Les dits du corbeau noir

LE DIT DU BARDE 2016 BRAN DU 05 12 DEC

Divers fin NOV2016 022pm.jpg

                                                                                                                      Au verger d'Avalon   Photos Bran du

 

 

 

 

Le dit du Barde...           Bran du          05 12 2016

 

 

 

« … Comme mortaises et tenons, tel est le bel assemblage de la science des sons et des mots..

Belle architecture que cela ; solide assise et fondement profond...

 

Quand le Souffle construit, nul vent ne saurait mettre à bas le noble édifice...

Le poème lors est dressé comme la Pierre des Grands Anciens...

Debout il se tient, défiant les âges et les saisons...

 

L'orgueil ne sait élever que sa propre prétention laquelle vacille au moindre bruissement d'air...

Ce n'est pas cela qui gonfle les voiles du futur !....

 

Froide est la cendre dans l'âtre de l'orgueil qui ne saurait avoir fières voilures à son mât...

 

Si ne sont les rouges flammes au foyer mouvant de tes paroles, si ne sont les nobles flots en l'océan de ton dire, alors restes près du buisson et fais toi une barbe avec la mousse et le lichen...

Attend avec patience que le Souffle s'en vienne et s'éprenne de ta respiration !...

 

 

Si tu ne sais mettre la pierre sur la pierre et faire muret des mots défiant toute tempête, regarde les galets qui roulent sur la grève...

Il n'est que d'arrondir tes paumes et tes pensées...

Jointure lors, tu sauras faire de l'assemblée des pierres, aussi solides que ton poème...

 

 

Si tu n'as lance aguerrie passée aux forges du savoir, trempée dans le cuveau où brasillent les songes, ne vient jouter au banquet de la Samain ; les mots des bardes d'honneur te briseront les os de ton échine... Gardes-toi bien des boutons de honte et de laideur !...

 

Retournes au rivage et apprends de la vague la forte obstination à rouler sur la grève les mots qui ne savent lui faire front...

Apprends encore du sel et de l'écume, du crachin et de la brume...

Comprends, humblement, que ta pierre est à parfaire !...

 

 

 

Divers fin NOV2016 023pm.jpg

 

Ils étaient là, les premiers des hommes qui ont vu la Triple Lumière, qui ont entendu la Parole sonore qui fit vibrer leur corps comme, lors, vibra l'Univers....

 

Ils étaient là, face à l'horizon, quand jaillit le triple éclair et du tonnerre les trois sons...

 

Fintan ; Tuan Mac Cairill, Taliésin, Menw le vieux, Myrdhin ; les Souffles et les Vent aujourd'hui encore colportent leur Nom...

 

Ils ont vu et entendu et perçu en leur chair la triple Vibration...

Si clair leur entendement, si claire leur compréhension...

 

C'est cela qu'ils tracèrent sur leur front ; qu'ils confièrent au bois et à la pierre, qu'ils chantèrent à l'unisson et que, dans l'immense Mémoire, ils déposèrent en offrande aux futures générations...

 

Si tu ne sais pas, moi je le sais et,avant moi, bien avant moi, les Pères de nos Pères, ceux qui héritèrent des bouches de feu et de leurs nobles flots, ceux qui mirent les premiers mots en torches et flambeaux et, à leurs fils, les passèrent...

 

///...

 

 

Divers fin NOV2016 024pm.jpg

 

 

Que sais-tu, cher Mabinog venu sous le pommier de sagesse ; que sais-tu de l'oursin que cherchait Merlin dans les criques du rivage ?...

 

Que sais-tu, dis moi, de Cela qui tourne dans le Chaudron ?...

 

Que sais-tu des signes gravés sur l'if du savoir ?...

 

Du feu, sais-tu le pouvoir et de l'eau la magique fonction ?...

 

L'oiseau écoute-t-il ton chant ? Ton poème fait-il frissonner la saison ?...

 

Sais-tu d'un mot faire naître le brouillard et d'un autre disperser

la chape d'illusion ?...

 

Ecoutes et entends, recueilles la pomme, recueilles le gland...

Aiguises ta lame, effiles ton âme... Sois humble et patient....

 

D'abondance est le Chaudron qui offre à profusion l'infinie connaissance...

 

///...

 

Divers fin NOV2016 026pm.jpg

 

 

L'Aube à enseigné aux hommes premiers l'éclat de ses lumières...

Ceux-ci ont vu la prime Aurore se lever sur la terre...

 

En leur corps comme en leur pensée s'en vînt à éclore un germe de clarté qui, affouillant l'obscurité de la mort, fit jaillir un Arbre de Lumière...

 

Nous sommes graine de ce fruit mûri sur l'Arbre de la Vie et depuis lors transmis dans le terreau de nos chairs....

 

 

Divers fin NOV2016 027pm.jpg

 

Si tu ne sais cela, je le sais moi qui suit semence de l'Essence...

 

Cela, je le dispense sous la branche du pommier à ceux-là qui veulent faire de leur existence une forêt ou un verger...

 

 

Divers fin NOV2016 032pm.jpg

 

 

 

Le dit du barde...  (suite) 05 12 2016

 

 

 

 

Trois bonnes paroles pour faire pousser le blé et trois autres pour l'ondée venue du ciel ; trois encore pour le soleil et trois enfin pour le monde en sa mandorle...

 

 

 

 

Feuille, j'ai été, pourrissant en l'automne

 

et sel d'écume sur la grève déposé...

 

Aujourd'hui, me voici homme ;

 

homme de sciences poétiques accumulées...

 

 

 

 

Utiles sont toutes les expériences...

 

Si tu ne fais, de celles-ci, la judicieuse somme ;

 

Si tu ne fais, de cela, parfaite souvenance ;

 

Ne sera l'Etoile dans le cœur de la pomme !...

 

 

 

Divers fin NOV2016 023pm.jpg

 

 

 

 

De quel arbre suis-je le fruit ?

 

 

 

 

Cela est dans le dit qui souffle sur les terres...
Cela ruisselle de source en océan...
Cela à des écailles et des ailes...

 

Cela rampe, courre, grimpe, serpente, enserre...

 

Cela pousse des cris en s 'envolant...

 

Cela en l'aurore se lève, s'endort au couchant...

 

Cela à bourgeons et fleurs au printemps...

 

Cela tête goulûment aux seins de la Mère....

 

Cela flambe, se rue dans les courants

 

Cela clame la vie à tous les vents

 

Mais, Cela sait aussi se taire !...

 

 

 

 

Du chêne, j'ai la vaillance ;

 

Du frêne, la résistance...

 

De tous, je suis le Champion...

 

Je n'ai pas d'herbes au menton !....

 

 

Divers fin NOV2016 033pm.jpg

 

 

 

 

 

Pour ma venue au monde

 

Les neuf on convoqua...

 

Lors les neuf s'assemblèrent,

 

Me donnant corps, gestes, pensées et voix...
Ainsi je naquis au Centre de leur Ronde...

 

Les neufs me furent alors comme pères et mères ;

 

de chacun d'eux, le Souffle me forma...

 

Depuis lors, je tourne et tourne en la vaste rotonde ;

 

je suis étoile dansant aux bras de l'Univers...

 

 

Divers fin NOV2016 031pm.jpg

 



05/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 423 autres membres