Les dits du corbeau noir

LA 9 EME VAGUE UN FILM EN COURS DE MONTAGE SUR LA TRADITION... 2017 B. BOISSON / BRAN DU 03 04 MARS

 

 

La 9è vague... Bran du 03 04 2017

 

 

 

L'Equipe de réalisation :

 

Réalisateur : Bernard Boisson

 

(Poète, écrivain, conférencier, photographe, vidéaste...)

(Spécialiste des « forêts primordiales » et du « sentiment de naturalité. »)...

 

Partenaires de réalisation (à ce jour) :

Bran du

 

Illustrations graphiques :

Niky, Christian Tual...

 

Musiques :

Adragante, Gilbert Aubert, Philippe Bellity, Willow Moon,

Bran du...

 

Des récitants actuels :

Erwan Porz Even, Chantal Lugardon, Bran du...

 

Bonus à venir à la suite :

série d'entretiens

avec Willow-Moon, Christian Tual, Mab Belenos, Artio, Jean Lionnel Manquat et Bran du...

 

 

 

Plus de quatre années de réflexions et de recherches :

 

Depuis plus de quatre années maintenant nous nous attelons, sans précipitation, mais progressivement et à notre pas ; à la réalisation d'un film d'une cinquantaine de minute consacré à faire connaître la Tradition celto-druidique ; ce film sera par la suite complété par une série d'entretiens (Bonus)...

 

 

« L'architexture » cohérente du film :

 

Le fil rouge,( la trame cinématographique), se déroule à partir d'un prologue suivi de 9 séquences lesquelles constituent 9 étapes de découverte de la pensée héritée des anciens Sages de Celtie....

 

Ce sont 9 extraits sélectionnés au sein de la littérature irlandaise et galloise (orale à l'origine et transmise par les bardes puis mise par écrit) qui permettent d'avoir connaissance de la haute sagesse, pertinence et cohérence issue du « Monde Celte » et de ses conceptions (en terme, d'Ethique, de spiritualité, de philosophie, de culture et de valeurs...)...

 

 

Une base authentique et avérée :

 

Les récits rapportés relèvent d'une traduction qui fait majoritairement autorité...

 

Ce ne sont pas là des projections, ou des interprétations, des réalisateurs de ce film, mais des concepts certifiés qui donnent au propos relatés un caractère d'authenticité même si la Tradition celtique, particulièrement riche et complexe, comporte encore bien des points sujet à débats...

 

 

Son titre : la 9è Vague...


Ce terme est assez récurrent dans les textes (comme le chiffre neuf ou trois qui sont des nombres qui structurent considérablement le monde Celte) …

 

La 9è vague est celle qu'il faut franchir en partant du rivage pour dépasser ses peurs et appréhensions et lancer ses rêves sur l'inconnu des océans...

 

Les Celtes ont oser cet « inconnu », leur pensée nous invite à les « suivre »... Ils cultivent un devoir de « mémoire », une « vive «présence au monde », et une « claire vision du devenir »...

 

 

Les neufs séquences ou « tableaux » qui suivent le « prologue » :

 

1 / L'Offrande de Nature...
2 / Le Chant des Bardes (Taliésin...)

3 / 4 Le Dialogue des Deux Sages et la Prophétie de la Morrigane

5 / Les Préceptes de Cuchulainn

6 / La Source de Conla

7 / Le Banquet de la Bonne Régence

8 / Tailtiu

9 / Le Voyage de Bran

 

....................................................................................................

 

 

Quelle dédicace ? :

 

S'il fallait dédier cette œuvre, elle serait pour l'essentiel et le primordial de sa réalisation dédicacée à « Cela qui Fût, Est et Sera » et à Ceux et à Celles qui, d'une génération à l'autre, on fait de cet « Innomé », de cet « Indicible », l'Essence, le Principe et l'Anima de leur propre existence et qui en ont transmis, de leur mieux, la Force, l'Energie et la Lumière...

 

(Pour rappel : Tradition à le sens étymologique de « transmettre »)...

 

 

Ce n'est pas une entreprise de « conversion »...

 

La Tradition celtique ne pratique pas le prosélytisme et ne cherche à convertir personne. Elle est un ensemble de propositions et d'invitations qui s'adresse au cœur et à l'esprit de tous et de chacun pour autant que cela entre en résonance et en affinité, en correspondance avec des attentes et aspirations légitimes, tout cela soumis à un libre arbitre et à une libre et objective critique ; exercice fortement recommandé par ailleurs...

 

 

Porter à « Connaissance » :

 

Dans un monde où prolifère la peur, l'ignorance, la confusion, l’amalgame, la tromperie, l'orgueil, la falsification, l'illusion et le factice, il était urgent de porter à « connaissance » ; seule attitude et investissement efficace contre de tels fléaux...

 

 

 

Des valeurs de la pensée » celtique :

 

 

Trois fondements : L'Equilibre, l'Accord et l'Harmonie...

 

Les valeurs constitutives de la pensée de la civilisation celtique sont des valeurs fondées et forgées par les notions, d'équilibre, d'accord, de cohérence, d'équité et d'harmonie...

 

 

 

Etre en vérité :

 

La Vérité est la grande ordonnatrice et régente de tout l'Univers , la fausseté et l'inversion des « valeurs » entraînent de graves perturbations au sein de ce bon ordonnancement...

 

Ces "valeurs" s'adressent à des communautés humaines, à des Êtres (hommes et femmes), libres, conscients, dignes et responsables, fervents dans leur rapports au sacré et au divin, farouchement opposés à toutes formes d'asservissement, fortement portés sur l'imaginaire, adonnés à la création artistique, curieux et adeptes de science et de poésie, soucieux d'équité, d'égalité et de justice...

 

 

Une Parole de Vérité :

 

La Parole se doit d'être acte de Vérité et le mensonge, (avec l'orgueil) amène le chaos ! La parole prononcée devant tout l'Univers engage, celui ou celle qui la profère, à la respecter et ce, au-delà même de sa propre existence...

 

 

Les Bardes et Druides ont une vive conscience des « Paroles d'Eau et de Feu » qui ruissellent et flambent sur leurs lèvres !...

 

 

 

Une conscience individuelle et communautaire « symbiotique » :

 

Le monde Celte partage en son ensemble une Conscience de nature « symbiotique » (solidaire, en osmose...) avec tout le vivant, tous les règnes, toute la « Création », visible et invisible, qui lui permet d'assurer les justes concordances et cohérences nécessaires tant au sein de chaque individu qu'au sein de sa communauté d'appartenance...

 

 

Servir une Loi ancestrale et moderne d'Evolution :

 

Les Anciens et Anciennes de « Celtie » ont volontairement refusé de confier, à leur époque, leurs concepts et doctrines à des « écrits » qui n'auraient fait que fixer dangereusement ceux-ci dans le temps et l'espace alors que ce qui est « servi » et « conçu » est une « Loi d'Evolution » qui ne saurait connaître ni définition, ni dogme, ni fixation !...

 

 

 

Une résurgence au 18è Siècle

 

 

 

En 1717, en Angleterre et précédés par des « Antiquaires » affouillant la mémoire celtique, John Toland (1670-1722) et d'autres « libres penseurs » réinvestissent cette prodigieuse mémoire vivante …

 

 

 

Quelques années après, Edward Williams dit Iolo Morganwg (1747-1826)

 

fait de même et collecte de nombreuses sources de documents.
Il en sortira un ouvrage appelé le Barddas (le livre des bardes du Pays de Galles) et des triades qui feront une synthèse de l'évolution parcourue depuis les bardes des origines...

 

 

 

Il est rappelé, en cet ouvrage, les bases de la pensée celtique quant à la recherche permanente de l'équilibre et le maintien de l'harmonie universelle ; ceci à partir d'un point de liberté et de vérité qui propose le « mariage des contraires » ou la coopération des bi-polarités ; ceci ayant alors pour effet d'amoindrir l'emprise de l'obscurité (qui est à la fois peur et ignorance) et d'accroître ce qui participe d'une « mise en lumière » à partir d'un juste et libre discernement...

 

 

 

 

Nous sommes à notre tour quelques-uns et quelques-unes à se considérer comme les héritiers de ces avancées sapientiales et il nous appartient de poursuivre l'adaptation et l'actualisation de cette « Sagesse celtique » à notre monde contemporain en tant que force de « propositions », d'expériences et d'innovations souhaitant concourir, avec d'autres Traditions, à un changement de paradigme sociétal des plus salutaires au regard de l'état actuel de la situation planétaire et des incertitudes qui s'accumulent à l'horizon...

 

 

 

 

lAvec le soutien et l'appui du Chant inspiré de l'Awen :

 

« L'Awen » , le Souffle, l'Inspiration, le « Verbe » en toutes ses conjugaisons, accompagnent, conduisent, inspirent, ces « évolutions » en faisant de ceux et de celles qui en ont l'entendement, le désir et la libre volonté, des « partenaires de co-réalisations »...

 

 

 

Lancer son coracle au-delà de la neuvième vague...

 

Nous sommes donc invités à lancer notre « coracle »* individuel à la découverte de 9 îles qui forment l'archipel du cœur et de l'esprit de la pensée celto-druidique dont les accents du passé font écho au langage du devenir et dont le Verbe poétique ne cesse de jaillir généreusement du Chaudron d'Abondance par la vertu cumulée du Don et de l'Offrande....

 

* Coracle : bateau irlandais fait de cuir cousu et monté sur une armature en bois...



03/04/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 423 autres membres