Les dits du corbeau noir

HYMNE A L'AURORE 2017 BRAN DU (POUR LA BELTAINE A VENIR) 10 04 AVRIL

 PBB_4191pm.jpg

 

Aire Sacrée Beltaine 2017  Photo Bernard Boisson

 

 

 

Hymne à l'Aurore...      Bran Du            10 04 2017

 

 

Ô Toi, revenue de l'autre côté des eaux,

Ta cape noire gît au fond de l'océan

Et te voici recouverte du rouge des victoires...

Blanc est ton cheval à la proue des vagues et des flots...

 

 

La nuit a glissé sur le pourpre de ta peau.

Tes joues se teintent du sang des digitales...

Du Pays de l'Ouest, tu es revenue,

Revêtue de ta couronne de Lumière...

 

 

Ton fils, le voici qui resplendit...

Heureuse, tu le hisses sur le toit du monde...

C'est lui qui, sur la Divine Poitrine,

Brille comme un collier aux dix mille rubis...

 

 

Ô Mère des matins d'azur

L'Eau ruisselle de ta Source

Et ta Source est au ciel

Et le ciel sort de ta bouche,

Jaillit et ruisselle...

 

 

Je viens ô Lumière

A la margelle de tes seins

Prendre lait de vigueur ;

Ô Vache de splendeur

A la robe princière...

 

 

Ô Toi, la Donneuse de biens,

Toi, de la moisson, la farine et le pain

Reçois l'offrande et le don

Que t'apportent nos lèvres et nos mains

Et nos cœurs à l'unisson...

 

 

Ô Toi des Dieux, la Fille, l'Epouse et la Mère

Toi l'engendreuse des divins noms...

A notre Amour, veux-tu, répond ;

Répond, accueille, écoute la prière

De tout cela, qu'ensemble nous t'offrons...

 

 

Le meilleur d'entre nous ;

Celui-là a pourfendu l'armure de l'hiver ;

Il a porté sa Parole au Chaudron d'eau et de feu

Et le voici revenu victorieux

Portant fruits et fleurs en promesses printanières...

 

 

Que monte le chant en sa clameur...

Que soit le choeur qui enchante,

Que les cymbales et les tambours

Rythment la naissance de ce jour

Qui, en nous se fait séjour, et demeure...

 

 

Tu es, ô Inspiratrice de l'Amour,

L'Aube écarlate, le crépuscule incendié,

Le Passage de l'Obscurité à la Lumière

Et, du printemps, l'éternel retour ;

Ô, Rivière de clarté qui irrigue en son cours

Nos lèvres asséchées...

 

Ô, Souveraine

Toi, du Haut Royaume, la Reine,

Tu es l'Etoile qui brille au matin,

Qui sait, du destin, l'étrange chemin

qui sillonne en nos veines

Et qui, en nos cœurs, se tient...

 

 

Ô, Dame de Merveille

Flammes et étincelles

Fleurs et pommes du Blanc Jardin,

Récompense le poète, le musicien ;

Qu'en lui, ta douce Flamme veille !...

 

 

 

PBB_4215pm.jpg



10/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 395 autres membres