Les dits du corbeau noir

REGARDS SUR LE SHINTOISME (SELON PH BREHAM) EXTRAITS 2017 27 01 JANV

 

la Dourbie Août 2016 300pm.jpg
Entre Hérault et Cévennes Photos Bran du

 

 

 

La LUMIERE DU SHINTOÏSME Philippe Bréham

Edition Unicité (extraits)

 

 

Extraits de la Présentation et de la Conclusion de l'ouvrage :

 

« … Le Shintô, voie d'une intériorité essentielle en regard de la Nature, laisse aux hommes et femmes de ce pays qu'est le Japon, à leurs générations futures, mais aussi à tous ceux qui en prennent conscience, un héritage spirituel unique, susceptible de devenir l'un des vecteurs de sauvegarde de la Nature qui nous entoure et donc de l'humanité entière...

 

Une Nature habitée par les Dieux, qui lui donnent sa beauté et sa raison d'existence dans son originelle pureté, explique qu'elle peut être vénérée par des hommes qui lui rendent hommage chaque jour au lever du soleil.

Ainsi, au Japon, on salue encore le soleil chaque matin dans la simple conscience que c'est justement cet astre qui donne Lumière et Vie à la Nature entière...

 

Le moment d'évolution de l'humanité semble venu, on peut le constater depuis une quinzaine d'années où l'homme commence à prendre conscience de la nécessité de préserver, de vénérer et donc d'aimer la Nature et se reliant à la Divinité suprême, son Créateur...

 

Dépassant tous les concepts et tous les modes de pensée qui prévalent actuellement dans le domaine de l'écologie, certains écrivains, artistes, ont une conception naturaliste telle que, selon eux, il importe d'atteindre à une autre vision de la Nature, qui résulterait d'une nouvelle prise de conscience...

(L'auteur cite notamment dans ce cadre notre ami Bernard Boisson et Krishnamurti.)...

 

 

Cirque de Navacelles SUD 2016 017pm.jpg

 

 

A l'instar des pratiquants du Shintô, l'homme retrouvera-t-il bientôt le lien perdu avec la Nature, qui dans le culte des religions antiques démontrait dans son ensemble une sagesse universelle selon laquelle il n'était qu'un élément, parmi d'autres, du cycle de la nature et du Cosmos ?

 

Rappelons à cet égard la religion des Celtes, des Scandinaves...

Mais depuis la disparition de ces religions anciennes – à l'exception du shintoïsme – et surtout depuis l'ère industrielle, consciemment ou par méconnaissance, l'homme a trop souvent lutté contre la Nature de la Terre pour l'exploiter à l'excès...

 

Or, pour les japonais, la Nature doit être acceptée dans son entièreté. Elle n'est ni bonne, ni mauvaise ; elle « EST » tout simplement. Aussi l'homme se doit-il de coexister avec Elle, en acceptant sa réalité...

 

« L'acceptation du réel n'est pas synonyme de résignation ; tout est appelé à disparaître, mais tout se reproduit : mort et naissance comme les saisons, le crépuscule et l'aube. Mais nous avons perdu la Sagesse des Anciens... C'est la source de l'inquiétude de notre temps, car la Sagesse ne repose sur aucune certitude démontrable. »

« Le tumulte de la Nature ne signifie en rien l'apocalypse (au sens moderne du terme) car il implique les prémices d'une renaissance. »

Tetsuo Yamaori

 

Renaissance de la Terre(...) à partir d'un changement positif des consciences humaines. Ce changement générerait une nouvelle vision du monde qui permettrait de concevoir puis de réaliser des nouvelles politiques au niveau social, économique et bien sûr écologique...

Cette « renaissance » est en train d'éclore et nous en assistons aux prémices...

 

Ainsi, peut-être, à l'instar de cette spiritualité japonaise qu'est le Shintô, une partie de l'humanité – si faible encore soit-elle – a commencé à prendre conscience de la nécessité d'un nouvel environnement pour que puisse renaître le lien triangulaire entre l'énergie spirituelle, l'énergie de la nature et l'énergie humaine...

 

 

 

SUD 5 10 08 2016 096pm.jpg

 

La recherche de l'équilibre et de l'harmonie...

 

La pratique de l'Aïkido (La voie de la rencontre avec l'Energie vitale) consiste à retrouver par une totale maîtrise du mouvement l'état d'équilibre naturel, physique et mental...

 

L'harmonie recherchée avec la nature dans le Kyûtô consiste essentiellement à considérer le lien qui existe entre l'animé et l'inanimé, le visible et l'invisible, le bruit et le silence, le solide et l'impalpable, puis à fusionner en un tout ces divers éléments...

 

« Chaque chose dans le ciel et sur la terre respire ; la respiration

est le fil qui relie la création ensemble. »

Morihei

 

L'Ikebana est l'art des jardins lequel recherche lui aussi l'équilibre et l'harmonie...

 

Le Kodama ; ce sont les paroles de l'esprit divin. Selon le fondateur de l'Aïkido (Morihei) ces « mots-esprits » ont engendré l'univers par la seule vibration des sons sacrés et ont activé toute forme de vie...

 

Le son « Graine de l'Univers » est le « Su » qui est le Kototama de la Création soit la Vibration pure d'où émanent toutes choses...

Le « Su » est à la fois inspiration et expiration...

 

Le féminin (réceptif) est associé à l'eau, sa force est centrifuge...

Le masculin (actif) est associé au feu ; sa force est centripète...

 

L'Eau-Feu est activée par l'Energie vitale (Energie universelle ou cosmique).

Cette Energie est le « KI » lequel propulse l'Univers et la force de cohésion qui maintient les choses ensemble...

Il y a un KI ordinaire et un KI véritable qui émane de l'énergie intérieure de l'être profond...

Ainsi la force surgira là où l'énergie sera contrôlée et stable...

 

Le Point dans le Cercle représente selon Morihei le symbole de l'Essence universelle. Le Cercle est le macrocosme (l'eau) et le « Point-Centre » le microcosme (le feu).

(Ce point est appelé dans la mythologie de l'Inde le Bindu (Graine)...

 

La vie surgit de l'équilibre parfait, instantané de la Forme et du Vide...

 

Le « KI » permet la Respiration, le Souffle humain qui permet la Vie...

 

Certains gestes sont répétés 3 fois lors des cérémonies et fêtes rituelles appelées Matsuri ;

ce qui leur confère un renforcement des valeurs de purification...

 

 

 

Navacelles 12 08 2016 100pm.jpg

 

Historique :

Le Shintô ou la Voie des Dieux daterait du IVè siècle de l'ère chrétienne...

Il est plus apparenté à une spiritualité qu'à une « religion »...

Il édicte des principes de Vie en correspondance avec la Nature en vue de trouver un développement harmonieux ; c'est-à-dire un équilibre entre le physique, le mental et le spirituel...

 

La pratique religieuse est animiste, mythique et polythéiste (bien que ses très nombreuses divinités fussent engendrées par un couple divin)... C'est la seule pratique de ce genre qui demeure encore de nos jours...

 

L'aspect vivant du shintoïsme se révèle dans les nombreuses fêtes rituelles et artistiques encore pratiquées de nos jours...

 

Il n'y a pas de prosélytisme... C'est une connaissance spirituelle qui repose essentiellement sur la Nature et qui permet de se relier davantage à celle-ci...

 

L'importance donnée à la Nature, doit également constituer ou reconstituer l'Essence même de la spiritualité qui correspondait à celle des religions anciennes, antérieures à l'émergence des religions dites « révélées » et que devrait comporter toute religion prise dans son acceptation originelle...

 

Les Kataribé sont l'équivalent de nos « bardes conteurs »...

 

Le Shintô est lui-même issu de la philosophie du Kojiki et repose sur la reconnaissance de l'harmonie intrinsèque de l'Univers lequel inclut à la fois des êtres animés et des êtres dit « inanimés »...

 

La solidarité, corollaire de l'harmonie existant entre toutes les espèces de la terre, est considérée comme l'un des fondements du shintoïsme...

 

L'introduction du Boudisme Zen au VIè siècle produira une coexistence harmonieuse...

 

La vénération envers le soleil (la déesse AMATERASU) est particulièrement vive. La Déesse étant la Source de Vie et de Lumière...

 

Les valeurs enseignées (outre l'équilibre et l'harmonie) sont des valeurs de courage, de respect et de droiture...

 

 

SUD 08 08 2016 017pm.jpg

 

 

Origines :

 

Le Shintô s'inscrit dans une cosmologie précise définissant l'origine de la Création ; origine décrite dans le Kojiri puis le Nihonji...

 

Le « non manifesté », mais déjà existant « glisse » de manière progressive vers le manifesté et se transforme donc vers un devenir graduel d'une Création originelle qui se matérialise peu à peu...

Cela se passe en 4 étapes successives :

Il y a un univers primordial indifférencié la terre et le ciel sont une masse informe aux limites incertaines semblables à un œuf contenant en germes l'ensemble des potentialités physiques, chimiques et biologiques...

 

C'est le Chaos primordial représenté par l'image de l'oeuf (c'est l'équivalent en Inde dans le brahmanisme ancien qui évoque précisément le Brahmananda, l'oeuf originel de la Création, on retrouvera cela également chez les Celtes avec l'Oursin fossile dit œuf de Serpent Marin.)

 

Puis se créa progressivement une « matière » subtile qui fut suivie presque simultanément par la consolidation d'un objet réel ; ces deux « matières » devant donner naissance aux futures mondes célestes et terrestre de l'Univers...

Puis, ces deux mondes se séparèrent.

De cette séparation surgirent ce que l'on pourrait nommer le monde subtile composés d'éléments légers et purs et le monde tangible, celui de la « matière » composé d'éléments lourds et impurs...

 

 

Cirque de Navacelles SUD 2016 135pm.jpg

 

La 3è étape est l'apparition de l'humain...

Et l'apparition de conflits entres forces négatives et forces positives complémentaires les unes des autres et d'où naquit le monde « sensible »...

 

En fait, le monde n'aurait pas été créé par une entité suprême ou un démiurge mais serait survenu comme une « chose » dont le développement progressif proviendrait d'un état qui n'aurait comporté ni existence propre ni non-existence...

 

 

L'origine du Shintô viendrait des peuples de Sibérie et des premiers Aïnus et de leurs chamanes. (Un peuple à la peau blanche venu des contrées perdues du Caucase puis arrivé au Japon par la Sibérie il y a environ 7000 ans.)...

 

Selon la mythologie Aïnu la Tradition primordiale aurait été assimilée à la race des géants...

 

Le Shintô, teinté de chamanisme, s'applique selon les rites qui font appel à la Connaissance de certaines entités subtiles de la Nature : les « KAMUI » ; lesquels sont invoqués......

 

Les premiers Aïnus cherchaient à entrer en contact avec les KAMUI en vue d'obtenir leur conciliation, leur aide et leur protection...

Ces entités sont des esprits élémentaires de la nature, mais surtout des émanations d'une Energie suprême animant tous les êtres et toutes les choses de la création, sans qu'il soit fait de distinction entre le monde des hommes et le monde des dieux de la Nature...

 

 

 

Navacelles 12 08 2016 015pm.jpg

 

RAMAT-KAMUI c'est l'Âme ; l'Energie vitale qui anime toute la Création en lui apportant la Conscience d'Elle-même ainsi qu'à toutes formes de Création dont elles sont issues...

 

NISCH : C'est le Dieu suprême. Il réside dans la partie supérieure du firmament ; c'est la Lumière qui brille (Nisch-At) ; la douce clarté de l'Aurore (Nisch-Ashin)...

Il protège les hommes. Il est le maître des Dieux bons ou mauvais lesquels sont « enchaînés » par Lui...

 

la spiritualité pré-shintoïste présente d'autres points importants avec le chamanisme sibérien : (Vénération de poteaux-fétiches, d'arbres sacrés.)....

Des femmes « prêtres », sorcières, appelées Norô, conduisaient les cérémonies et les danses au son du tambour...

Les Kagura sont des phénomènes de transes des prêtresses animées par les KAMUI...

 

KAMUI est devenu KAMI dans la voie du shintoïsme...

 

Il y avait de nombreuses divinités animale dont plus particulièrement l'Ours...

 

Le Shintô établi un lien direct avec les éléments divins de la Nature, sans besoin d'intermédiaires, sans dogme, sans commandement, sans notion de châtiments ou de récompenses, pour permettre à chaque être humain de se conduire et de se conformer « naturellement » aux lois divines de la Nature : Celles des KAMI...

 

 

 

Navacelles 12 08 2016 042pm.jpg

 

................................................

 

 

NOTES BRAN DU

 

Merci à l'Auteur de nous faire connaître cette spiritualité, son « origine », ses conceptions et ses pratiques religieuses...


Nous ne pouvons constater que des similitudes et des « parentés » ou « fortes résonances » avec notre propre Tradition celto-druidique et ce, en bien des domaines conceptuels ce qui ne nous étonne pas par ailleurs...

 

D'où le grand intérêt d'apprendre aussi à connaître d'autres Traditions que la nôtre, chacune apportant des éclairages spécifiques et singuliers à la dimension universelle des entendements et compréhensions majeures des mystères de l'Homme, de la Vie, de la Création et de l'Univers...

 

 

Cirque de Navacelles SUD 2016 120pm.jpg



27/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 423 autres membres