Les dits du corbeau noir

PANDEMIE / RELATION / COMMUNICATION / ETAT DE SITUATION 2020 BRAN DU 19 03 MARS

 

 Bouquet 3 juin 2019 004pm.jpg

 

 

 PHOTOS BRAN DU

 

 

 

 

Pandémie

 

RELATION / COMMUNICATION/ ETAT DE SITUATION

Bran du Mars 2020

 

 

 

Réfléchir ce n'est pas fléchir à nouveau sous le poids des événements qui s'imposent à nous d'une façon globale et unitaire...

 

C'est aussi ici une opportunité exceptionnelle de penser et de repenser le monde dans lequel nous sommes et la place que nous y tenons ainsi que notre rapport aux êtres et au choses qui constituent dans leur immense diversité ce qu'on appelle le « Vivant »....

 

 

 

La préalable aux propos qui suivent, c'est d'abord d'exprimer une sincère gratitude aux personnes qui se dévouent pour le service et la sécurité de l'ensemble de notre population....

 

 

 

La perception concrète du danger que représente cette « pandémie » est telle qu'elle ne peut que susciter des comportements et des attitudes solidaires au sein de sociétés majoritairement dominées jusque là par des individualismes parfois exacerbés...

 

 

La différence entre les individus ; différence de diverses natures (âges, classes sociales, origines, pays, culture, croyance etc...) s'estompent au même titre que l'indifférence qui alimentait la désolidarisation ambiante...

 

 

Tous et toutes sont soumis au risque de contamination avec de graves conséquences dans certains cas ce qui constitue une égalité devant ce qu'il représente pour la santé individuelle...

 

 

La planètes est donc concernée dans son ensemble...

 

 

C'est là un événement d'une exceptionnelle portée et un péril d'envergure qui met tous et chacun devant leur responsabilité face à autrui... Et qui induit des mesures d'aides et d'assistance auprès des populations les plus exposées...

 

 

 

Bouquet 3 juin 2019 013pm.jpg

 

 

Les mesures prises répondent aux exigences préventives bien comprises et appliquées le plus sérieusement et rigoureusement possible...

 

 

Pour contrer une expansion catastrophique chacun est tributaire des autres et s'il est regrettable de prendre conscience de cela parce qu'une crise inédite et imprévue nous y amène, elle a au moins le mérite d'en démontrer la réalité et l'extrême nécessité...

 

 

Il serait on ne peut plus souhaitable que la pandémie circonscrite ce sentiment de solidarité et d'entraide, d'attention bienveillante et bienfaisante envers autrui, et surtout les plus démunis se perpétue et s'amplifie en tout les domaines de l'activité humaine où il est requis et évident...

 

 

Car ces notions éthiques, morales, déontologiques, activement compassionnelles, humanistes et altruistes constituent les bases d'un changement de paradigme sociétal, changement sans lequel aucune perspective d'un meilleurs devenir individuel et communautaire ne paraît maintenant possible...

 

 

Cet événement gravissime me paraît être une sorte d'avertissement majeur adressé à notre humanité afin qu'elle réfléchisse objectivement via les personnes et leurs décideurs politiques à son propre avenir et à celui de tout le Vivant qui l'a constitue...

 

 

Saurions nous nourrir durablement et régulièrement notre conscience d'une telle salutaire et décisive réflexion et ce au bénéfice commun de notre présent et de notre      devenir ?...

 

 

Il serait fort dommageable et préjudiciable, une fois le danger passé et évacué de retourner aux modèles sociétaux, aux comportements et aux attitudes antérieures à celui-ci...

 

 

 

Bouquet pour les chers disparus juin 2019 010pm.jpg

 

 

Les temps inhabituels de « disponibilité forcée », de cessation provisoire d'activités, de déplacements fort limités, pour une partie conséquente de la population devrait permettre du fait d'un confinement exceptionnel et rigoureux de reconsidérer ses liens intimes, familiaux, amicaux, conviviaux et sociaux...

Et surtout de resserrer, de conforter, d'élargir, d'approfondir, d'innover ces liens de façon à les faire évoluer positivement au bénéfice de tous et de chacun...

 

 

C'est, par une pause, une parenthèse, au sein des agitations coutumières, des courses effrénées, des précipitations journalières, l'instant bienvenue de méditations et de réflexions reconsidérant notre « présence au(x) monde(s) » et les meilleures façons d'incarner et d'animer ce présent, de lui porter attention, de lui donner plus de sens, plus de dignité, plus de justice, plus de saines et joyeuses stimulations et émulations sans que cela ne soit préjudiciable pour quiconque, mais le plus gratifiant et le plus valorisant possible pour soi-même et les autres....

