Les dits du corbeau noir

TRIADES ET PUISSANCE COSMIQUE 2017 BRAN DU 19 04 AVRIL

Triades et «Puissance Cosmique »

 

Sources : Triades Bardes et Druides dans l'Imaginaire et l'Histoire

Philippe Jouet...

 

Des contenus et concepts du Barddas...

(Livre des Bardes gallois)

 

 

 

Les Triades du Barddas font état d'une entité appelée DUW (Dieu)

laquelle peut se présenter sous forme d'une bipolarité masculine/féminine (un couple formé du Principe et de l'Essence)

(Un binôme Pouvoir/Puissance)...

 

Si cette Entité est l'Agent, le Vecteur, le Facteur essentiel de la relation entre l'Humain et le Divin/Sacré , elle n'est pas pour autant le Point ultime et suprême d'Emanation, d'Irradiation, d'Aimantation et d'Animation de tout le Créé passé, futur et en devenir...

 

Il y a au-dessus de Cela qui Fût, Est et Sera : l'Innomé, l'Indicible absolu et infini...

(Le Verbe de la conjugaison de tout le VIVANT.)

Ou encore, le Souffle (le Pneuma) de toute inspiration, respiration et expiration....

Ou encore la Source de toutes les sources ou la Matrice de toutes les matrices etc...

(C'est l'immense et universel domaine de l'Incréé.)...

 

 

Il est dit de Duw (Dieu) :

 

Duw (Dieu) participe étroitement de la nécessité cosmique.

Il s'accorde à tous les états de l'existence.

Il voyage dans tous les mondes... Il est omni-circulant...

 

Dieu (Duw) veille sur l'équilibre et invite l'homme à l'aider dans cet ouvrage salutaire...

 

Selon les triades la Bonté participe en l'homme de l'équilibre universel avec l'aide de Duw (Dieu).

La bonté est considérée comme étant un élément de pondération entre les Puissances et les Pouvoirs et les bipolarités qui les animent...

 

 

 

 

De l'Equilibre :

 

Avec l'Harmonie, la Vérité (qui est aussi Equité donc Justice), la Connaissance, le Discernement, la Liberté responsable, la recherche de l'Equilibre et le fondement même des enseignements et sagesses dispensées... C'est la Grande collaboration entre le Divin et l'Humain...

 

Ce que condamne la pensée celtique c'est l’excès et l'outrage vis-à-vis des valeurs...

 

Il y a un équilibre universel que l'homme comme Duw (Dieu) contribuent à entretenir sans cesse...

 

L'Homme participe de la Lumière...

 

Dans le monde indo-européen, les notions de lumière, d'éveil, de vigueur, de victoire et de croissance sont homologiquement solidaires...

 

Les notions de Libre arbitre et de Responsabilité comme celles d'Equilibre sont récurrentes...

La notion d'équilibre est même fondamentale...

Celle d'équipondération ou de pondération de même avec la notion de choix et de discernement...

 

Le bon ordre est retrouvé dans l'équilibre fonctionnel...

 

Dans la pensée Celte, l'Homme est un microcosme, homologue du monde-ordonné et de l'Univers...

 

L'équilibre universel est mouvant. On peut lui supposer des phases alternées à la façon d'une respiration...

 

 

Il est aussi  fortement question d'Amour primitif...

L'Amour est associé à la notion de Force et de Connaissance...

Il s'agit d'un Amour pour tout vivant et tout être...(Triade 46)...

 

Cet AMOUR est aussi Force, Energie et Lumière...

Feu et Lumière sont associés à la Vie mais aussi au Verbe, à la Parole et aux notions d'Entendement et de Compréhension...

 

« Le feu est lié à la Lumière et au Verbe, mais aussi à la notion de compréhension qui a le sens de vérité. »...

 

L'homme est associé aux notions de liberté et de lumière...

Laquelle lumière est associée au soleil et au feu...

 

Un bon « respir » redonne force et énergie...

 

La vraie parole poétique est parole de feu et fluide vital...

 

La Vérité, le Feu et la Vie sont les vertus du Sage, du Guerrier et du Producteur...

 

 

 

De la Matière (y compris corporelle, charnelle) :

 

Des « éléments » :

 

Manred : La modalité des matières de ce qui existe.

Matière solide,

haleine (tout souffle, l'air),

étincelle (chaleur, feu, lumière,)

plus Nwyfre (Ether, Firmament) qui procure la vie

(Vie et mouvement par union avec les autres éléments.)...

 

Une autre liste du corpus littéraire celtique donne :

Terre, Eau, Souffle, Soleil et Nyf... ou encore

Terre, Eau, Haleine, Etincelle, et Nywfre...

 

L'Homme « cosmique » serait formé de tout cela...

 

Le Barde-Poète Taliésin a été sous toutes les formes de vie (Eau, Terre, Air...) Il a été maître (par l'Awen) du parcours des formes....

