Les dits du corbeau noir

LES TROIS CRIS DE BLANCHE LUMIERE ETUDE D'ARTIO'S WIR 2017 COMMENTAIRES BRAN DU 15 05 MAI

 

 

LES TROIS CRIS Etude du barde Ario's Wir

(Philippe Hakin)

N° de la revue Message

CDG 6 montée Graille13015 Marseille

 

 

18425122_417671441940876_3900867724077345364_npm.jpg
Le barde Artio's Wir

 

 

"Tout est Vibration."

 

« Le dieu est l'archétype du vibrant »

 

Avant que d'aborder la partie qui nous concerne davantage l'auteur de cet article nous rappelle des points fondamentaux :

 

1 : Tout objet possède sa fréquence vibratoire propre...

 

2 : Les Fréquences sonores sont un facteur essentiel dans le choix de leur emploi à titre thérapeutique...

 

3 / Le son est conduit sur un mode ondulatoire...

 

4 : Une source génératrice de son émet par résonance des ondes sonores qui communiquent leur énergie vibratoire aux objets environnant alors également affectés d'un mouvement vibratoire.

 

5 : La résonance est un phénomène physique qui est appliqué avec précision dans l'utilisation effective du son...

 

6 : Le bruit est la résultante de sonorités anarchiques...

 

7 : La caractéristique des sons musicaux est qu'ils comportent des fréquences harmoniques. Une harmonie étant un multiple d'une fréquence dite fondamentale...

Le "spectre" d'un son est donc composé d'un son fondamental et d'un nombre variable de fréquences harmoniques...

 

8 : Un son est caractérisé par l'accumulation plus ou moins dense de fréquences harmoniques en "accord" avec l'harmonique fondamentale et s'en trouve plus ou moins agréable tant à l'oreille qu'à l'esprit entraînant des effets bénéfiques...

 

9 : Chaque cerveau à sa propre fréquence selon l'état du moment. Il y a alors harmonisation entre l'harmonique et la fréquence cérébrale...

 

10 : Le corps humain étant composé de deux tiers d'eau, la vitesse de conduction du son dans les tissus et organes est d'autant plus grande que leur teneur en eau est élevée.

Les vibrations se propagent plus facilement dans l'organisme que dans l'air, du fait de sa forte teneur en eau, ce qui a d'importantes conséquences quant aux effets thérapeutiques du son sur l'organisme...

Le son s'emmagasine rapidement dans les solides et se propage loin et lentement dans les gaz...

 

11 : Dans les années 1960 Marie Louise Aucher, cantatrice, découvre des correspondances vibratoires entre les sons et le corps humain... Elle fonde la Psychophonie principalement axée sur le chant et étroitement liée à la Musicothérapie...(Correspondance avec l'acupuncture et la médecine traditionnelle chinoise.)

(Le squelette humain présente 34 plages de résonance, chacune d'elles répondant à sa propre fréquence. L'échelle des sons sur le corps comporte quatre octaves réparties sur ces plages de résonance, allant des pieds à la tête,, du grave à l'aigu. En d'autres termes une note de basse fréquence (sons graves) entrera en résonance avec une partie inférieure du corps, une note de haute fréquence (Sons aiguës lesquels comportent un nombre plus grand d'oscillations, de cycles par seconde) avec la partie haute du corps...

 

12 : Les sons ne sont pas perçus d'une manière uniquement auditive mais physiquement...

Lorsque une personne présente une difficulté d'émission vocale pour un son, cela correspond toujours à un trouble fonctionnel d'une partie du corps. En effet la vertèbre correspondant à cet organe est gênée dans sa vibration.

Ainsi on peut mettre en relation la qualité du chant avec le fonctionnement harmonieux du corps et de l'esprit...

 

13 : Le tempo

Il est un des éléments musicaux des plus importants ; il décide de l'effet. Son influence est liée à l'accord réalisé ou non avec les rythmes personnels de l'auditeur, notamment les rythmes cardiaques et respiratoires (Voir les effets du tambour chamanique.) La nécessité de cet accord est donc fondamentale...

(Les caractéristiques musicales doivent correspondre aux caractéristiques psychiques du patient.)...(Ceci est appelé l'identité sonore.)...

 

 

Le tempo d'une musique peut ainsi influencer directement les fréquences cardiaques et respiratoires de l'auditeur.

