Les dits du corbeau noir

PRIERES, OFFRANDES, INVOCATIONS REGARD SUR D'AUTRES TRADITIONS BRAN DU 29 03 MARS

Prières, invocations... Un fond universel de sollicitations

 

Etude Bran du Mars 2017

 

Source : pour ce qui a trait à l'Egypte et à Sumer :

Françoise Gange Avant les Dieux la Mère universelle. Landa Edition

 

 

 

Introduction Bran du :

 

Tous les peuples, communautés humaines et ce dès les premiers âges, ont invoqué, prié, sollicité, établi une relation avec le divin et le sacré ceci, selon leur langage propre, leurs signes, actes et gestes spécifiques et ce, dans le plus grand respect, avec la même ardeur, espérance et ferveur...

 

En tout continent et à toute période, la sollicitation est semblable, les termes et intentions sont très proches...

 

Il y a une sorte « d'universalité » de la demande, de l'imploration, de la formulation dans la relation, le rapport instauré entre l'humain et le Divin et la préséance, la grandeur, la puissance accordées à Celui-ci sur tout être et toute chose, sur tous les règnes et sur tout le vivant, sur tout le présent et le devenir...

 

Il s'agit principalement de solliciter le rétablissement d'un équilibre, d'une harmonie, d'un accord, d'un entendement, d'une cohérence tant individuelle que communautaire ou d'obtenir en ce sens ce qui va concourir à mettre notre vie, notre existence ( celle de nos proches, de nos amis, de toute la planète entière) dans un bien être qui satisfait toutes nos attentes et aspirations les plus légitimes qui soient (si possible!)...

 

Il appartient à chacun d'implorer, de solliciter, de demander aux « Forces, Energies et Lumières Incréées » leur bienveillance et bienfaisance, leur appui et protection, leur attention et ce, selon les élans sincères et purs du cœur, de la pensée, du corps, des gestes et actes, des mots, des silences, des chants et des pas de danse exprimés alors et ce, à partir du moment où ils sont « en accord », ajustés, en concordance, en cohérence avec le « vrai, le juste et le beau »....

 

Les textes qui suivent , issus d'autres Traditions, en provenance d'autres temps et d'autres espaces, font juste résonance et écho avec ce que j'exprime moi-même au sein de la Tradition Celto-Druidique qui m'inspire et que je sers...

 

Il y a là une parenté assez évidente sur laquelle des bases et des passerelles de compréhensions mutuelles pourraient contribuer à une meilleur échange entre les Traditions débarrassées des dogmes (instaurés par un masculin dominateur de surcroît), d'une pratique religieuse et « institutionnelle » axée sur l'exclusion, la destruction et le bannissement de toute autre forme de pensée !...

 

L'Avenir est un passage sensible et intelligent d'une pratique religieuse inféodée à des dogmes vers une Spiritualité englobant toutes les aspirations et pratiques de celles-ci  dans un même entendement et de communes espérances !...

 

 

 

Je ne prierai, ne chanterai et ne danserai jamais aussi « bien », en si exacte correspondance, affinité et résonance, que sur la Terre de ma Mémoire Celtique, singulière et spécifique, et autour de l'Arbre de Vie qui y puise son éternelle croissance, mais les oiseaux du monde qui viennent se poser en leur éphémère passage et migration sur cet Arbre existentiel et accueillant que je suis, m'apportent, des chants, des rythmes, des sons, des danses qui font chorégraphie avec celles de mon âme ouverte sur l'infini des horizons et le champ incommensurable des Etoiles...

 

 

 

Textes sumériens vers – 3000 av JC :

 

"Toi dont le regard favorable réjouit tous les cœurs ; les cœurs des (hommes) de ton pays.

Puisses-tu les rendre bons !"

 

"O Dieu, toi qui a compassion pour ton peuple."

 

"Chantons devant ta face , que notre cité soit resplendissante comme une pure étoile, qu'elle soit inaltérable...
Devant ta face, elle ira son chemin."...

 

"Que la tempête (des hommes) qui a privé le pays de lumière ne revienne pas sur cet endroit."...

 

"Ô ma Dame, en Vérité tu es sortie de ton temple; de ta ville on t'a fait sortir – Où es-tu donc ?...

Ô jeune Femme (va) vers ton peuple."...

 

"Ô Père l'offrande rituelle d'un gâteau pur n'est plus accomplie pour toi."...

 

"On ne goutte plus la douceur des cérémonies, on ne joue plus pour toi le tambour et le tambourin qui doivent réjouir le cœur, ni la harpe... Tes chants sont devenus des gémissements...

Jusqu'à quand l'angoisse grandira-telle ?..."

 

"Ô Dame, ton peuple, comme las des paroles, tient sa bouche close."...

