Les dits du corbeau noir

UNE CLAIRIERE ENGAGEMENT EXIGENCE ET COHESION REFLEXION BRAN DU 2017 30 10 OCTOBRE

Une clairière : Engagement, exigence et cohésion...

Réflexion     Bran du     Oct 2017

 

 

S'Intégrer dans une clairière « initiatique » à travers son libre et volontaire engagement, c'est affirmer son désir de servir une Tradition après en avoir eu l'entendement, en avoir fait le choix et avoir discerné lucidement ce qu'elle engage de notre personne et les « exigences » qui en découleront...

 

C'est donc servir de son mieux la Tradition qui nous apporte en retour les aides et soutiens, les motivations et stimulations, qui nous ferons bénéficier d'un « mieux être et d'un mieux vivre ." 

C'est également servir tout autant la communauté fraternelle à laquelle on se conjoint et adhère et ceux et celles qui viennent à la rencontre de cette Tradition dont nous devenons en quelque sorte les ambassadeurs ou ambassadrices en témoignant simplement et naturellement ( sans volonté de convertir ou de recruter quiconque) de l'oeuvre de son Anima, de son Principe et de son Essence en nous-mêmes...

 

Nous formons donc au sein de la clairière une communauté d'hommes et de femmes rassemblés en convergence de cœur et d'esprit ; cette convergence et cette unité conceptuelle trouvent leur expression majeure au sein des rituels où tous et toutes font centre, équilibre, harmonie et entendement dans la verticalité transcendante et la relation au divin et au sacré qu'elle met en place, en terme et en forme de concordance, de résonance adéquate et d'accords réalisés...

 

L'efficience de cela implique une communauté unie dans sa présence, sa pensée, sa gestuelle, ses expressions et manifestations d'ensemble , afin de former ce que l'on appelle un Egrégore iu encore une Osmose, une Symbiose...

 

Une clairière est une sorte de nouvelle famille "élective" et implique une cohésion au sein de celle-ci à travers des attitudes et comportements qui manifestent et cultivent la dite cohérence, le singulier (tout en gardant ses spécificités et singularités) se fait pluriel et le pluriel se nourrit du singulier et « l'alimente » en valorisation et gratification naturelle et légitime...

 

Chaque initié s'engage à veiller et à entretenir cette cohésion en s'appuyant sur les dénominateurs communs et les aspirations communes qui impliquent d'instaurer la paix et la sérénité au sein du groupe formé, d'y pratiquer l'écoute et l'attention ; l'entraide et la solidarité, l'accompagnement chaleureux et généreux, l'épaulement dans l'évolution progressive de chacun et de chacune. (Chacun étant apporteur au sein du groupe et recevant de celui-ci.)...

 

La clairière est constitué de parties, de fragments, de parcellaires qui forment un tout capable d'absorber, d'accueillir, dans l'équilibre et l'harmonie, les nouveaux éléments qui viennent agrandir et élargir celui-ci au sein d'une évolution progressive propre à toute structure humaine soumise en quasi permanence à changement et adaptation...

 

...................................

 

Ce n'est pas l'éloignement ou la distance qui interrogent sur la façon dont on conçoit son adhésion et les difficultés que l'on peut rencontrer de ce fait en terme de présence et de disponibilité, de fidélité et d'assiduité aux rituels et aux rencontres proposés  (quand il y a désir et volonté, on trouve le chemin dit un proverbe irlandais) ; ce qui compte davantage ; c'est la qualité de la présence et des liens qu'elle instaure ou non au sein de la communauté, ce qu'elle consent de disponibilité aux autres, d'intégration, d'entraide, d'investissement, de participation dans la bonne gestion et le meilleur déroulé possible du temps et de l'espace communautaire...

 

Sommes-nous, désirons-nous, être là dans la permanence des présences rassemblés ou n'être là qu'en partie et pour les parties que l'on désire seulement ?... Ce sont des interpellations qu'il y a lieu de se poser si nous sommes soucieux de « cohésion »...

 

C'est alors l'interrogation sur la réelle place et l'importance du Moi et des autres au sein de l'assemblée proposée et la façon et le désir que j'ai de faire, pleinement et en « complétude », « égrégore » ou non...

 

Cela ne pose pas à questionnement quand on est « extérieur » ou « visiteur » seulement à la communauté, mais l'interpellation se pose si on exprime le désir de rejoindre le Cercle des Initiés, des servants et servantes de la Tradition et de la dite clairière...

 

Le rituel initiatique comporte en son sein des engagements libres, maturés, lucides, conscients et volontaires de « Faire pleinement communauté » à travers des attitudes, des comportements, des aspirations, des actes et des gestes qui manifestent et incarnent avec sincérité et authenticité les vœux prononcés en ce sens et en reliance avec l'Essence même de la Tradition...

