Les dits du corbeau noir

ADHERER A UN COLLEGE.PROGRESSER EN SON SEIN.... REFLEXION BRAN DU 2016 15 06 JUIN

 

Adhérer à un collège ou à une clairière druidique....

Réflexion Bran du 15 06 2016

 

Croire, avoir foi, pratiquer une spiritualité est tout d'abord une affaire strictement personnelle qui n'engage que la personne vis-à-vis d'elle-même et de son honnêteté intellectuelle et objective...

 

L'être humain est un animal social qui vit en « société », en communauté d'appartenance...

Il peut ou non partager diverses conceptions idéologiques, politiques, culturelles, religieuses avec des groupements humains et s'inscrire, s'engager, faire acte d'adhésion en ceux-ci...

(Ce qui impliquera de respecter la structure d'accueil et ses modalités éthiques de fonctionnement.)...

 

Depuis une vingtaine d'années maintenant et avec une nette amplification (due à la fois à la mise à connaissance d'une information nombreuse sur la Tradition celto-druidique et l'accroissement d'un besoin manifeste de trouver de nouveaux centres spirituels répondant davantage à de nouvelles aspirations non satisfaites dans le cadre institutionnel hérité) on se tourne vers des Traditions non « révélées » n'appartenant pas à celles dites « Du Livre » et on interpelle, par exemple, de plus en plus l'héritage celtique et son actualisation au cours des générations qui se sont succédées pour l'enrichir et l'adapter au monde moderne sans nuire à ses fondements et valeurs...

(D'autres de nos contemporains se tournent vers le bouddhisme ou encore le chamanisme ou encore vers la Wicca...)

 

On frappe à la porte, on se présente, de plus en plus, au seuil des communautés celto-druidiques attiré, séduit, par leur caractère à la fois libertaire et merveilleux, par leur sens de la communauté, de la rencontre, de l'échange, du partage, de l'accompagnement, de la transmission des pratiques et des enseignements, par la parité et l'égalité entre les hommes et les femmes au sein des cercles fraternels, par un lien privilégié avec le monde naturel et tous les règnes de la création, par une sagesse, une sapience, une philosophie, faites d'élévation et de profondeur, par des rituels qui font sens étant directement reliés à l'Essence, au Principe, à l'Anima qui les fondent et les inspirent...

 

Cet engouement certain n'est pas une simple curiosité (laquelle est tout à fait justifiée et recevable d’ailleurs), mais, le plus souvent, il relève d'une légitime démarche de compréhension et de connaissance qui implique une mise en contact, un rapport sensible et intelligent avec une « réallité » concrète, incarnée, mise en œuvre...

 

La plupart des communautés celto-druidiques qui sont contactées mettent un préalable à toute mise en rapport avec elles à travers des échanges et des entretiens préalables permettant au postulant et à la structure d'accueil de vérifier le bien fondé de la démarche d'admission et de garantir, de part et d'autre, un accueil digne de ce nom et un respect et une confiance réciproques...

 

Ces précautions opérées le Cercle collégial s'agrandit...

Le dit Cercle se propose alors de « nourrir » chacun et chacune selon sa faim et sa soif et chaque membre, de même, est appelé à être un apporteur généreux participant aux offrandes déposées dans la corbeille commune...

 

Lors, le Cercle donne et reçoit équitablement et fait partage et échange...

 

Ayant même racine, même semence originelle, même sève « principielle », philosophique et spirituelle, l'Arbre communautaire poursuit sa croissance, son élévation vers davantage de forces, d'énergies et de lumières et chaque branche ramifiée à son tronc en bénéficie de même...

 

Le Cercle reçoit donc, des visiteurs, des invités, des personnes souhaitant se « rendre compte par elle-même » de la nature du collège qui les reçoit, de sa déontologie, de ses pratiques censées mettre en acte et en adéquation une pensée les structurant en esprit, conscience, sincérité, authenticité et cohérence....

 

On peut rester ainsi simple « participant », simple membre adhérent, de cette collégialité, y être apporteur à sa façon et à son niveau, co-participer de corps, de cœur et de pensée à la vie collégiale, aux rites saisonniers, aux enseignements équitablement dispensés, sans pour autant franchir le pas d'un engagement libre, volontaire, responsable et conscient sur la sente « initiatique » avec le désir lucide et ardent de progresser sur celle-ci en servant de son mieux une Tradition qui accompagne les processus « alchimiques » de transformations des états, plans et niveaux de conscience afin d'aider le cheminant ou la cheminante dans ce processus d'accomplissement et de pleine réalisation de son être intime et profond...

 

L'engagement, au-delà d'une sympathie, d'une curiosité de « passage », d'un bien-être vécu et ressenti au sein d'une « fraternité » ouverte et accueillante, est laissé objectivement à chacun et à chacune et relèvera d'un choix propre, d'une libre volonté, d'un désir réfléchit et pesé...

 

Il n'y a pas, au sein du cercle collégial, à avoir de disparités, de cloisonnements, entre frères et sœurs « initiés » (disciples, mabinogs, bardes, ovates, eubages, druides, femmes consacrées druidesses) et les autres frères et sœurs tout autant respectables et respectés...

Tous servent au niveau de leur choix, selon leur vœu, leur capacité, leur désir, leur motivation, la Tradition et la collégialité qui est à son service...

Tous sont « fils et filles du Point, du Centre, qui régente et anime le Cercle »...

 

 

Dans un collège dit initiatique (issu d'une lignée initiatique) les initiations qui s'y effectuent se font toutefois « entre initiés » afin que les actes produits, les paroles formulées, demeurent dans ce cadre....

 

On peut ainsi vivre pleinement la collégialité sans pour autant opter pour un engagement initiatique.

 

 

De même en tant qu'initié, barde ou ovate par exemple, il n'y a aucune obligation à opter pour une dimension et démarche sacerdotale laquelle demeure en effet une libre et volontaire option proposée certes, mais laissée au choix et à la volonté d'un éventuel postulant à cette charge, très exigeante et conséquente par ailleurs...

 

 

On peut donc rester toute sa vie au niveau de la démarche que l'on a choisie et incarner fidèlement et pleinement celle-ci, laquelle est aussi au service de la Tradition, de ceux et celles qui la servent de leur mieux et de ceux et celles qui viennent librement, respectueusement et en confiance à sa rencontre...



15/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 551 autres membres