Les dits du corbeau noir

QUI ETAIENT LES CELTES ? (LES GRANDES CIVILISATIONS DE L'HISTOIRE) LECTURE BRAN DU

Revue Magazine : Les Grandes Civilisations de l'Histoire N°1

Les Celtes ; une civilisation fascinante...

 

Lecture Bran du Aout 2016

 

On trouvera dans ce fascicule 138 articles dédiés à la connaissance de la civilisation celtique sans pour autant connaître ni les rédacteurs de ces articles ni les sources à laquelle ils ont puisé...

 

La rédactrice de ce magazine Elodie Plassat nous dit ceci :

 

« ...Les Celtes étaient des métallurgistes, des artisans, des agriculteurs et des guerriers émérites. Parce qu'ils préféraient transmettre leur connaissance à travers des poèmes et des chants plutôt que par écrit, leur civilisation a longtemps été incomprise et a fait l'objet de spéculations les plus folles. Mais alors qui étaient véritablement les Celtes et comment l'image que nous avions d'eux a-t-elle évoluée au cours de l'Histoire ?....

Quel héritage nous-ont-ils laissé ? »...

« … Ce que nous savons des celtes a été reconstitué d'après quelques vestiges ou des récits peu objectifs, mais ce qui est sûr ; ce n'était pas un peuple « barbare ». …///...

...Notre compréhension de ce peuple s'améliore progressivement et l'on se rend compte de l'ampleur de leur influence sur le cours de l'Histoire européenne....

« Un tel niveau d'activité économique n'a pu être atteint que grâce à une société stable régit par des lois et des règles morales....

ce que nous pensons savoir des Celtes et en partie hypothétique...

les celtes constituaient une civilisation complexe et diversifiée, dont l'influence a contribué à déterminer le cours de l'Histoire de l'Europe et qui perdure aujourd'hui encore. »...

« Ce qui est surprenant...C'est que la société Celte soit toujours reconnaissable en tant que telle... »

 

///...

 

On trouvera dans ce magazine qui revisite les axes majeurs et les lignes de force de cette civilisation celtique bien des données déjà connues ; les rédacteurs semblent avoir lu énormément de documents et en avoir compilé l'essentiel, et parfois jusqu'au détail, mais cela apparaît aussi comme ne relevant pas d'un ouvrage « d'érudit » ou de spécialiste de la question, mais comme une entreprise journalistique assez sérieuse, mais limitée dans la compréhension globale des faits relatés ce qui entraîne des carences, des manques, dans certains domaines comme celui par exemple relatif aux druides qui est peu évoqué et peu développé et somme toute assez limitatif....

 

Même si un certain nombre d'avertissement portent sur les zones obscures de la civilisation celtique et les risques de projections et d'interprétations assez inévitables au demeurant en l'état réel des connaissances, ces « réserves » fortement souhaitables ne sont pas toujours mises en application dans le report de données où la prudence s'impose avant de les livrer « brutes de coffre » au public...

 

La réalisation demeure louable dans l'effort d'apporter des éléments de connaissance sur un tel sujet entouré de bien des ombres, mais nous savons que celles-ci ne sont que parce qu'une Lumière leur donne naissance et existence... Et c'est de cette Lumière que nous sommes tous et toutes en quête !...

 

.........................................................................................

 

Notes Bran du août 2016...

 

Si, la conception druidique, dans tous les domaines de la connaissance de la vie, du monde, des mondes et de l'univers, relève bien comme je le pense, et ma Tradition avec moi, de l'Oeuvre de l'Esprit, c'est d'abord et essentiellement au « contact » de celui-ci, dans les relations établies avec Lui que nous pouvons espérer, au mieux, aborder et comprendre les dites conceptions...


Certes, indéniablement, les apports de l'Histoire, de l'Archéologie, des Etudes et recherches scientifiques et universitaires qui sont menées sur ce sujet jouent un rôle important, mais cet ensemble méritoire de données et d'informations, si il explicite de son mieux la « Matière », la « Forme », ne cesse de « buter » sur le Fond lequel a Souche et Source au sein d'une pensée essentiellement « Spirituelle » qui trouve rarement sa place et ses échos dans la démarche purement « scientifique »....

 

Mais comment comprendre réellement les « formes » en méconnaissant ce qui les a mises en œuvre et les a « animées » ?...

 

La plupart du temps ce sont des hypothèses qui sont faites et des projections en résultent qui tentent de justifier ou de valider ces suppositions...