 

 

 

De l'Âme et de l'Awen (L'Inspiration)

 

« Saisir la Vie » pour l'homme, c'est en recevoir une Âme-Souffle à la naissance...

L'Âme à le sens de vitalité...

Il n'y a pas d'Âme individuelle, mais l'AWEN...

Il appartient à l'homme de faire rayonner son Awen primitive...

l'Awen est l'agent d'animation, le Souffle qui pénètre toutes choses...

 

 

De la Vérité :

 

La Vérité première co-participe avec le Pouvoir de faire et d'être, la Connaissance (le Savoir), l'Intelligence et l'Amour aux victoires de l'Homme sur les fléaux (La mort, L'oubli, l'orgueil, le mensonge, la fausseté, l'immodestie.)...

 

La Vérité (le Vrai) est conçue comme une harmonie sonore, vibratoire... Est vrai ce qui sonne « juste », ce qui est concordant, accordé, en résonance agréable, ajustée, en « mesure » et non en démesure...

Au-delà de la notion de bien et de mal ; notion étrangère à la pensée celtique, ce qui est fausseté, discordant, dissonant est perceptible immédiatement par tous les sens et par l'intelligence...

 

Notre discernement et nos choix en terme de sagesse celtique s'appuient sur cette notion primordiale et essentielle...

 

 

De Geugant et des Cercles existentiels:

 

Ceugant est le Cercle infini, absolu, indicible qui enveloppe le Cercle de l'existence (Abred) lequel a pour finalité de conduire l'homme, l'Etre accompli, réalisé dans le Cercle de Gwynfyd

(Le monde de la Blancheur, de la Lumière divine et sacrée)

lequel Cercle de Gwynfid est lui aussi « enveloppé » par le Cercle de Geugant... (Annwn est aussi contenu dans Geugant. C'est un Cercle d'où jaillit toutes les semences, tous les germes, toutes les potentialités existentielles...)

 

 

 

Projective entre Astrophysique et Tradition :

 

Annwn pourrait s'apparenter à la Lumière Noire, au foyer de rayonnement de la dite Lumière Noire (Invisible au demeurant)...

Ceugant à la Source de toutes les Sources, l'Anima de tout anima ; l'Essence de toutes les Essences...
Gwynfyd peut être assimilé à la Lumière dite Visible...

Abred est notre état existentiel et terrestre...

 

Ceugant : ce n'est pas un lieu coupé du monde...

C'est l'Energie et la Lumière inaccessible, à l'état pur, qui irrigue toutes les formes de vie...

 

Geugant : Lieu d'émanation et de la Source première lumineuse et énergétique... Gwynfyd serait une étape passant par la lumière « visible » vers la Lumière « invisible » de Geugant...

 

 

 

A propos de la formation de l'Univers, des existences et de l'ordonnancement des choses :

 

Dieu n'est qu'un agent de la Puissance indescriptibles et non supportable de Ceugant...

C'est une Puissance primordiale.

Rien n'étant séparé des qualités et attributs de la Puissance qui sont universels, tout est lié homologiquement et investi d'Awen...

 

La conception des cercles de l'existence (Annwn Abred Gwynfid Geugant...) peut se présenter sous la forme d'un schéma hélicoïdal... Une spirale ascensionnelle le long d'une Verticalité...

 

Dieu est en chaque atome...

 

 

 

Du Manred ou « Germe de Lumière » :

 

Manred est le plus fin de tout ce qui est fin, qui court, coule à travers le Keugant...

 

Tout est fait du Manred (du flot infime)... Les atomes constitutifs du vivant relèvent de ce Manred...

 

Particules de Lumière :

 

La « Voix » de chaque particule est donc la « Voix » de Dieu (Duw)...

 

Dieu (Duw) a fait en un clin d’œil les choses corporelles de particules de la lumière. Il fit le monde des vivants des particules en expansion infinie collectées dans le cercle de Keugant rassemblées et arrangées dans le cercle de Gwynfid...

 

 

Philippe Jouet ajoute et complète son étude...

 

Il y a deux sortes de matière impérissable :

l'une morte et sans vie (et froide) soit les éléments de la forte obscurité de laquelle procède toute mort et les atomes ou éléments de lumière desquels procèdent toute corporéité vivante, toute âme, toute compréhension et cela est vivant et chaud...

 

Nous avons ici des indices d'une cosmogonie (naissance du monde) en deux temps : Une purement lumineuse et énergétique ; l'autre substantielle et progressive comme le cercle d'Abred (le courant de la nécessité.)...

 

Dieu (Dwg) fit le monde par la Voix de son Energie puissante...

C'est un « Dieu » lumineux et juste, (au sens d'équitable donc d'équité donc d'équilibre.)...

 

A noter : Le couple premier Obscurité/Lumière (Froid et Chaud) (Mort/Vivant) conçu en terme de complémentarité (une bipolarité et non un dualisme) est analogue aux deux saisons de l'année (Eté/Hiver)...

 

 

Le chemin d'Abred :

 

Ce sont des formes individuelles menées jusqu'à leur plus haute réalisation ou transposition...

 

Les éléments de la croissance, de l'avancée, de la progression en Abred :

Feu ou Lumières / Réflexion ou Vérité / Âme ou Vitalité...

De la Source à la Diffusion, du Feu à la Lumière, de la Réflexion à la Vérité, de l'Âme-Souffle individuelle à la Vitalité...

 

L'Âme est la Force de Vie telle qu'une Âme-Souffle ou Âme de Feu...

 

Les éléments de la décroissance ; c'est la Ténèbre, le mensonge, la mort qui est la fin d'Abred...

 

L'invitation étant de faire croître Da (la Bonté) et décroître Drwg (l'obscure, le néfaste, l'hostile, le malfaisant.)...

 

 

Du bardisme :

 

Son avenir : un bardisme rénové, réinventé, réinvesti, revisité...

 

« Depuis le 18è Siècle, Il y a eut un imaginaire bardique, mais aussi un engagement bardique, une entreprise de redécouverte culturelle, religieuse, rituelle, menée dans un esprit de reconquête. »..

 

« Les initiés que sont Tuan ou Fintan sont tributaires de la Connaissance-Vision, ce sont des figures archétypales...

Il ont un sens aigu de la Nature.

Leur parole est efficace et ajustée.

Ce sont des poètes inspirés et initiés.

Ils traversent les Ténèbres...

Ce sont des bardes, druides, hommes primordiaux qui incarnent tous les êtres en établissant des conjonctions élémentaires.

Ils animent le monde par la Parole (le Verbe Vivant)...

Ils mettent en Lumière les Forces et Energies Incréées »...

 

Ils sont les servants des facultés de bonté et d'Amour...

Ils sont récepteurs, émetteurs et retransmetteurs des Souffles et du Verbe de l'Awen...

 

 

L'Art du Barde à trois piliers :

 

 

 

"L'Awen général et personnel... (L'Inspiration)
L'Amour qui meut le cœur et suscite le désir de Poésie

 

(il s'agit d'entrer en contact avec la vraie nature des êtres et des choses.)...

 

L'accompagnement de Duw ; garant de la plénitude."...

 

 

Cela reste d'une totale actualité !

 

« Les bardes modernes de devraient d'être des éveilleurs de peuples. »...

 

« Le bardisme peut être retrouvé sans un fil historicisant ; l'Esprit primant la lettre. »...

 

L'Awen souffle où il veut et quand il veut !

 

 

 

Hier, jadis comme aujourd'hui, Il s'agit de discerner ce qui a lieu d'être et ce qui n'a pas lieu d'être...

(L'avoir est étranger à cela.)

La pensée celtique favorise l'être, la notion d'avoir est secondaire...

De même il s'agit de « rendre possible », de « désirer » accroître le bienveillant et le bienfaisant et diminuer l'emprise du néfaste et du malveillant...

 

Le Féminin est une polarité associée à la masculinité qui oeuvre en « cosmunion » avec le plus haut, le plus profond et le plus intime de tous les plans Incréés...

 

« Certaines femmes du Monde Celte ont un accès privilégié au sacré. »...

 

 

 

Curiosité et paradoxe:

 

Nous avons vu dans ce qui précède toutes les correspondances, les affinités associées dans le Monde celtique qui s'ordonnance dans sa régence de tout le Vivant en terme de processus symbiotique

Cette symbiose s'articule sur l'entraide, le soutien, l'association, le partenariat et donc sur la solidarité.

Cette dernière a trouvé son application sur le plan de l'humanisme et du social avec le succès considérable durable et performant de la notion de Mutualité laquelle a débouché avec autant de succès d'ailleurs sur celle d'Economie Sociale...

 

Cette « invention » humaniste aux portées considérables est née comme par « un heureux hasard » dans le cadre d'un ordre druidique :

 

La solidarité mutualiste a été mise en place et développée par Henri Hurle qui fonde le 28 11 1781 l'A O D (Ancient Order of Druid).

 

Ce mouvement issu du renouveau de la pensée celto-druidique au 18è siècle se centrera totalement sur les valeurs liées à l'humanisme en délaissant les notions liées à la druidité en tant que pensée philosophique et religieuse...

 

Toutefois les hauts responsables de cet ordre (sans doute le plus important en nombre et en représentation en divers pays) sont venus à la rencontre, il y a moins de dix ans, de druides armoricains pour réfléchir entre sacerdotes aux façons de redonner une Verticalité spirituelle et philosophique druidique à l'horizontalité de l'engagement mutualiste  de leur Ordre !...



19/04/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 422 autres membres