 

 

Confinant l'individu, le noyau familial, les liens amicaux et restreignant les déplacements pour des raisons préventives évidentes et validées massivement, cet « événement » peut être et se doit d'être un instant unique et privilégié pour s'adonner à ce à quoi on délaisse habituellement de le faire !...

 

 

Penser seul ou avec les présences humaines avec lequel nous sommes confinés est vraiment une chance rarement accordée ou tout au moins celle à laquelle nous n'accordons que trop peu de temps !....

 

 

La réactivité amenant à solidarité, entraide ,comportements collectifs de prévention mutuelle, on peut espérer que cette conscientisation perdure et s'élargisse au-delà de l'épreuve collective...

 

 

La relation humaine via le contact, l'échange et la rencontre et la communication entre humains via le langage sont les outils fondamentaux « cimentant » et animant toute communauté d'hommes et de femmes...

 

 

L'événement que nous traversons nous amène, du fait de l'isolation et du confinement à réévaluer la nature, la fréquence, la qualité de nos communications et de nos relations...

 

 

Peut-être l'occasion de réactiver ou de resserrer des liens distendus ou rompus pour « x » raisons et d'en faire l'inventaire...

 

 

Le retranchement dans l'isolation, la distance préventive entre chacun, le confinement réduisant au minimum les liens sociaux sont des situations révélatrices de l'importance de l'autre et des autres dans notre existence...

 

 

 

Bouquet pour les chers disparus juin 2019 021pm.jpg

 

 

 

Une réflexion proposée :  La migration...

 

Les migrants sont pour une large part, des hommes, des femmes, des enfants, des personnes âgés, des familles qui ont tout quitté sous la pression des exactions que provoquent les guerres sur les civils qui constituent malheureusement la grande majorité des victimes ou encore des humains qui fuient leur pays face à des répressions politiques, idéologiques, intégristes ou dictatoriales mettant leur vie et celle de leurs proches en jeux....

 

 

Ces personnes risquent réellement leur vie et prennent des risques considérables pour la maintenir et préserver leur famille...

 

 

Leurs besoins fondamentaux ne sont plus satisfaits, se nourrir et boire n'est plus assuré, se vêtir, se protéger du froid est difficile, trouver un abri de même.... Ils mettent toute leur espérance, puisent leur courage extraordinaire, dans le fait qu'ils pensent trouver un pays d'accueil qui leur permettra de retrouver les bases salutaires et fondamentales de toute existence... Mais... Ce n'est pas le cas hélas et bien des drames concluent leur marche éprouvante vers cette espérance....

 

 

Ce sont des milliers de victimes de notre indifférence, de nos enjeux politiques qui n'hésitent pas à les utiliser pour servir leur propre intérêt, pour faire pression sur les autres pays, pour utiliser des peurs entretenues et manipulées à leur profit etc...

 

 

Du berceau à la tombe, nous sommes tous dans un état de « migration existentielle » impliquant de répondre au mieux à nos besoins biologiques fondamentaux et impliquant des relations et des communications les plus satisfaisantes et gratifiantes possible...

 

 

Cet exemple particulièrement dramatique comme les cruelles conséquences des 50 conflits armés qui aujourd'hui encore ensanglante le monde pour nous interpeller et nous permettre de repenser notre humanité trop souvent défaillante en terme d'entraide et de solidarité....

 

 

 

Bouquet pour les chers disparus juin 2019 031pm.jpg

 

 

Cela devrait nous conduire à réfléchir à la notion de juste répartition et de plus juste redistribution des biens et des richesses et aux énormes et inacceptables inégalités de sort et de destinée entre des « possédants » et des « dépossédés »...

 

 

La solidarité, l'entraide, la coopération, la mutualisation sont des fondamentaux de l'existence et ils s'expriment à travers nos liens et nos communications avec nos frères et sœurs en humanité...

 

 

Cette période (qui pourrait bien être une mise en quarantaine) nous offre un champ de réflexions essentiel sur des sujets majeurs...C'est aussi une opportunité exceptionnelle d'éveil et de maturation de conscience propice à mettre en fondement et en base un changement durable de paradigme sociétal axé et fondé sur de nouvelles conceptions, pensées et orientations de ce que représente le « bien et le mieux vivre ensemble » pour le devenir même de notre planète !....

 

A SUIVRE

 

 

 

Bouquets 2 juin 2019 042pm.jpg

 



19/03/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi