Les dits du corbeau noir

LA GRANDE FETE CELTO-DRUIDIQUE DE LA SAMAIN 2017 BRAN DU 10 10 OCTOBRE

 

 

La Grande fête Celto-druidique de la SAMAIN

(Samoni/Samonios en Gaulois)

Selon Philippe JOUET (Dictionnaire de la mythologie et de la religion celtique) :

 

 

« ...La longue période festive de Samain organise la refondation de la société dans ses rapports avec l'ordre universel. »...

«... La cohésion sociale concourt au maintien religieux du monde, si imprécis soit-il... »

 

 

Samain est une assemblée (réunion) placée à mi-chemin entre l'équinoxe d'automne et le solstice d'hiver...

 

Le monde Celte considérait l'année comme une roue tournante comportant deux parties égales : une saison dite sombre du 01 novembre au 01 mai et une saison claire du 01 mai au 01 novembre... Par ailleurs le déroulé s'effectuait de la nuit vers le jour, de l'obscurité vers la lumière, du nocturne vers le diurne...

 

Le 01 novembre « récapitule » la saison claire écoulée et inaugure la période sombre qui s'annonce avec en préambule d'épreuve redoutée : la « traversée de la longue nuit hivernale »...

 

C'est la fête celtique la plus attestée. Elle sert de cadre à de très nombreux récits...

(Elle comporte un complexe mythico-rituel étendu.)(Elle pouvait durer une, deux ou trois semaines...)

Principalement, elle s'articule sur 7 jours ; le jour de Samain, trois jours avant et trois jours après....

 

 

C'est : « le temps où l'invisible cloison magique qui sépare les deux mondes (celui de l'humain et celui du divin) cède ; où les deux mondes communiquent, où les deux plans se confondent. »...

M L Sjoestedt

 

Il y a une « fissure » au point où les deux années se jouxtent. Lors tout le surnaturel se précipite, prêt à envahir le monde humain ce qui implique pour celui-ci de mettre en place des préventions conjuratoires...

 

C'est une fête dite d'obligation au cours de laquelle la communauté renouvelait sa cohésion... Celle-ci était placée sous le bon agencement, le bon ordonnancement, la bonne régence et la sage et joyeuse « maîtrise » autant des corps, des coeurs que des pensées et des esprits...

On y venait « habillé » de ses plus belles valeurs humaines, revêtu d'une éthique comportementale...

 

 

« Il y avait une grande réunion des Druides d'Irlande auprès du feu de Tlachtgha pendant la nuit de Samain. Tous les autres feux de l'île devaient être étouffés sous peine d'amende. »...

 

 

La paix devait régner entre tous les habitants de l'Irlande pendant toute la période de Samain...

(Quiconque transgresse l'ordonnance du festin ou cherche une mauvaise querelle risquait la peine de mort.)...

 

Le roi était choisi à Samain et devait rendre compte de sa régence et remettait alors son trône (et sa vie) en jeu selon l'état du royaume et les qualités de sa gestion...

(Il lui appartenait de redistribuer équitablement les richesses reçues pendant son règne.)...

 

Les règlements, les droits et les devoirs, la révision des annales, les avis des hommes d'Irlande ; tout cela s'effectuait à la Samain...

 

 

La règle communautairement partagée et instaurée : le retour cohérent aux équilibres et aux harmonies...

 

 

Le festin de Samain est une image terrestre, approchée, analogue au banquet des Dieux...(Banquet d'immortalité.)...

 

(Le monde Chrétien a plaqué la fête de tous les saints sur cette même période et le monde de la marchandisation outrancière à créé Halowe'en à partir d'un trait tardif de folklore dénaturant les fondements mythiques de la fête.)...

...///...

 

 

 

Notes Bran du           10 10 2017

 

 

On pourrait rêver qu'une telle fête soit « nationale » voire internationale, car elle trouve son fondement dans une volonté sage, ferme et éclairée de restaurer puis de cultiver et maintenir des relations concordantes, pacifiées, équilibrées, harmonisées et cohérentes entre l'être humain, sa communauté d'appartenance, tout le vivant et tout l'univers visible ou non !...

 

Par ailleurs, chacun, chacune, est appelé à faire le constat sincère, objectif, de la régence effectuée de son royaume « intérieur » et de profiler les labours et semences à venir afin d'assurer la prospérité la meilleure pour son esprit et pour son cœur...

 

La nourriture de Samain est dite « magique » car en relation avec le syd.

Il s'agit là d'une substance peu « ordinaire » surtout quand les fruits offerts dans la corbeille du festin proviennent de l'Autre Monde et d'un éternel été... Une manne conquise grâce à l'audace et à la vaillance d'un héros qui à osé pénétrer « l'inconnu » et s'affranchir ainsi de la peur et de l'ignorance...

Nous sommes tous et toutes des "héros" et héroïnes" potentiels !...

Nous avons tant à nous affranchir de nos défiances et méfiances, de nos angoisses, de nos doutes, de nos craintes, de nos réticences à être juste et vrai...

 

La Connaissance ainsi acquise est la substance la plus fondamentale et primordiale qui soit et tout saumon digne de son nom le sait qui remonte le fleuve plus ou moins tumultueux de l'existence pour retrouver la source de toute naissance, de toute « régénération », le bassin primordial et originel que surplombe les neuf coudriers de la Sagesse et d'où ruissellent les sept ruisseaux de la Sapience !..

Cette période du « franchissement du gué périlleux de l'année » est propice aux joutes verbales des bardes, aux « grands tournois de la Parole d'eau et de feu » ; là où les Souffles et les Verbes s'affrontent, se mesurent, où l'on terrasse les dragons qui s'opposent en vue de les faire concilier ce qui apparaissait comme inconciliable...

 

Les bouches de braise, d'écume et de miel jonglent avec les mots, les rythmes et les rimes et font jaillir du monde nocturne les Trois Rais de Lumière blanche...

 

« Nourriture pour les Anciens et les Anciennes

qui ont nourri la terre de l'humus de leur sueur et de leur corps et la farine de l'air de celle de leur pensée. »...

 

Que soient en nous, entre nous, entretenu, cultivé, conforté, la cohésion et la cohérence... Veillons ensemble à éteindre, dès son allumage, le feu ravageur et stupide de la querelle, de la discordance, de la mésentente, de la rivalité, de l'orgueil et du mensonge....

 

Un feu s'éteint, un autre s'allume au foyer fraternel qui se veut rassembler, réchauffer, réconforter, éclairer, illuminer tous et chacun d'une commune Flamme de Vie...

 

Faisons tison de ce feu afin qu'il consume les branches mortes de notre Arbre de Vie et fasse de toute mort la forme dansante et spiralée du vivant...



10/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 434 autres membres