Les dits du corbeau noir

28 POINTS D'ETUDE ET DE REFLEXION A PARTIR DE L'OUVRAGE / LES DRUIDES 5CHJ GUYONVARC'H/F LE ROUX BRAN DU 2016 /14/02 FEVRIER

Les Druides : CH J Guyonvarc'h et F le Roux... extraits

Ed Ouest-France et Notes Bran du 14 02 2016

 

Dégager des textes anciens des éléments de connaissance, de pratique, d'entendement, de conception, afin de mieux visualiser, de mieux se représenter, les bases constitutives d'une pensée actionnant toute une civilisation et lui donnant sens, cohésion et Essence ; voilà l'intérêt indéniable de nos recherches, études, analyses et réflexions...

 

Nous revendiquons fièrement, librement et lucidement notre Celte appartenance à un corpus de sagesse et de sapience dont l'éhique, les principes philosophiques et spirituels, la grande logique et cohérence, l'enchantement et l'émerveillement qu'il produit sont de nature à nous restituer notre vraie nature, à nous faire redécouvrir une essentialité ; les souches et les sources originelles de notre présence au monde, une immense « Mémoire » détenant en son sein les semences d'un futur pacifié porté par davantage d'équilibre et d'harmonie, de solidarité et d’entraide communautaire...

 

28 points ouvrant chacun à une connaissance, à une réflexion et méditation, à une interpellation débouchant sur des résolutions possibles qui dépendront grandement de nous-mêmes...

 

La Tradition transmet sans cesse des enseignements comme la Nature elle même et son immense Livre ouvert en permanence...

Les sacerdotes engagés au sein du service de la Tradition ont une semblable vocation et fonction ; celle qui consiste à enrichir, de leurs propres dons, expériences et macérations, l'héritage reçu des Grands Anciens et Grandes Anciennes afin de le léguer aux générations à venir et de l'offrir à leur libre choix....

 

Des points importants :

 

1 / « ...C'est le culte qui a créé le monde d'après les idées religieuses celtiques. Le prête est le moteur du culte.

Sans croyance, l'ordre cosmique tourne au chaos.. .»

« La fête celtique est un point d'équilibre et de rencontre entre le temps humain et le temps divin. Mais aussi un point de jonction dans le temps et le lieu de la célébration inscrit sur le terrain. »...

 

Note : Ceci rappelle l'extrême importance des rituels et de leur célébration ordonnée, aimante et fervente...

Le rite (et sa minutieuse préparation, son rigoureux agencement) participe avec efficience au maintien des équilibres et des harmonies tant au sein de chacun qu'au sein du cercle fraternellement formé par les bras, les esprits et les cœurs...

 

Il s'inscrit « vibratoirement », en ses effets opératifs, en ses intentions, invocations, voeux, souhaits, offrandes et prières, dans les processus qui régentent l'Univers, la Création en son Evolution...

 

2 / « Tous les Dieux sont Druides et tous les Druides sont Dieux. »

 

Note : « Dieu ce sont les hommes et un jour ils sauront » disait Jacques Brel.

Nos mythes, nos archétypes, notre Tradition revivent en chaque génération pour autant que quelques êtres leur fassent demeure en leur fort intérieur, qu'ils offrent à ces énergies, forces et lumières, à ce « condensé de don, de générosité et d'amour » leur propre cœur, leur propre pensée, pour qu'ils aient, en eux un confiant, un fécond et permanent séjour...

 

Chacun est Servant et Serviteur de l'Autre, Chacun incarne, exprime, insuffle, inspire le don et le contre-don...

Le Tout s'exprime, se formule, se manifeste en ses fragments et chacun de ses fragments est ambassadeur de ce Tout...

« Quand la goutte d'eau que nous sommes tombe dans l'océan divin elle n'est plus une goutte d'eau, elle est l'Océan »disait Rûmi l'une des Lumières du Soufisme...

 

3 / « ...Les Celtes, contrairement au monde romain, ont respecté la primauté de l'autorité spirituelle et le religieux, avec le druide, l'a emporté sur le temporel régit par le roi... »

« Le souverain idéal assure la perfection d'un gouvernement généreusement bénéfique. Il se tient à la jonction du temps et de l'espace en compagnie du druide. »

 

Note : Le maintien souvent laborieux, souvent éphémère, souvent des plus fragile, des équilibres et des harmonies nous préservant du « Chaos », de l'inversion des valeurs fondamentales qui fondent la « dignité » humaine, implique une primauté de l'Esprit sur la Matière, du Sacré sur le Profane, du faste sur le néfaste, du clair sur l'obscure, du don sur l'appropriation, de l'essentiel sur le superficiel etc... (Le dramatique éloignement ou refus de cette « primauté », en terme de comportement, d'attitude humaine, au cours des siècles, explique les affres et tourments de nos sociétés modernes écartelées au sein de dualité sans cesse antagonistes...)

