Les dits du corbeau noir

LES TRIADES (SUITE) LE PARCOURS PROPOSE ET CE A QUOI IL INVITE 2016 BRAN DU 21 12 DEC

Iconographie et divers dec 2016 078pm.jpg
Wind of Keltia

 

 

 

TRIADES (Suite) 21 12 2016 Etude et notes Bran du

 

Sources Triades, Bardes et druides dans l'Histoire et l'Imaginaire

De Philippe JOUET - LABEL LN éditeur...

 

 

« ...Une excursion dans un pays étrange semé de fondrières...»

Ph Jouet

 

 

 

Ce qu'en dit Philippe JOUET et ce que l'on peut en comprendre...:

 

« ...Il y a une volonté pour des peuples qui revendiquent une identité (toujours menacée d'ailleurs de nos jours) de trouver un aliment à leur volonté de vivre dans certaines recréations modernes un « héritage ancestral », « une mémoire patrimoniale »... (NDR)

 

Le Barddas s'intéresse avant tout aux bardes ou poètes traditionnels souhaitant faire « refleurir l'antique poésie »...

 

L'habile et intuitif Iolo Morganw aurait agit, avec fidélité, dans l'esprit de ces poètes...

 

N'est-ce pas là un besoin fondamental des sociétés, celui de rester en sympathie avec ses ancêtres fut-ce dans des formes oniriques et reconstituées ? »

 

« Le Barddas faisait explicitement référence à la tradition bardique... »

 

Pour rappel : « ...La tâche du poète dans une société de tradition orale consiste à renouveler et conjoindre, en respectant les schémas hérités, et à traiter les thèmes anciens sur de la parole nouvelle... »

« ...Le barde auquel s'adressent les Triades est invité à ne pas perdre de vue les trois piliers de son art :

L'Awen (l'Inspiration) générale et personnelle (son génie propre)..

L'Amour qui meut le cœur et suscite le désir de poésie...

La divinité Incréée, Duw, garant de la plénitude, lequel Duw ressemble d'ailleurs au Verbe poétique...»

 

 

Iconographie et divers dec 2016 037pm.jpg
Dessin de monnaie gauloise

 

 

Une triade « historique » invitait déjà à honorer les « Dieux » NDR...

« ...Le destinataire de la Triade est invité à respecter l'Awen générale et personnelle. Une triade insiste sur la nécessité poétique d'entrer en contact avec la vraie nature des êtres et des choses, tous issus du nocturne Annwn (Abîme) et baignés de la lumière diurne du Monde-Blanc (Gwynfyd/Gwenved)... »...

 

« L'Ensemble des traides est cohérent ; elles se présentent (ont l'apparence) comme le support d'une initiation bardique »...

 

 

///...

 

 

Quel est ce Dieu (Duw), cette entité divine objet, avec l'amour et l'Awen, de toutes les attentions bardiques (pour autant qu'elle puisse non se définir, mais s'approcher) ?...

 

« Le portrait de Dieu (Duw) selon les Triades :

 

« ...Duw prend place dans le système des Trois fonctions et d'abord des Trois natures ou de la Triple nature... comme tant d'autres divinités ou héros celtiques...

Il n'est pas solitaire, mais participe d'un équilibre primordial...

Il s'insère dans une émanation régulière de facultés, de qualités, de puissances...

 

Il n'est pas indiqué que Duw soit un être masculin...

Avec la Vérité il peut s'agir d'un couple formant une puissance double (gémellaire ?)... Duw « masculin » et Gwyrionedd/Vérité  « féminine » forment un couple. Le Point de Liberté résulte de leur union ou de leur conciliation...

 

La Vérité de Duw est une conjonction de coordinations ; un partenariat, une association sensible et intelligente, qui débouchent sur la recherche obtenue d'un Point de Liberté qui met, avec discernement et cohérence, tout être et touche chose en Lumière » et les équilibre et harmonise. NDR

 

 

Iconographie et divers dec 2016 038pm.jpg

 

 

Duw dépend de 3 états de nécessites premières dont il n'est ni le créateur, ni le maître...

