Les dits du corbeau noir

POESIES AU FEMININ 2017 19 09 SEPTEMBRE

POESIES AU FEMININ :

 

Angèle VANNIER / Marie Antoinette PORZ-EVEN (extrait) /

Valérie PINSON / Charlotte THELIER / Georges SAND...

 

20 MARS 2017 BROCELIANDE 031pm.jpg

La druidesse Odilon redon

 

 

 

Le Temps de Mélusine Poème de la druidesse Angèle Vannier

 

Le temps est froid

réchauffez le avec vos sexes inversés

 

En ce temps là je fréquentais l'hiver avec une âme blanche

et je n'interrompais jamais la vie des neiges d'un regard

Je rencontrai des anges dans les bars

ils me versaient le sang des nuits à coupe pleine

 

Je le buvais

je m’enivrais

et par là je venais au jour

 

L'accent des doubles jeux qui brisent les amours

me prêtaient bien souvent des jambes souterraines

dont j'usais pour fouiller les plaies des siècles noirs

Mon pouls réglait d'instinct le rythme des fontaines

et mon poignet lié, son sort au lierre chaque soir

 

Le sarcasme des pluies confiait à ma peau

les rôles d'un miroir aveugle et vrai et faux

et cette lampe toujours veuve ou toujours vierge

on ne savait

brûlait, brûlait le temps sous mes paupières

 

En ce temps là dans la légende d'un cadran

l'automne aux yeux cernés qui tricote le temps

au coin du feu au coin des rêves

intronisait mon corps

 

Mais j'ai perdu le nom de mes eaux familières

et je n'entrevois plus le songe en creux des pierres

 

Pourquoi as-tu laissé les yeux de ton amant

creuser ta nuit

jusqu'à la nuit des temps

et ton cri tourne en rond

et ton crime à mille ans

 

Le temps est froid

la poésie s'écaille entre mes doigts

 

..................................................

 

 

Estival brocéliande aout 2013 062pm.jpg
Peinture de Robert Morvan

 

 

Psaume (Extrait)

 

Extase...

 

« …. Extase, grande féerie éblouissante et brève où la foudre, sauvage, frappe l'holocauste de nos deux vies nouées, sous le regard ostensoir splendide de l'Amour ! »

Marie Antoinette Porz-Even

 

///....

 

 

atelier C Tual 02 2017 015pm.jpg

Oeuvre de Christian TUAL

 

 

Valérie Pinson

 

10 septembre 2017

"Saille " ... Saule



Je suis un Saule...

Dans la cité des immortels

La déesse Brigit danse avec élégance

A l'ombre de ses branches sacrées.

Emportées par l'oiseau divin

Ses rameaux reprennent vie ;  visions nocturnes...

Dans mon rêve , j'ai senti le vent souffler 

Le mouvement gracieux de l'Arbre de vie...

Nous avons parlé des jours et des Lunes

Et je me suis doucement couchée dans ses racines

J'ai retrouvé, le temps d'un cycle du feu , la polarité masculine 

La Source originelle  inonde enfin les fissures du temps ...

La cérémonie de la Terre va commencer 

Dans l'allégresse d'une renaissance

Septembre vibre sous la voix du Tremble...

Merci à l'Awen...

 

NB : ( Aux anciens, à vous pour votre transmission, de tout mon coeur. )

..................

 

P.S. Vous pouvez aussi aller sur son blog poétique :

 

http://lesmotsdesmaux.over-blog.com/2017/09/memoire-d-eau.html

 

http://lesmotsdesmaux.over-blog.com/2017/09/en-sof.html



 

...///...

 

 

Cap erquy Février 2015 157pm.jpg
Photo Bran du

 

 

Poème et textes de Charlotte Thelier

 

 

14 septembre 2017 / eraoraaa

 

CHAOS

 

Tout est calme

Juste le mouvement régulier des eaux matricielles caressant la matière noire

En un lit de magma s’unissent amoureusement le liquide et le solide

Ici prend forme le berceau de la vie, chaud, fertile et courbe

Alors que la nuit étoilée pâlit devant l’arrivée imminente d’une aube claire,

Le premier matin du monde découvre l’essentialité des éléments

Lové en sa gangue, l’oeuf originel porte en son sein le début et la fin

A la fois mémoire d’un monde éteint et foetus d’un monde à naître

Les cycles se chevauchent et se font suite dans une atmosphère de chaos...



...///...

Pour entretenir le lien et l'échange : https://eraoraaa.wordpress.com/

 

 

.........................

 

 

Divers Broceliande 2017 sept 063pm.jpg
Photo Bran du

 

À Aurore , 

George Sand

La nature est tout ce qu’on voit,
Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.
Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit,
Tout ce que l’on sent en soi-même.

 

Elle est belle pour qui la voit,
Elle est bonne à celui qui l’aime,
Elle est juste quand on y croit
Et qu’on la respecte en soi-même.

 

Regarde le ciel, il te voit,
Embrasse la terre, elle t’aime.
La vérité c’est ce qu’on croit
En la nature c’est toi-même.

 

........................................................

 

 

le Royau 14 et 15 07 2017 018pm.jpg
photo Bran du



19/09/2017
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 452 autres membres