 

Il s'agit également d'assurer et d'assumer au mieux, sagement donc, sa « régence temporelle et existentielle », d'exercer une souveraineté sur les territoires de notre être, le royaume de notre corps, de notre cœur, de notre pensée afin de préserver cela de toute disette et famine existentielle, afin de redistribuer généreusement les fruits de l'arbre de notre verger humain...

(En sachant que c'est le Féminin par son Essence même, son troublant et émouvant dépôt matriciel et initiatique qui seul, peut accorder à l'homme sa « royauté »!)

 

4 / « ...L'unité foncière et réelle des Celtes réside dans une unité traditionnelle et religieuse profonde non pas dans un centralisme politique et ou administratif, non pas dans une unité linguistique absolue de tous les territoires celtiques. »

 

Note : L'Esprit, sa Verticalité transcendantale, est le Vecteur, l'Agent, le Facteur, prépondérable de l'Unité sans laquelle règne le désordre et ce qu'il génère de conséquences néfastes...

C'est tant en nos bases, fondements que sommets l'Elément déterminant d'une convergence d'entendement majeurs qui font d'un Point conscient et éclairé de Liberté, de Vérité, le Point radiant et irradiant d'équilibre et d'harmonie, de Cohésion des cœurs et des pensées...

 

Dès que nous oublions cette prépondérance et que nous entendons nous exonérer de Celle-ci nous nous trouvons livrés à la seule Matière et ne saurons produire autre chose que celle-ci !

 

Nous sommes plus et, o combien, de convergence en Esprit que divergents en nos formes et conceptions représentatives, mais ce sont ces divergences formelles et les dérives idéologiques qui en découlent ou qui les fomentent qui nous séparent souvent stupidement ou orgueilleusement et font échec à tous nos efforts de fédérer de cœur et d'esprit tous les Enfants du Cercle de la Celtie !...

 

 

5 / « Aucune société celtique n'existe ni ne fonctionne sans Druide et sans Roi car c'est par eux que passe la communication entre l'humain et le divin... »

 

Note :

La fonction sacerdotale (une option proposée dans le cheminement mais non une obligation ni un but pour autant...) et la fonction royale demandent de nos jours une transposition adaptation, actualisation... Nous ne sommes plus dans une société celtique et nous n'entendons pas en reconstituer une non plus, mais en ayant extrait tant, de nos mythes que de nos éléments dits historiques, des éléments de sapience et de sagesse fondamentaux, des valeurs humaines adaptées à nos aspirations profondes et légitimes, des conceptions qui réunissent la confiance et la croyance, la logique et la cohérence, le bon sens et le bien fondé....

 

Nous nous efforçons d'incarner, de témoigner, de transmettre un Anima et une Essence qui donnent à notre vie de quoi s'épanouir et se réaliser au sein de dimensions altruistes, humanistes, écologiques,sociales, culturelles, philosophiques, sapientiales et spirituelles...

 

 

6 / « Le mythe, (bien plus que l'historicité), est la meilleure source d'explication et de compréhension du monde Celte. Il est à la fois complet et cohérent... »

 

Note :

Nous nous référons, de façon privilégiée et volontaire, avec sens et intelligence, aux dimensions archétypales et mythiques, car nos conceptions relèvent davantage de celles-ci que d'une historicité qui ne saurait renfermer et condenser nos croyances et valeurs...
Le monde Celte est essentiellement « anhistorique » qu'on se le dise !
...

Ce qui ne l'empêche pas d'accorder une grande importance à la Mémoire et au Souvenir qui sont germes et semences du devenir ; le passé étant l'humus du devenir....

L'oubli est une terrible et définitive mort dans le monde celtique !

 

7 / «Les faits insulaires irlandais assurent avant tout la véracité et l'authenticité des faits continentaux. Ces derniers apportent en retour leur caution d'ancienneté. »

« Les irlandais ont conservé, occulté et désacralisé, la plus grande partie de leur dépôt initiatique. »

 

Notes : Françoise le Roux, Christian J Guyonvarc'h, parmi d'autres éminents chercheurs et historiens, démontrent que les faits irlandais étudiés explicitent les faits continentaux et que ceux-ci sont fortement « apparentés »....

 

8 / « Le druide est la clef de voûte de l'édifice social et l'architecte de cet édifice...

Le druide vit entièrement dans le sacré de façon active comme participant et comme acteur... »

« Le druide à une vue harmonieuse du monde et enseigne et pratique une doctrine cohérente qui participe de l'équilibre et de l'harmonie du pays. »...

 

Notes :

Le Druide d'aujourd'hui n'exerce plus les fonctions qu'il occupait c'est-à-dire au plus haut niveau de la gouvernance d'une société humaine constitutive d'un peuple, d'un pays....

C'est une question d'échelle non pas de fonctions, de mandats, d'exercices, de vocations, de compétences, de missions...
Il exerce en fait les mêmes responsabilités, le même « sacerdoce », mais ramenés et limités au sein du collège, de la clairière, de la communauté fraternelle d'appartenance dont il est l'Anima et L'Essence en tant que représentation du Sacré et du Divin et de la Tradition Elle-même.
...

 

9 / « C'est au Nord du monde que les instructeurs du monde Celte allaient puiser et renouveler la science sacrée... »

Les conceptions celtiques sur l'origine septentrionales ou plus exactement polaire, de la Tradition, recoupent et confirment toutes celles qui ont trait à l'Autre Monde.... »

 

Notes :

Ceci explicite bien des choses en terme d'origine de la Tradition ou, tout au moins, apporte des éléments non négligeables quant à celle-ci ( une origine qui peut être géographique mais tout autant mythique...)

Le « commencement » suit la Loi des cycles et accompagne un développement, une croissance, une évolution jusqu'au terme du dit cycle, terme au sein duquel il se redéploie de nouveau en une Spirale nouvelle qui se superpose aux précédentes ,mais à des niveaux et plans de conscience plus « élevés »....

Retenons aussi et par ailleurs que le Nord est le lieu privilégié des « initiations » dans le monde indo-européen....

 

10 / « Quiconque possède un art est mis au rang des dieux. »

 

Note :

Notre Tradition nous invite, nous incite, à devenir des Créateurs, à mettre au monde les meilleures parts de nous-mêmes ; à dégager et à mettre en œuvre nos potentialités insoupçonnées, à franchir les obstacles de nos peurs, craintes, doutes, réticences, interdits...

 

Elle n'a qu'un mot pour soutenir, accompagner, encourager, guider, conseiller, inspirer, conforter et réconforter l'humain que nous sommes : OSE ! Ose la Vie, Ose Ta Vie....

 

11 / « La seule doctrine druidique traditionnelle à l'usage du commun des hommes a été celle de l'immortalité de l'Âme et de la Vie continuée indéfiniment dans l'Autre-Monde. »

 

Note :

Voici une des rares, mais précieuse et essentielle « celtitude » attestée dont nous disposons ; reste que nos Sages Anciens n'ont pas cru nécessaire de mettre par écrit ce qu'ils entendaient exactement par « Âme » et les « formes » que celle-ci pouvait prendre et son réel acheminent après le terme existentiel du corps qui la contenait... Si ce n'est une destination qui varient selon le groupe humain auquel on appartient et une orientation localisée entre l'Ouest et le Nord souvent confondus....

 

On ne serait alors disposé d'une plus grand liberté de conception, de croyance et de compréhension... IL appartient donc à chacun et à chacune de se doter d'éléments cohérents de « représentation » quant à l'Âme, sa ou ses formes, sa ou ses destinées, son ou ses rôles et attributions » etc...

 

12 / « Le druide est la recherche de l'accomplissement d'une perfection. »... «Tout part du druide et revient au druide. »

 

Note :

La perfection n'existe pas, nous en tentons une approche perpétuelle et cela demande toute une existence !....

Nous savons que nous savons bien peu, mais ce que nous savons est suffisamment essentiel, déterminant, pour faire de notre Vie un Arbre singulier et pluriel, enraciné dans le passé et croissant vers le futur, fort d'une Sève philosophique, altruiste et spirituelle, qui condense les sucs nourriciers des Forces, Energies et Lumières qui animent tout le Créé et tout l'Univers visible et invisible...

 

Tout ce qui émane de la Source revient à la Source !....

 

13 / « Un jeûne se faisait en automne contre le dérèglement et l'oppression. »..

 

Notes :

Il serait des plus utiles de reproduire cet acte et de l'étendre dans ses attendus et espérances à tout ce que nous absorbons physiquement et psychiquement d'inutilité, de poison égotique, de pesanteur et d'encombrement divers et variés... Voir sur le blog l'article précédent sur ce sujet....

 

14 / « Par la négligence de l'assemblé vinrent l'orgueil, la faiblesse, le grisonnement précoce des rois sans hardiesse ni beauté, sans hospitalité et sans vérité... »

« Au contraire de cela est la belle assemblée où l'on vient avec le bel ornement du corps et de l'esprit... C'est cela que se doit d'être l'amitié de l'assemblée prodiguant paix et abondance... »

 

Note :

Tout réside en effet dans ce « bel ornement du corps et de l'Esprit ».... Ce en quoi cette « beauté » est a même de pouvoir sauver le monde !

 

 

15 / « Lors des serments et engagements, investitures (et sans doute des initiations), sont pris à témoins et en « caution » :

Le ciel et la terre, la lune et la mer, les fruits de la terre et les vagues de la mer, les bouches, les oreilles, les yeux, les propriétés, les jambes, les mains, les langues des guerriers, les chevaux, les épées, les beaux chars, les lances, les boucliers et les visages des hommes, la rosée, les glands, l'éclat des feuilles, le jour et la nuit, le reflux et le flot lourd. »...

« Elles donneraient tout cela en caution , les troupes de Banba sans chagrin éternel. » et ce, « pour que l'assemblée ne soit pas dans le brouillards des disputes. »

« Prodigue est la belle assemblée : blé, lait, paix, heureux bien être, paix et beau temps. »... Dishencha métrique

 

Notes :

Combien, au cours de la turbulente, tourmentée et éprouvante marche vers l'Unité fraternelle et spirituelle, de serments solennels, d'engagements ritualisés, de promesses clamées et « liées ensemble », prenant à témoin tout ce qui précède, mais trahis et bafoués ???

Quelle énorme et incompréhensible contradiction entre vœux, paroles, pensées, intentions et leur suivi et incarnation dans la réalité !....

Orgueil, faiblesse, mensonge, autorité déplacée et outrancière, enfantillage, stupidité... Le lot humain livré à lui-même, sans éthique, sans déontologie, sans valeurs d'honneur, de courage, d'exigence, d'effort, d'authenticité et de dignité....

Que de leçons à retirer de tout cela ?

Et ce, au regard de la Tradition, de ceux et de celles qui la servent de leur mieux, de ceux et de celles qui viennent à sa rencontre et l'interpellent, à juste titre, sur la réalité et la vérité de ses fondements...

Notre Verbe, Notre Langage, nos Paroles, nos Serments et nos Vœux d'initiés, de fraternité, de « Servir au mieux la Tradition », nous engagent au-delà même de notre humanité !....

Ne perdons jamais conscience de cela !...

 

16 / « A l'Ouest la science, au Nord la bataille, à l'Est la prospérité, au Sud la musique, au Centre la souveraineté... »

 

Note :

Cet ordonnancement peut, si nous le souhaitons, trouver son ordonnancement au sein de nos rituels...

 

17 / « Le mensonge et la trahison sont le signe du déclin d'un règne. La rupture des équilibres conduit à la décadence. »

 

Notes :

Ce sont là les résultantes de cause à effet... Le méconnaître serait une funeste erreur !....

 

18 / « La Parole emporte tout, prime sur tout, par son importance primordiale... » « La fausseté est ce qui est le plus abhorré. »

Ce que l'on attend du porteur de Parole c'est l’honnêteté et la dignité, l'océan du chant, la pureté de main, des lèvres et de l'étude... Il doit se garder de l'injure, de la faute, de la honte.»

Il se doit de discerner le vrai du faux, le juste de l'injuste. »...

 

Note :

Voir les notes précédentes ...

 

19 : « Le druide Mog Ruith (le Serviteur à la Roue ; celle-ci étant l'année.) Il est supérieur aux autres druides, car il procède par grande minutie dans l'accomplissement du rituel de la construction du bûcher... » Il dit : « Buvez, pour que votre force, votre énergie et votre valeur guerrière vous reviennent et votre vigueur et votre dignité. » (En lui vient la force du signe, le savoir des encoches....)

 

Notes :

Comme Fintan ou Tuan Mac cairill, Comme Bran en son voyage, comme Taliésin ou Cuchulainn en son épopée, nous avons là des « modèles », des référents qui nous procurent à travers leur vie, leur aventure, leur expériences, des éléments interpelleurs et exemplaires qu'il nous appartient de discerner et de mettre en pratique, symboliquement, analogiquement, mythiquement et réellement à notre niveau....

 

20 / « La notion de châtiment est étrangère à la religion celtique. »

 

Notes :

Nous ignorons le mot « péché » et nous plaçons « au-delà du bien et du mal »... Les notions de concorde ou de discorde, de dissonance ou d'assonance, de vrai ou de faux , d 'équitable ou d'inéquitable, de juste ou d'injuste, d'accord ou de désaccord, nous conviennent bien davantage !....

 

21 / « Dans la géographie mythique et sacrée de l'Irlande, le centre est symbolique, souverain et initiatique. »... » « C'est le Centre de perfection, le Sanctuaire du Milieu , le Point central. »...

 

Note :

C'est lui qui nous anime, nous équilibre, nous régule, nous harmonise quand nous lui donnons moyeu, noyau, mitan et milieu au sein et au cœur de notre Être...

Il en est exactement de même en nos rituels qui font cercles autour de Lui...

 

22 / « La conciliation des oppositions et des contradictions les plus formelles n'a jamais été impossible pour les subtils et minutieux docteurs irlandais. »

 

Note :

La recherche de la conciliation, de l'heureuse conjugaison et collaboration au sein des contraires est l'un des exercices de sagesse parmi les plus éprouvants et épuisants qui soient, mais le plus vital et fondamental aussi.

Ce n'est pas pour rien que cette « disposition » relève des enseignements premiers de notre Tradition !...

 

23 / « Tout druide quel qu'il soit, à droit au sacrifice, du seul fait qu'il est druide. »

« Seul le druide à le pouvoir de lier et de délier. Par sa parole et sa magie, les éléments lui obéissent. Le passé lui appartient et il prédit l'avenir.  Il est le maître du sacrifice. »...

« Les druides ont l'esprit curieux et précis. Ce sont des historiens exigeants et à la vaste mémoire, des docteurs et des juristes intelligents, des poètes ayant le sens inné de la grandeur héroïque. »...

 

Note :

La fonction sacerdotale par excellence : le service du sacré et du divin... Tout le reste en découle, en ruisselle....

Le Druide ou la Druidesse sont les « servants » incarnés de la Manifestation, du Souffle, du Verbe, de « l'Awen »...

Il en sont la « harpe », la musique, l'instrument, le chant, le poème, accordé....

 

24 / « La transmigration des âmes et la réincarnation sont inexistantes. Cela confondu par des exégètes maladroits avec la théorie métaphysique des états multiples de l'être.

La métempsycose (exceptionnelle) est réservée à un ou deux personnages dépassant la condition humaine, destinés comme Tuan mac Cairill ou Fintan à la transmission de la science sacrée. »...

 

Note :

Le débat reste ouvert à ces niveaux : Réincarnation ou pas ?...

Pour ma part, cette conception ne saurait me convenir (voir les articles antérieurs dans ce blog à ce sujet...)

 

25 / « La mort n'est pas un châtiment ou un passage douloureux mais une transition, un changement d'état au cours d'une longue vie. »

 

Note :

Idem

 

26 / « L'origine nordique de la doctrine druidique et des druides est de nature surtout mythique. »

 

Note :

Voir paragraphe précédent....

 

27 / « Le druidisme de la Tradition celtique sont une seule et même chose de nature et d'essence religieuse indo-européennes. »

 

Notes :

Pas de Druide sans la Tradition celtique et inversement....

C'est clair et net.... Une spiritualité et des pratiques religieuses pour la manifester et l'incarner....

 

28 / « Il faut nous faire à l'idée, pour pénible qu'elle soit, que le gaulois (langue sacrée) a disparu avec ceux qui le parlaient et aussi les druides qui l'enseignaient. »...

 

Notes :

En effet, on peut le déplorer mais, cependant, en faire un usage très approprié au sein de nos rituels est Vibratoirement opportun en terme de résonance ajustée avec la Mémoire d'un lieu, du sol....

Cela implique aussi que tous et toutes sachent parfaitement ce qu'ils prononcent et que cela soit conforme à la langue elle-même...



14/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 533 autres membres