Les dits du corbeau noir

INITIATION AU FEMININ DES ORIGINES 2019 BRAN DU 26 ET 27 11 NOVEMBRE

 

 

pm.jpg

 "Eclosion"  (Eve) Photos Bran du

 

 

 

 

 

 

Initiation au Féminin des Origines...

Bran du le  26 et 27 11 2019

 

 

 

Ceci est un thème suffisamment conséquent et important pour devoir le revisiter et l'approfondir en permanence...

 

Toute usure implique un renouvellement, une remise à neuf, une revitalisation et re-dynamisation soit un processus de régénérescence qui nécessite une « fin» génératrice de « renouvellement » non pas d'un état ancien dispensateur de la dite usure, mais bien d'un nouveau plan et niveau de conscience apportant une vision et une compréhension différente du monde, de soi et des autres et un désir et une volonté novatrice de changement, de transformation, de mutation, de métamorphose...

 

Cela implique un mise en œuvre lucide et éclairée d'une « alchimie de l'Être » opérée en soi-même et par soi-même selon différentes phases successives et progressives d'épuration, de dissolution, de transmutation...

 

La perdition, l'état de perdition existentielle, dont font état tant de nos contemporains, provient d'une perte de repères au sein du temps et de l'espace, d'une désorientation, d'un manque crucial d'entendement et d'affinité, du fait que plus rien ne fait centre, ne concentre en densité et intensité une essentialité orpheline de pratiques et de cultes, du fait d'une absence dramatique de « cosmunion » et de « concélébration » du vivant par le vivant, pour tout dire...

 

Vivre, offrir, recevoir, entretenir, cultiver, chérir, partager un sentiment d'harmonie ne se peut dans un tel chaos ambiant, au sein d'une telle dissonance et de tels distorsions et perversions des accord fondamentaux...

 

 

 

 

 

 

9 vague land art St Pabu 20190 EVE 076.JPG

 

 

 

 

Nous sommes en perte et en quête permanente de cet état « d'harmonie » dont l'absence se fait cruellement ressentir et qui ne cesse d'être dépravé, pollué, perverti, par une modernité mille fois plus préoccupée de Matière que d'Esprit et qui donne à toutes formes une préséance outrancière, inepte et stupide sur un fond spirituel et philosophique seul en capacité de l'inspirer sagement et de la mieux conduire......

 

Entre la crise et l'apocalypse, deux mots le plus souvent détournés de leur sens originel, prend place l'initiation ; laquelle repose sur une saine et étayée connaissance des faits et des situations en présence, ainsi que des cause portant à, effets et des circonstances et conséquences induites...

 

Fort de son discernement face à l'état actuel d'une situation, l'initié fait et opère un choix et ce choix se porte sur un changement profond de son être qui aspire à se dévoiler, à se révéler et à se découvrir enfin....

 

(Notes : Crise : nécessité de discerner et de faire un choix, face à une maladie par exemple.)... (Apocalypse : action de révéler, de découvrir, de dévoiler.)...

 

Pouvons-nous continuer d'user et d'abuser d'un système sociétal , d'un mode vie, qui s'éloigne de plus en plus de nos aspirations les plus légitimes qui soient en terme de qualité existentielle, de rapport à soi-même et de relations gratifiantes et stimulantes avec les autres et le monde ?...

 

 

 

 

 

 

9 vague land art St Pabu 20190 EVE 034pm.jpg

 

 

 

 

Tout ceci impose un changement objectif, pertinent, opérationnel et efficace, avec, en préliminaire une réflexion, une pensée étoffée et réaliste puis une action mettant en œuvre par adéquation fidèle, les résultantes d'un introspection sensible et intelligente permettant d'identifier clairement ce que l'on souhaite et ce que l'on ne souhaite plus...

 

Il ne s'agit surtout pas, le changement survenu ; de reconduire ce qui, dans le passé, à amené à frustrations progressives...  

         

Le renouvellement attendu est un véritable changement de cap, un virage à 180 ° qui ne saurait reproduire, en aucun cas, un modèle antérieur arrivé à épuisement et à saturation...

