Les dits du corbeau noir

ART ETRE ET NATURE EXTRAIT DE LA CAUSERIE UNE TRILOGIE EXISTENTIELLE BRAN DU 2016 12 05 MAI

Beltaine Belgique mai 2016 018pm.jpg
Beltaine au verger du printemps   Photos  bran du

 

 

 

L'ART D'ETRE NATURE... Mai 2016 Bran du

 

Extrait de la conférence de Bran du à la galerie : « Sur les chemins de la Création » (Erquy) coanimée par Christian Tual et Martine Jardin....

 

 

Des questionnements « basiques » et leurs prolongements :

 

L'Art ne traduit-il pas la véritable Nature de l'Etre ?

Etre est-il l'Art d'exprimer sa véritable Nature ? Et quelle est cette véritable « Nature »

La Nature inspire-t-elle l'Etre afin qu'il manifeste son Art ?

Et de quelle Art s'agit-il ?

La Nature de l'Art serait-elle d'Etre ? Mais que faut-il véritablement et valablement entendre par Etre ?

 

L'Etre n'est-il pas une étoile nouveau-née qui attend de rejoindre enfin sa constellation en s'aidant pour cela des enseignements de la Nature, de l'Essence même de ce que l'on appelle la Nature ; ainsi que de cet outil fabuleux appelé l'Art qui, par la maîtrise, l'équilibre, l'harmonie, la beauté, qu'il induit et façonne, coparticipe de cette réalisation plénière ?...

 

Une fois les « définitions » entendues conventionnellement et la représentation visualisée et comprise ne faut-il pas se « démarquer » de la rigidité et de l'étroitesse de celles-ci... Et faire « respirer » ces concepts, les élargir, les approfondir, leur donner des nageoires et des ailes ?… Poétiser cela ?

 

 

Beltaine Belgique mai 2016 027pm.jpg

 

 

ART

ETRE

NATURE.... Le mot ART est contenu dans le mot NATURE

Reste lors que la NATURE est NUE, sans son ART....

C'est donc à l'ETRE de la revêtir !....

(Découvrir cela pour recouvrir cela en terme donc de recouvrance...assez fondamentale d'ailleurs... Cela qui fonde et forge donc le « mental »...)

 

ART ETRE ET NATURE . Ces trois mots ici conjoints forment un accord comme trois notes associées entre elles et non dissonantes... C'est une partition existentielle.... qu'il appartient à chacun et à chacune d'écrire afin d'Etre, en sa NATURE propre, spécifique, singulière et plurielle, un ARTisan, un ARTiste, un animateur, un créateur de sa propre vie....

 

Trois volets qui ouvrent sur l'univers...

Soit un triptyque dont le Centre donne vie à ce qui le conjoint en induisant l'esprit et les mouvements, manifestations, respirations, souffles, énergies qui en résultent... 

 

Quel est ce « centre » (le moyeu) de toute l'articulation coordonnée, solidaire et symbiotique ? Est-ce la Nature, l'Art ou l'Etre ?

 

L'Art est le moyen, le support, l'outil, la méthode indispensable...

La Nature est la source principale d'inspiration, d'enseignement, de formation, le « modèle naturel de l'expression artistique » secondée par l'imagination...

L'Etre est l'agent de mise en œuvre qui associe harmonieusement

l'inspiration et l'outil afin de manifester son « existence », sa « présence au monde et en l'univers » et en apportant à la Création et à son Evolution, sa part d'expérience, d'offrande, de conception et de réalisation....

 

 

Beltaine Belgique mai 2016 034pm.jpg

 

 

L'ART et la NATURE nous invitent à ETRE et nous donnent de quoi advenir à l'existence en coparticipation avec celle-ci...

Ils peuvent faire de chacun de nous un oeuvrier du vivant...

A l'exemple de la nature qui manifeste sa collaboration, son adhésion aux principes vitaux, à travers le déploiement de tous son art... de tout son génie artistique, évolutif et novateur...

 

Nous demandons hélas à la nature de se plier à notre diktat et la traitons avec orgueil et mépris comme une « chose», « une marchandise, un « produit » exploitable à merci , comme une ressource à piller de façon éhontée et imbécile...