Il participe étroitement de la nécessité cosmique dont il n'est ni le créateur, ni le maître puisque composé, ni solidaire puisque associé à vérité, ni un en trois personnes puisque ses Trois déterminations ne sont pas personnifiées, ni créateur des substances dont il procède... Duw est un degré sur l'échelle de la triple Essence...

(Le Point Source de toute émanation, dont la Nature, l'Essence, la Substance sont pure Energie et Lumière, ruisselle et rayonne du Ceugant...) NDR (le Point est aussi connoté comme Unité et Semence/germination...)...

 

...Il n'a pas de temporalité étant seulement le régulateur de processus naturels et organiques et le guide vers le bien et le bon...

Il est l'accomplissement du beau des êtres...

 

Ce n'est pas un dieu jaloux, il ne punit pas, ne sanctionne pas, il est sans haine ni rancoeur, mais compassionnel envers tout le vivant y compris celui qui souffre et lutte en Abred ou est retombé en Annwn...

Il ne propose nulle alliance ; n'exige aucune soumission, n'invite pas au prosélytisme...

Il est intimement associé au devenir...

Nota ; les Triades ne mentionnent aucun clergé, nuls philosophies éclairées ou druide tout-puissant...

 

« ...Dieu est proche du Démiurge de Platon décrit dans le Timée : un dieu bon qui a réuni Intelligence, Âme et Corps de façon à faire advenir, par sa Providence, le plus beau et l'excellent de la Nature... »...

Duw est la perfection de la vie impérissable...

Il n'est qu'un agent de la puissance indescriptible et non supportable de Ceugant...

...Il est l'intermédiaire par excellence entre les degrés de l'existence...

 

...Le dieu des Triades n'a pas créé le monde ex-nihilo, il a fait rayonner, par jugement et éclat, des attributs et des qualités qui ont mené à la concrétisation du monde...

Duw ne crée pas les choses mais les révèle...

 

...Il côtoie et aide les combattants de l'Abred jusqu'à l'obtention des Trois Triomphes libérateurs...

Le vivant que nous sommes est invité par sa liberté de choix à participer à l'activité de Duw dans la recherche, le maintien, le confortement de l'équilibre général. Ceci est récurrent dans les Triades...

 

 

Iconographie et divers dec 2016 039pm.jpg

 

 

Duw intervient par disposition, intention et application...

Il est disposé à intervenir et son intention s'implique et s'applique...

Duw n'est pas exempté d'épreuves... Il lui faut équilibrer sans cesse le bienveillant et le malveillant (Da et Drwg) et ce en collaboration avec l'Homme... Il y a donc péril aussi en sa demeure...

Il est coexistant aux vivants et en accord avec le monde des Cercles où se déploie son Energie...

Il organise en Gwynfyd la correspondance des choses libérées que le dieu contacte et aide en Abred...

 

Duw doit être le Bien complet, ce que désire le Bien complet, ce que rend possible le Bien complet... (Il est Devoir, Désir et Volonté.)

Son Savoir, son Amour et son Pouvoir relèvent de l'Infinité...

Il a la plus grande part de Vie organique, de Savoir et de Force...

 

Il est Pouvoir sans limites, Amour sans limites et Connaissances sans limites...

Pouvoir, Savoir et Vouloir sont ses Trois modes d'action...

(L'acte accompli associe et conjugue la bonne Pensée, la bonne Parole et la bonne Action.)...

 

 

Iconographie et divers dec 2016 040pm.jpg

 

 

L'oeuvre de DUW :

 

Diminuer le malfaisant et le malveillant (les obscures et orgueilleuses emprises de Drwg, de Cythraul, de Nera)...

 

Renforcer et accroître les valeurs de Da (la Bonté, les Charismes, l'Amour)... (Le néfaste, le nuisible, l'hostile, seraient un défaut ou une absence de Da ; la bonté.-

 

Mettre en Lumière toute différence, toute distinction...

Son action permet de discerner ce qui doit être et ce qui ne doit pas être... Il est un principe de distinction, de pondération, de discrimination...

Les Trois actions : Diminuer... Renforcer... et Mettre en Lumière sont entraînées par la recherche du Point d'Equilibre...

Les actions de Duw (améliorer, accroître...) répondent à des attentes...

Duw se réalise dans la croissance et la beauté...

 

 

Conceptions "atomistes" :

 

« ...Duw a fait en un clin d'oeil les choses corporelles de particules de la lumière... De ces atomes ou éléments de lumière procèdent

toute corporéité vivante, toute âme, toute compréhension, , toute spiritualité, toute vie et toute sensualité...

Duw est en chaque atome...

Duw fit le monde et les vivants des particules en expansion infinie qu'il avait collecté dans le Cercle de Ceugant, rassemblés et arrangés dans le Cercle de Gwynfyd. Il le fit par la voix de son énergie puissante. »...

 

 

 

Iconographie et divers dec 2016 042pm.jpg

 

...///...

 

 

Triades : le synopsis

Les Triades exposent :

 

Ce que sont les 3 unités primitives (Dieu, La Vérité, Un Point de Liberté...) qui discerne, équilibre et met en lumière toute chose... et qui se manifestent dans la Vie du monde...

Les qualités et attributs d'un dieu trifonctionnel de Force de Savoir et d'Amour communs et communes à toute réalité...

(Des qualités qui sont des abstractions actives et bienveillantes, des facultés, des modes d'action.)...

Les déterminations de l'existence relèvent des mêmes forces qui demandent à être équilibrées par le dieu et par l'homme...

 

Il y a Trois cercles, qui sont des lieux et des états dans lesquels tous les êtres selon leur niveau, et le dieu lui-même, « tournent » en les traversant :

 

Ceugant ; le Cercle de la « Vacuité » non conditionné que l'homme en tant que tel est incapable de supporter...

 

Abred ; le lieu du « courant », du devenir, de la liberté relative,, du choix et du passage...

 

Gwynfyd ; Le Monde-Blanc-Sacré des Bienheureux...

 

Annwn ; l'Inframonde ou « l'Antimonde », voire le « Non-monde » , est le lieu du commencement des existences...

 

L'Abred est pour les vivants un parcours difficile où Cythraul le Contreur et Drwg le Malfaisant ou Mauvais veulent le retenir...

Angau ou Ankou (l'entité dite de la Mort) est l'une des nécessités d'Abred (avec l'acquisition de la connaissance, la faculté de se souvenir et de mémoriser les expériences vécues, de faire de bon hoix et d'avoir un bon discernement, de préserver ses charismes...etc...)

 

Par sa Liberté relative et grâce au Souvenir, l'homme remportera les Trois Grands Triomphes, à condition de ne pas trahir l'éthique des Trois natures fonctionnelles... Il pourrait autrement retomber et retrouver ses déterminations initiales...

 

Parvenu en Gwynfyd, ses facultés atteindront leur plénitude dans une adéquation parfaite à celles de Dieu et de tous les êtres.

Les Triades s'achèvent sur la perspective d'un rétablissement de l'Equilibre où interviendront le souffle d'Awen, le Feu et la Vérité...

 

 

Iconographie et divers dec 2016 082pm.jpg
Dessin d'Albert Piernet in revue Message

 

 

 

DU PARCOURS :

 

Triade VIII : La fin n'est pas essentiellement distincte du commencement...

La fin suppose l'existence...

La triade énonce des déterminations qui affectent tous les vivants. Elle leur assigne en quelque sorte un point de départ dans leurs parcours... (Le constat de l'être qui est ainsi et non autrement...)

Il ne s'agit pas d'une fatalité car le fondement des Triades est en effet l'idée de « voyage » et le passage consécutif dans d'autres mondes, qui est plus qu'un changement extérieur...

(Il affecte grandement l'intériorité de l'être) NDR

 

...Tourner, parcourir, traverser ; c'est ce qui éclaire la raison d'être des Triades : un commentaire, un guide et un parcours...

 

Triade XIII : Les états d'existence des vivants forment un parcours...