 

Il ne s'agit pas également de changer ou de modifier un ou plusieurs aspects de notre « représentation » extérieure (coupe de cheveux, rouge à lèvres ou vernis à ongles, accessoires divers et variés, tatouages et bijoux...) car cela n'entraîne pas de modifications notables dans l'intériorité de la personne...

 

Ce n'est pas la vitrine qui ici importe, mais c'est ce qu'elle contient en termes de valeur et d' éthique, de qualité, de capacité, d'intensité ou de densité de « Vie »...

 

 

 

 

 

 

9 vague land art St Pabu 20190 EVE 033pm.jpg

 

 

 

 

Le changement que nous attendons du monde commence au sein du nôtre, au cœur des territoires internes de l'être et il ne saurait ni ne pourrait en être à priori autrement...

 

Il nous appartient lors de déterminer ce qui à lieu d'être et ce qu'il n'est pas souhaitable d'amener à être. La Tradition celto-druidique nous invite à diminuer l'emprise de l'obscurité en dégageant ainsi de l'espace pour la lumière et la clarté, de réduire, de diminuer fortement l'impact du néfaste afin de favoriser l'expansion et la manifestation du faste... etc...

 

Ce qui alors privilégié ; c'est l'Etre par rapport au non-être en subordonnant l'avoir aux choix et directives de l'Être...

 

L'initiation s'adresse ainsi à l'Être lequel est le sujet et l'objet de celle-ci : un être de conscience et de cohérence, d'équilibre et d'harmonie, d'accord et de concorde, d'entraide et de solidarité, spirituel et philosophe, fervent et aimant, cohérent et lucide, libre et responsable, novateur et créateur...

 

L'avoir étant ramené au juste pouvoir et désir de faire au mieux pour parvenir peu à peu à l'émergence et à l’irradiation de cet Être nouveau-né...

 

Cet Être refuse de continuer à se faire avoir et de cautionner et de valider les tribulations gonflantes et grotesques du paraître !...

 

 

 

 

 

 

9 vague land art St Pabu 20190 EVE 139.JPG

 

 

 

 

Se libérer de ses peurs une fois celles-ci identifiées, se faire et se donner confiance, croire en ses facultés, intuitions, ressources et potentialités, développer son « imaginaire », entretenir le discernement, la cohérence, l'accord et la concordance...

 

Rechercher l'entendement et la compréhension, l'essentiel et le fondamental, l'élémentaire et le primordial, se garder des « extrêmes », évoluer dans les flux et les ondes sans parasiter ceux-ci et celles-ci...

 

S'écouler, ruisseler, se répandre en fertilité...et abondance...

Aborder le choix avec les connaissances et enseignements, les expériences positivement et objectivement étudiées...

 

Restituer à certains actes leur dimension « poétique »... Se faire et devenir un acteur et un artisan de la rencontre, de la découverte, du partage et de l'échange...

 

Se tenir à l'écoute de ce qui « sonne juste », du non dissonant et du non discordant...

 

Les vertus plus spécifiquement « Féminines » relèvent de capacités particulièrement sensibles, d'une attention au(x) monde(s) singulière favorisée par des facultés de visions, d'intuitions et de perceptions qui permettent à la clarté de se frayer passage au sein même des domaines et territoires obscures...

 

 

 

 

 

 

9 vague land art St Pabu 20190 EVE 153.JPG

 

 

 

 

Donnant Vie et enfantant la Vie, ce « Féminin » entretient des liens profonds, subtils et matriciels avec Elle... avec la Mère de toute Vie... Avec toute source et fontaine de Vie, avec toute souche et racine de Vie, avec toute vague et écume de Vie....Avec toute braises et flammes de Vie...

 

Avec toutes plumes et rémiges de Vie... Avec toute neige et toute brume de Vie... Avec toute forme et couleur de Vie... Avec toute mélodie et chanson de Vie... Avec toute merveille et jouvence de Vie... Avec toute union, concélébration et « cosmunion » de Vie...