Ainsi nous mettons le monde en péril et contribuons pour fragment ou partie à un retour de l'humanité et de toute la planète entière à des formes chaotiques, tragiques et dangereuses...

 

Si l'Art est au service du beau, du vrai, du juste, du concordant, du cohérent, du « conscient », en l'Etre alors oui, il peut nous aider à « sauver le monde » et tous les êtres et tous les règnes qui le composent...

 

C'est ici « l'idée » avancée et « audacieuse » que l'Etre est en cours de gestation... qu'il n'est pas « réalisé »....

Il n'est pas encore totalement « formé » et ne dispose pas encore de toute l'intégralité de ses aptitudes, mais seulement de potentialités plus ou moins éveillées et activées...

 

Peut-être que L'Homme et la Femme n'ont d'accomplissement (en tant que personne, mais aussi en tant que conjonction heureuse de polarités non plus affrontées et stériles, mais coparticipatives du « vivant » et de l'évolution) que dans la « formation de l'Etre » ; formation permise, à la fois, par la Nature et par l'Art ?...

 

L'Etre peut s'apparenter à une construction « androgyne » d'un individu, alliant les qualités, vertus, valeurs inhérentes au masculin et au féminin, conciliant en lui ces aspects et les amenant par entendement lucide, volontaire et conscient à partenariat et collaboration, échange et partage, oeuvre et édification...

 

 

 

Beltaine Belgique mai 2016 005pm.jpg

 

 

L'Etre est, se fonde, se forge, s’élabore, se conçoit, se construit

alors à travers l'alliance d'une « pensée » et ce qu'elle propose de « faire »...

Si on restitue au « faire » sa dimension originelle et étymologique, il s'agit alors de « faire acte poétique »...

(Poète personne qui écrit et s'exprime en vers... Sensible à ce qui est beau, émouvant... Rêveur, idéaliste...

Poésie : art d'évoquer, de suggérer les sensations, les impressions, les émotions, par un emploi particulier de la langue, par l'union intense des sons, des rythmes, des harmonies, des images... Ce qui touche la sensibilité, l'imagination, l'âme...)

 

Et si notre fonction majeure était d'être « poète » ? Et si nos séismes humains, nos turbulences existentielles et tout le reste, venaient du fait que l'homme et la femme ne savent plus ce que c'est que d'être, de penser, d'agir, de vivre, en état de poésie ?

Une poésie mise au rébus et à l'écart des sociétés modernes à un point, à une distance, qu'aucune autre civilisation, dans le temps, ne l'avait fait avant elle !....

 

La véritable Nature de l'Etre  ; c'est peut-être d'être Créateur et Poète...

Et c'est en cela un Art qui réunit tous les autres en ce qu'il est d'abord un Art de vivre, d'aimer, de créer, de se relier, de mourir etc...

 

L'Art d'Etre «  Nature » nous fait, nous offre, la possibilité d'être « Poète et Créateur » ; Oeuvrier de la Vie et c'est en cela et par cela réunir à la fois les facultés intellectuelles et les facultés sensibles, sensitives, émotionnelles et faire alliance avec l'imaginaire et l'inspiré...

 

Tout cela est censé avoir Sens, offrir et donner Sens à une existence, mais que vaut véritablement celle-ci, que vaut ce « sens » s'ils n'est pas relié à une « Essence » qui l'inspire, l'anime, le stimule, l'enseigne, le fait progresser et évoluer ?....

 

 

Beltaine Belgique mai 2016 008pm.jpg

 

 

L'Art à une « Essence » et la Nature de même....

L'Un et l'Autre ont même source, même racine, même souffle et respiration...

Et nous entrons là dans le domaine de l'Esprit soit dans une conception spirituelle de la Création et de tout le vivant...

 

Un postulat  qui n'engage que son auteur :

 

Cette Création n'est, naît et renaît perpétuellement que parce qu'elle résulte d'un désir allié à une volonté et que l'un et l'autre se sont conjoints pour mettre au monde « le monde » et ce, à partir d'un Acte créateur et que celui-ci a commencé, débuté, par la mise en place progressive et « symbiotique » des éléments naturels préalablement à l'existence humaine...

