Les dits du corbeau noir

SAMAIN ESPRIT ET CONTENU DE LA FËTE (SUITE) 2016 BRAN DU 30 10 OCT

Samain... Suite de réflexions Bran du     30 10 2016

Source de l'étude : Philippe JOUET Dictionnaire de religion et de mythologie celtique Enbanner éditeur


 

C'est un passage, délicat, qui demande prudence, vigilance et attention, mais aussi cohérence et cohésion, paix, équilibre et harmonie...

 

Le comportement humain étant censé influer, selon sa nature, ses émanations fastes, neutres ou néfastes, sur les mécanismes de la Loi d'Evolution, des cycles et des rythmes, on veillera très particulièrement à « maîtriser » l'attitude individuelle et communautaire afin qu'elle co-participe en actes et pensées à la restauration, à l'instauration, à la bonne maintenance de l'ordonnancement des êtres et des choses face à un chaos et des forces maléfiques et malfaisantes qui tentent toujours de l'imposer...

 

Cette pensée celtique éminemment « symbiotique » est très soucieuse de relations et d'échanges mesurés, concordants, accordés avec ce qui Fût, Est et Sera et la Grande Régence de l'Univers, met en œuvre des mécanismes d'entendement et de compréhension, d'interactivités bienveillantes et bienfaisantes entre le monde humain et le monde divin et sacré...

 

Les rites participent grandement de cette volonté et en sont l'une des plus importantes expressions d'où l'importance des préparatifs qui accompagnent ceux-ci et les règles rigoureuses qui les entourent et qui assurent les bonnes conditions du déroulé...

 

Le rituel de Samain ne fait pas exception bien au contraire car il se situe au moment où une année s'achève et une autre commence et demande de ce fait une vigilance accrue, car entre cette fin et ce recommencement cyclique, le monde du Sid s'engouffre dans l'interstice de l'espace/temps et déborde sur le monde humain avec tous les risques encourus de ce fait...

 

C'est donc une maîtrise renforcée dont il faut faire preuve au sein de ce « passage » qui ouvre par ailleurs sur la difficile « traversée hivernale » laquelle inaugure la période sombre du cycle annuel avec les difficultés inhérentes aux conditions climatiques très rigoureuses...

 

La Belle saison s'est retirée et on ne la retrouvera que début mai maintenant pour autant qu'elle ne demeure pas captive des forces qui veulent la maintenir en leurs ténèbres...

 

C'est la période pendant laquelle on demandera et sollicitera plus spécifiquement la « Protection Incréée », celle des Forces, Energies et Lumières du Tribann sacré afin de faire une « bonne traversée »...

 

L'Assemblée ou réunion de Samain (Samoni/Samonios en gaulois) se place donc dans ce contexte auquel s'ajoute la dimension agraire du festif celtique laquelle est axée sur une dimension liée à la fertilité, la fécondité et plus globalement à la vie elle-même...

 

« Fête d'automne », elle célèbre « la maturité des glands et des fruits », tout ce que l'été à déversé d'abondance dans la corbeille de Vie... (Autant de précieuses provisions récoltées et engrangées pour pourvoir effectuer au mieux la longue traversée hivernale.)...

 

Les transpositions philosophiques, spirituelles, à base d'analogies, nous amènent à conduire nos pensées et attitudes en fonction des éléments précités afin d'être en « conjonction de coordination » et « d'entendement » avec les valeurs requises et les bonnes entités présentes et convoquées pour co-participer « de sens, d'Anima et d'Essence » au « Bon passage de l'an et de la sombre période »...

 

« Samain organise la refondation de la société dans ses rapports avec l'Ordre Universel. » Philippe JOUET « (Dictionnaire de la religion et de la mythologie celtique)

 

Les maîtres mots sont : Paix, équilibre, harmonie, vigilance, cohésion et cohérence...

 

Le banquet de Samain est un élément constitutif du « rituel de Samain », une partie intégrante et indissociable qui se doit de se dérouler avec les mêmes soins et la même vigilance que le rituel qui l'introduit...

 

Le bon ordonnancement du plan humain horizontal est censé répondre de façon similaire à celui du plan vertical et « transcendant »...

 

Aussi l'organisation du banquet impliquera des règles qui répondent à ce « bon ordonnancement » et qui feront en sorte d'éviter des perturbations jugées préjudiciables au bon déroulé souhaité et attendu...

 

 

Les druides et les bardes, chacun à leur façon et, selon leurs fonctions et attributs, veilleront sur cela...

Tous et toutes aideront le roi dans ses attributions spécifiques et dans la bonne organisation générale du dit banquet...

 

La paix, l'entendement, la conciliation et la réconciliation, les alliances fraternelles et les pactes d'amitié, la bonne tenue, les bons comportements, concourent grandement, en tant que vecteurs et facteurs, de « cohésion », à l'état de faits, d'actes et d'esprits requis lors...

 

Il est fort regrettable au demeurant qu'une telle pensée, éminemment symbiotique, qui manifeste un tel souci d'adéquations et de correspondances sensibles et intelligentes avec les lois qui gouvernent et régentent la vie, les règnes, l'univers, la nature, la création, notre environnement immédiat et planétaire, ne soit pas davantage reçue, perçue, entendue, comprise et respectée par un plus grand nombre de nos semblables...

 

Mais, des signes manifestes d'un accroissement d'entendement en ce sens se profilent de plus en plus de nos jours au niveau d'un éveil sociétal des consciences et d'une progression de maturité au sein de celle-ci qui ouvre une plus grande espérance en terme de meilleur devenir et de communauté de destin...

...///...

 

Lors de la Samain est faite l'élection du roi, soit du souverain qui régentera les territoires impartis aux hommes et aux femmes acceptant cette "gouvernance" déléguée et qui sera garant d'un bon règne (en terme de fertilité, de fécondité, d'abondance, de paix, de justes répartitions...)...

 

Ce n'est pas un engagement futile, ni une responsabilité mineure que cette fonction royale, car le postulant y risque sa vie s'il n'est pas à la hauteur de la tache où s'il n'assume pas l'éthique rigoureuse que commande la fonction... (Il sera grandement aidé pour cela par son sage "conseiller".)...

 

Par ailleurs le roi ne doit son élection et sa « validation » que pour autant qu'il ait reçu de sa reine la « souveraineté » ; c'est-à-dire que les qualités du féminin aient adoubé et reconnu par cela les qualités intrinsèques et complémentaires du masculin...

 

Le bon équilibre entre le féminin et le masculin est le garant de l'harmonie qui préside, qui se doit de présider, à toute gérance « équilibrée ». Il va de soi que lors de la Samain cet équilibre entre les polarités humaines est plus que requis !....

 

Cette fête conséquente se préoccupe essentiellement du devenir, mais ne néglige pas pour autant la mémoire du passé et celle des lignées antérieures, des « ancêtres », des souvenirs aussi lointains que ceux des mythes et archétypes fondateurs, des généalogies qui se sont succédées, des événements et des héros marquants qui ont empreint le temps et les consciences... 

 

Un hommage est rendu avec gratitude à tout cela qui est appelé à prendre juste place en ce banquet comme autant d'invités d'honneur...

 

Mais, une certaine prudence prévaudra cependant (principe de prévention « conjuratoire » et de précaution oblige) face à des forces du Sid dont on ne sait pas toujours les réelles intentions et qui peuvent s'avérer plus ou moins aisées à « concilier », à « maîtriser » et à « satisfaire » !...

 

La parole, le son, les vibrations (le chant, la musique, la danse) jouent un rôle conséquent au sein de ce banquet et co-participent d'une même volonté et d'un même désir de « pacification » et de bon ordonnancement des corps, des pensées et des esprits...

 

Le « Feu de la Parole » ne saurait être lors un feu « destructeur », mais coopérant à la « bonne et douce chaleur ambiante »...


Les joutes dites « d'éloquence », les exercices d'adresse, tant physique que faisant appel au « mental », participent également au but commun, à l'objectif communautaire....

 

Aucune querelle humaine n'est tolérée de ce fait en ce banquet...

...///...

 

Samain inaugure le retour au plein emploi de la fonction bardique alors qu'au même moment l'activité guerrière des Fianna cesse...

 

Voici donc de nouveau des éléments de connaissances et de réflexions/méditations offerts à votre bonne préparation pour le bon déroulé de la fête de Samain...

Bran du et la clairière Kan ar Vuhez vous souhaitent à tous et à toutes un joyeux, chaleureux, bienfaisant et très fraternel rituel de Nouvel An celtique...

 



30/10/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 445 autres membres