Les dits du corbeau noir

LA DEMARCHE "MATRICIELLE DU PROFESSEUR AZIZ EL AMRANI (SUITE) 2017 BRAN DU 09 04 AVRIL

L'Approche "matricielle" du Professeur AZIE EL AMRANI

(SUITE) Notes, commentaires et études Bran du 09 04 2017....

 

 

1 : Ce qui est intéressant dans la Vie c'est l'échange et le partage. C'est jouer avec les "variables" tout en demeurant relier à la "constance"...

 

 

2 : La mort n'est que la négation de la naissance, non de la vie...

Quand tu épouses les formes de la vie tu es un potentiel d'éternité...

 

 

3 : Il n'y a ni bien ni mal dans l'école dualiste de la Vie quand la vie est elle-même "transcendance" et synonyme de "délivrance"...

Il s'agit en fait d'être dans la dualitude, mais avec une capacité "observante" reliée à une notion de "transcendance"...

 

 

4 ; la Foi : Elle se doit d'être "remplacée"...(Substance et Essence) La vraie Foi est une Foi dans la Présence, dans l'Evidence...

Ce n'est pas un fait émotionnel ni imposé par un dogme...

 

 

5 : Il existe des polarités émotionnelles gérées par le cerveau dit limbique. Il y a donc des émotions positives ou négatives. Il s'agit de gérer au mieux nos "déséquilibres" émotionnels.

Quand je gère au mieux mon déséquilibre émotionnel, quand j'opère une "transcendance de ma dualité, de la bi-polarité, j'ouvre la porte à l'Amour et à sa circulation fluidique et vibratoire connectée à la "Source"...

 

Il s'agit surtout d'intégrer "l'Information" nichée dans un potentiel émotionnel et d'en faire le meilleur emploi et usage possible...

 

 

6 : L'Amour est niché dans chaque noyau de nos atomes...

 

 

7 : Les émotions sont importantes et se doivent d'être considérées et non rejetées. Il est souhaitable de les "accueillir", de les observer en saine "neutralité" sans prendre partie d'un aspect contre un autre en entrant alors dans le jeu pervers de l'opposition systématique...     Elles existent pour être sereinement soumises à notre étude et à notre Réflexion...

 

 

8 / A propos du Soufisme : ce que nous en dit Aziz El Amrani :

 

Il est tolérant et antérieur à l'Islam et à toutes les religions...

Il n'est pas il est vrai en sympathie pour une part de l'Islam qui ne l'apprécie ni ne le tolère...

C'est une Tradition à partir de laquelle l'impulsion individuelle se connecte par elle-même à "l'universalité" de la Source...

 

 

9 : De la religion :

 

En tant que telle et selon les anciens modèles et critères...

Elle est appelée à "s'effacer", à être "remplacée" à travers une actualisation qui se porte aujourd'hui vers une notion de "cheminement dans la reliance"... On n'a plus besoin en fait de cette "religion", mais bien d'une libre et émouvante et fervente"reliance"...

La religion n'est jamais qu'une mise en pratique, l'instrument, l'outil, d'une spiritualité qui englobe et enveloppe toute la Création et qui reçoit ses ondes et ses flux directement de la Source-Mère...

 

Les soufis disent :

"Dieu c'est la "forme" ; le divin c'est la Source de toute forme"...

 

On a besoin il est vrai de se "relier" à travers la Présence qui est (et se fait) de plus en plus Évidence ; Une réalité a expérimenter à chaque instant. Cela ne passe plus par les anciennes formes de la religiosité.

 

 

10 / La colère :

C'est une polarité négative exprimée par le moins et son signe horizontal négatif ou retranchant ou soustrayant : le -.

En l'observant , en la considérant, je lui apporte une verticalité qui l'apaise, le transforme en « force » positive soit un plus (+)...

(La haine n'est-elle pas finalement une même force-énergie que celle de l'Amour, mais une force qui n'aurait pas pu ou su trouver son meilleur emploi et usage ?)

 

 

L'Approche matricielle :

 

En préambule : les scientifiques (astrophysiciens) ont découvert «  au centre de l'Univers », il y a peu, l'existence dans l'espace appelé par eux « Trou Noir ». Celui-ci est considéré comme un laboratoire cosmique qui fabriquerait la « Lumière Réelle » (En fait une Lumière invisible pour nous, mais qui constitue 99 % de la Lumière globale visible et non visible.)

 

Ce trou noir transforme la masse de Lumière qui se propage alors dans toute la galaxie. La Terre est donc mise en présence de cette Lumière... Celle-ci est tellement importante dans sa Présence et Manifestation que nous n'avons plus besoin de quiconque pour nous guider vers Elle et être « connecté » à son évidente Présence...

 

 

Précision importante :

le Professeur Aziz El Amrani ,s'appuyant sur d'autres chercheurs, pense que ce Rayonnement noir se doit d'être assimilé à la notion de Lumière-Source d'où le développement de sa recherche sur l'Approche Matricielle bien que cela ne soit pas totalement et scientifiquement identifié en ce sens et partagé par toute la communauté scientifique...

 

 

L'Approche Matricielle suite  :

 

C'est se doter d'outils pour réveiller notre réceptivité à la Matière ou Lumière noire ou « réelle », pour être capable de « fonctionner » avec Elle en étant lors propulsé dans l'espace...

 

Parmi les outils disponibles il y a les passerelles jetées entre la dimension transcendantale et la démarche scientifique. Il s'agit de partager cela, mais sans volonté de convaincre et d'imposer une conviction ou conception. Il s'agit d'émettre des données informatives et de se propulser à partir de cela animé d'une belle Présence...

 

C'est favoriser la propulsion d'une connaissance qui « transcende » et non d'un savoir...

(Seule la connaissance est « naissance », non le savoir!)...

Il s'agit d'être dans la « guidance » ; celle qui prend, transforme et émet , qui est à la fois émettrice et réceptrice mais aussi transformatrice...

Ecouter, réceptionner et « transformer »...

Puis faire « Vibrer » d'une façon particulière...

 

Aux Forces, Energies et Lumières s'ajoutent la notion d'Information qui est la nourriture, la substance de toute Transformation/Evolution... « Nourriture » qui vaut pour le microcosme comme pour la macrocosme...

 

Il s'agit de « laver le passé » et de le transformer en le rendant compatible avec le présent...

Il s'agit donc d'actualiser « alchimiquement » la Tradition laquelle pour remplir pleinement sa fonction de « transmission » se doit d'être autant émettrice que réceptrice que transformatrice

(le dernier terme est explicite qui se rapporte bien à la matrice, à la Source laquelle peut cosmiquement entrée lors en « transe » !)

 

 

13 / Un nouveau paradigme

 

Celui-ci se met en place qui va « alchimiser » le paradigme actuel de notre société moderne fondé sur le référentiel dominant basé sur la notion d'Energie...

 

L'Energie est pour le professeur Aziz El Amrani le « problème de notre Vie » (Elle aboutit trop souvent à des somatisations et donc à des pathologies existentielles cela, quand je met l'énergie en « forme » sans en avoir la connaissance, la conscience et la maîtrise...)

 

Il s'agit d'ouvrir le cortex de la Lumière Réelle ( au-delà du champ de la « masse » et du champ électro-magnétique qui nous enveloppent dans sa lumière « visible » et font « paravent » à notre vision et perception de l'Univers limitées aussi par notre propre vision et perception.)...

 

Tout est à « réapprendre » dans « l'ouverture », la flexibilité et l'acceptabilité... (Sans imposer pour autant cela,mais au sein d'un partage humain digne de ce nom.)...

 

En fait l'Univers n'a pas besoin vraiment d'Energie, mais d'Informations... (Une notion pertinente qui serait souhaitable bien entendu de développer et d'approfondir)...

 

 

14 : Parmi les lois cosmiques universelles :

 

La loi dite de « stabilité »...


L'être humain recherche la stabilité mais comme il est sans cesse en mouvement (physique et psychique) dans cette recherche il ne peut avec évidence la trouver !...

Et, pour cause, et évidence, la stabilité réelle se trouve dans l'immobilité et non dans le mouvement !...

 

La loi « d'Utilité »...

 

Il s'agit de constater que chaque chose est utile même si nous en ignorons l'usage, les valeurs, les vertus...

L'important étant de ne pas rattacher cela à un  « égo »... mais de faire écho à cette résonance !...

 

Tout est utile du simple fait d'être là (avec le respect que je lui accorde). Je ne change rien, j'observe, je médite, je porte à réflexion... Et je fais « voyager » mes sens et ma pensée en la propulsant vers la Source-Lumière et son Chaudron d'Abondance, au sein du sein de la Matrice...

 

 

15 / Le parasitage de la pensée...

 

Il est énorme et constitue un handicap fort préjudiciable...

Il s'agit d'apprendre en douceur et sans effort en apaisant le flux incessant d'un mental qui veut tout gérer, tout comprendre, tout diriger, tout analyser et qui ne supporte pas que quoi que ce soit lui échappe !

 

Ce mental m'entraîne alors en des zones sur lesquelles je n'ai plus ni connaissance ni maîtrise ni outils...

Mes outils résident pour l'essentiel dans leur capacité à rétablir l'équilibre et l'harmonie... (Deux termes étrangement absents du discours du Professeur Aziz El Amrani!)

 

 

14 / De l'Attente :

 

Moins je me mets dans l'attente et plus les choses arrivent...

La vie est trop souvent une attente chronique et pathologique...

Depuis ma naissance, je suis dans une salle d'attentes...

 

Il serait souhaitable d'être bien moins dans l'attente que dans l'accueil de l'imprévu...

L'Amour comble toute attente si on le laisse venir à nous sans passer commande !

 

« L'attente, quand tu la quittes, tu reçois. » proverbe Soufi

 

 

15 / La Prière :

 

Si elle est le fruit d'une agitation intérieure, elle devient un processus mécanique défaillant... .      Il ne peut y avoir alors de « connexion » ; la fréquence recherchée étant parasitée dès son émission !...

Si le « mental » agite la prière, celle-ci sera elle-même agitation...

L'agitation trouble l'eau qui se veut ruisseler de la Source-D'Amour...

 

La prière se doit de se formuler, de préférence, après un temps de méditation, de pause, d'apaisement, pour qu'elle puisse vraiment instaurer un lien avec la Source-Mère ou « Onde-Mère »...

Elle se doit d'être, comme la Source-Mère, elle aussi un « jaillissement » un Amour qui ruisselle et a libre cours...

 

Etre dans la prière c'est, au préalable, réveiller le « silence » en soi... Et l'ouvrir à toutes ses potentialités d'écoute et d'entendement...

 

 

16 / Le silence :

 

Le silence ne parle pas, mais je peux toutefois « parler » sur un mode silencieux !...

 

 

 

17 / La pensée « occidentale »

 

Elle a une propension à vouloir tout analyser, décortiquer et de faire de la vivisection y compris des « émotions » et des « sentiments » en permanence !...

Notre « mentalité, notre mental tout simplement a bien du mal à concevoir une pratique comme la méditation...

L'Occident est sans cesse en mouvement et donc dans l'agitation !...

 

Celui qui ne cesse jamais de penser devient un penseur chronique. Il ne pourra jamais se connecter à la « Lumière réelle »...

 

La question souvent posée est celle relative à cette interpellation majeure :

Comment s'abstenir de « penser » ?

(Krishnamurti a amplement exploré ce sujet et on peut se reporter à sa réflexion avec bénéfice d'entendement.)...

La méditation est l'un des outils de l'Approche Matricielle...

 

Méditer ce n'est pas « penser » mais inverser le processus en amplifiant l’intervalle qui se situe entre « deux pensées ».

Quand le souffle fait une pause on « élargie » cette pause, on la distend. On amplifie, on étire cette interface entre deux pensées...

Et on se laisse « glisser » dedans, on s'y baigne en ayant laissé sur la rive les habits dont nous recouvrait la pensée...

On dilate le silence qui jouit de lui-même à la surface des ondes que rien ne vient troubler !...

 

L'approche Matricielle utilise à la fois la façon védique basée sur cette méditation et une façon liée à la Tradition Soufi qui est axé sur la « répétition ». En quelque sorte, une mise en rotation du mental emporté alors et sans résistance dans le tourbillon des danses du silence.

 

Dans l'interstice de deux pensées qui ne s'emboîtent plus il y a lors une place, un espace dilaté, pour voyager dans l'infiniment bref sur des ondes portées en provenance de la Source via la reliance opérée grâce aux ambassades du silence...

(Le professeur parle alors du contact opéré avec son « Double de Lumière » ; un voyage opéré en conscience et en paix entre variabilité et constance.)

 

 

18 / Voyager dans l'infiniment bref...

C'est faire, à priori, d'une seconde un instant d'éternité...

 

Ce n'est pas un voyage linéaire, mais circonférentiel, circulaire, ovulaire par ailleurs, comme l'affectionne plus particulièrement la pensée de la Tradition celto-druidique...

 

C'est une mise en circumanbulation conscientisée en rotation à partir d'un Centre qui est l'Anima et l'Essence d'un tourbillon d'Amour... Cela ne peut se produire si il n'y a pas résonance entre émetteur et récepteur et juste fréquence...

 

C'est aussi une interpénétration qui enfante une fécondation du cœur, du corps et de l'esprit...

 

Le voyage lors proposé a une nature énergétique évolutive qui se teint dans la « nuance » ; laquelle est un vecteur d'équilibre et d'harmonie faisant la juste part de toute chose et ramenant le curseur au point médian de tout entendement en évitant de ce fait d'entretenir et de valider des positions « extrêmes »...

 

///.

 

 

Voici bien de la Matière proposée aux œuvres de l'Esprit !...

 

Pour ma part je partage l'entendement que je peux en avoir en sachant avec humilité que bien des zones abordées demanderaient des précisions et que d'autres échappent à ma propre compréhension ou font l'objet de mes propres visions et perceptions, c'est à dire que les sujets et propos abordés le sont aussi avec mes entendements plus ou moins en résonance mais rarement très éloignés des ceux tenus par le professeur Aziz El Amrani que je remercie pour tous ses apports......



09/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 423 autres membres