Le frisson musical peut également créer une réaction biochimique de « satisfaction »n analogue aux hormones secrétées pendant la prise de psychotropes ou lors de l'acte sexuel. La dopamine secrétée favoriserait ainsi l'état de transe (dit transcendantal)...

 

15 : Voyelles et consonnes :

En faisant vibrer des onomatopées comme les voyelles naturelles (Oh, Hé, Ah, Ih, Uh, Ouh)... et primitives, l'homme sut rapidement comprendre que le son était lié à l'émotion ainsi qu'à certaines parties de son corps...

l'homme remarqua également que selon la morphologie de ses organes de la voix, le son pouvait être différent, mais qu'il pouvait le moduler en intervenant sur ces organes.

Les sons que nous émettons sont surtout des sons vibrés, influençant le corps et l'environnement....

Ce sont des sons dits énergétiques...

certaines consonnes ont une valeur vibratoire. C'est la façon de faire vibrer les consonnes, à l'aide des voyelles, qui donne naissance aux mots.

Ce sont les consonnes qui sous-entendent les voyelles.

Et les variations de voyelles font varier le sens par leur son.

 

16 : l'Awen :

 

Ce sont les vibrations et énergies que l'homme a tenté de focaliser dans un contexte religieux. Cette « concentration » modulée d'énergies a toujours eu sur lui divers effets : Amplification, thérapie, extase...

 

Chez les amérindiens c'est la forme AUW qui est privilégiée.
(Le nom du « premier esprit » qui entre dans la lodge s'appelle « Awan »!)

 

En Asie on emploie le AUM sanskrit appelé mantra ou pravana autrement dit « vibration vitale ». Ce serait le son primordial créateur de l'Univers.

 

Dans le néo-druidisme on fait usage du son OIW (issu du Barddas) les formes anciennes seraient : OIV, ON, OIH...

Ce son serait lié selon Yvan Guehennec à l'art poétique, le savoir, la connaissance

(Il est alors souffle, air, feu et eau... et en rapport avec l'action de faire, d'oeuvrer, de créer et ce, en connaissance parfaite d'effet et de cause... N.D.R)

Awen signifiant Inspiration poétique, talent...

Un barde cambrien du Vè siècle était appelé Tad Awen : le Père de L'Inspiration...

 

En Celtique ancien (langue gauloise) dont l'Awen pourrait être issu cela donne :

Auanna : cours d'eau

Auanos : brillant

Auenco/abinco : gouffre, abîme...

Auela : souffle...

Auentia : inspiration, souffle...

Auetos : le vent

 

L'Awen devient l'Inspiration divine qui nous parvient des eaux lumineuses, primordiales et abyssales, telle un souffle qui nous traverse...

L'usage général de l'Awen est plus celui d'un mantra que d'une ponctuation...

Dans sa valeur énergétique ce son ressemble à AUN et serait aussi bénéfique que le feu (Aedis) en tant que « médiateurs-transmetteurs.» (Le U de AUM se prononce « OU »  en gaulois.)...

 

Rituel :

Au début de nos rituels, nous circunambulons par trois fois afin de monter l'énergie sous forme de sphère dans le cercle rituel. Ensuite, pour installer les directions dans le plan horizontal, nous faisons appel aux sons ainsi qu'à la visualisation de couleurs spiralées dans les 4 directions...

Il appartient alors aux célébrants d'asseoir » le cercle chromatique par la visualisation et le son lors de leurs invocations aux « esprits » directionnels. Ils rentrent alors en « fréquence » pour servir de « gardien » des portes.

Appeler la paix préalablement aux quatre directions à pour but de neutraliser l'espace pour y « installer » la forme « son-couleur-vibration » correspondante à l'espace défini...

 

Du son : Du chant et des sons intuitifs...

 

L'usage harmonieux des sons influe directement sur l'environnement et les corps. Si l'ensemble est harmonieux et juste, il en découle du bénéfice pour l'âme...

Seule la pratique juste et ajustée au lieu, au temps et aux personnes, peut s'avérer belle, quand les pratiquants, sans raison raisonnable, sont au diapason du moment, de l'espace et du temps...

Il n'est pas ici possible d'expliquer ce qui se produit, même pour un musicien aguerri, sinon le plaisir ressenti qu'on sonne juste, en résonance avec la divine fréquence.

Il n'est pas non plus interdit de penser que l'on peut orienter le son en vertu de l'énergie que l'on veut déployer, ou en vertu de l'énergie divine que l'on sollicite, mais le divin est hors de nos atteinte intellectuelle. Et qu'est-ce que le divin sinon, slon nos concepts, ce qui nous dépasse, et ce qui nous « inspire » et « aspire » ?

 

Des sons comme Aouen, Anou, Ane lorsqu'ils sont modulés ou chantés dans la rituélique prennent plus une valeur vibratoire que symbolique, car la symbolique est incertaine contrairement à la vibration, qui la met en lumière.

 

....................

 

Commentaires Bran du

 

Tout est VIBRATION, absolument tout

 

Vibration : état, mouvement de ce qui vibre, effet qui en résulte...

A l'origine du terme vibration il y a la notion de « lancement d'une arme de jet ».

La science précise qu'il s'agit du mouvement de va et vient d'un point matériel déplacé de sa position d'équilibre et qu'il y est ramené par l'effet de forces complexes analysées au moyen d'une fonction harmonique...

Ces vibrations peuvent être lumineuses, sonores, électro-magnétiques...

 

L'ouvrage précité apporte de nombreux éléments fondamentaux de compréhension dans ce domaine et investit notre Tradition à partir de ceux-ci...

 

Merci au barde Artio(wir (Philippe Hakin) de nous livrer ici le fruit abouti et pertinent de son étude afin de nous permettre notamment de mieux préparer et vivre nos rituels en y incluant ces notions de grande importance...

 

Le « rite » anime la « roue » de l'Année et son festiaire saisonnier...

Il est essentiellement Vibratoire...

Il concentre et circonscrit dans le cercle formé, ordonné, orienté une immense architecture et « architexture » mise au service de la relation efficiente avec le sacré et le divin...

 

Tout le plan horizontal s'ordonnance et s'agence en « équilibre et en harmonie » afin de trouver en son point central la conjonction, connexion, coordination avec le plan Vertical de la Manifestation spirituelle...

 

Sur un plan analogique le rituel est un « poste » émetteur/récepteur/transformateur/transmetteur à partir duquel et sur une fréquence recherchée et obtenue les « mondes » et les « plans » échangent, dialoguent et communiquent...

 

Ce sont ici des lois « physiques » qui se couplent et s'accordent avec les métaphysiques et avec les lois de l'Univers et de la Création en évolution perpétuelle...
On ne saurait oeuvrer rituelliquement sans une bonne connaissance, pratique et maîtrise de ces « Lois »...

 

Cette communication formant « égrégore » de souhait et de vœux, d'entendement et de compréhension individuelle et communautaire, ne peut comporter de « parasitages ».

Si ceux-ci ne sont pas « neutralisés » le rapport et la relation instaurées ainsi seront impossibles ou fortement perturbés...

 

Entrer dans le camp vibratoire en conscience et connaissance et porter ce champ à « amplitude » en propageant sur les ondes et fréquences adéquates une oscillation aimante, fervente, sonore, lumineuse, corporelle permettra d'entrer en résonance ajustée, concordante, avec l'origine, le fondamental, l'essentiel, le primordial de la Source de toute expression et manifestation....

 

L'invocation sonore (l'Awen en tant que mantra d'harmonisation et d'entendement ou dans le monde du Barddas les sons IOV ou YOV (son OU), ceux qui émanent de la langue gauloise, le chant des voyelles "lancé" en amont de la cérémonie, les chants, les musiques et textes poétiques et même les danses qui se éploient dans le Cercle, trouvent leur plein emploi et leur efficience au sein du rituel et concourent aux phases "d'équilibrage" et de "mise en Présence"...

 

On ne saurait négliger tout cela sans affecter grandement tout rituel et toute cérémonie...

 



P.S. : Tout rituel à aussi vocation de comporter en son sein des "effets de guérison", il est aussi "thérapoètique" !...

Il participe d'un rétablissement d'un mieux être ; le mal être et ses encombrements ayant été "évacués" ou "neutralisés" dans les opérations de "nettoyage" qui précèdent, en amont et au seuil du cercle, la participation aux rites (lustration, fumigation, chant des voyelles, méditation, pacification, jeûne, abstinence...)



16/05/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 422 autres membres