Les dits du corbeau noir

ANTHOLOGIE POETIQUE (SUITE 2) HABITER POETIQUEMENT LE MONDE 2018 04 09 SEPTEMBRE

 St Pabu grèves 06 06 2015 105pm.jpg

 

Une poésie indéfinissable, mais source de lumières photo Bran du

 

 

Anthologie (2) Habiter poétiquement le monde...

Source : Anthologie manifeste : Habiter Poétiquement le Monde Poésis éditeur

 

 

Préambule : Réflexion Bran du Sept 2018

 

 

La POESIE : L'Essentialité de l'Existence

 

Réflexion Bran du Sept 2018

 

 

 

 

 

Cette compilation non exhaustive, mais qui regroupe un éventail assez large d'hommes et de femmes directement concernés par la fonction poétique permet de dégager des lignes de force et des axes majeurs sur les conceptions diverses et variées relatives à la dite fonction et sur sa « place » dans le monde et au sein de chaque être humain...

 

 

 

Ce qu'il ressort des termes et du vocabulaire « poétique » employé et de leurs redondances c'est, pour l'essentiel, le « service de la Vie », la pleine et généreuse implication dans les processus et les mécanismes qui articulent le « Vivant »....

 

 

 

« Etre le poète de sa vie »... « Etre présent au monde »...

 

« Pratiquer l'ouvrage poétique qui est fondamental par excellence »... «Etre de cette pulsation vitale »... » Une fonction dispensatrice de vie. »... » « La source de toute énergie. »...

 

 

 

La « Poésie » à a voir (pour être et pour l'être, pour tout l'anima du monde) avec :

 

Le Verbe, le Logos, le Souffle... le Divin et le Sacré...

 

l'Âme, l'Esprit, le « Soi », la Conscience...le Principe et l'Essence... la Substance, l'Emanation...

 

le Un, le Tout (en ses parties et fragments), l'unité, l'union, l'humanité, la création toute entière (règnes et éléments compris)...

 

Les Forces, Energies et Lumières (appelées aussi l'Amour)...

 

Le mythe, les archétypes, le légendaire, les traditions...

 

La voix, la parole, le langage, le chant, la musique, le rythme et le son... l'expression, la formulation, la manifestation...

 

L'immanence et la permanence, la fugacité et l'immortalité,

 

le fini et l'infini, l'inconnu et l'absolu, le visible et l'invisible, l'éphémérité et l'éternité, l'énigme et le mystère... le Réel, la réalité...

 

L'harmonie, l'équilibre, la concorde, l'accord, la cohérence...

 

La paix, la sérénité, la tolérance, la compassion...

 

l'Etre et l'Humanité... L'universalité...

 

L'intuition, la perception, l'imagination, l'inspiration, la « vision »,

 

la « visitation », l'écoute, l'entendement, l'accueil, l'observation, la méditation, la contemplation... la « cosmunion »...

 

La recherche, l'étude, l'exploration, l'expérimentation, la créativité, la découverte, l'éveil, la révélation, la compréhension, la révolution, la rébellion, la révolte, la lutte, le combat, la libération...

 

La folie, la sagesse, la raison... l'intelligence...

 

La naissance, l'engendrement, l'ensemencement, la gestation, la macération et la maturation...

 

La connaissance et la reconnaissance (la gratitude donc)...

 

Le corps, les sens, le regard...

 

La pensée et l'action (en adéquation)

 

La sensualité, l'émotion, la volupté... le cœur...

 

La connexion, la conjonction, la conjugaison, la relation...

 

La rencontre, le partage, la découverte, l'échange...

 

L'accomplissement et l'épanouissement... la « réalisation »...

 

l'Alchimie, la métamorphose, la transformation, la mutation, le magnétisme, l'aimantation...

 

L'émerveillement, l'enchantement, le réenchantement, la splendeur

 

L'ouvert et l'offert... le SOIN et le DON...

Les noces, les alliances, les unions, la confiance et l'acceptation...

 

La liberté et la responsabilité, le vrai, le juste et le beau...

 

Le singulier et le pluriel...

 

le clair et l'obscur

 

Le présent, le passé, l'avenir et le devenir...

 

L'éthique et la déontologie...

 

La densité et l'intensité de toute vibration...

 

Le signe, le symbole, l'analogie...

 

L'art dans toutes ses formes et dimensions...

 

Le « politique », l'écologie, la philosophie, la culture, le « social », la spiritualité...

 

La mémoire et le souvenir...

 

l'Originel, le primordiale, l'élémentaire, le fondamental, le salutaire, le salvateur, la Source et la Souche de toute forme de vie...

 

 

 

Val sans retour 12 04 2015 151pm.jpg

 

 


La poésie, (son Amina et son Essence), est donc au cœur du cœur, au sein du sein, de toute vie, elle serait donc « POEVIE » !...

 

 

 

Bien que la très grande majorité des poètes et poétesses se refusent à définir ce qui ne saurait l'être en terme de « poésie », il n'en demeure pas moins qu'il ont une approche multiple et très diversifiée de son emploi, de ses usages et de sa fonction tout en faisant « unité » sur les concepts fondamentaux qui rattachent toute existence à une source et à une souche comme Une : la VIE...

 

 

 

C'est aussi une quête « éternelle » de « Lumière » qui s'efforce d'apporter de bienveillantes et bienfaisances clartés au sein de l'obscurité tant interne qu'externe à laquelle l'humanité est, depuis toujours, inlassablement et « nécessairement » confrontée...

 

 

 

La poésie est intrinsèquement, consubstantiellement, vibratoirement « Nature et Univers »...

 

 

 

Elle relève de l’Émanation cosmique, elle en est l'ambassade, le relais médian, l'intercesseur en quelque sorte... Elle est donc porteuse, apporteuse de « Lumières »... Et cela qui provient du plus lointain, de l'espace d'au-delà les mots, par elle, s'en vient frapper à la porte de notre cœur...

 

 

 

A nous de savoir l'accueillir ou non !....

 

Mais, nous ne saurions opérer efficacement un "changement de paradigme sociétal" sans que la poésie ne soit l'étoile qui guide nos pensées, nos réflexions, nos visions, nos actes et nos oeuvres...

 

 

 

 

ruisseau erquiy 03 05 2015 051pm.jpg

 

Adonis :

 

« C'est dans le mythe, l'imaginaire, le rêve, l'inconnu que réside ce qui pourrait renouveler en l'homme ses dimensions cosmiques perdues ou oubliées, et redonner à l'existence sa splendeur.

 

Quand l'ensemble des connaissances disparaît sous le vacarme des marchands ou étouffe en silence...

 

La poésie reste un lieu ; le lieu où l'homme peut tenter un dialogue de reconnaissance et de renaissance...

Un dialogue qui, d'un même mouvement s'affirme découverte de l'univers et découverte de l'autre.

 

La poésie est le plus profond des moyens d'expression enraciné dans la conscience humaine.

 

La poésie est une parole de paix... La parole qui se tient au cœur de la pensée d'amour.
La poésie est plurielle, point de rencontre et d'enlacement entre l'homme et le monde.

 

La poésie unit les hommes ; elle est un ferment et une base pour l'unité des êtres humains...

 

Elle éclaire, illumine, embrase leurs chemins, découvrant pour eux d'infinis horizons...

 

Elle est le territoire sans mesure de l'ouverture...

 

C'est par son œuvre seule que l'homme devient le créateur de son identité.

Transformer la vie en poésie...

 

Créer des rapports nouveaux entre langue et existence.

 

…...............

 

 

 

Val sans retour 12 04 2015 204pm.jpg

 

Lawrence Ferlinghetti :

 

Oser être un guérillero poétique non violent...

 

La poésie est l’œil du cœur, le cœur de l'esprit...

 

La poésie est l'hôte inconnu dans la maison...

 

La lumière que nous voyons dans le ciel vient d'un feu distant, la poésie aussi.

 

La poésie peut encore sauver le monde en transformant la conscience...

 

La fonction de la poésie est de démasquer les impostures avec de la lumière...

 

En poésie, les arbres, les bêtes et les humains parlent...

 

La poésie,comme l'amour à la vie dure parmi les ruines...

 

Si tu veux être poète, découvre une nouvelle manière pour les mortels d'habiter sur terre...

 

Efforce toi de changer le monde, et qu'il n'y ait plus besoin d'être dissident...

 

Au lieu de vouloir t'échapper de la réalité, plonge dans la chair du monde...

 

Saisit l'instant, chaque seconde est un battement de cœur...

 

…..

 

Jean Onimus :

 

« ...Toutes les expériences ardentes de la vie, les perceptions des choses et des êtres, recèlent une dimension poétique...

 

Aujourd'hui c'est une pratique d'initiés en marge des courants de la vie. Elle laisse indifférente une humanité occupée ailleurs...

 

On fini par perdre de vue la véritable ampleur du poétique qui reste secrètement, heureusement, présent partout, invisible, insaisissable, pour des foules devenues aveugles...

 

On a par ailleurs vidé le poétique de sa substance vivante. La poésie paraît condamnée à s'effacer.

 

La poésie est de plus en plus un appel de vie, un réveil de l'exubérance vitale, le déploiement d'énergies libératrices,celles de l'émerveillement et de la participation au monde, de la communion (écologique) avec la nature...

 

C'est le moyen, le seul, de briser les aliénations que nous impose notre civilisation...