 

La Nature est donc bien le berceau de l'humanité, elle peut en être aussi le tombeau tout en permettant une « résurrection » du genre humain si ce dernier fait preuve d'amour, d'équilibre et de conscience et de respect à l'égard de celle-ci...

 

Ce genre humain non « abouti » en l'état actuel a eu à connaître bien des états antérieurs à sa formation... Il fut poussière d'étoiles... eau et feu... lave et cendre, souffle et respiration, obscurité et lumière... animal et végétal... et il subsiste en lui, sous une forme ou une autre, des « traces » de ses « transformations » successives lentes, mais élaborées subtilement et avec efficience...

 

Il y a ainsi, en chaque être, du « minéral », du « végétal », de « l'animal »... En fait tout ce qui se trouve « dans la Nature »...

 

 

Beltaine Belgique mai 2016 038pm.jpg

 

 

Etant « Nature » nous sommes tout cela !.... Etant cela nous sommes partie aimante, pensante, agissante et compréhensive de tout le Créé, passé, présent et en devenir !...

Et aussi de tout l'Art qui se déploie avec génie, de millénaire en millénaire, afin que les expériences cumulées du genre humain puissent « informer » la Matrice conceptuelle et novatrice qui s'ingénie à pérenniser la vie et à la faire évoluée vers de nouveaux équilibres, de nouvelles harmonies sans lesquelles le chaos reprendrait force et puissance pour dominer tout l'univers...

(Au besoin en se « privant » de nous si ce nous entend se priver d'Elle!)...

 

 

Que nous dit, nous enseigne le « Livre éternellement et généreusement ouvert » de la Nature...

 

Soyez... oser Etre... Là où vous êtes et dans l'environnement plus ou moins faste ou néfaste où vous vous trouvez... Faite croître en votre propre terreau et humus ce germe d'existence qui est l'Etre en devenir et assurer sa bonne croissance dans cette verticalité qui relie le ciel et la terre, la terre et le ciel et qui passe, vibratoirement, par vous, en connaissance, en conscience, en confiance, en cohérence, en clarté, et en cet amour qui est Force, Energie et Lumière...

 

Etre ; c'est tresser la corbeille de songe, de sang et de chair que nous sommes ; c'est la faire accueillante, plus grande, plus large, plus profonde encore, (en corps et aussi en esprit), afin d'y déposer nos propres offrandes et y recevoir ces dons de la vie que sont l'Art et la Nature …

 

Les Traditions dites primitives ou encore natives, mais aussi « naturelles » se sont fondées au sein, au cœur et contre la poitrine même de cette nature et de tous les « éléments » qui s 'y expriment et s'y déploient en cycles et en rythmes...

Notre propre Tradition ; la seule véritablement enracinée, dès l'origine, dans l'humus d'une pré-Europe qui se formera ultérieurement sur ses socles et assises, a pris naissance au contact étroit de la Nature telle qu'elle s'est présentée à l'homme depuis que celui-ci ait réussit à se tenir dans la verticale du ciel et des saisons....

Les Sages ancestraux ont longuement étudié et observé les « lois dites de la nature » et en ont reçu tous leurs enseignements majeurs (et ceci vaut pour tous les sages et toutes les sagesses de tous les continents et de toutes les civilisations.)

 

 

Beltaine Belgique mai 2016 001pm.jpg

 

 

La pensée « spirituelle » a pris son essor au sein des outils religieux élaborés afin d'instaurer une relation de compréhension entre l'homme et les mystères qui l'entourent...

Elle s'est enrichie d'une pensée philosophique accentuée dans l'humanisme....

Elle a proposé à l'homme un Art d'Etre, (de Vivre, d'Aimer...) qui soit concordant et cohérent avec les Lois analysées et déduites au sein des mondes et univers naturels par transpositions analogiques et adaptations symboliques et cela est loin d'être terminé si l'humanité s'autorise la poursuite de « l'Expérience » !...

 

Les anciennes croyances et pratiques « religieuses » tissent et retissent des liens étroits et solides avec la Trame de l'univers et de la nature... Chaque individu apportant le fil de sa vie pour conforter et faire évoluer la dite trame....