 

Il ne s'agit pas tant pour ce « Féminin » de découvrir en soi de tels domaines et royaumes d'investigations jouissives et voluptueuses, mais bien de se restituer ce dont il a été dépossédé et spolié...

 

L'Être réalisé en plénitude d'Être est, en fait, un état de nature « androgyne » capable de concilier et de faire dialoguer la part masculine et féminine qui peut résider en chacun et en chacune...

 

(C'est le « mariage des contraires » que recherchait André Breton...) Mais c'est aussi cette énergie qui serpente entre un état et un autre, un contraire et un autre, une énergie appelée le « Ki » dans la pensée asiatique, c'est aussi la « flaith » irlandaise ; une puissance d'enfantement, de haute régence et de conciliation associée à l'Awen ; (l'inspiration et l'intuition ; soit un souffle « créateur ».)... Ceci selon le « sens » que je leur donne.)...

 

 

 

 

 

 

9 vague land art St Pabu 20190 EVE 203.JPG

 

 

 

 

La Femme ne saurait « initier », l'homme en lui révélant les outils, sagesses et méthodes autorisant l'instauration et l'entretien d'équilibres et d'harmonies (lui procurant la maîtrise de ses pensées et de ses actes) si elle n'a pas procédé par elle-même à sa propre « initiation »... Et cette opération quasi « alchimique » et sacrée de surplus ne peut se réaliser, prendre forme et incarnation, que par elle-même...

 

Ceci impliquant un « retour aux origines », faisant l'économie salutaire et salvatrice de siècles et de millénaires, d'asservissements, d'exclusions, de dominations patriarcales et de soumissions maritales soit d'inégalités majeures, outrancières et intolérables...

 

Une initiation intime et profonde nécessitant un rapprochement corporel, charnel, (physique donc), mais aussi sensible, émouvant et « intelligent », incluant le psychique et la métaphysique, l'enveloppe spirituelle et un « art philosophique existentiel» avec en prime l'enthousiasme, les émulations et les stimulations appropriées avec les « espaces premiers », une géo-poétique du lieu et de l'instant...

 

 

 

 

 

 

9 vague land art St Pabu 20190 EVE 163pm.jpg

 

Faire « regard » avec les Essentialités mouvantes et émouvantes de la Nature, avec celles de l'Eau, du Feu, de l'Air, de la Terre, de la Pierre, de l'Arbre et de l'Oiseau pour point de départ et élargissement du Cercle d'enlacement et d'entendement...

 

Se conjoindre de même de corps, de sens, de cœur, de pensée et d'esprit avec les grands Luminaires ( Soleil, Lune, Etoile...)

Entrer dans la danse de chaque saison...

 

Se couvrir de feuilles, de glaise, d'argile, d'humus et vivre analogiquement, symboliquement, dans ce recouvrement et par tous les pores en contact direct avec celui-ci, cette « décomposition » qui sera le ferment d'un humus fertile au sein duquel nous prendrons naissance « transformés » (Rappel utile : Homme vient étymologiquement de « humus » !...

 

Puis laver à l'eau de source ou à l'eau lunaire ou encore dans l'océan ou dans une rivière ou dans un étang ce corps libéré de toute scorie, l'envelopper d'encens, l'oindre, le parfumer et l'offrir au ciel comme l'étoile s'offre au firmament...

 

Faire un feu avec des branches mortes et sèches, (désertées de toute sève de Vie) et conjoindre à ce feu les branches mortes de notre propre Arbre de Vie...

 

Il sera à priori nécessaire d'offrir pour ce « passage » une simple goutte de notre sang !...

 

Adouber par le Ciel et la Terre, par l'Eau et le Feu, par Cela qui Fût, Est et Sera, par l'Energie Une, par la Force Une et par la Lumière Une, et ce, sous le Triple et bienfaisant Rayon du Principe, de la bienveillante Essence et de leur Anima manifesté, le nom nouveau, l'identité nouvelle, sera lors révélée à toute la Création visible ou non...

 

 

 

 

 

 

9 vague land art St Pabu 20190 EVE 190.JPG





27/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi