Les dits du corbeau noir

SAGESSE EN FORME DE CONTE OU DE FABLE 2017 BRAN DU 27 05 MAI

L'Or, c'est le Soleil des métaux, mais c'est aussi Celui de l'Amour en sa Force, son Energie et sa Lumière...

 

 

Notre existence est une rivière au plus ou moins long cours parsemée de plus ou moins d'épreuves et d'obstacles...

 

 

Quoi qu'il en soit « l'estuaire » est le même pour tous qui engloutit nos chairs ou nos cendres dans un abysse dont chacun se fait ou non une idée acceptable, redoutée ou espérée et ce, selon ses croyances personnelles...

 

 

Dans cette rivière calme, turbulente ou agitée, se tient un lit de terre, de sable, de cailloux, de gravier...

C'est le fond sur lequel notre vie glisse, se répand, ruisselle et s'écoule...

 

 

Selon les événements, notre rivière flanne entre les rives du jour et de la nuit, caresse les berges accueillantes ou hostiles, s'enroule dans les méandres de ses rêves, dans le serpentin de ses émotions et sentiments...

 

Mais, quand le cœur se gonfle des pluies de la peine ou du chagrin, de la désillusion ou de la désespérance, son flot se précipite et bondit de pierre en pierre. Si la colère ou l'injustice se déverse en ses flots, ceux-ci se font torrentiels et dévastent ce qui se présente au passage de sa fureur....

 

 

Il arrive que l'on s'y noie soi-même inondé ou submergé au point de faire de cette situation un total naufrage !...

 

 

Il arrive également que l'arrogance, l'orgueil, le mensonge, la cruauté de notre monde moderne tel que nous l'avons construit et tel que nous l'entretenons et le projetons encore, se jette en son cours avec toute la pollution du corps, du cœur et de l'esprit qu'il doit recevoir et traiter comme il le peut !

 

 

Mais, toutefois, cependant, il n'est pas de rivière qui ne cache en son sein, en son lit, quelques pépites d'or infimes certes souvent, mais d'or indéniablement et cet or est or solaire, bienfaisant, bienveillant et rayonnant, dispensateur de joies, de courage et de soins parce qu'il est extrait et qu'il provient de la mine la plus conséquente qui soit au monde : celle de l'Amour...

 

 

Nous ignorons trop souvent ou refusons d'admettre qu'il y a en nous en cet humus, en cette argile, en cette boue déposée en nos fonds intérieurs le minerai des sages, des créateurs et des aimants...

 

 

Il suffit pourtant de tamiser patiemment, obstinément, au tamis de la conscience, de la sincérité, de la cohérence et résonance ajustée ce limon que nous sommes pour en trouver les germes et semences de fertilité permettant à notre cœur, à notre corps, à nos pensées et à nos vies de faire gerbes et moissons d'Amour !



27/05/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 423 autres membres