Il est regrettable et même plus que dramatique que des religions dites « révélées » ou encore « du Livre » ait tout fait pour rompre cette trame et la faire disparaître ou la contraindre à l'oubli...

La planète entière en paye un très lourd et fort préjudiciable tribu !....

 

L'Etat actuel du monde appelle avec urgence un changement de paradigme sociétal sans lequel la dérive humaine s'accentuera, exaltant dans l'illusion et l'aveuglement, une Matière « souveraine » qui s’exonérera de toute dépendance vis-à-vis de l'Esprit, de l'Essence, de l'Anima même de toute vie, de toute forme de vie...

 

La Nature et l'Art sont au cœur même de brillantes civilisations et ce tant qu'elles sont restés fidèles à leurs liens « essentiels », fondamentaux, primordiaux, originels et élémentaires....

 

 

Beltaine Belgique mai 2016 036pm.jpg

 

 

L'Art vidé de sens, sans reliance avec l'Essence, n'est plus que matière factice livrée à elle-même et à ses exubérances et arrogances... C'est un arbre mort déserté des sèves vitales... C'est un long hiver que ne revisite plus le printemps....

 

Atteindre à la pérennité de la nature et de toutes les vies qu'elle déploient et fait croître, c'est atteindre à la Source de vie et la faire tarir...

 

Que sommes-nous sans ce lien de nature, sans l'art qu'elle nous inspire si ce n'est qu'une âme qui fait naufrage dans l'océan de notre orgueil, de notre indifférence, de notre inconscience ?...

 

Nous ne sommes lors qu'une parodie, qu'une supercherie, qu'un artifice vis-à-vis de la vie même et nous creusons notre propre tombe en entraînant la vie avec nous...

 

Mais la Vie, la Vraie Vie rejoindra lors son Essence et sa vraie et époustouflante Nature sans se soucier de cet habitacle provisoire et passager que fut l'homme ayant refusé d'Etre !....

 

Bran du 12 mai 2016

 

 

Beltaine Belgique mai 2016 023pm.jpg

 

Complément...


Qui est le plus grand fournisseur de « matériaux » permettant à l'homme d'exprimer son œuvre artistique si ce n'est la nature...

(Bois, pierre, couleur, poil, fibre, toile etc...)

Qui est le plus grand artiste qui soit au monde si ce n'est la nature, son génie si diversifié, si original, si grandiose, si merveilleux, si fabuleux, si novateur et si imaginatif..

Qui a la faculté, la capacité de produire sur l'homme la plus grande des inspirations si ce n'est aussi la nature....

La nature est ce qui autorise l'expression artistique en ses multiples formes...

 

La nature est la grande réconciliatrice de l'humain avec lui-même, avec ses communautés d'appartenance et au-delà même de celles-ci au sein d'une commune destinée planétaire...

 

Elle peut être est un vecteur, un facteur efficient de « pacification », de rééquilibrage, de réharmonisation., de revitalisation...

(Voir l'exemple des artistes qui oeuvrent au sein de la nature, intimement avec elle, dans une reliance totale comme Jephan de Villiers, Giuseppe Penone, Andy Goldsworthy... mais aussi Juliano Ribeiro Salgado ou Krajcberg... Tous porteurs exemplaires d'un cordon ombilicale qui relie l'Etre à sa nature, à la nature et qui fait de lui un oeuvrier, un artisan, un créateur au service de la Vie...)

 

Beltaine Belgique mai 2016 035pm.jpg

 

 

ART ETRE et NATURE... avril 2014 Bran du

 

Nous sommes « essentiellement » faits pour être des créateurs et si le fait de faire à pour origine la remise au monde d'un acte hautement et profondément poétique (qui condense et intensifie la gamme vibratoire du sensible, de l'émotionnel, du « beau », de l'imaginaire et ce afin de doter une âme de son chant...) nous sommes également poètes voir géopoètes au sens où l'entend la géopoésie et Kenneth White son géniteur...

 

On peut, je pense, concevoir, que l'Art existait avant même qu'un mot ne le définisse et parfois ne le mette dans un enclos ou une enceinte c'est-à-dire le limite...