Triade XIV : Trois nécessités de toute existence envers la vie :

Le Commencement en Annwn ; le Passage en Abred ; l'Accomplissement en Gwynfyd...

 

Un parcours en plusieurs lieux et en divers états...

 

La dureté du parcours donnent l'occasion à l'homme, au cheminant, de mener le bon combat qui conduit à la Lumière de Gwynfyd... Il accomplira ainsi une œuvre analogue à celle de Duw (Dieu) et participera du « bon ordre »...

 

Il y a une notion de « germination » dans le parcours...

Et également l'idée patente que la verticalité des étapes se conjugue à la circularité du parcours (a priori hélicoïdal) (en spirales )...

 

Les formes de l'existence sont placées dans un axe vertical ascensionnel...

 

En parcourant tous les états formels l'homme rejoint Duw (Dieu) en tant que principe actif...

Dans son parcours vers Gwynfyd, le vivant échappe à l'horizontalité de la stagnation comme à la verticalité de la chute (retour vers Annwn)....

 

 

 

 

Iconographie et divers dec 2016 083pm.jpg
Dessin d'Albert Piernet in revue Message

 

 

Considérant le parcours des Triades, on peut avancer que le Cercle d'Abred est une juste représentation de l'année mythologique qui se libère progressivement de la ténèbre hivernale pour devenir Belle saison, dans la plénitude et la lumière et des forces de vie...

 

Le parcours dans un Cercle entraîne une suite de modifications qualitatives et ceci se laisse effectivement rapprocher de la transmigration au sens premier de cette notion...(Le Scouëzec concevait cela comme le passage du non-être à l'Etre, de l'être non réalisé à l'Etre accompli etc... Ceci grâce à une évolution progressive, des plans, niveaux et états de la conscience.) NDR

 

Abred, le « courant » de la nécessité, est bien un passage transitoire qui mène de l'obscurité d'Annwn (l'Abîme) à la Lumière de l'état Gwynfyd . Le parcours ; la « tournée » dans les cercles est une suite d'épreuves remportée sur Cythraul (le Contreur, l'opposant, l'hostile à la croissance...)

Ces épreuves dotent leur vainqueur de Souvenirs lesquels importent en Gwynfyd...

On peut en inférer que la traversée des cercles de l'existence est en rapport avec la mémoire poétique et la remémoration d'expériences passées liées à l'exploration des différents états...

Ceci est a garder à l'esprit tout au long de l'étude des Triades...

 

 

///...

 

Iconographie et divers dec 2016 084pm.jpg

Dessin d'Albert Piernet in revue Message

 

 

 

Notes et commentaires Bran du            21 12 2016

 

Le Livre des Bardes de Bretagne s'adresse tout naturellement aux bardes, ces porteurs et porteuses du « Feu de la Parole », à ceux-ci et à celles-là dont l'Awen irrigue tout le continent de leur être ouvert et offert à ses visitations...

 

Ce livre, parmi les plus logiques et cohérents qui soient, invite et propose un « devoir » de Mémoire ; une Offrande, faite au devenir, déposée dans la corbeille du vivre tels des fruits maturés aptes à nourrir et à sustenter tous et chacun « ici et maintenant »...

 

Il y a, en ces sages propositions et invitations, nul commandement, nul diktat, nulle obligation, ni idée de châtiment ou de sanction, ni haine, ni punition, mais de très utiles, très stimulantes et très sages recommandations laissées à notre disposition, à notre intention et attention, et à notre libre choix pour autant qu'il suscite une claire, consciente et volontaire adhésion et validation de notre part...

 

Il en sera ou non selon notre qualité et de nos facultés de discernement, d'entendement et de compréhension, de perception et de discrimination, de visualisation et de conceptualisation...

 

Il n'impose rien, mais soumet seulement à acceptation éventuelle, des « projets », un « partenariat avec le divin et le sacré », ouvrant des pistes et des voies de réalisations existentielles donnant une Essence à nos sens, une trajectoire possible, aventureuse et audacieuse par ailleurs, afin de combler notre aspiration à être « véritablement » en Vie et à faire de cette Vie une œuvre créatrice ; innovante et évolutionnaire, tant individuelle que communautaire, sociale, culturelle, philosophique et spirituelle, pleinement digne de ces noms et de ce qu'ils évoquent fondamentalement...

