Les dits du corbeau noir

L'AVENIR ? UNE SOCIETE SYMBIOTIQUE ? 2020 REFLEXIONS BRAN DU 13 03 MARS

 

 equinoxe mars 177.JPG

 

 Le printemps du Partage...

 

 

 

 

Réflexions Mars 2020 Bran du

 

L'Avenir ? Une société symbiotique !

 

 

Le côté si on peut dire « positif » de cette grave crise sanitaire, la plus importante depuis un siècle, c'est l'appel à la solidarité que celle-ci génère et le fait de porter une plus grande attention aux personnes âgées...

 

Il avait fallu il y a quelques années une sécheresse exceptionnelle et un nombre de décès important pour que l'on se préoccupe du sort de cette population particulièrement fragilisée...

 

Cela permet aussi de se rendre compte combien les structures hospitalières, les « E P H A D » et autres maisons dites de retraite, souffraient du manque criant de personnel et de moyens entraînant une diminution de la qualité des soins et du stress pour les employés soumis à forte pression et endossant des responsabilités hors de leur fonction et compétence...

 

Il apparaît selon certains sociologues que l'être humain serait, à l'origine de nature altruiste et porté naturellement vers l'entraide et la solidarité ; attitudes indispensables aux premières sociétés humaines directement et fortement confrontées à leur survie ; une survie que l'individu seul, isolé, était en incapacité d'assurer et d'assumer par lui-même...

 

Le sentiment « symbiotique » de soutien mutuel est censé réapparaître en cas de crise mettant en grand danger les communautés d'appartenance (famille, couple, population...)

C'est dans ces situations alarmantes et fortement inquiétantes que des liens distendus se reformeraient !....

(Quand tout va relativement bien, les sentiments égocentriques, individualistes, se renforcent au contraire...)

 

Il nous faut comprendre alors que seule la peur, le danger tant individuel que collectif qu'elle suscite, sont en capacité de faire rejaillir l'heureuse, l'indispensable et efficace disposition à s'unir au-delà des différences et divergences pour faire face à des fléaux divers et variés !...

 

Cela démontre encore une fois combien le monde est régenté par la peur et combien cette peur instrumentée et manipulée par divers pouvoirs à d'emprise sur les communautés humaines et planétaires !...

 

Il est bien regrettables que certains constats, que certaines évidences, ne se révèlent et soient sujet d'attentions que dans ce rapport face aux dangers inéluctables et les peurs qu'ils inspirent et provoquent !...

 

On se demande alors si un cerveau reptilien ne suffirait pas finalement pour gérer de telles situations ; celui qui met en œuvre une « intelligence » et une « conscience » semblant sans emploi en ces domaines !

 

C'est bien là toute la problématique et la perspective du devenir de notre humanité tant qu'elles seront déterminées seulement par nos réactions face à la peur laquelle se présente comme l'impératrice absolue de tous les êtres et royaumes humains !...

 

La question essentielle étant lors de savoir si l'on continue ou non de nous soumettre individuellement et communautairement à cette peur et d'en être totalement dépendant ou si nous reprenons nos destinées en main en passant de la soumission et de la servitude au libre désir et à la vive volonté d'incarner une humanité enfin digne de ce nom ?...

 

Nous faut-il attendre d'autres catastrophes majeures (et elles nous pendent au nez!) pour faire œuvre au quotidien de solidarité, de soutien, d'entraide, d'accompagnement, de compassion active ?...

 

Il me paraît grandement évident que nous n'avons d'avenir individuellement et collectivement qu'a partir d'une société axée, fondée, actée sur des principes et des mécanismes dits « symbiotiques » dont la nature et d'autres règnes nous donnent d'évidents exemples pour se maintenir en vie et pérenniser celle-ci à partir d'une recherche constante et de l'entretien attentif et vigilant de vecteurs d'équilibres st d'harmonies...

 

Nous ne saurions faire l'impasse de ce qui précède si nous réfléchissons au devenir commun et à une totale réorientation de nos sociétés humaines en perspective d'un changement devenu urgent, prioritaire, indispensable et fondamental de paradigme sociétal !...

 

Les dernières communautés humaines (En Amérique du Nord, Amérique du Sud, Afrique, Australie etc...) qui survivent comme elles peuvent face à nos aberrations, à notre arrogance et à notre cruauté sont livrées le plus souvent à notre indifférence et aux acharnements de destruction dont elles sont de façon récurrente et ignoble les victimes et ce, du fait d’intérêts politiques, économiques et financiers qui n'hésitent pas à pratiquer des génocides plus ou moins dissimulés pour satisfaire leurs ambitions de domination, d'appropriation et de richesse....

 

Si nous ne voulons pas continuer à fermer les yeux sur tout cela en cherchant à museler toute conscience des faits et des situations intolérables et inacceptables qui nous environnent et si nous ne voulons pas non plus être submergés par des sentiments d'impuissance, d'abandon et de résignation, la réaction s'impose non par le pulsatif et le réactionnel immédiat, mais en accompagnant, en dirigeant et en maîtrisant ce réactionnel et en le dotant de méditations et de réflexions, d'études objectives et d'analyses préalables avec le recul nécessaire et l'apport positif d'expériences et d'initiatives alternatives antérieures et novatrices...

 

Tout « changement » réel d'importance commence en soi même et porte à « contagion » dans son exemplarité et dans son authenticité...

 

Il n'y a pas de devenir ni d'avenir possible si nous ne retrouvons pas, si nous n'instaurons pas ici et maintenant un autre type de société humaine soutenu et stimulé par la solidarité et l'entraide généralisée !...

 

 

equinoxe mars 177.JPG

L'Avenir, c'est le partage !

 

 

Nous sommes finalement condamnées à mettre en place et a animer des comportements altruistes et donc « condamnés au bonheur » !...

 

…...............................



13/03/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi