Les dits du corbeau noir

KREDENN GELIEK (SUITE ET PROLONGEMENT) BRAN DU 2016 19 11 NOV

Kredenn Geltiek (Suite)

 

 

Dès l'origine de ce mouvement, Morvan Marchal formule un monothéisme des plus clairs :

 

« Un dieu créateur, membre de l'univers. »...

En commun accord avec Raffig Tullou, il énonce ceci :

 

Considérant l'homme comme un « Être religieux » et un « Être social », nous voulons conjuguer ces deux puissants instincts...

...L'Avenir d'un peuple est dans la pleine conscience de sa personnalité, doublée à la base d'un concept métaphysique...

...Non, la vie n'est pas uniquement une préparation à la mort...

...Cherchons si dans l'héritage qui nous vient de nos ancêtres, nous ne retrouverons pas le trésor oublié de doctrine et d'idéal qui, fait pour nous, et fait par nous, à son œuvre à accomplir, pour le perfectionnement de l'humanité dans la paix. »... (In la Revanche de Kildare.)

 

«... Il s'agit de servir la vérité du mieux que nous le pouvons.»... (Idem)

 

 

Notes et commentaires    Bran du    Nov 2016

 

L'accompagnement historique du mouvement néo-druidique breton est constitué d'une suite d'entrecroisements fraternels donnant lieu à de nombreuses bifurcations, ceci du fait d'influences diverses et de fortes personnalités très attachées à leurs convictions...

 

Les « matériaux » alors propices à l'acquisition d'une juste connaissance étaient rares ; eux-mêmes entachés de projections et d'interprétations... Il a fallut à ces explorateurs et investigateurs bien de la patience, bien des efforts, bien de l'obstination et de la persévérance pour extraire peut à peu de la sombre gangue de mémoire quelques éclats d'un diamant en dormition...

 

Avec ce dont ils disposaient, ils ont tenté de reconstituer des axes et des lignes de force d'une croyance et d'une espérance fondées toutes deux sur des bases philosophiques et une spiritualité celtiques incluant la pratique religieuse de rituels assurant les liens et relations avec l'Esprit même de la Tradition, avec Son principe, son Anima et son Essence...

 

Ils sont réellement des quêteurs de « vérité » recherchant aussi une éthique « sociale » compatible et adaptable avec la meilleur vie possible au sein d'une société humaine inspirée par des valeurs qui l'équilibrent et l'harmonisent pour autant qu'on l'on en est, individuellement et communautairement, le désir, la volonté la connaissance, le respect, l'entendement et la pleine conscience...

 

Ils s'inscrivent dans la lignée des « libres penseurs du 18è siècle » d'Outre-Manche, acteurs initiaux d'une résurgence celto-druidique promise à bien des développements ; lesquels se poursuivent et s'amplifient de nos jours encore...

 

Le génie spécifique de l'âme Celte, au sens où l'entendait aussi Ernest Renan, n'est pas sans correspondances intimes et profondes avec des conceptions propres à d'autres Traditions indo-européennes ou païennes et primordiales en leur Essence et Fondement...

Elle comporte pour partie non négligeable une dimension également « universelle » dans sa compréhension proposée et activée des rapports de l'humanité avec le divin et le sacré, du microcosme avec macrocosme...

 

 

 

Ces cheminements de nos prédécesseurs sont comparables au parcours « initiatique » que proposent les triades galloises au sein des 3 cercles de l'existence ; cercle baignant dans la « vacuité » de Keugant, cercle émergeant de l'abîme et de l'abysse indifférenciés d'Annouin faisant jaillir le Monde de la nécessité et de la réalisation d'Abred en vue de se conjoindre, une fois les épreuves et expériences existentielles menées et réussies par le « Vivant », aux félicités du Monde Blanc qu'est le  Gwenved...

 

Ce périple est loin d'être sans danger, car il se déroule au sein de forces maléfiques, malfaisantes, destructrice qui combattent de toutes leurs obscurités un monde, un état d'être, un Esprit, une Âme, un Souffle et un Verbe Incréés (l'Awen) qui se veut accroître en tout être et en toute chose la vivifiante, la rayonnante, l'irradiante et salutaire Lumière de ce qui Fût, Est et Sera et ce, au-delà de toutes ces emprises récurrentes et ténébreuses...

 

Comme tout individu adepte de cette croyance, nos "pionniers" ont été confrontés à ces obstacles en terre d'Abred, en tant qu'homme ou femme de "celtitude", mais aussi en tant que membre d'une fraternité inévitablement soumise à divergence et à assombrissement de la clarté et du discernement...

 

Nos Anciens et Anciennes ont volontairement et avec conscience et cohérence suivi ce chemin qui est celui de la « Sente de Lumière », sente de l'errance et de l'égarement si l'on ne respecte pas "l'Etoile en notre Ciel" ; sente sustentée, alimentée, allaitée par une Mémoire accumulée, dépositaire de la Sagesse ancestrale ; une Sagesse qui au travers la Loi d'évolution ne cesse d'accroître ses facultés et capacités quand viendra le moment pour chacun et pour chacune de venir y puiser le « Don d'Abondance et de Générosité »...

 

 

 

Nous rendrons hommage lors de la Samain 2017, au cours des manifestations mises en œuvre dans le cadre du Tricentenaire, à nos Anciens et Anciennes et inviterons chaque bosquet, clairière, ordre, communauté, clairière, à graver le nom de leurs illustres prédécesseurs sur le bois ou sur la pierre afin de réunir leur stèle au sein d'un sanctuaire dédié à cet hommage...

 

...............................................................................



19/11/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 445 autres membres