Les dits du corbeau noir

Assises et fondements de l'Etat de druidité

Assises et fondements de l’Etat de Druidité…  Bran du       25 02 2013


L’idée druidique, la pensée druidique, sont une CONCEPTION et en tant que telle une « Œuvre de l’Esprit »… C’est la façon dont s’enfantent les actes et les pensées, accordés entre eux,  qui nous donnent une juste place en ce monde tout en envisageant l’existence possible d’autres mondes visibles ou non…


C’est la façon, les formes incarnées, qui traduisent et manifestent notre Etre, notre présence et existence en notre passage éphémère et terrestre dans le cycle du vivant…


La dite conception est de nature à la fois philosophique et spirituelle et constitue donc une Sagesse dont la finalité réside dans la recherche permanente d’équilibres et d’harmonies au sein de l’univers et de toute la création…


Son champ d’application privilégie la qualité des rapports et relations instaurées au sein même de l’individu et dans ses liens communautaires avec son environnement humain et l’ensemble des règnes et éléments…


C’est donc une croyance librement investit et régulièrement remise en cause, interpellée et interrogée, qui donne sens et Essence à ce qui meut le monde et participe de son évolution sous divers plans que nous pouvons plus ou moins appréhender, comprendre et accompagner…


Cet entendement repose sur des connaissances confrontées aux réalités et expériences humaines et conforté par les adéquations constatées au sein d’un processus alchimique de transformations qui nous aide à extraire du lit de notre fleuve existentiel quelques pépites considérées comme les vraies richesses que peuvent découvrir  l’homme et la femme en leur périple ici bas…


Une telle compréhension s’étoffe au fur et à mesure du déroulé de la vie et des apprentissages que nous y faisons, éclairés en toute obscurité, par une lumière divine et un souffle sacrée, qui ont fonction et mission de nous guider et de nous soutenir, de nous accompagner, conseiller et inspirer, afin que nous puissions élever nos niveaux de conscience et faire face aux épreuves de toute nature en trouvant notre rôle, notre fonction, notre mission et nos ouvrages, dans le temps imparti qui est le nôtre… Et en contribuant à l’œuvre Incréée de spiritualisation de tout ce qui aspire et consent lucidement , volontairement et amoureusement à l’Etre…


C’est enseignement proviennent de diverses sources lesquelles sont principalement celles que la nature elle-même met généreusement à notre disposition et qui requièrent notre respect et notre protection afin de ne pas être polluées par des égos et des attitudes contraires à ce que l’on attendre d’être d’amour, de paix, de discernement et de sagesse…


Notre Tradition est la Source de toutes les sources, la racine, la sève et la souche de l’Arbre de Vie et de la Tradition elle-même…


Nous sommes Gardiens de cet Arbre et Servantes de cette Fontaine de Vie…


Nous le sommes en toute connaissance et avec les exigences d’authenticité, d’équité et de vérité que cela implique… Nous le sommes librement en pesant le poids de nos responsabilités et de ce que cela implique de comportements et d’attitudes en adéquation avec les préceptes et doctrines déontologiques qui président à l’expression véritable de notre Etre…   

 

Ainsi se veulent notre emploi et l’usage que nous voulons faire  de celui-ci en ce monde…


C’est, comme tout chemin digne de ce nom, une pérégrination humaine semée d’embûches et d’obstacles dont les principaux sont en nous-mêmes comme nos tendances contradictoires et nos faiblesses comportementales, nos peurs, nos ignorances, nos débordements passionnels, nos susceptibilités déplacées et un égo qu’il faut sans cesse maîtriser…


C’est aussi une con-célébration du vivant et de ce qui l’anime au-delà de nos entendements et perceptions immédiats…

C’est l’invitation joyeuse et émouvante qui nous est faite de participer aux noces du ciel et de la terre…


C’est la joie profonde et élevée de remercier cela qui fût, est et sera et de lui confier en une relation fervente et ardente, nos aspirations et espérances à dégager de nous le meilleur pour le meilleur, à épurer le grossier pour en dégager le subtil, à nous faire progresser de l’artificiel et du superficiel vers l’essentiel et l’élémentaire et à faire de tout notre être un généreux chaudron d’abondances, de bienfaits et de bienveillances pour tout le vivant…


C’est en ces assises et fondations et liés par un ciment d’amitié et de fraternité que nous pourrons nous élever vers plus de clarté et de lumière et rayonner de joie et de bonté à l’image des Trois Rais Incréés qui enveloppent le devenir de ce monde sans jamais le forcer ni le contraindre dogmatiquement à le faire mais en requérant nos entendements profonds et majeurs et un partenariat d’amour et de fidélité…



25/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi