Les dits du corbeau noir

A PROPOS DE LA GRANDE INVOCATION OU PRIERE DRUIDIQUE BRAN DU 2016 26/01 / JANVIER

 

Etude la la Grande Invocation ou Prière Druidique :

 

Bran du 26 01 2016



Dialogue des deux sages :



« - Une question, Ô garçon d'enseignement, de qui es-tu le fils ?

Ce n'est pas difficile :



-  (Je suis) fils de Poésie.

Poésie fille d'Examen,

Examen, fils de Méditation,

Méditation, fille de Grand Savoir,

Grand Savoir, fils de Recherche,

Recherche, fille d'Investigation,

Investigation, fille de Grand Savoir,

Grand Savoir, fils de Grand Bon Sens,

Grand Bon Sens, fils de Compréhension,

Compréhension, fille de Sagesse,

Sagesse, fille des trois dieux de Dana... »



De ce dialogue (traduit et commenté ici par CH J Guyonvarc'h ),

il a été tiré « La fameuse Prière ou invocation des Druides » dont on connaît des dizaines de versions revisitant le texte original et usant de termes plus ou moins similaires.  (On notera l'accent mis sur des valeurs différentes d'une civilisation à une autre et assez éloignée dans le temps.)



Pour exemple : L'invocation moderne



« -Donne nous O dieu Ton appui

Et avec ton appui la Force

Et avec la Force la compréhension

Et avec la Compréhension la Science

Et avec la Science, la Science de ce qui est juste

Et avec la Science de ce qui est juste

Le Pouvoir de l'aimer

Et en l'aimant, l'Amour de toute chose vivante

Et avec l'Amour de toute chose vivante,

l'Amour de Dieu, de Dieu et de toute Bonté... »



Prière que l'on formule, entre autres collèges et depuis fort longtemps, au Druid Order et au Collège des Gaules....

(Cette évocation a été aussi traduite en breton dans les collèges qui utilisent cette langue.)

.



On notera l'enchaînement suivant dans la version dite originale :

(Comparé à la version moderne ci-dessus)



Les termes exprimés :

version originale Version modernisée s'en inspirant



Poésie                                  Appui

Examen                                Force

Méditation                            Compréhension

Grand savoir                        Science

Recherche                           Justice

Investigation                        Pouvoir d'aimer

Grand Savoir                        Amour de toute chose vivante

Grand bon sens                   Amour de Dieu

Compréhension                   Amour de Dieu et de toute Bonté...

Sagesse

Trois Dieux de Dana....

......................................................................................



Entre la formule originale et la version plus récente et plus réduite, on ne trouve qu'une évocation semblable : la Compréhension et deux qui se rapprochent quelque peu : la Science et le Grand Savoir (le terme Connaissance serait plus approprié car le savoir accumule surtout des données quand la connaissance les met en oeuvre et au monde de façon savante et opérative ; c'est aussi le fait de co-naître soit de naître avec !)



Dans la première liste la Poésie est en tête de ce à quoi s'identifie le barde et son œuvre laquelle renvoie au sens premier du mot poésie qui signifie « faire, mettre en acte, en œuvre... »

 

Le barde est le fils du « Faire » et son ascendant relève d'une nature poétique ce qui ne serait être étonnant dans le monde celtique où la Parole est le Commencement, le jaillissement même des Forces, Energies et Lumières qui mettent le monde au monde et la Création en mouvement, en expérience, en évolution...

 

En se disant « fils de Poésie » ; le barde se dit tout autant Fils du Verbe, du Logos, de l'Eau et du Feu de la Parole, du Souffle, de la Vibration une et première, de l'Awen....

 

Evoquer en premier la « poétique » du monde ; soient les outils, instruments, méthodes, inspirations, concepts qui débouchent sur la Création (la co-participation à ce qui œuvre au sein de la Loi d'évolution en tant que progression, avancée, transformations, mutations...)

c'est s'associer directement, en connaissance et dans l'entendement, au plan divin et sacré....



L' Examen :

L'acte de « faire » doit sonner « juste », ne pas être discordant ni dissonant par rapport à ce qu'il exprime de la Poésie qui l'inspire et l'anime …

 

Ambassadeur du Verbe, de la Parole « juste » dont il est l'ambassade humaine et « sacrée », il ne peut « trahir » ce qu'il représente et émettre de fausses notes parasitant les fréquences d'émission, de réception, de transmission et retransmissions....

 

Etre « vrai » dans le cœur du monde s'entend lors comme « sonner juste » dans le choeur du monde !...



La Méditation :

C'est un temps de « macération » (manducation des glands existentiels pourrait-on dire) dans le laboratoire du silence, de l'écoute attentive, de l'introspection, du recul, de la distance nécessaire par rapport aux événements vécus, à ceux projetés, le creusement d'un « vide » annonçant une plénitude, le façonnage d'un vase (ou contenant) se préparant à recevoir un contenu …

C'est laisser libre circulation et libre ruissellement à ce qui nous traverse, ne pas y opposer de « retenues »..



La Pensée précède l'action comme le fond la forme...

Action et forme sont dépendants de la pensée qui conçoit, qui conceptualise et se doivent d'être en adéquation, en correspondance avec L'Anima et l'Essence qui les fécondent et dont ils exprimeront les « caractères » ajustés...



Grand Savoir :

Le Grand Savoir ; c'est l'acquisition, l'apprentissage, l'initiation, l'expérimentation, la maîtrise progressive et multidisciplinaire d'une Connaissance englobant la Matière dans l'Esprit et permettant à Celui-ci d'opérer, avec consentement et entendement réciproques, les phases alchimiques d'une élévation des Plans et Niveaux de Conscience, ce processus faisant de l'homme ou de la femme un Être épanoui, pleinement réalisé et accompli...qui sait qu'il ne sait encore que peu de chose, mais que ce qu'il sait de son ignorance et de sa connaissance le rapproche davantage encore de la Lumière que de l'Obscurité !



La recherche :

C'est une quête, une démarche de nature initiatique qui suppose une mort et une renaissance ; cela consiste à élaguer sur notre arbre de vie les branches mortes ou mangeuses d'une sève dont le suc ne nourrira aucun fruit !...

 

C'est ce que les textes mythologiques anciens appelaient « une navigation merveilleuse » et qui consiste à se jeter dans l'inconnu afin de se retrouver au plus nu du nu et du Un !...

 

C'est se mettre en route, en chemin, opérer un parcours, une trajectoire, une traversée, une odyssée, c'est pister le Pourquoi, le Comment, c'est activer sensiblement, émotionnellement, intelligemment, analytiquement, toutes ses capacités et facultés d'entendement et de compréhension...

 

C'est tendre et faire effort, c'est Oser la vie et en parcourir les méandres et les impasses et c'est remonter le cours des âges et des ans, de l'espace et du temps avec pour seul étoile une « Femme-Fontaine » ; une Source amante et aimante, un Puits de joie et de connaissance,

un Chaudron d'abondance, prodigue, généreux, dispensateur de soins, d'équilibre, d'harmonie...



L'investigation :

C'est l'engagement, libre, responsable, lucide, cohérent, exigeant ; c'est le désir et la volonté conjointe d'entreprendre sa Vie, son propre « acheminement » vers ce vers quoi elle tend, profondément, clairement, sincèrement, authentiquement....

 

C'est lancer avec audace et courage, avec obstination, son « coracle » au-delà de la neuvième vague soit sans souci de « retour » ; c'est se rapprocher le plus près possible des buts que l'on s'offre et se donne...

 

C'est miser sur demain, sur un futur possible ; c'est faire alliance et confiance avec soi-même, avec ce qui nous tient ou maintien « debout », en accord, accordé, concordant, encordé dans une élévation constance vers un mieux, vers un meilleur..... Vers une Sagesse donc...



L'acte poétique étudie, analyse, explore, mesure les territoires de son dit et de son « vivre » puis défriche, laboure, ensemence, porte la Terre à moissons et engrange le fruit de son labeur associé à celui des Forces, Energies et Lumières Incréées...

Du blé il fait une farine et de la farine pétrie et confiée au four il fera du pain, du pain à rompre en partage, pour et avec ses compagnes et compagnons en humanité...



Le bons sens :

C'est fonction de l'Essence dans la mesure où celle-ci donne sens à l'existence et que le sens donné puis réalisé fait acte d'évidence...

C'est la simplicité, l'humilité et la modestie qui font œuvre de sapience...

C'est cette simplicité à partir de laquelle une complexité se développe ou se donne à comprendre et à entendre...

 

C'est aussi la « bonne direction ou orientation » ce qui implique d'avoir une « Etoile au coeur »... C'est savoir se perdre afin de se retrouver enfin au carrefour des choix qui, de la meilleure façon possible, se doivent d'être faits....

 

Entre le levant et le couchant, l'aube et le crépuscule, la nuit et le jour, c'est tracer son propre parcours, établir ses propres cartes...

 

C'est faire boussole et rose des vents d'une pensée, d'une vision, d'un mot, d'un geste et traverser la ligne d'horizon qui sépare le connu de l'inconnu, le soupçonné du révélé, l'illusion de la réalité....

 

C'est le simple constat que la vie danse, densément et dans l'intensité de ses expressions au sein de l'éternité d'un instant qui se veut évidence...



Compréhension :

C'est prendre en soi, avec soi ce qui est de nature à faire réponse à nos questions...

C'est la résolution obtenue une fois l'interpellation, l'interrogation, bien posées, bien formulées...

C'est ce qui peut susciter l'adhésion, l'engagement, l'investissement, l'affirmation, la confiance, l'alliance, l'union, la « cosmunion »...

 

C'est, en terme vibratoire, un « entendement », une écoute telle, une représentation telle, que tout est à sa juste place et en correspondance adaptée et ajustée, et ce, sans erreur de conjugaison...

L'accord sonne juste et cela s'entend comme tel...

 

Qu'en sera-t-il de ce que j’émettrais de sons, de vibrations avec l'instrument que je suis et que je dois connaître le mieux possible s'il aspire à pervibrer avec tout l'univers visible et invisible et au diapason des chants et danses de la Création ?



Sagesse :

C'est la maîtrise philosophique d'un Art de Vivre, de Méditer, de Penser, de Comprendre, d'Investir, de Rechercher, d'Examiner,de conduire avec Bon Sens, Connaissance, Savoir et Sapience, une « Poétique du Vivre »....



Tout ceci Tout cela sous l'Egide, la « Présidence » et « Préséance » Originelle et Primordiale,Sacrée et Divine d'une Essence, d'un Matrice, d'une Conscience de Nature, d'une Inspiration, d'une Pensée, d'une Spiritualité féminine dont les Dieux sont eux-mêmes issus et dont nous sommes tout autant issus et « tissus »....(Etant d'une même étoffe tissée de Forces, d'Energies et de Lumières Incréées)...



....................................................................................



Additif et complément aux commentaires et investigations :



La lignée des bardes, des « docteurs en Poésie », descend de l'Eau et du Feu en leurs noces de sons, de vibrations, de chants et de paroles...

 

Ils sont à ce titre les Enfants du Verbe, du Souffle, de « l'Emanation » et de la « Vibration » Une....

Ils sont dits les Fils et ont donc été enfantés à la fois par une « Principe » et par une « Essence » dont ils manifestent l'Anima, l'Animus....

 

Ils sont donc le fruit d'un Arbre appelé « Arbre de Vie » unissant des polarités contraires, mais volontairement conjuguées selon un désir et une volonté de symbiose et d'union appuyés par une transcendance spirituelle...



Si le Fils à un Père, géniteur de son existence, il est doté bien évidemment d'une Mère (veilleuse!) qui le met au monde...

Le Fils sujet et serviteur du Verbe est bien la résultante aimée d'une conjonction heureuse de coordinations !



L'invocation ou grande prière devrait donc, logiquement, se tourner autant vers la polarité et déité masculine que vers la polarité et déité féminine, l'une et l'autre pensant et actionnant la Création (ce qui serait faire bon emploi du bon sens demandé dans la version originelle !)



Dans une version actualisé se reconnectant à la Source celto-druidique d'origine et instaurant ou restaurant un pont, une continuité de sens et d'Essence entre une version primitive et une version actuelle on pourrait proposer cette troisième version :



« -Par le Pouvoir, par la toute Puissance Incréée,

Donne nous O triple Déesse,

La Douce Force, la Tendre Energie, la Pure Lumière...



Offre-nous et fais nous don

De la Sagesse, de la Connaissance, de l'Inspiration...



Prodigue nous, O corbeille d'abondance ;

Prodigue en nos cœurs et pensées,

Par la Recherche, l'Examen et la Méditation

Cet appui, ce soutien, que sont

La Poésie, la Science, le Bon Sens et l'Equité

La Bonté ainsi que la Compréhension...



Que par Toi, en Toi et avec Toi,

soient généreusement distribués,

A tes Fils et à tes Filles, à ta Divine Lignée,

L'Amour et la Claire conscience,

La confiance, l'alliance et la joie,

En Cela qui Fût, Est et Sera

De toute Eternité pour toute Eternité....

 

 

Bran du 26 01 2016

.................................................................................



26/01/2016
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 551 autres membres