est un guide hors pair.) Il faut faire effort pour accéder à cela...

(ce sera le but de tout l'ouvrage de Jung)

C'est UN CHEMIN VERS LE SOI...

 

Alchimie médiévale, sutras de yoga, méditation bouddhiste, études des procédés ésotériques... Tout cela à pour but la transformation de la personnalité...

 

A travers cela se présente la quête d'une « individuation » autorisant chacun à se démarquer du moule collectif...

« l'individuation » consiste à élaborer un dialogue avec des images intérieures (avec le contenu de l'inconscient collectif) et à les intégrer à la conscience... réconcilier l'esprit du temps et celui des profondeurs... »

 

Jung au fur et à mesure de ses travaux, rêves, visions, mandalas et dessins, « redécouvre son âme » et essaye de surmonter le malaise de son époque (qui est aussi la nôtre) : l'aliénation spirituelle....

 

L'Ame est d'importance et sa recouvrance « salutaire »...

« Il existe un esprit des profondeurs, lequel mène aux choses de l'âme. »

Il déplore « l'imaginaire mythopoïétique disparu à une époque de rationalisme triomphant... »

Il fait de son âme le lieu de renaissance d'un nouveau visage de Dieu en développant une nouvelle vision du monde...

(Une âme de nature tripartite imagée par le serpent, l'âme humaine et l'âme céleste figurée par un oiseau.)

« Comment établir un pont entre l'âme telle qu'elle est et son devenir ? »

Jung interroge son âme afin qu'elle lui réponde en lui procurant des visions et en lui expliquant le sens de celles-ci. »

 

Des mandalas : Les mandalas apparaissent de tout temps et en tous lieux...

Ce sont le meilleur exemple de l'universalité d'un archétype....

De l'importance de dessiner, de construire, des mandalas librement inspirés...

« Ce n'est que lorsque je commençais à peindre les mandalas que je vis tout le chemin qu'il me fallait aller et chaque pas qu'il me fallait accomplir, que tout convergeait vers un certain point, celui du milieu.

Je compris toujours plus clairement que le mandala exprime le centre. Il est l'expression de tous les cheminements »... »

Ces dessins de mandalas m'apparaissent comme la monade que je suis et qui est mon monde.

Le mandala figure cette nomade et correspond à la nature de l'âme comme microcosme. »...

Ce n'est que lentement que je trouvai ce que signifie à proprement parler un mandala « Formation, transformation, éternel entretien du sens éternel » selon la formule de Goethe dans Faust...

Le mandala exprime le Soi (la totalité de la personnalité) qui, si tout va bien, est harmonieuse, mais qui ne tolère pas que l'on s'abuse soi-même... »

Les dessins de mandalas enseignent le Centre et donc le Soi qui est le but de l'individuation laquelle fonctionne par déambulation autour du Soi...

On pourrait dire du Soi qu'il est « Dieu en nous »...

Le but de la vie c'est de développer ce Soi qui est l'expression la plus complète de l'Etre...

Le Moi ,tourne autour du Soi comme la terre autour du soleil. 

Le Soi : le point médian de la personnalité...

 

« La vie est essentiellement un phénomène qui avance vers le nouveau... »

 

« Tout ce qui agit est réel... les phantasmes de l'inconscient agissent cela est hors de doute... »

« La seconde moitié de la vie (50 ans) sert à développer les aspects négligés de la personnalité... La société moderne n'offre plus de guide moral et spirituel pour assurer et favoriser cela... »

« Nécessité d'une réévaluation des valeurs anciennes. »

 

L'Art : le rapprochement de deux mondes : la perception extérieure et la perception par l'inconscient...

 

Passée la période du mandala (dont Jung a atteint le point central le « tao »), Jung se passionnera pour l'alchimie ( une alchimie psychologique...)

L'alchimie est une forme d'imagination active...

Au symbolisme des textes alchimiques correspond celui du processus d'individuation...

Il passe alors de la confrontation à l'inconscient à la confrontation avec le monde... Après des phases « d'illuminations » et le voyage intérieur vient le temps du retour à l'humain...

 

Lors de ses travaux et études avec ses patients il constatera un phénomène de « coïncidences signifiantes » appelées synchronicité..."

A SUIVRE.... en entrant dans l'ouvrage lui-même... (automne 2014)



14/07/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 548 autres membres