 

Ce qui a été conçu par l'Esprit ne peut s'entendre et se comprendre que par Celui-ci !.... Reste que nous avons au moins 3000 à 3500 ans de « recul » et de distance par rapport aux sociétés celtiques originelles et que notre pensée à évolué en même temps que les temps historiques qui se sont écoulés depuis et que nous avons, pour difficulté essentielle, la somme d'oubli et de recouvrance, de conditionnements divers et multiples accumulés, qui s'interpose et qui ne facilite pas, de ce fait, une réelle compréhension...

 

Comment « pensaient » et « concevaient » les Sages de l'Ancienne « Celtie » ? Là réside la clef principale qui peut nous ouvrir, véritablement, authentiquement, les portes de l'entendement...

 

C'est donc la dimension « spirituelle » qui importe dans de telles recherches surtout quand cette dimension est à la base, constitue le fondement et les assises, l'axe majeur et les lignes de forces, de toute une civilisation...

 

Evacuer cette « dimension », c'est entretenir des spéculations qui ne reposent alors que sur des éléments matériels a qui on donne sens sans pour autant en connaître véritablement l'Essence...

 

La primauté de nos démarches contemporaines inspirées, instruites, enseignées, accompagnées, guidées par le Verbe et l'Etoile de notre Tradition « celtique » et leurs manifestations sacrées, analogiques et symboliques réside dans cette préséance librement, consciemment, clairement, donnée à l'Anima, au Principe et à l'Essence, à cette « Triade » qui est l'émanation, l'expression, l'ambassade même, de l'Incréé, de sa volonté, de son désir, de son « génie » au regard d'une Création qui trouve sa dynamique permanente et incessante dans un processus continuel d'Evolution...

 

Notre Tradition est Forces, Energies et Lumières et relève d'une Spiritualité qui fait de tout Être « l'incarnation » temporaire d'une « Ame-Semence » appelée à devenir « une irradiation », un « rayonnement », spirituel et « immortel » réinjecté dans le sein du « LUMINEUX »...

 

On ne saurait aborder, clairement, la Tradition celto-druidique, sans associer les capacités et facultés qu'elle développe en chacune et en chacun (toutes les sciences, sapiences, connaissances, inspirations, créations, que développent la fonction de l'Ovate, du Barde et du Druide ou de la Femme Consacrée.)...

 

La démarche est en effet une démarche multi-disciplinaire qui associe, croise, dynamise l'ensemble des expériences, apprentissages, que l'être peut réaliser et mener en liberté, responsabilité et conscience....

 

Sans l'Esprit, notre ciel existentiel, notre périple, notre navigation, notre cheminement, sont « sans étoiles » !....

 

Ce qu'ont exprimé oralement les Bardes de Celtie (et ce depuis tous les temps) jaillit, généreusement, en flamboyance, de la Fontaine, de la Source sacrée, des flux et reflux des marées du Vivre....

 

Ils sont la Vie même en toutes ses ondulations, vibrations, circulations, danses, chorégraphies, musiques, architectures, ordonnancements....

 

Ils sont « l'Awen » en mouvement, en silence, en méditation et en réflexion, en actes et en pensées, en création et remises au(x) monde(s)...

 

Pourquoi confier, demander, à la Matière le soin de nous faire comprendre l'Esprit quand l'Esprit à lui seul donne à cette Matière Sens et Essence, Réalité et Signification ?...

 

La démarche scientifique et traditionnelle ne s'opposent pas mais se complètent et s'éclairent mutuellement....Elles font appel toutes deux à toutes nos facultés et à leur coopération au bénéfice de la compréhension sensible et intelligente des éléments recherchés pour nos entendements rationnels autant « qu'irrationnels »...

 

Les initiatives (prudentes mais audacieuses » mises en place récemment au sein de la recherche scientifique afin d'ouvrir la recherche à des dimensions plus « respirantes », plus « intuitives », plus larges, plus élevées et plus profondes sont à saluer et a encourager car, historiquement, la science n'a jamais vraiment souhaité collaborer avec des dimensions qui ne relevait pas de son « orthodoxie », mais cela est en train de changer et c'est heureux !...

 

Les Anciens ont conçu, élaboré, mis en place, organisé le plan « humain » selon un plan divin et sacré et ont pour cela fait confiance, espérance et alliance avec l'Esprit. Il nous appartient de faire de même....



24/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 455 autres membres