Les dits du corbeau noir

L'ESPRIT DES TRIADES (SUITE) ETUDE BRAN DU 2016 15 12 DEC

 

 

Réflexion L'ESPRIT des TRIADES     Bran du Dec 2016  Première partie... Introduction...

 

 

L'Esprit des Triades des bardes gallois et donc de la croix druidique et du tribann qui en résultent...

 

 

Source de l'étude :

 

Philippe Jouet Triades, Bardes et Druides dans l'Histoire et l'Imaginaire Label LN éditeur

 

 

 

Il s'agit d'étudier le « contrat » entre Duw (Dieu) est l'humanité pensante, animée et agissante qu'il a, avec désir, conscience et volonté « créée », et ce, à des fins de spiritualisation de la matière corporelle que nous sommes...

 

Cela implique de considérer, respectueusement d'ailleurs de ce fait, que nous sommes à la fois une Expérience commune et singulière ; plurielle et spécifique, unique et partagée...

 

Nous sommes dans un partenariat de réalisation de nature symbiotique ; un partenariat non imposé, mais proposé à partir de notre libre choix, de nos facultés de discernement, de notre désir et de notre volonté consciente, lucide et éclairée, de notre consentement à co-oeuvrer avec le divin et le sacré, en nous appuyant sur les Forces, Energies et Lumières Incréées qui sont une émanation de Puissances, de Connaissances et d'Amour ou Charisme généreusement prodiguée par l'Entité Innommée qui souhaite nous conjoindre, nous adjoindre et nous associer à son œuvre...

(Ce désir et cette volonté Incréée pourraient bien être le motif même de notre « création », de notre existence passagère et terrestre...)

 

Une finalité (peut-être elle-même passagère et transitoire) ou au moins un but ou objectif étant dans le dessein de l'Incréé d'amener notre matérialité corporelle à un état spirituel claire et et lumineux à travers une sorte d'alchimie qui implique de façon similaire et analogique à considérer le passage, la traversée en Abred et dans les cercles selon un parcours et un circuit spécifiques à chacun mais communs spirituellement...

 

 

Les triades présentent l'existence comme un parcours, un circuit, une trajectoire, soient des étapes traversières au sein de « Cercles » éprouvants, mais aussi libérateurs qui se franchissent par étapes et dont le point de surgissement initial est l'Abîme et la finalité, l'accession légitime et méritée (après les trois victoires ou triomphes sur ce qui s'oppose à cette progression ou y exerce sa « malveillance » néfaste, nuisible et hostile) au « Monde blanc de la pure Lumière »... (Avec une possibilité plus ou moins probable de retour vers l'Abîme ce qui reste une ambiguïté ou un paradoxe éventuel à étudier.)...

 

Comme leur nom l'indique, les Triades ont pour assise, fondement, structure, agencement, moteur et force dynamique, le ternaire, la triplicité, la tripartie, la trifonctionnalité etc...

Elles sont régentées par le nombre TROIS... comme bien d'autres sociétés indo-européennes...

Dieu est Trois, l'Etre est Trois, la Vie est Trois... D'où ce triptyque de sagesses et d'enseignements majeurs...

D'où les Trois cercles et les Trois Rais Incréées à la fois lumineux, visibles et sonores....

 

L'Entité divine est donc triple comme les êtres que nous sommes avec nos triples attributs, nos triples états et nos triples fonctions...

 

Cette pluralité qui est triple est en fait une même Essence, un même Principe, une même Puissance, un même Anima, une même et commune Force, Energie et Lumière Incréées...

 

 

 

C'est la Réalité d'un Arbre qui a trois racines essentielles, élémentaires, primordiales  ; un Arbre qui à à connaître pour sa croissance et son heureux développement une sève principale, vitalisante et généreuse laquelle puise dans l'abîme, dans le terreau et l'humus qui sont comme des « résidus matériels d'expériences passées » retournés au sein de la matrice de tous les êtres,de toutes les choses et de tous les règnes...

 

Cet Arbre à la fois mythologique, symbolique et analogique à pour fonction, but et objectif de « porter » fruits (lesquels sont faits de connaissance, de mémorisation et de charisme) et d'offrir ceux-ci

en retour d'Amour à la Source jaillissante et suprême de Celui-ci...

 

C'est un « Arbre de Vie » telle qu'on le retrouve dressé et déployant sa prodigieuse et rayonnante ramure au cœur de notre Tradition... Nous sommes indéniablement cet « ARBRE » !....

 

 

 

Le cheminement ou acheminement, la navigation, l'exploration au sein de ces Triades constituent une quête véritable, fondamentale et authentique, sensible, intelligente, mouvante et émouvante, effectuée en toute conscience, liberté et volonté...

 

En Cela et par Cela, nous sommes germe, graine et semence appelés à enfouissement, à un apparent dépérissement, mais surtout à une germination...

 

« L'Incréé » est l'Emblaveur, le Grand Semeur, l'Ensemenceur...

Et nous sommes le champ, le jardin, le verger, (par la Mère, défriché) et propices à ses futures récoltes, cueillettes et moissons...

 

 

 

Le but de la queste : L'Accomplissement...

 

Aboutir, une fois les épreuves traversées victorieusement, les trois « victoires ou triomphes » remportés, à la plénitude heureuse et sereine du Gwynfyf (Gwenved) (le « Monde de la Blancheur Sacrée »)...

Rendre possible la plénitude du bon, du bienveillant, du bienfaisant, face à ce qui y fait obstacle, qui s'y oppose, qui contrarie et ce, avec malveillance, avec hostilité  et tout le « nuisible » possible.»...

Pour Cela, et de façon lucide, cohérente et concrète, diminuer cette malveillance, maîtriser les antagonismes et accroître la bienfaisance...

Pour Cela acquérir la « Connaissance », en faire souvenance, analyse et synthèse...

Pour Cela, acquérir l'entendement, le discernement, la compréhension...

Pour cela combiner, agencer et conjoindre la bonne Pensée, la bonne Action et la bonne Parole...

Pour Cela, savoir chercher, connaître et voir...

Pour Cela, faire appel au nécessaire, à l'utile et au beau qui réside en chaque être et chose...

Pour Cela, rechercher l'équilibre, l'harmonie, la maîtrise, incarner la concorde, la consonance, la résonance, transmettre l'accordé, l'ajusté, le cohérent...

 

Pour Cela (qui Fût, Est et Serra), se placer en permanence, être enveloppé et sous couvert des Trois Rais Incréés lesquels sont à la fois ensemble et séparément :

 

Une Entité Divine, une Vérité, un Point (équilibrant) de Liberté...

Un « Ciel » diurne, nocturne et crépusculaire...

Trois couleurs : Noir (ou couleur sombre) le Rouge et le Blanc...

 

Ce qui désire, ce qui se veut être, ce qui rend possible la bienfaisance en sa complétude...

Ce qui est Pouvoir, Connaissance et Amour sans limites...

Vitalité, Savoir et Force... (Au grand complet)...

ou encore : Volonté, Désir, Intelligence... (En leur plus grande part) et également :

Vie, Bonté et Puissance... (Trois précieux Eclats du Diamant Incréé.)...

C'est de même ce qui suscite, conserve, mais peut aussi détruire...

Savoir, Pouvoir et Vouloir sont trois modes d'action...

 

 

 

Pour Cela, l'Incréé dispense, avec générosité, aux êtres soumis aux épreuves de l'existence terrestre, son aide, son appui, son soutien...

 

Il est la Puissance Première, la Puissance primordiale, l'Essence de tout le Créé passé, présent et en devenir...

 

Il est de la Source Une, le Jaillissement, l'Ecoulement et le Ruissellement...

Il est l'Océan, le Rivage et la Traversée...

Il est l'Eau et le Feu conjuguant mutuellement de leur Verbe aimant, fécondant et enfantant, l'Air et la Terre et la Farine de l'Air...

Il est les Trois cercles qui, se superposant en transparence, en alliance et en Essence, concélèbrent les noces de la bonté absolue et de l'amour infini...

 

A SUIVRE...



18/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 447 autres membres