 

Il est bien entendu tenu compte de tout ce qui est de nature à expliquer des absences et indisponibilités dans le « service affirmé de la Tradition et de la communauté des sœurs et des frères » ; lesquelles explications sont le plus souvent parfaitement recevables...

 

Le souci de tous et de chacun étant de maintenir dans la communauté les équilibres et les harmonies nécessaires tant à l'évolution constructive de chacun que de tous et de la clairière elle-même...

 

Un effort particulier est demandé dans la qualité d'accueil et dans l'accompagnement soutenu des frères et des sœurs s'épaulant mutuellement...

 

Une clairière traditionnelle, forte des enseignements et legs culturels, philosophiques et spirituels reçus et actualisés constitue aussi une laboratoire expérimental d'un « mieux vivre ensemble » précurseur d'un changement de paradigme sociétal à venir ; lequel à besoin pour cela d'entreprises pionnières exemplaires et authentiques allant dans ce sens et inspirées, confortées, dynamisées par une éthique et une sagesse de Vie réellement incarnée et animée par une pensée générant des actes en adéquation avec l'Awen qui les inspire...

 

Comment incorporer au mieux, avec équilibre et donc harmonie, la « partie » qui est moi au Tout que sont les autres sinon en coparticipant à une synergie de désirs, de volontés, « de Forces, d'Energies et de Lumières » basées et fondées sur la dynamique du DON et la capacité autant d'offrir que de recevoir ? …

 

Il n'y a pas toujours dans un groupe des « affinités», tous les caractères ne se plient pas, ne s'octroient pas immédiatement, la souplesse nécessaire pour harmoniser ses liens et ses relations au sein de la mutualité des aspirations et des vœux en terme d'entendement...

Il est donc sollicité à tous et à chacun de faire « effort » en ce sens au bénéfice de cet ensemble... Effort non en terme d'obligation, mais de compréhension évidente s'imposant d'elle-même...

 

L'affect aussi joue un très grand rôle dans le tissu relationnel et la sage maîtrise des « émotions », des sens, des pulsions sensibles et émotionnelles, s'impose aussi afin de ne pas créer des interférences préjudiciables à la qualité des ondes, fréquences, vibrations qui sont émises et qui circulent entre tous et chacun...

 

Tout cela demande, implique, nécessite la confiance, le respect, l'alliance, la tolérance, la tempérance, la juste mesure, la bienveillance, la bienfaisance et la considération...

 

Tout ceci est au service même de la Vie et de qui qui Fût, Est et Sera, et donc des plans divins et sacrés de la Création et de l'Evolution...

 

Nous sommes tous et toutes parfaitement conscients et lucides de la fragilité de toute communauté en terme d'unité et de cohésion, tout ceci pouvant être remis en cause et ébranlé à chaque instant par des attitudes, des événements, qui compromettent l'unité d'entendement, d'adhésion et de mise en convergence unitaire...

 

Nous savons que cela demande attention, écoute, vigilance, échange, dialogue et discussion en favorisant l'expression « sans jugement » d'états et de situations perçus comme insatisfaisants, déstabilisants ou perturbateurs de l'ensemble...

 

S'entendre et se comprendre et se connaître soi-même est déjà une tâche difficile, quand cela passe à la notion de couple, de famille, de communauté, les sources, causes, origines de mésentente, d'instabilité, de divergence, grandissent proportionnellement et se complexifient automatiquement...

 

Collaborer chaleureusement, généreusement, de façon altruiste, solidairement et joyeusement et donc en symbiose à la maintenance et à l'épanouissement d'une clairière est un défi et un pari sur la qualité (impliquant densité et intensité) d'une présence au monde et sur le devenir même de celui-ci et de l'Esprit qui l'animera alors, à travers chacun et à travers la clairière elle-même au bénéfice de « tout le Vivant » présent et futur...

 

On ne peut alors être à la fois en dedans et en dehors du Cercle formé à ces intentions ou aux trois quarts ou à moitié ou au quart présent et solidaire en celui-ci...

 

C'est comme cette Force, Energie et Lumière appelée encore l'Amour qui demande d'offrir (sans se diluer pour autant) sa partie au Tout afin que le Tout, en aimable et généreux retour, nourrissent chaque partie en redistribuant équitablement, à travers la loi de l'offrande et du don, les bienfaisances et bienveillances échangées et ce, sur tous les plans (physiques, psychiques, corporels, sensibles, intelligents et spirituels)...

 

Il y a donc, dans le vœu d'un « initié », une « exigence » : c'est-à-dire une volonté libre et responsable, lucide et éclairée, que l'on se donne à soi-même d'offrir à la communauté d'adhérence le meilleur de soi et d'être légitimement gratifié pour cela en retour d'Amour par les autres volontés fraternelles conjointes à ce désir « unanime » et authentiquement incarné......



30/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 447 autres membres