Les dits du corbeau noir

REFLEXION AUTOUR DELA GRANDE INVOCATION/PRIERE DES DRUIDES 2017 BRAN DU 14 03 MARS

 

LA GRANDE INVOCATION ou « Prière des Druides »

Bran du 2017 14 03

 

Etudes et réflexions...

 

Il existe plus d'une vingtaine de « versions » et « d'adaptations » de celle-ci dont la base formelle (conceptuelles) se trouve dans le "Dialogue des Deux Sages."

 

Elle constitue, dans ce cadre traditionnel issu du patrimoine oral celtique, une sorte de mnémotechnique de l'initiation druidique...

 

Pour ce qui est de l'invocation, elle met en « présence » le divin et l'humain au sein d'une relation hautement et profondément sacrée et spirituelle...

 

Elle donne préséance à l'Esprit sur toute Matière et clame une ferveur, une croyance et une espérance au sein d'une sollicitation respectueuse et « ardente » auprès des divinités (conçues comme Energies, Forces et Lumières) aptes à apporter, à offrir, les soutiens et appuis, mais aussi les sagesses, outils, instruments, méthodes, valeurs, capacités, facultés dont nous avons grand besoin pour instaurer, restaurer, entretenir et cultiver en nous et à travers nous l'équilibre et l'harmonie ; préceptes, essences et principes qui fondent et forgent la Pensée de la Tradition Celtique d'hier, d'aujourd'hui et de demain...

 

Notre demande essentielle étant d'obtenir de la "Divinité" la capacité, le désir et la volonté de prendre et de porter SOINS à tout le Vivant... et de co-participer à la "Guérison "de ce monde et de ce qui le peuple et l'anime...

 

 

A l'origine de l'adaptation :

le modèle de la structuration et de l'agencement (Essence bardique)...

 

Dialogue des Deux Sages ( extraits) :

 

« (Je suis) fils de Poésie,

Poésie, fille d'Examen,

Examen, fils de Méditation,

Méditation, fille de Grand savoir,

Grand Savoir, Fils de recherche,

Recherche, Fille d'Investigation,

Investigation, fille de Grand savoir,

Grand Savoir, Fils de Grand Bon Sens,

Grand Bon Sens, fils de Compréhension,

Compréhension, fille de sagesse

Sagesse, fille des des Trois dieux de Dana*. »...

 

Le Dialogue des Deux Sages (CH J Guyonvarc'h Bibliothèque scientifique Payot éditeur)

 

(* Les trois Dieux de Dana, les trois fils de Brigit la poétesse, à savoir Brian, Luchar et uar... Brigit fille du Grand Dagda roi d'Irlande.)

 

Le barde (ou poète) ne fait qu'Un avec sa Poésie laquelle est sa « Mère », sa « Souveraine », son "Amante", son Inspiration et son Souffle (l'Awen)...

 

 

Invocation druidique : une version parmi d'autres :

 

En Breton :

 

« Ro deomp doueoù da Skor

Ha gand da Skor, an Nerz

Ha gand an Nerz, Ar Pwell

Gant ar Pwell, Ar Gouzout

Gant ar Gouzout, Gouzout ar Reizh

Gant gouzout ar reizh, e Garout

Gant e Garout, Garout Pep Doud

Pep Doud ha Pep Madelez

O Dianavezuz. »

 

Traduction en français :

 

« Accordez-nous, ô Déités votre Protection

Et avec la Protection, la Force

Et avec la Force, la Compréhension

Et avec la Compréhension, le Savoir

Et avec le Savoir, le sens de la Justice

Et avec le sens de la Justice, l'Amour

Et avec l'Amour, celui de toute Forme de Vie

Et dans l'Amour de toute Forme de vie,

L'Amour des Dieux et des Déesses. »...

 

Une autre version gauloise donne ceci :

 

"Donne-nous O dieu ton Appui

Et avec ton Appui, la Force

Et avec la Force, la Force de ce qui est Juste

Et avec la Force de ce qui est Juste, la Compréhension

Et avec la Compréhension, l'Amour

Et avec l'Amour, l'Amour de Dieu et de toute Bonté."...

 

A noter : Entre le « Dialogue » et les versions modernes adaptées ne sont retenus que les termes de savoir et de compréhension et ceux-ci s'insèrent alors dans une Prière...

 

 

 

Quelles sont dans le Barddas les valeurs reconnues comme prépondérantes tant pour le « Dieu » que pour les « Hommes » ; valeurs qu'ils partagent et qu'ils défendent et protègent ensemble ?

 

 

La notion de Puissance et de Pouvoir ; ce sont là ce qui autorise et favorise la mise en œuvre, soit, les moyens, outils, pensées, instruments qui permettent de « faire » ce que la volonté et le désir associés entendent réaliser... La « Force » regroupe Puissance et Pouvoir...

 

Volonté et Désir forment la « dynamique » fondamentale de toute action inspirée et réfléchie, cohérente et clarifiée...

 

Les Triades du Barddas rappellent la nécessité de désirer et de vouloir afin de « Rendre possible »...

 

(Dans l'Inde classique les 3 pouvoirs fondamentaux et primordiaux s'appellent Sakti ce sont :

La Volonté, le Désir et la Connaissance.)...

 

Pouvoir et Puissance ne sont pas considérer comme l'objet final de la quête ou de la recherche, mais comme des attributs, qualités, capacités, facultés qui tendent à sa réalisation...

 

La Vérité, le « Vrai » (ce qui se discerne, s'entend, se comprend, comme tel)...

Le Point d'Equilibre et d'Harmonie... C'est l'aboutissement de toute réalisation humaine et du dieu (de la divinité) lui-même...

L'Equité (sens de la justice) découle de cette notion d'équilibre...

 

L'Amour (avec la charité, la compassion, la générosité) la plus grande « Force » qui soit, la plus grande « magie de la transformation de tout être)...

Et avec l'Amour, la Bonté et sa valeur « médiatrice » …

Rappelons que le Dagda (Dagodevos en gaulois) est le Dieu Bon, le Père de toute naissance... Qualifier le Dieu, c'est d'abord reconnaître sa pleine et totale Bonté...

 

La « Bienfaisance » et la « Bienveillance » éléments indispensables et fondamentaux de la « complétude » dans l'accomplissement humain... Il s'agit du « Bien complet »...

 

La Connaissance ( plus encore que le savoir ou grand savoir)...

 

La Vie : Oeuvre suprême de la Création... Le Principe Vital qui implique notre propre « vitalité existentielle »...

 

La Compréhension ; c'est l'entendement suprême validé par nos sens et notre intelligence associée...

 

Mettre en Lumière : c'est faire œuvre de discernement à partir d'un libre choix, d'une conscience éveillée et maturée, d'une Connaissance éclairée, d'une Recherche incessante et exigeante, d'un Amour « inconditionnel »... (Ce sont les meilleures dispositions pour advenir ce à quoi nous aspirons le plus...)

 

Vivre dans le Cercle de la nécessité existentielle (Abred) implique de rassembler, d'unir en soi, tout ce qui participe de la « Substance » de ce « Vivre » et donc d'identifier cette Substance qui ne peut être spirituellement et traditionnellement que Principe, Anima et Essence émanés de l'Incréé (de l’Innommable)...

 

Ce qu'il nous est proposé afin d'accomplissement de notre périple (plus ou moins éprouvant) d'être humain ; c'est d’œuvrer, en Vérité, en faisant preuve au sein de notre libre choix et arbitre de discernement ; d'acter symbiotiquement et de façon « maîtrisée » avec la Puissance et le Pouvoir de la « Bonne Force », avec donc la Bienfaisance et la Bienveillance, avec le Désir et la Volonté, la Bonté et l'Amour, la Liberté et la Responsabilité conjointe, en Conscience et Cohérence, par la Connaissance acquise et approfondie et l'Expérience analysée objectivement...


L'ouvrage abouti et accompli dans le cercle d'Abred se développera encore dans le Gwynfyd (Gwenved) (le Monde de la Pleine et Blanche Lumière)...

 

Tout ceci réalisé afin de co-participer de l'Harmonie et de l'Equilibre Universel, fondamental et primordial pour tout le Créé, tout le « Vivant », toute la Création présente et en devenir...

 

Un tel ouvrage ne saurait aboutir sans l'observance aimante, fervente et confiante des « lois » précitées qui sont Lois cosmiques et humaines (quand l'humanité est digne de son nom.)...

 

Accroître ce qui ne saurait porter atteinte à la Vie, aux valeurs qui l'a constituent, aux Forces, Energies et Lumières qui l'animent, l'insufflent et l'inspirent et diminuer, réduire, les nuisances (l'hostile, le néfaste, le malveillant) qui s'opposent à cela voici en quoi réside l'invitation et la proposition faites par les bardes anciens et modernes au sein d'une Druidité « éternelle »...

 

 

 

Pour en revenir à l'Invocation de la Grande Prière druidique...

 

Elle se doit d'être un condensé, une synthèse, de ce qui précède... Il s'avère qu'en majeure partie, elle reprend les lignes de force et axes majeurs de l'enseignement du Barddas et qu'elle est en résonance, pour partie, avec le texte ancien du Dialogue des Deux Sages...

 

Telle qu'elle est majoritairement formulée en Français ou en Breton et par rapport aux valeurs et attentes et aspirations formulées dans le Barddas :

 

On retrouve les mêmes fondamentales notions de Force, d'Amour, de Connaissance (à travers le Savoir), mais aussi la Compréhension et le « Service de la Vie » (la notion d'Equité est mentionnée dans ce qui est « Juste »). Le terme de Bonté n'est pas évoqué dans le texte Breton, mais on considère que cette Bonté est une manifestation de l'Amour.)...


Nous savons que le Barddas ne comporte, dans les 46 Triades de base, qu'une christianisation très superficielle et encore pour des valeurs qui sont universelles comme la Bonté et l'Amour...

 

Le Barddas ne fait pas appel à « protection », à « appui » ; ne sollicite pas le soutien, la bienfaisance, la bienveillance divine et ce n'est pas là sa fonction laquelle relève d'une initiation bardique qui consiste à avoir connaissance, bon usage et maîtrise de la doctrine « druidique » telle que les bardes sont invités, à l'incarner et à la transmettre fidèlement et authentiquement et à leurs façons...

 

 

Ce que désapprouve hautement le Barddas :

La fausseté, le mensonge, la trahison via le parjure, le non-savoir  (l'ignorance donc), le non souvenir des expériences réalisées, le dévoiement, la haine, la peur génératrice de craintes et d'angoisses, l'iniquité, l'inversion des « valeurs », l'asservissement, l'incapacité a exercer un discernement par un libre choix, l'absence de « pondération ou équi-pondération » (la non-maîtrise) et, globalement, tout déséquilibre et disharmonie...

 

(Rappel : Le barde détient son inspiration, son « Verbe d'Eau et de Feu », des éléments naturels de la Création et d'une Essence Féminine appelée l'Awen.)...

 

 

Ce que l'on ne trouve pas dans les invocations formulées de nos jours : (Par rapport au Barddas)

 

Le fait d'exprimer le désir, la volonté, de rendre possible le « Bien Complet » ; de co-participer avec Duw (Dieu) à la recherche, à l'instauration, à la restauration, à la maintenance de l'équilibre et de l'harmonie (Équilibrer toutes les Forces) et pour cela de tout faire pour mettre en Lumière, avec discernement et clarté donc, ce qui doit croître et décroître, ce qui doit être et non-être...

Et d'être les acteurs, régulateurs et médiateurs de ces équilibrages et harmonisations...

 

Cela est non seulement une nécessité « humaine », mais « Cosmique » !...

 

 

Une invocation nouvelle en sa formulation et ancienne en son substrat :

 

 

« O Toi, l’Innommable et l'Incommensurable,

Principe, Anima et Essence de tout être et de toute chose,

Toi qui est toute Force, Énergie et Lumière

en Cela qui Fût, Est et Sera pour toute éternité...

 

Je sollicite (nous sollicitons) humblement, et avec ferveur et gratitude, ta Bienveillance et ta Bienfaisance, ton extrême Bonté et ton suprême Amour...

 

Accorde-moi (ou accorde-nous) le juste discernement, l'équitable choix en ce qui se doit d'être et ce qui ne se doit pas...

 

Donne-moi (donne-nous)  de connaître et de renaître en cela et par cela à la paix et à la joie...

 

Aide-moi (aide nous) à faire jaillir de toute obscurité ta Source de Lumière afin que les Trois Rais Sonores et Lumineux se lèvent dans l'Aurore des Êtres et du Monde...

 

Offre-moi (offre-nous) d'entendre, de voir et de comprendre ce qui au sein de l'Union fais Cosmunion avec le sacré et le divin...

 

Fais-moi don (fais nous don) des facultés et capacités qui feront en ton Nom ouvrage d’Équilibre et d'Harmonie afin que soit servie la Vie et toute la Création. »...    Bran du      14 03 2017

 

 

Pour rappel : Toute prière/invocation implique un rituel relationnel et au préalable une sorte de déclaration d'intention... L'invocateur se doit d'être connu ou reconnu des divinités qu'il invoque et doit donc « s'identifier »... Il ne saurait par contre nommer l'Innommable que sous ce vocable ou à partir de ses manifestations et expressions médianes et intermédiaires que sont les Dieux et Déesses...

 

 

 

 

 



15/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 422 autres membres