Les dits du corbeau noir

POLITIS / DEMANDER LE PROGRAMME ! REFLEXION 2017 BRAN DU 09 03 MARS

Réflexion Bran du 05 03 2017...

 

A partir des ouvrages de Ph Jouet ...

 

TRADITION CELTIQUE : DEMANDEZ LE PROGRAMME !

 

« Il n'y a qu'un parti qui vaille ; c'est le parti prit de la Vie et qu'un mouvement ; celui de la Vie elle-même. » Bran du

 

 

 

Que nous propose, que propose à notre « humanité », (et ce sans imposer* quoi que ce soit à qui que ce soit), la Tradition celtique ?

(* En effet, le prosélytisme religieux est inconnu dans la civilisation et la religion celtique comme l'idée de conversion....) Ph. Jouet

 

Une meilleur « cohésion » du monde et de tout ce qui le constitue de visible et d 'invisible...

 

La Pensée traditionnelle celtique est une invitation à co-régénérer le cosmos en aidant aux ajustements nécessaires pour cela...

Un cosmos dont nous sommes partie constitutive, conscience, aimante, agissante... (Cohérente, solidaire et symbiotique donc.)...

 

« Cela postule une solidarité universelle et la responsabilité commune des hommes et des dieux dans un monde où le nom et la forme sont solidaires. »... (Ph Jouet)

 

« Une vision du monde se dessine suivant laquelle l'Univers, la société, la terre habitée sont soumis à l'alternance cyclique du clair et du sombre, des dieux bienveillants et des puissances envieuses (jalousent et néfastes) qu'il faut constamment prévenir, équilibrer, conjurer dans l'intérêt de la Touta. »... (la « Famille » au sens de clan, tribu...)

 

Dans les récits insulaires irlandais ou gallois, « les dévotions, les expéditions des héros et leurs incursions armées ont pour objet la rénovation du temps et la guérison de la terre. »...

 

Les dieux eux-mêmes ont besoin des hommes pour régler des différents ou apaiser des conflits (y compris ceux qui se déroulent dans « l'Autre-Monde »...)

 

« La nature des dieux (au-delà des personnalisations et des contacts réglés par le culte et favorisés par la dévotion) sont fondamentalement des pouvoirs auxquels les hommes peuvent s'identifier et des états auxquels ils peuvent revenir. »

 

« Qu'il s'agisse des hommes ou des dieux, la communauté ne vit que tant qu'elle est en contact avec le vrai (Uiros), qui fonde son monde vécu (bitu). »...

 

 

 

Nous avons ici des éléments fondamentaux constitutifs de la pensée celtique...

 

 

1 / La notion de « vrai » et de « faux » soit de « vérité » et de « mensonge »...

 

 

2 / La notion de cohérence et d'ajustements à cet effet...

 

 

3 / La notion de respect des engagements pris sous le regard des dieux...

 

 

4 / La notion de « responsabilité universelle », de coresponsabilité des hommes et des dieux dans la bonne marche, le bon « ordonnancement » du monde, des saisons, des cycles...

 

 

5 / La notion de revitalisation et de régénération de tout le « Vivant » y compris nous-mêmes...

 

 

6 / La notion de prévenance (prévoyance), de conjuration (des forces hostiles), d'équilibrage ou de rééquilibrage incessant....

(Ce qui inclus la notion d'équité...)

Le Celte fait libre et volontaire choix du vrai, du juste, du beau, de l'équitable...)

 

 

7 / La notion de maintenance et de sauvegarde de l'harmonie entre tout le créé et pour cela des cultes, des pratiques religieuses ferventes, des actes sacrés et consacrés à cet effet, mais aussi des luttes et des combats, des « expéditions » menées contre l'obscurité le mensonge, l'immodestie, la jalousie, la fausseté, la peur, l'ignorance, l'inversion des valeurs, le parjure, le chaos etc...

 

Ceci afin d'assurer, de dispenser la « guérison de la terre » et la « rénovation du temps »...

 

Ceci certes, dans l'intérêt même de la « Touta » (le clan, la tribu, la société humaine d'appartenance), mais cela étendu à tout ce qui « peuple » l'univers visible ou non...

 

 

8 / La notion de transmission et d'enseignement des connaissances et d'éveilleur...

« Les Druides sont des enseignants de tout le peuple et de petits groupes d'initiés...

Tels auraient du être les bardes modernes éveilleurs de peuples. »... Ph Jouet

 

 

9 : La nécessité d'accroître le « Faste », le Bon, le Généreux, le Bienveillant et le Bienfaisant, et de diminuer l'impact du malfaisant, du néfaste, de l'hostile...

Et par la liberté de choix, d'entendement, de conscience, faire œuvre de discernement, de mise en lumière, afin que soit ce qu'il est souhaitable et que ne soit pas l'indésirable...

 

Ces neuf notions précitées constituent à elles seules une éthique de vie particulièrement pertinente aujourd'hui....

 

 

En résumé :

Cohérence / Respect des engagements / Vérité / Equité  / Co-régénération / Revitalisation / Ajustement / Responsabilité commune et universelle / Rénovation du temps / Guérison de la Terre / Harmomie / Equilibrage et rééquilibrage / Transmission, Eveil / Enseignement / Prévenance et Prévoyance / Conjuration des forces hostiles et néfastes / Libre Choix / Entendement et Discernement /

Accroissement du Bon / Diminution du Néfaste / Mise en Lumière de ce qui se doit d'être ou non...

 

Tout ceci constitue un « programme » d'investissement , d'initiative, d'entreprise, d'expérimentation humaine...

Un programme cohérent et équilibré en toutes ses dimensions et articulations...

 

C'est un projet pour la vie et pour le monde et le seul qui vaille humainement, sociologiquement, philosophiquement, écologiquement, culturellement, « politiquement », spirituellement, traditionnellement et universellement !....

 

Tous ces éléments ajustés, articulés mis en forme symbiotique sont « transposables » (adaptables et actualisables) au sein de notre société humaine actuelle. Ils ne sont pas à ranger dans une nostalgie d'un passé révolu, mais constituent un promontoire donnant élan, motivation, émulation, stimulation à ceux et celles qui veulent co-participer activement, efficacement, bellement et intelligemment à un changement salutaire de société respectueux des différences, mais soucieux d'entendement et de cohésion...

 

 

 

Note additive : Du mensonge permanent et entretenu :

 

Nous vivons entouré de « mensonges » ; celui-ci est permanent et quasiment érigé parfois en « vertu » !

 

Tout l'édifice politique est rongé en ses fondements par ce mensonge institutionnel lequel est devenu un exercice quotidien ;

de même que tous les engagements pris devant le peuple constituent autant de parjures du fait des promesses non tenues...

 

Ces attitudes et ces comportements sont des plus usuels et banalisés dans nos sociétés modernes avec tous les fléaux qui en découlent... La menterie est devenue un art consommé ainsi que le non respect des engagements pris... Les médias nous en ressassent

chaque jour l'amplitude...

 

Ces situations auraient été impensables, inimaginables, dans le monde Celte pour qui une société ne peut demeurer en cohésion, en équilibre et en harmonie que par la constance de son rapport au « vrai »...

La « fausseté » met gravement en péril tout le vivant et interfère de façon néfaste sur le bon ordonnancement de l'Univers.

 

Ceux ou celles qui s'adonnent au « mensonge » et ce quelque soit leur place dans la société tri-fonctionnelle celtique, portent donc atteinte à leur communauté d'appartenance et sont lourdement « sanctionnés » en conséquence...

 

 

Pour rappel : « Qu'il s'agisse des hommes ou des dieux, la communauté ne vit que tant qu'elle est en contact avec le vrai (Uiros), qui fonde son monde vécu (bitu). »..

 

« Par le mensonge le monde se défait » Ph Jouet

(Une société de tradition orale repose sur le respect des engagements verbaux pris sous le regard des dieux. »)

 

Selon les conceptions celtiques : « La confusion des classes et des fonctions jointes aux calamités naturelles déchaînées par l'imprudence et l'imprévoyance humaines seront la cause de la fin de l'humanité vivante. »...

 

« La fin du monde Celte ne survient pas par la négation des fonctions ou leur inexistence sur cette terre, mais par l'inversion ou le déplacement de leurs champs d'application .»

 

« Ce qui est jugé néfaste, c'est le dérèglement de l'existence elle-même. » (Les « calamités » surviennent lorsqu'il y à inversion des fonctions et des valeurs attachées à celles-ci.)»

 

(Ch J Guyonvarc'h et Françoise Le Roux) Les Druides.

 

 

Nous voyons et comprenons combien le bon état d'une société dépend de sa capacité à instaurer, à maintenir, à accroître des équilibres et des harmonies rendant celle-ci « cohérente » et « solidaire »...

 

L'Exigence de « vérité » trouve ici tout son fondement et le culte du vrai, du beau, du juste, de l'équitable de même donc...

 

Nous pouvons mesurer ici combien nous sommes politiquement et existentiellement éloignés de tels concepts d'entendements !...

 

La Politique, au sens étymologique du terme, est la recherche constante du meilleur et du plus harmonieux rapport possible entre les femmes et les hommes qui peuplent la cité des femmes et des hommes...

 

Quand les institutions politiciennes bafouent et piétinent l'éthique même du terme « politis », accumulant mensonges et parjures, ils mettent en grand péril leur société humaine d'appartenance...

 

Et nous en voyons hélas toutes les funestes conséquences !...

 

Les médias nous offrent, nous servent, chaque jour un spectacle affligeant et relevant (dramatiquement) du grand Guignol...

 

L'inexplicable réside dans le fait que les tenants de cette politique abondamment défigurée trouvent dans le public des validations qui font fi de tout bon sens et qui refusent la réalité des mensonges qui s'affichent sans aucun scrupule !....

 

Tout ceci n'est en fait que les images et expressions d'une fin de cycle et d'une décadence bien entamée...

Il semble nécessaire que cette « décadence » aille jusqu'à son épuisement afin de permettre une « renaissance »...

 

 

 

Nous sommes tous et toutes des êtres « politiques » soucieux d'équilibre et d'harmonie entre tout ce qui compose, sous une forme ou une autre, le vivant et son devenir...

 

Il nous appartient en tant que telle de nous réapproprier, de nous restituer, les valeurs et l'éthique du terme « politis » et de le mettre en œuvre en nous-mêmes, dans nos pensées et actions, là où nous sommes et avec les moyens dont nous disposons pour témoigner authentiquement et exemplairement d'une autre façon d'être au monde et de co-participer de celui-ci à l'inverse de tout ce qui procède humainement de sa destruction...

 

La Tradition Celtique ainsi que d'autres Traditions de Sagesses dignes de ce nom, nous apportent, nous offrent, nous proposent, en toute liberté, responsabilité et conscience, un précieux et inestimable concours, pour nous rappeler à un état de dignité sans lequel le chaos et son obscurité continueront d'étendre leur redoutable emprise...



09/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 447 autres membres