 

 

iconographies dec 2016 101pm.jpg

Dessin d'Albert Piernet in revue Message

 

 

La mise à disposition de cet ouvrage compile diverses sources authentifiées et de valeurs inégales avec toutefois une partie plus importante que les deux autres (les « Trionedd Triade ») qui, a elle seule, mérite amplement l'étude et l'analyse efficientes, érudites et pertinentes que Philippe Jouet (éminent linguiste et connaisseur « des mondes Celtes »), à réalisées...

Les autres parties apportent cependant quelques précisions ou complément d'informations utiles à leur niveau...

 

C'est là un ouvrage de nature « scientifique » en terme de méthode, de rationalité et d'exigences éthiques et intellectuelles...

 

L'auteur du Barddas (Iolo Morganw) avait le vif désir d'accomplir une œuvre qui permette de restituer à son Pays de Galle tout un corpus ancien, rénové, adapté, retranscrit avec des « paroles nouvelles », mais fidèle à l'Esprit bardique des Anciens temps, redonnant à un peuple la mémoire de son identité « remarquable » porteuse de nouvelles dynamiques, sociales, culturelles, spirituelles, tant individuelles que collectives...

 

C'est à partir de documents et textes hautement et savamment vérifiés et intelligemment revisités dans leur traduction émérite que nous pouvons bien mieux aborder cet « héritage bardique » lequel a subi dans ses traductions antérieures bien des interprétations dommageables pour son véritable entendement...

 

 

Il était grand temps de disposer enfin de sources proches de la plus grande vérité de fond et de formes afin de revoir et de reconsidérer nos compréhensions résultant jusqu'alors de l'étude de matériaux moins fiables et souvent trop approximatifs voire même erronés...

 

Ce n'est pas non plus ici l'occasion de « jeter la pierre aux Anciens » ; lesquels on fait, on déduit, ont pensé, on projeté et mis en pratique, en fonction de ce dont ils disposaient d'éléments autorisant cela...

 

 

iconographies dec 2016 118pm.jpg
Dessin d'Albert Piernet in revue Message

 

 

Nous avons à cœur d'être, le plus possible, en accord avec le fond et les formes véritables qui nous sont livrées ici et de témoigner, avec authenticité, fidélité et exigence, de ce que nous pouvons valablement incarner des « doctrines » et enseignements développées dans le bardisme tels que Iolo l'a restitué et rénové à son époque...

Il a bien fait son ouvrage ; il nous appartient de même de faire, aussi bien,le nôtre ...

 

 

« Mettre en Lumière » ; quel magnifique programme existentiel !...

C'est ce que le « Maître » de la Lumière nous propose, en étroite et intime collaboration avec Lui, de mettre en œuvre, d'accomplir, de réaliser, et ce, avec son aide et son soutien...

 

Certes il s'agit d'abord d'une invitation individuelle débouchant sur la connaissance de soi-même, de notre vraie et profonde « nature », mais s'ouvrant sur l'immensité des potentiels encore à éveiller, développer et épanouir ; cet effort de l'individu se conjoint à un plan divin et sacré qui associe la multitude, le diversifié, le différencié, le singulier, le spécifique, au service de la bienveillance et de la bienfaisance communautaire et quasi planétaire dans ses aspects universels...

 

 

Le Barddas se présente en effet comme un guide, un accompagnement, un réconfort, un soutien, tout au long des parcours « périlleux » proposés à nos capacités et facultés « d'OSER LA VIE » et de « VAINCRE LA MORT » et ce, avec des outils, instruments, méthodes, adaptés et actualisables à nos cheminements contemporains...

 

Il en est de notre « liberté-responsable », de nos désirs et volontés à Etre «  en vérité » au sein des plus légitimes aspirations humaines qui soient...

 

 

iconographies dec 2016 112pm.jpg

Dessin d'Albert Piernet revue Message

 

A SUIVRE...



21/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 447 autres membres