Les dits du corbeau noir

APPROCHE DU "TANTRISME" DANIEL ODIER DESIR PASSION ET SPIRITUALITE 2019 NOTES BRAN DU 05 10 OCTOBRE

 

 

Doc Eleanor 696pm.jpg

 

 

 

 

 

Daniel ODIER

Désirs passions et spiritualités Extraits

 

 

 

 

Le tantrisme considère que le corps est le temple et qu'au cœur de ce temple siège la divinité. 

 

Tout l'Univers devient la Shakti, l'Unité de l'Etre...

 

 

 

 

 

Les contenus explorés :

 

 

 

Accorder l'instrument du corps à l'amour absolu...

Sensorialité et conscience... L'attention nue...

Les sonorités de la vie, l'essence de la satisfaction ; Le pouvoir des sens. Les parfums du monde. Se libérer du passé. Les chants des Dakini. Le Grand Secret... Regarder ce monde... Une sensualité cosmique. Entrer dans le monde de la réalité...

La puissance de la femme...

Nous sommes ce que nous cherchons...

La respiration est la porte de la sensorialité...

L'expérience de la totalité. Toucher ce monde. Le cœur de la réalité, le cœur du monde...

Vêtus d'espace en dansant dans l'azur...

 

 

La sexualité et ses ramifications affectives ne concernent que ce monde profane. » Eric Baret

 

 

« Lorsque l'esprit qui différencie s'assoupit, la Kundalini s'éveille !

La source des 5 sens jaillit constamment. L'eau de la présence continue au monde est douce et je l'offre à Shiva. Le frémissement perpétuel de la conscience est l'état suprême. »

Lalla (Chants mystiques)

 

 

 

Maïthuna : c'est l'union sexuelle...(Une incandescence totale ; c'est la splendeur de Maîthuna...) L'abandon sans retenue...

La grande Union procède de l'unification des sens et de leurs objets...

 

Le Samâdhi : c'est la pure présence à la réalité...

L'union symbolise l'union préalable du tantrikâ et de l'univers...

 

La sexualité et la sensorialité forment un lieu de conscience...

 

L'idéal tantrique est celui de l'intégration de la dualité Femme-Homme dans la plénitude...

 

La douce et lente émergence de l'amour sans objet qui attend paisiblement que nous cession de poursuivre l'inatteignable...

 

Il s'agit en prémisses d'une respiration lente et douce, de contractions puis de détente profonde...

 

Le Yognî et le Yogin sont en ascension vers le sommet de l'extase immobile et du frémissement continu...

 

 

« Que je ne me départisse jamais de l'émerveillement qui a la saveur de l'amour. » Mazu

 

 

Seul existe le présent...

 

 

La nostalgie de l'unité est source de souffrance (Séparation, absence...)(L'abandon de notre potentiel fondamental...)

Une voie : le Tantra (ni peurs, ni tabous)

Le shivaïsme Cachemirien s'oppose à la Tradition indienne ( refus des « castes ») Les enseignements ne sont pas seulement réservés aux brahmanes,mais ouverts autant aux hommes qu'aux femmes. Il n'y a donc pas de discriminations sociales ou ethniques...

La force de vie et la puissance de la femme sont hautement reconnues...

 

 

« La Femme a créé l'Univers, l'Univers est sa forme ; la Femme est la fondation du monde. Elle est la flamme véritable du corps, quelque forme qu'elle prenne celle d'un Homme ou celle d'une Femme. » Sâktisangama Tantra (Hymne à la Déesse)

 

 

C'est la forme supérieure... Dans la Femme repose la forme de toutes choses, de tout ce qui vit et bouge dans le monde. Il n'est pas de joyaux plus précieux que la Femme, pas de condition supérieure à la sienne. 

 

 

Tu es Shiva-Shakti, Shiva-Shakti est le soi. L'univers est le jeu de ta conscience...

(Shiva c'est la grande spatialité qui contient la totalité du monde.)

 

Il s'agit de dégager la conscience de ses opacités, le soi absolu....

Pour cela : Respirez !

 

 

Il s'agit de faire confiance à notre corps : il sait !