 

C'est un besoin élémentaire, celui d'exister plus. Il vise une intensité de présence soit pour dénoncer soit pour célébrer...

 

Une façon de s'ouvrir au monde et à soi-même »...

…..........

 

 

 

St Pabu grèves 06 06 2015 053pm.jpg

 

 

« La poésie est née d'êtres qui atteignaient la poésie en visant l'existence. » Jules Monneret

 

« La poésie n'est pas un art, mais un enthousiasme. » Platon

 

« On ne peut trouver de poésie nulle part, quand on n'en porte pas en soi. » Joseph Joubert

 

Madame de Stael et la poésie :

 

« La poésie est une possession momentanée de tout ce que notre âme souhaite. 

Cherchez l'immortalité dans l'amour et la divinité dans la nature.

C'est l'alliance secrète avec les merveilles de l'univers qui donne à la poésie sa véritable grandeur.

Un instant de vie recèle en son sein l'éternité.

Chaque plante, chaque fleur, contient le système entier de l'univers.

On ne peut aimer avec innocence et profondeur sans être pénétré de religion et d'immortalité.

La poésie est le langage naturel de tous les cultes.

Il y a de la poésie dans tous les êtres capables d'affections vives et profondes ; l'expression manque àe cux qui ne sont pas exercés à la trouver. »

 

…..........

 

« La poésie est le souffle et l'essence la plus pure de tout savoir. »

 

Le poète protège la nature humaine, c'est un défenseur et un sauveur qui apporte partout où il va l'union et l'amour.

 

La poésie est le premier et le dernier des savoirs, elle est aussi immortelle que le cœur de l'homme. »

William Wordsworth

 

…........

 

« Dans Tout m'apparaît parfois comme une essence commune, dans laquelle toute chose et chacune sont unies. »

Philipp Otto Runge

 

« La poésie est le plus englobant de tous les arts. »

 

« C'est l'acte merveilleux grâce auquel celle-ci enrichit la nature. »

 

La poésie est ce qu'il y a de plus originel ; l'art originaire qui a enfanté tous les autres. Elle est aussi l'ultime accomplissement de l'humanité, l'océan auquel tout retourne....

La poésie fut créée en même temps que le monde. »

 

August Wilhem Schlegel

 

 

 

Val sans retour 12 04 2015 157pm.jpg

 

 

Novalis et la poésie :

 

« La poésie et le prêtre ne faisaient qu'un à l'origine...

Le poème de la raison s'appelle philosophie ; sans celle-ci l'homme reste démuni dans ses forces les plus essentielles...

La poésie est la clef de la philosophie, son but et son sens...

La poésie fonde la famille universelle ; la belle ordonnance de l'univers.

 

La poésie engendre la communion intime du fini et de l'infini.

Toute création poétique doit être un individu vivant...

La poésie est le médecin transcendantal...

Elle mêle tout en vue du but suprême : l'élévation de l'homme par-dessus lui-même...

Le commencement authentique est la poésie de nature...

La poésie est Un et Tout ; plus c'est poétique, plus c'est vrai...

Seuls les poètes ont senti ce que la Nature peut-être pour l'homme...

 

Ils trouvent tout dans la nature ; ils sont les seuls à qui son âme ne demeure point une étrangère. Pour eux, elle a toutes les changeantes ressources d'un être aux facultés sensibles illimitées. Elle sait tout animer, embellir, raffermir...

La conscience elle-même , cette force par qui sont engendrés et produits les sens et le monde, le germe de toute individualité, m'apparaît comme l'esprit de l'universel poésie. »

 

….............

 

« Tous les fleuves de la poésie vont se confondre dans l'immensité de la mer universelle.

 

Chacun porte en soi sa propre poésie. Il est bon, il faut que celle-ci reste sienne, aussi sûr qu'il est celui qu'il est, aussi sûr qu'il a en lui, si peu que ce soit, de l'originel , et aucune critique n'a le droit ni la faculté de lui ravir son être le plus propre, sa force la plus intime pour le ramener à coups de clarifications et de purifications à une image banale dépourvue de sens et d'esprit...

Incommensurable et inépuisable est le monde de la poésie, de même que la nature dispensatrice de vie. »

 

Fiedrich Schlegel

 

« L'homme lutte pour des chimères jusqu'au jour où quelque chose de vrai et de réel s'offre à son besoin de connaître et d'agir. »

Fiedrich Höderlin

 

« La poésie redevient ce qu'elle était au commencement ; la poésie est l'institutrice de l'humanité. »

 

Seule la poésie survivra à toutes les autres sciences et art...

A condition qu'elle soit juste et fervente, lucide et vigoureuse, la sensibilité constitue sans doute la meilleure sobriété, la meilleure réflexion du poète ; son ardeur stimule l'esprit.

 

Elle est intelligence et volonté à la fois...

Sans entendement ou sans une sensibilité intégralement organisée, pas de perfection, pas de vie...

Il a beaucoup gagné celui qui parvient à comprendre la vie sans avoir l'âme en deuil. »...

 

Fiedrich Wilhem Schell

 

 

 

St Pabu grèves 06 06 2015 230pm.jpg

 

 

Du côté de chez Rimbaud :

 

« Je dis qu'il faut être voyant, se faire voyant.

Le poète se fait voyant par un lent, immense et raisonné dérèglement de tous les sens, toutes les formes d'amour, de souffrance, de folie...

Car il arrive à « l'inconnu » puisqu'il a cultivé son âme déjà riche, plus qu'aucun !

Donc le poète est vraiment voleur de feu.
Il est chargé de l'humanité...

 

Il devra faire sentir, palper, écouter ses inventions... Trouver une langue...

Du reste toute parole étant idée, le temps d'un langage universel viendra...

Cette langue sera de l'âme pour l'âme...

La poésie ne rythmera plus l'action, elle « sera en avant »...

 

Ces poètes seront !

…......................

 

« La poésie est musique par excellence.»  Mallarmé

 

« La poésie seule connaît le secret de l'éveil et le secret de la transition. » Stefan George

 

« La poésie et l'amour sont les deux refuges sans lesquels le monde ne serait pas habitable (Ce sont les deux fleurs de la vie, les deux sources enchantées qui se cachent dès qu'on les cherche, mais, qu'il faut aimer, sans les voir, jusqu'à ce qu'enfin elles se montrent.)

Elles seules désaltéreront à jamais. »

Théodore de Wyzewa

 

La poésie de St Pol Roux dit le Magnifique :

 

« La vie divine est à la merci de la vie humaine...

La poésie est, de par elle-même, l'action première, et tout les reste est comptabilité...

Bien plus, le poète signifie le véritable, l'unique vivant ; les autres ne sont que des cadavres grimés de vie...

Comme si le poète ne devrait pas être un prodigieux explorateur de l'absolu !

Poètes, élargissez le Cercle jusqu'à ce qu'il enserre l'éternité...

L'art véritable est anticipateur. »

 

…............................

 

Du côté de Jean Cocteau :

 

« La révolution a toujours un air de poésie parce que la poésie est révolution...

L'intelligence du poète n'est que de l'intuition...

C'est la seule nourriture dont l'homme a vraiment besoin.

On ne doit pas reconnaître un poète à son style mais à son regard.

 

Ce qui est poétique profite de la lumière que dégage la poésie »...

…..............

 

« La poésie est un cadeau de la nature ; une grâce. 

Henri Michaux

 

« La poésie doit être faite par tous non par un. »

« Le poète est celui qui inspire bien plus que celui qui est inspiré. »

Lautréamont

 

« La poésie est une affaire de transcendance, toujours relativement voilée...

La poésie supérieure est une fonction de l'âme et non de l'esprit...

C'est un langage pour ainsi dire « magnétisé »...

Une unité au plus haut degré entre la pensée et la parole entre le sens et le signe... Tout cela naît ensemble.

La poésie est au-dessus et va au-delà. »...

 

« La poésie est une dans toutes ses manifestations. »
Marina Tsvetaeva

 

 

 

Val sans retour 12 04 2015 171pm.jpg

 

 

« Partout où il y a langage, partout où il y a des mots, il y a une poésie à l'état latent.

La poésie est partout exceptée chez les mauvais poètes. »

Paul Claudel

 

Georges Sand, la poésie et le poète :

 

« Tu es l'infini émané de l'infini ; tu es aussi grand que l'univers (O souffle céleste, esprit de l'homme) et tes plus chers délices sont d'habiter et de parcourir l'inconnu.

 

Le poète aime le bien et il a le sens du beau. Pour être vraiment poète il faut être artiste et philosophe.

Il voit des âmes contrefaites dans des corps splendides.

Le poète élève la voix et dit aux hommes des vérités qui les irritent. »

….......

 

« Les contacts primordiaux sont coupés. »

« Ressentir la vivacité incomparable de la vie. »

« L'activité poétique est révolutionnaire par nature.

Exercice spirituel ; elle est une méthode de révolution intérieure , elle révèle monde ; elle en créée un autre. »

André Breton

 

 

« Elle est un changement de nature qui est aussi un retour à notre nature originelle. L'expérience poétique est une révélation de notre condition originelle.

La poésie affirme que la vie humaine ne se réduit pas à se préparer à mourir. »

« La religion est-elle la poésie convertie en dogme ? »

Octavio Paz

 

.............

 

 

 

Val sans retour 12 04 2015 103pm.jpg



05/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 517 autres membres