 

L'Art, l'Etre, la Nature ne sauraient se réduire à trois lignes dans un dictionnaire...

Leurs définitions ne sont que la première page d'un livre qu'il appartient à chacun et chacune d'écrire, charnellement, corporellement, artistiquement, poétiquement, philosophiquement et spirituellement....(Sans se soucier de devoir le refermer un jour...)

 

Les premiers êtres humains qui manifestèrent une « création », avec des outils certes archaïques, mais capables de réaliser des œuvres défiant les millénaires, une « expression artistique » (teintée assez souvent de pensées et de concepts magico-religieux), une vision, une perception, une représentation se voulant entendement et relation, utilisèrent la pierre, le bois, l'os afin de communiquer avec les émanations mystérieuses de la nature et de l'univers et de se concilier celles-ci...

 

L'émotion est grande quand se trouve restituée, à l'arbre humain que nous sommes, la vision « nue », « première » , archétypale, symbolique et très souvent universelle, de ses plus lointaines racines...

Nous sommes lors ressoudés, reconnectés, à la mémoire de ce qui fût et cela nous autorise et nous invite à réanimer les braises du présent pour en faire jaillir les flammes chaleureuses du devenir...

 

En ces temps là l'humain est encore allaité par le sein de la Mère

et le cordon sensible, affectif émotionnel, filial, n'est pas rompu mais entretenu rituellement dans la ferveur individuelle et collective du divin et du sacré... avec une part de craintes mêlée aux vœux et aux espérances...

 

Nous sommes, hélas, abreuvés de tant de laideurs et de puanteurs, d'images nauséabondes, qu'il nous est bien difficile aujourd'hui de retrouver le goût et la saveur prodiguement et généreusement dispensés par la poitrine matricielle d'une « Déesse » dont nous ignorons même l'existence et le nom....

 

 

Beltaine Belgique mai 2016 041pm.jpg

 

 

Le propos ici tenu est celui qui se porte sur l'être doté d'une pensée faite d'intelligence et de sensibilité et qui se tient face à face avec la nature ( les yeux contre les « yeux », poitrine contre poitrine...)

Un être « éveillé » et respectueux qui se dote des outils de l'art pour instaurer avec la dite nature des connexions, des conjugaisons, des articulations, des conjonctions conscientes et cohérentes, des rapports et des relations gratifiantes, pacifiantes, bienfaisantes et bienveillantes faisant de l'homme ou de la femme (voir des deux en leur union aimante) l'accoucheur ou l'accoucheuse d'un ETRE enfin remis au monde.... (Comme l'aurore sort de la nuit pour annoncer le jour et les lumières du jour...)

 

La Nature alliée à l'Art nous ensemence et nous féconde...

Notre Etre ; la réalité de celui-ci, son sang, sa sève, ses songes...doit son existence à ses noces « alchimiques »...

Ce sont là les mutations, transformations, attendues par tout esprit apte à faire dialoguer la mort et la vie, la vie et la mort afin que soit pleinement ce qui doit être au sein d'une alternance d'où jaillit la renaissance et le renouvellement...

 

L'art ne se réduit pas, ne saurait se réduire à une « prouesse technique » (en tant que maîtrise des outils, techniques et méthodes certes nécessaires mais non indispensables...)

 

L'oeuvre d'art s'apparente à une « respiration » d'un ensemble dont on ne voit ni la bouche ni les lèvres mais qui soulève la poitrine de notre âme en même temps que nous portons le regard, le cœur, la main, sur elle ou vers elle......

 

Si l'arbre à vocation de mettre des fruits au monde, et les plantes, des fleurs et des graines, l'homme, la femme, ont vocation, ensemble ou séparément, à ETRE...

 

Cet Etre est lors appelé, invité, à « concélébrer » le vivant...

et pour ce faire à exprimer sa nature essentielle, élémentaire, fondamentale et ce avec art...

En tant que copartenaire d'une Création perpétuelle qui est la Loi même de l'évolution, de la nature, de l'art et de l'être...

 

 

Beltaine Belgique mai 2016 039pm.jpg

 

 

 



12/05/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 533 autres membres