 

 

 

 

 

Doc Eleanor 707pm.jpg

 

 

 

 

 

DU DESIR :

 

 

On ne peut rien réaliser sans le désir...

On ne peut suivre une voie spirituelle en abolissant le désir...

Il s'agit d'en découvrir l'universalité...

« Découvrant l'universalité du désir, pénètre son espace lumineux. » Vijnânabhaïrava tantra

 

 

Spanda : c'est le frémissement, la divine énergie du désir...

Le désir c'est une incandescence qui nous donne sensation de vie... (Le mouvement même de l'Univers) (Tout est à voir comme désir.)

Il n'y a pas qu'un seul « désir » ni de monopole de celui-ci, ni un seul « objet » de désir... C'est une dynamique amoureuse fluide et sans entraves.

Tout est vibrant, tout est réel, tout est en interconnexion...

Rien de conseiller, rien d'interdit...Mais une spontanéité de la relation amoureuse...

La peau est l'organe le plus sensible...

 

 

« La félicité est unie à la divinité car l'une ne peut exister sans l'autre. » Hevajra Tantra

 

 

Il y a 5 consciences sensorielles : Visuelle, olfactive, sensible, gustative et auditive...

 

« Ne fais rien avec le mental, mais demeure dans ton état naturel et authentique.»... le Mahâmudrâ

 

Voir et écouter simplement ainsi... Saisir l'instantanéité de la relation amoureuse...

 

L'égo : c'est la séparation, la dualité...

 

...................

 

 

 

 

 

NOTES Bran du....

 

 

L'Occident à, via les emprises et les diktats idéologiques fortement religieux, opéré uns dissociation voir une dislocation entre l'esprit et le corps, ce dernier ayant fait l'objet de tous les mépris, de tous les interdits et d'une forme de « castration »...

La sensualité, la volupté, le sexe ont été maintes fois réprouvés et combattus par l'institution religieuse considérant que ces éléments étaient pervers et portaient atteinte à l'éthique, à la morale, à l'individu, à la société et ne pouvaient être que l’œuvre du Diable ! Etc...

Le Résultat : un divorce stupide et destructeur entre « esprit et chair/matière », une séparation grandement dommageable pour l'équilibre et l'harmonie de tout être...

 

 

Des écrivains et non des moindres comme Victor Segalen, J C Powys, D H Lawrence, Jean Giono, H Hesse (Liste non exhaustive) ont tenté avec brio, talent et termes percutants, la réconciliation entre corps et esprit.... L'Orient lui n'a pas opéré une dualité antagoniste, n'a pas coupé l'Essence des sens qui nous composent et nous animent...

 

 

En jetant l’opprobre sur le corps et les sens, l'Occident à introduit via la religion dominante un malaise et un mal-être d'envergure affectant autant la nature physique que le psychisme de tout individu et ouvrant par la même à des déviances dont l'Eglise moderne illustre hélas en son propre sein, les monstrueuses conséquences !...

 

 

La Femme a toujours fait l'objet dans cette Eglise d'une réprobation, laquelle, au Moyen-âge, à fait tenir par moines ou clercs interposés, des propos et des termes d'une violence inouïe à l'encontre du Féminin!...(L'incarnation de la « perversion » et du péché lui-même!)...

 

 

Le corps est devenu un objet et un sujet de « culpabilité » voir de damnation ! Les rapports (sensuels, sexuels) aux corps sont devenus des « tabous », des « interdits »...

(Lorsqu'on sait tout ce que cela a induit de douleur, de souffrance , de persécution, de condamnation, cela pourrait relever de « crime contre l'Humanité, la Vie et l'Amour ! »)...

 

 

Il est grand temps de re-célébrer, de concélébrer, les noces du corps et de l'esprit, de renouer avec les alliances fondamentales où officie la Vie...

 

 

Le corps demande, aspire à être invité, à co-participer avec la dimension spirituelle, au « rituel d'Amour »...

 

 

Les « sens », tous les « sens », libérés, conscientisés, maîtrisés, poétisés, animés par le don, l'offert et l'ouvert, veulent se conjoindre pleinement à l'Essence....

 

 

Vaste réflexion !...

 

 

Doc Eleanor 702pm.jpg

 



05/10/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi