Les dits du corbeau noir

VISITATIONS DES NUS DE DANIELLE LANDRY-JAIS 2017 BRAN DU 19 04 AVRIL

 

Danielle Landry Jais "Nus"

 

Visitations Bran du 19 04 2017

 

"L'équilibre c'est la route des nuages." (Ecole de Lao-Tse)

 

 

FLORA 16 04 2017 309pm.jpg
Dessin de Danielle Landry-Jais

 

 

Les vagues et les flots ont déposé sur la poitrine nue de la plage le collier de coquillages qui de marée en marée renouvelle l'offrande faite au rivage de l'attente...

 

Rose et blanche est la nacre semblable à ces teintes charnelles que brassent les étreintes d'écume...

 

Cela qu'apporte les courants n'est qu'entendement et dans l'entendement se scelle l'alliance et dans l'alliance se fiance

le noir et le blanc qui sont Ombre et Lumière dans le ciel et sur la terre comme dans la chair des amants...

 

...///...

 

Le corps est entré en lévitation...

(Il n'est que le songe à pouvoir prendre plume d'un trait de

crayon !)...

 

Il est là ce corps, suspendu comme un essaim sur la branche...

Soleil dans le soleil des bruissements d'Amour...

 

Il n'est plus de pesant, de licou ni de chaînes qui le retiennent

en-deçà du Vivant... Il est dans l'enveloppé des vents qui se mêlent à ses souffles...

 

C'est nuage qui voyage alors que le sang frappe à la porte du cœur

qui doucement sommeille...

 

///...

 

Le rêve chantonne en sa demeure une berceuse pour le silence...

 

Ce corps d’albâtre à reçu une flèche d'encre dans le flanc ; sous le sein droit très exactement...

 

De là s'écoule la divine blancheur qui se répand jusqu'aux limites que sont les formes de la Femme ; la Femme jaillit de sa gangue d'obsidienne...

 

Revêtue du temps

Revêtue d'espace

 

Passe le nuage de lait blanc... Passe... Passe...

 

...........................................................................

 

FLORA 16 04 2017 310pm.jpg
Danielle Landry-Jais

 

 

 

Elle...

 

 

 

Le mot ici n'a point de lettres

 

L'Etre suffit dans l'enrobée de sa peau

 

à faire naître le poème

 

qui, au regard, offre l'Origine et son berceau...

 

 

 

Ni consonne, ni voyelle...

 

Mais, le poème vu de dos !

 

.........................................................................................

 

 

 FLORA 16 04 2017 318pm.jpg

Danielle Landry-Jais

 

Offrande au temps et à l'espace...

 

 

 

 

 

 

Il y avait l'autel

 

et sa nappe jaunie par le temps...

 

 

Il y avait un corps, allongé sur la terre

 

et celui-ci épousait le lit bordé d'ombre et de lumière...

 

 

Nulle verticale à l'horizon...

 

Tout n'était qu'offrande, sans prière ni demande...

 

 

 

Tout n'était que repos, détente, abandon...

 

 

 

Sans tremblement, ni frisson...

 

 

 

Il s'agissait, simplement, de se poser sur le ventre de la Mère...

 

 

 

Et de respirer sans que le corps, en sa couvée de songes, ne soulève de questions !

 

 

 

..........................................................................

 

 

FLORA 16 04 2017 385pm.jpg

Danielle Landry-Jais

 

 

La dorsale... Serpentaire

 

Les fesses... En forme de poire

 

Les cheveux... Noués descendant légèrement sur la nuque

 

Le coude posé pour l'appui

 

La jambe droite repliée, l'autre plus étendue

 

La tête reposant sur l'épaule et le bras

 

L'autre bras retenant la cuisse pressant le ventre

 

Voilà pour le descriptif...

 

(Nous ne saurons rien du devant)

 

 

 

Devant ?

 

 

 

Il y a le blanc, l'infini du blanc, l'océan du blanc

 

N'est-ce pas là le plus important ?

 

........................................................................................

 

 

 FLORA 16 04 2017 390pm.jpg

 Danielle Landry-Jais

 

La Nudité :

 

C'est le Soleil des nuits...

 

...................................................................................................

 

 

 

 

 

 



19/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 413 autres membres