Les dits du corbeau noir

DE l'AMOUR (SUITE) KRISNAMURTI DE L'AMOUR... EXTRAITS 2020 BRAN DU 14 02 FEVRIER

 

 archives photosVerbatim bran du 4389pm.jpg

 

PHOTOS BRAN DU

 

 

 

 

Krishnamurti... De l'Amour et de la Solitude

Livre de poche éditeur N° 30182 extraits

 

 

De l'Amour :

 

« ...Nous disons que nous aimons notre femme, nos enfants, même si nous les utilisons à des fins de satisfaction personnelle...

Un amour qui utilise, qui exploite ne saurait être de l'Amour, car l'Amour ne procède pas de la pensée...

 

Faire l'expérience réelle de cet état lorsqu'il y a utilisation le rapport de possession est inévitable or la possession engendre la peur invariablement et avec la peur surviennent la jalousie, l'envie, la suspicion...

Qu'est-ce qui est dépourvue de toute notion de gratification. Lorsque le processus de la pensée est prééminent, il n'y a pas d'amour. Il n'y a pas d'amour quand l'esprit domine...

 

La soif de gratification est dans la nature même de l'esprit ; Le plaisir sexuel est une sensation conçue, imaginée par l'esprit. Ce processus n'est qu'un rideau de fumée, quand la fumée se dissipe l'Amour est une flamme riche pleine, complète, mais la fumée revient bientôt.... La flamme de l'Amour s'est éteinte. Quand la fumée est, la flamme n'est point...

De même, nous utilisons Dieu comme moyen d'évasion...

C'est toujours la crainte de la perte...

 

Vous connaîtrez l'Amour lorsque votre esprit sera tout-à-fait immobile et silencieux affranchie de toute quête de gratification...

L'esprit est le résultat de la pensée et la pensée n'est qu'une voie de passage, un moyen d’accéder à une fin...

L'Amour naît quand l'esprit est naturellement silencieux sans qu'on l'y ait forcé...

 

Lorsqu'il voit le faux et le vrai pour ce qu'ils sont alors toute action quelle qu'elle soit est issue de l'Amour et non du savoir...

l'Amour naît lorsque nous comprenons l'ensemble du processus de l'être que nous sommes et cette compréhension de notre être et ce commencement est le début de la sagesse...

 

Le fait de posséder ne crée-t-il pas en fait une barrière en ce qui concerne l'Amour ?...

Là où il y a comparaison, il n'y a pas d'amour...

 

 

L'état de solitude » est différent du sentiment de solitude. Comprendre le premier pour comprendre le second...

Connaissez-vous le sentiment intime de la solitude pour le comprendre et s'en approcher sans le moindre sentiment de fuite ?

 

Voir la beauté sans rien vouloir prolonger de celle-ci....sans l’emmagasiner dans la pensée...

 

Votre vie quotidienne est une perpétuelle insuffisance non encore élucidée qui va de pair avec la frustration, la vacuité...

 

La réponse aux maux est dans l'Amour... Cela demande de comprendre la souffrance pour la transcender ensuite...

 

L'Amour véritable ; c'est une responsabilité totale envers toute chose. Il faut savoir aller pour cela au-delà de la souffrance...

 

L'utilisation de l'amour est égale à un rapport de possession est celui-ci engendre la peur, la jalousie, l'envie...

 

Relations et société ne font qu'un...

Nul ne peut vivre hors de toute relation ? Nul ne peut exister dans l'isolement...

La vie est relation ; vivre ; c'est être relié... La relation comme la liberté implique la responsabilité....

Si le désordre règne dans la société au niveau de la relation, c'est toute notre société, toute notre culture qui s'effondre. C'est ce qui se passe à l'heure actuelle.

 

L'ordre ; c'est la vérité...

Mais, là où il y a conformisme il y a désordre...

De même là où il y a soumission à l'autorité, là où chacun se compare et se mesure à l'autre. Pourquoi ne cessons-nous de nous conformer ? (Par « sécurité »)

 

Lorsqu'on se soumet, la peur est là et on se plie lors aux conventions...

 

Une relation ancrée dans le passé ne peut que susciter le désordre...

L'Amour est la réponse !

La pensée ne cultive pas l'Amour ; elle cultive la quête du plaisir...

 

La pensée ne peut créer l'Amour ni le concevoir (S'exonérer de l'ambition et de la vanité)...

 

La négation permet de définir l'Amour à partir de ce qu'il n'est pas...

 

archives photosVerbatim bran du 4377pm.jpg

 

…..............

 

Heureusement que le sentiment d'amour existe (peut-être pas dans tout son éclat, sa beauté, sa pureté...) sinon nous n'existerions pas...

Notre problème, c'est que nos vies sont vides et que nous ne savons pas aimer...

Nous n'avons pas conscience du peu de sens qu'à notre existence (ennuyeuse, routinière, factices et soumise à des abîmes de superficialité.)

Pourquoi avons-nous accorder une telle importance aux choses de l'esprit ? Pourquoi tient-il une si grande place dans notre vie ?

(Par « esprit » l'auteur entend, ici, la pensée et les idées et rien d'autre.)

 

Chacun des actes de notre vie n'est-il pas un processus de repli sur soi menant à l'isolement ?

 

Aimer une personne, c'est communier avec elle et ce non pas à un niveau particulier et exclusif, mais de manière intégrale, complète sans restrictions, mais nous ignorons ce type d'Amour...
la communion n'existe que si l'Amour est là...

 

Comment transcender notre insuffisance, cette indigence au fond de nous ?

La plupart d'entre nous n'ont pas envie de dépasser le processus d'enfermement, de comprendre la « Relation » !...

 

Les idées ne sont pas facteur d'unisson entre les individus.

 

Lorsque la pensée intervient à propos de l'Amour, est-ce encore de l'Amour ?...

 

Seul l'Amour est capable de nous rassembler, et non la pensée...

Pour transcender, c'est la plus haute forme de la pensée qui doit entrer en jeu...

L'Amour ne procède pas de l'esprit, de la faculté de penser...

Comprendre les mécanismes, cela passe par la connaissance de soi...

 

Un tel état d'Amour est extrêmement difficile à appréhender ou à vivre car notre esprit cesse lors d’interférer et de poser des limites...

 

Les idées font obstacles à la plénitude de la vie, à la plénitude de l'action, à la justesse de la pensée...

Il est possible de penser juste, de vivre librement et intelligemment que lorsque la connaissance de soi se fait de plus en plus large et de plus en plus profonde...

 

Pourquoi transformons-nous en problème tout ce que nous touchons ? Pourquoi faisons-nous de la vie un problème ?

 

Pour la plupart d'entre-nous la périphérie (le « moi ») nous tient de centre, de sorte que tout ce que nous touchons est superficiel...

Or, la vie n'est pas superficielle, elle exige d'être vécue dans son intégralité...

 

C'est l'esprit qui est la véritable cause de nos problèmes, un esprit superficiel...

 

Le sexe est la voie ultime vers l'oubli de soi absolu, tout le reste valorise le moi... C'est l'unique moment où l'on est heureux...

Le sexe à droit à sa place légitime, mais lorsque l'esprit lui accorde une importance excessive, il devient alors un problème...

 

C'est parce que l'Amour est absent que vous faites du sexe un problème. Nous ne connaissons pas un amour qui soit exempt de peur, de jalousie, de possession...

Tant que nous ne posséderions, nous n'aimerons jamais...

 

La peur naît quand il y a division entre le penseur et sa pensée...

 

archives photosVerbatim bran du 7610pm.jpg

…....................................................................



14/02/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi