Les dits du corbeau noir

REFLEXIONS D'HIVER EN VEILLE DU SOLSTICE 2017 BRAN DU 05 12 DECEMBRE

N EUDES et divers NOV 2017 038pm.jpg
Photos Bran du

 

 

 

 

1 : L'essentiel de la pensée celto-druidique...

2 : Des rituels d'aubes et d'aurores...

3 : Du masculin et du féminin...

4 : Nos frères les arbres...

 

 

Ce qui est essentiel dans la pensée celto druidique :

 

 

La recherche de la cohérence qui, lorsqu'elle est comme « Une », fait cohésion au sein des communautés humaines assemblées, regroupées en compréhensions majeures à partir d'un mutuel discernement entre ce qui « co-participe de la vie et de sa pérennisation » et ce qui porte atteinte à celle-ci...

 

 

Ainsi toute la communauté d'entendement fait choix entre ce qui accroît la lumière, la clarté, le rayonnement solaire (cosmique et humain) et ce qui nuit à leur bonne diffusion ; chacun s'efforçant d'apporter le meilleur concours possible en réglant ses attitudes et ses comportements à partir d'un curseur rétablissant ou confortant les équilibres et les harmonies mis en péril ou difficulté...

 

 

La pensée celto-druidique est bien une sagesse et une spiritualité axées, fondées, basées sur ces deux notions d'équilibre et d'harmonie soit sur une symbiose ou osmose avec tout ce qui régit l'Univers (visible ou non) ; ce qui implique l'idée que l'être humain se doit d'être co-solidaire du Vivant et des manifestations émanées de Forces, Energies et Lumières, de nature et de caractère divin et sacré...

 

 

Les valeurs de « bonté », de générosité, de prodigalité, d'entraide ; l'attitude altruiste et compassionnelle envers son prochain, le respect de la Vie et une liberté consciente et « responsable » font partie intégrante, aimante et agissante de l'Anima individuel et collectif, inspiré , guidé, conseillé par l'Awen et ceux et celle qui en sont les servants et serviteurs, afin de s'inscrire, de s'incarner, avec sens et intelligence, dans un plan autant physique que métaphysique, émané d'un Principe et d'une Essence associée qui constituent la Loi pérenne dite Loi d'Evolution...

 

 

Ces notions et concepts de la pensée celto-druidique donne sens à l'existence laquelle est invitée à devenir un membre co-participatif, partenaire donc, de toute la Création, passée, présente et en devenir...

 

 

Il est fort regrettable pour le devenir même de l'humanité qu'une telle pensée prodiguée par bien des sagesses traditionnelles, par bien des spiritualités authentiques et efficientes, depuis des siècles et sur tous les continents, ne soient pas davantage écoutée, validée et actée au cœur même de tous et de chacun !

 

 

Qu'elle le soit déjà par un nombre certes encore restreint d'individus en gestation et éveil de conscience est d'importance car les grands mouvements qui ponctuent la marche de l'humanité ont été le plus souvent le fait d'un nombre très restreint de personnes faisant « bascule » dans les modalités d'être au monde et d'animer ce monde...

L'Espérance se tient là au creux même de ces attitudes audacieuses, pionnières et novatrices...

 

 

C'est à cela que notre Tradition nous invite et c'est à cette invitation qu'il nous appartient de répondre avec clairvoyance, lucidité et confiance....

 

 

N EUDES et divers NOV 2017 041pm.jpg

 

 

...///...///...///...///...///...///...

 

 

 

Des Rituels d'aubes et d'aurores....

 

 

 

 

Les rituels que nous mettons en œuvre de corps, de cœur et d'esprit sont des cérémonies sacrées, ordonnées, agencées, régentées afin de mettre en heureuse correspondance et résonance le plan humain et divin, le plan terrestre et cosmique (horizontal et vertical)...

 

 

 

Ils ont pour fonction essentielle, primordiale et fondamentale, d'établir, d'instaurer, d'élever et de faire pervibrer l'ACCORD qui sacralise les entendements majeurs et les compréhensions essentielles de tous et de chacun, de tous les « Enfants du Cercle et du Point»...

 

 

 

Les formes sont inspirées par le Fond qui a préséance sur celles-ci, lequel inspire, conseille, guide et accompagne les pensées et les actions qui en découlent et en ruissellent...

 

 

 

Les mots, les gestes, qui « tissent » la relation recherchée sont des mots du « commencement », des gestes de « l'origine », ce sont des mots sources et des gestes racines !...

 

 

 

Dans la nuit qui nous entoure et nous enveloppe comme en nos obscurités intérieures individuelles et communautaires, nous sommes porteurs d'aubes et d'aurores, nous oeuvrons, prions, invoquons, chantons, dansons, pour le « Matin du Monde »...

 

 

 

Nos mains et nos cœurs reçoivent de la lune et du soleil l'irradiant message que la lumière adresse aux ténèbres en leur rappelant qu'elles ne sauraient durer plus longtemps que le délai imparti à la suprématie de leur présence car la loi de l'alternance s'imposera de nouveau... Et c'est en cela aussi que réside notre propre espérance !...

 

 

 

N EUDES et divers NOV 2017 043pm.jpg

 

 

......................................................................

 

 

Du Masculin et du Féminin

 

Nous avons à con-naître parce que le Féminin s'énonce déjà au sein d'une particule élémentaire...

Ce Féminin et le Masculin associé « symbiotiquement » ont à se con-naître, à naître et à renaître périodiquement l'un par l'autre, à être l'écho prolongé d'une naissance comme Une.... A faire résonance dans l'accordé de l'instrument de leur être et dans « l' androgynie » de leurs aspirations et de leur vœux spécifiques, conjoints et complémentaires...

 

De la Source des origines ruisselle la Femme d'Eau Vive, encloses sont ses flammes au foyer du possible...

 

Ce qui donne vie, ce qui fait l'Homme s'écoule d'une telle Fontaine

d'Eau et de Feu...

 

Puisse le Féminin ne pas « singer » l'homme, mais initier celui-ci à cette Essence qui est don, bonté, tendresse, attention, respect et Amour...


Puisse le Féminin se restituer son alchimique et magique substance spécifique et universelle (unie vers Elle la Mère!), la sève primordiale, fondamentale, élémentaire à toute croissance digne de ce nom...

 

Il m'est difficile d'espérer dans les hommes qui malgré des millénaires d'enseignement de sagesses, de récits formateurs sereins et féconds, d'expériences faites pour produire l'entendement de raison, continuent de s’entre-tuer comme si seule prévaut la force brutale, cruelle et aveugle sur toute forme de beauté, de vérité et de bonté....

 

J'ai pensé lors que le Féminin pouvait encore être une source revivifiante pour espérer dans notre commune destinée, mais je n'ai rencontré que la peur masquée ou cachée, dissimulée sous des aspirations au bonheur pourtant des plus légitimes et sincères !...

 

 

Peut-être est-ce encore trop tôt pour rencontrer la Femme de Feu et d'Eau , l'Initiatrice, la dispensatrice des bienveillances et bienfaisances Incréées, la Femme originelle qui se sera restitué à elle-même et de prime abord, ses valeurs singulières qui en font la Servante du sacré, la Gardienne des Fontaines de Vie et des Sources de l'Amour ?...

 

 

N EUDES et divers NOV 2017 047pm.jpg

 

 

.......................................................................

 

De nos frères les arbres...

 

 

Dommage que les arbres ne puissent plaider (obtenir justice) pour eux-mêmes et par eux-mêmes...

 

 

 

Il ne s'agit pas d'aborder cela en terme de bien et de mal mais du plus ou du moins ou encore du mieux possible ou du moins réalisé...

 

 

 

J'ai pu entendre lors d'une émission radiophonique (se posant la question du trop ou du pas assez de forêts) des termes (assez rares au demeurant) comme ceux de : affection onirique, connaissance, respect, symbiose, éthique...

 

Ce qui est de nature (bienvenue) à faire avancer les « causes » naturelles dont celles de l'arbre et de la forêt perçue non plus comme une ressource financière inépuisable ou une menace, mais comme un élément indispensable au ré-équilibrage et à la ré-harmonisation de nos sociétés en dérive...

 

 

 

Nos compatriotes sont très heureux de vivre dans un beau mobilier fait de belles essences forestière, mais sembleraient désapprouver que celles-ci soient prélevées sur les arbres qui peuplent la forêt dans laquelle ils aiment se promener !...

 

 

 

La forêt à longtemps fait peur ; une peur entretenue d'ailleurs pour des raisons injustifiées et une ignorance stupide, alors qu'elle est un de nos recours les plus précieux pour se réconcilier avec ce qui peut demeurer, subsister, encore de possible amour en nous-mêmes !...

 

 

 

Il s 'agit de concilier en effet des besoins qui peuvent s'avérer non fondamentalement contradictoires si l'on fait preuve d'une gestion sage et raisonnée entre l'aspect dit économique et des domaines plus subjectifs certes, mais vitaux pour notre devenir...

 

 

 

 

Il n'y a pas qu'une « énergie » économique dans le bois, il y en a une multitude qui ne se compte pas en argent, mais en soins et guérisons, en bénéfice du mieux être individuel et collectif...

 

(Ce que les japonais ont parfaitement compris et incorporé en faisant des forêts achetées, et relivrées à elles-mêmes à cet effet, des ordonnances de meilleure santé !)...

 

A ce propos on lira avec grand intérêt l'ouvrage de Jean Claude Genot :

Jean-Claude Génot : Nature le réveil du Sauvage aux éditions de l'Harmattan

 

 

 

N EUDES et divers NOV 2017 049pm.jpg

 

..................................

 



05/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 452 autres membres