 

Précisions :

 

La Déesse (la Reine du Ciel : Ishtar), après la conquête de la ville (il s'agit ici de la destruction de la cité d'Ur et de son sanctuaire comportant le temple des oracles), est condamnée au bannissement. Le peuple a perdu sa "voix" et tout autant sa "voie". Il supplie la Déesse de revenir animer la cité d'où jaillissent les « lamentations »...

 

Ishtar était anciennement appelée Inanna, celle-ci avait son siège sous un pommier sacré et détenait sept pouvoirs... Elle protégeait l'Arbre de Vie dont Gilgamesh arracha les racines... (Épopée de Gilgamesh)... (Vers – 2800 au Sud de l'Irak actuel)...

 

///...

 

Chants dédiés à Kâlî du poète du bengale : Ramprasad

 

« Adore la grande Amante suivant l'aspiration de ton âme...

Que son nom soit sans cesse sur tes lèvres, que ta main égrène ce nom jour et nuit quand tu t'allonges sur ta couche. »...

 

 

« Ô Mère, Toi qui par la grâce d'une regard abolis l'angoisse de la mort et nous fait traverser l'océan de ce monde. Ô Târâ, Epouse du seigneur de la Grâce, Essence qui l'énonces dans le son primordial...

Toi qui est l'Origine et n'a point d'origine ; c'est de Toi que tout procède.
Tu es le Père, la Mère, l'Esprit et tu es la Nature...

Fille de la montagne, tu es aussi le cygne qui, en tout ce qui vit, accomplit son périple de joie.
C'est Toi qui crées, préserves et dissous les mondes...

Mère souveraine, Toi qui donne le fruit d'immortalité ; propices sont les jours où le cœur trouve refuge dans l'ombre de tes pieds !

 

Ô Toi qui côtoie la Libération !

Mère de l'Univers

Toi qui es notre barque sur l’océan du monde.
Ô Târâ, libère-moi, sois propice, ô Toi qui règnes sur la maison du Monde ! 
»

 

///...

 

 

 

Exaltation d'Osiris :

 

« Que je vive ou que je meure, je suis Osiris.
Je pénètre en Toi et je réapparais à travers Toi, Je dépéris en Toi et j'ai croissance en Toi. »...

 

Hymne à la Déesse Hathor (Temple de Dendera)

 

« Nous faisons de la musique en ton honneur,

Nous dansons pour sa Majesté...
Nous te louons jusqu'au haut du ciel

Tu es la Maîtresse de la joie,

La souveraine de la danse

La maîtresse de la musique

La souveraine des airs de harpe

La maîtresse des rondes

Nous chantons notre joie devant ta face,

Pour toi nous faisons de la musique. »

 

///...

Prière de St François Version de Mr Imjalbert :

 

« Ô Dieu de Vérité que les hommes nomment de divers noms mais qui est l'Un, l'Unique, le même ; qui est celui qui est, qui est tout ce qui es, dans l'union de tous ceux qui s'unissent...

(…///...)

Fais Seigneur que nous ne cherchions pas tant d'être comblés que de combler, d'être compris que de comprendre, d'êtres aimés que d'aimer...

Donne nous Seigneur Paix, Force et Joie,donne nous de les donner à d'autres. »

 

..................................................................................................

 

Prière moderne pour la Cosmunion :

 

« Ô Toi, Présence en nous divine, que pour la vigueur de nos corps, ces aliments te soient offerts.

Que ce temple, que cette chair qui t'enveloppent aujourd'hui avec le sceau de la lumière de ta sagesse, de ta puissance, en ta divinité se changent.
Chaque cellule de nos corps et chaque fibre de notre être, fortifies-les de tes vertus.

Élève nous toujours plus haut dans les degrés de ta conscience. Aide-nous toujours plus près du brûlant secret de ton cœur. »

 

Bassim Abdallah

 

///...

 

En tous les temps de l'histoire religieuse et spirituelle de l'humanité, l'eau et le feu, l'encens, les sons, les isntruments de musique,les parfums, le miel, le vin, les liqueurs, les fleurs, les onguents, les lèvres, les mains, les corps, participent pleinement des rituels dédiés aux « divinités »...

 

Exemples :

 

« « Nous offrons l'encens à la reine du Ciel et lui versons des libations »... (Textes sumériens)

 

« Quand parurent les premières lueurs de l'aube, Gilgamesh ouvrit la porte...

Il fit porter dehors une grande table en bois d'If.
Il remplit de miel une coupe de cornaline.
Il remplit de beurre crémeux une coupe de lazulite.
Et, en ayant orné la table, il l'exposa au dieu soleil. »

 

« Je répandis une offrande au sommet de la montagne.
Je disposai en vis-à-vis sept et sept récipient au creux desquels je versai acore, cèdre et myrte...

 

« Que les dieux viennent à l'offrande !. »..

 

Epopée de Gilgamesh

 

///...///...///...///...///...///...

 



29/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 447 autres membres