Les dits du corbeau noir

AUBAZINE II Perspectives Bran du

COMARLIA Etat des lieux et perspectives   Bran du avril 2012


1 / Ce que je sais c’est qu’il est encore possible, difficile mais possible, en toute cause qui semble perdue de renouer avec une espérance, avec les dynamiques lui permettant de s’incarner de nouveau…


2 / Si nous avons le désir, avant tout autre chose, avant tout intérêt personnel, de servir vraiment notre tradition, alors nous ne pouvons que retrouver la volonté et donc le chemin…


3 / L’utopie ici n’est pas le but mais un formidable moteur coordonnant toutes les courroies de transmission, réactivant tous les engrenages, opérant la cohésion des articulations, favorisant toutes les avancées et progressions… C’est restituer au mouvement entrepris puis stoppé son sens, son  orientation et son Essence confortant et réconfortant à nouveau tous les éléments efficacement constitutifs de l’œuvre communautaire à réaliser…


4 / Ne laissons plus les écrans d’ordinateur et les obstacles renforcés par eux dans l’art de la communication s’interposer entre nos désirs d’amitié et de fraternité et les opacités, aveuglements et éblouissements qui résultent d’une virtualisation informatisée des rapports et des relations entre frères humains et sœurs de cheminement… Faisons en sorte de générer le plus souvent possible la rencontre, l’échange, le partage, face à face et cœur à cœur…


5 / C’est dans la présence physique, amicale et conviviale que nous pourrons de nouveau démontrer la réalité des liens instaurés et restaurés et témoigner des forces, énergies et lumières qui animent nos assemblées et valident une fraternité qui au-delà des mots et des souhaits prolonge dans le temps et l’espace les engagements pris en commun afin de s’épauler, de se soutenir, de progresser ensemble et séparément en développant le meilleur de chacune et de chacun à cet effet…


6 / C’est ainsi se mettre au service d’une sagesse éclairée et d’une spiritualité lumineuse remettant toute chose à leur juste place et assurant la concorde indispensable aux entreprises à venir… C’est replacer pensées et actions dans une véritable dimension de service et de don avec toute la noblesse , l’humilité, la joie, la ferveur, la lucidité et la conscience que cela implique…


7 / Oui, la traversée hivernale fut particulièrement dure pour la Comarlia qui a bien faillit rester dans les glaces de certaines emprises, mais même les banquises finissent par fondre sous le soleil de la vérité et de l’équité…       

Nous avons légitimement craint le gel de nos semences, de nos plants,  de nos emblaves ; un gel fait de dénigrement, d’accusation, d’affirmations incontrôlées, de réactions épidermiques et nombriliques, d’affrontements duels et stériles, de projections hâtives, suspicieuses et malsainement allusives, d’absence de flexibilité, de nuance, de tolérance, de comportements puériles et immatures, de manque de discernement, de claire voyance, d’attitudes et d’affects non maîtrisées inaptes à peser le poids des effets et des conséquences, irresponsables pour tout dire face aux urgences de ce siècle, de ce millénaire, face aux enjeux majeurs de nos sociétés humaines, face à un de voir de mémoire, de permanence, d’évolution et donc d’avenir…


Ce sont là les périls des mois sombres et le péril est grand quand l’humain est livré à lui-même, à sa seule horizontalité faute de transcendance verticale et spirituelle pour apporter équilibre et harmonie au sein d’une chair/matière incapable de s’en doter par elle-même…


Oui cette froideur et cette rigueur extrêmes se sont répandues sur les territoires forts exposés de nos espérances et légitimes aspirations fraternelles…  Mais le printemps est là qui deserre toute emprise et qui restitue peu à peu, au ciel et aux êtres, leur précieuse et chaleureuse lumière…


7 / En effet, si nous réchauffons de notre soleil intérieur nos terres de promesses, si nous les inondons de notre rayonnement aimant et respectueux en les gratifiant de nos écoutes, de nos attentions, de notre « tendresse » alors, même au sein des royaumes devenus pour un temps gastes, l’Arbre d’Amour, l’Arbre de nos Pères et de nos Mères, reverdira toujours ».


8 / Retrouvons la royauté de nos êtres et la digne régence des territoires impartis aux vivants. Que nos dames, nos compagnes, nos déesses, nos soeurs nous aident à assurer sincèrement, authentiquement, véritablement et ardemment la Souveraineté qui convient aux contrées de la Celtie…


9 / De façon pragmatique, objective, positive, rassemblons les « bonnes et dynamiques volontés », poursuivons méticuleusement et selon les étapes et jalons indispensables, au rythme désiré, les œuvres entreprises, les objectifs assignés… Appuyons nous sur ceux et celles qui veulent rester fidèles à leurs serments et engagements, à leur fonction et initiation, aux souhaits et voeux collectivement, rituellement, solennellement et librement prononcés et qui entendent bien servir, avec le meilleur d’eux-mêmes et pour le meilleur de tous, une sagesse, une pensée, une philosophie active et une spiritualité transcendente que l’on appelle le druidisme ou encore l’état de druidité…


10 / Contre vents et marées, maintenir le cap, rassembler l’équipage, conforter et consolider le navire, se relayer à la barre, être vigilant par rapport aux écueils et récifs toujours possibles, alléger au besoin la cargaison, amener les voiles soumises à trop de violence et tracer la route qu’il nous appartient de tracer à travers les épreuves tant en souvenir des Anciens que vis-à-vis de ceux et celles qui embarqueront un jour ou l’autre pour une navigation celtique vers le Gwenved…


11 / Aubazine II demeure un point, une île, une escale sur notre carte de navigation… Nous poursuivrons notre route vers l’île de jeunesse, la plaine des femmes, la terre des plaisirs, le verger des jouvences et les contrées du vivant…


12 / Il faudra remettre le navire à flot et le sortir du port où il ne saurait demeurer attaché. Un certain nombre de défection aurons sans doute pour conséquence de renforcer les difficultés financières par une diminution des cotisations et participations. Je m’engage personnellement à compléter la balance financière pour la remettre à l’équilibre et autoriser ce nouveau rassemblement…


13 / On peut parfaitement conserver les premières approches et programmations ( ateliers, tables rondes, conseil des sages, reconnaissance, rituel… ) et ce avec toute la convivialité  nécessaire et les espaces de détente indispensables…


14 / Il est donc fort utile de faire rapidement le point sur les forces vives dont nous pouvons disposer pour réaliser ce nouveau rendez-vous (Que ce soit à Aubazine ou dans un autre lieu d’accueil adapté)… Un projet n’est pas nécessairement une affaire de nombre de participants mais de la qualité et « densité » de leur présence et investissement… Ce ne sont généralement que peu d’êtres qui en font bouger un grand nombre !… Il s’agit ici de faire savoir au secrétariat, au bureau coordinateur de la Comarlia, votre intention de vivre avec nous cette aventure fort celtique au demeurant !…


15 / Fort de cela et de l’inventaire des présences, il y aura lieu de relancer les synergies d’énergies, de redynamiser les travaux en cours, de préparer au mieux l’assemblée à venir… (Continuer à nous doter des outils indispensables à notre développement et rayonnement, à regrouper les compétences, talents et expériences…)


16 / Nous savons, nous sommes censés savoir, que l’on ne vient pas sans honneur ni dignité aux assemblées celtiques, sans art ni valeur, « sans ornement de l’esprit et du corps » nous rappellent les textes anciens sans être parés du meilleur de soi-même donc… C’est en cet Esprit régent indéniable de toute matière que je vous propose et invite à poursuivre cette navigation et ce avec la chaleur, la paix, la sérénité et la générosité qui conviennent…


17 / Puissent nos dieux et déesses, nos entités, les Trois Rais Incrées et le Souffle de l’Awen nous envelopper de leurs bienveillances et bienfaisances pour nous mener à bon port avec l’aide de l’Etoile de nos Pères et les constellations lactées de notre Mère… Puisse le Bon Conducteur nous mener vers les terres pacifiées et donner juste mesure à toutes nos paroles…


18 / A bientôt pour amplifier tous ensemble la bonne joie du cœur et des yeux…                      Fraternellement                  Bran du
………………………………………………….........................................



12/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi