Les dits du corbeau noir

EQUINOXE D AUTOMNE ESPRIT PREPARATION SENSIBILISATION BRAN DU 2017 16 09 SEPT

 

Divers aout 2017 019pm.jpg

Photos et réalisation Bran du

 

 

 

Clairière Kan ar Vuhez (le Chant de Vie) 16 09 2017

Equinoxe de Septembre

 

 

Fruits et Semences de Vie...

 

 

Avec l'Equinoxe d'automne, nous nous plaçons en « équilibre » et donc « harmonie » entre la Lugnasad lors « récapitulée » et la Samain en préparation dans son devenir fragile comme on sait...

 

Les Druides procédaient au seuil de la « nouvelle année », à la lisière de la grande et périlleuse « Traversée hivernale » à des rites de « purifications » (lustrations, fumigations et ablutions) accompagnés de «jeûnes » et d'abstinences afin d'avoir le cœur et l'esprit légers et la capacité de recevoir et de redistribuer au mieux les Forces, Energies et Lumières bienveillantes et bienfaisantes Incréées prodiguées généreusement lors des manifestations Incréées (favorisées par des rites appropriés.)...

 

Il est dit que les Druides se baignaient lors nus dans les fleuves, rivières ou torrent ou dans l'océan afin de marier le Feu de leur Corps et de leur Pensée et de leurs Paroles et chants à l'Eau matricielle, inspirante et fécondante...

 

Ces « calendes » de la Lugnasad s'ouvrent sur la fenaison puis la moisson et se poursuivent avec les cueillettes, récoltes et vendanges des graines, semences, baies et fruits dispensés de façon prodigue par notre « Mère » et résultant de l'action solaire, des pluies bienvenues et de l'action sensible, respectueuse et intelligence des Femmes et des Hommes accordés aux Lois de la Nature et de l'Univers...

 

 

Brocéliande 06 07 2017 097pm.jpg

 

Nous sommes, chacun et chacune, un « Arbre de vie » dont les racines et la sève sont ramifiés à l'Arbre Cosmique et Universel, à tous les Arbres de Mémoire qui constituèrent un axe sacré, une Verticalité divine, une Colonne et un Pilier, un Pivot ou Poteau central, donc un Centre relationnel d'une haute dimension religieuse et spirituelle permettant, par un plan médian connu, maîtrisé, conscientisé et cohérent, de mettre en correspondance de ferveur, « d'aimance », de confiance, de respect et d'entendement, le plan humain avec le plan divin et inversement...

 

Notre « Arbre de Vie » individuel est un Arbre pensant, concevant, élaborant, expérimentant et mettant en œuvre une qualité de « présence au(x) monde » et projetant dans le ciel à venir de nouveaux rameaux avides de faire noces avec les Aurores en chaque matin du Monde...

 

Nous savons qu'il sera nécessaire, au train où va la recherche dans le domaine du règne végétal, de donner à l'Arbre une dénomination, une capacité et faculté, qui auront l'Intelligence pour comparaison approchée...

 

Depuis l'été, je me mets en « campagne » et j'arpente les vergers délaissés, les friches et jachères abandonnées lesquels sont d'ailleurs exponentiels quand ils ne finissent pas, le plus souvent, sous la coupe implacable, hygiénique, pasteurisée, uniforme et formatée des néo-ruraux, en pelouse à l'anglaise !...

(On ne sait jamais ! Un brin d'herbe ou une branche basse pourrait « mordre un enfant ou un passant !)...

 

Ainsi j'ai vu disparaître, arasés par l'acier ravageur et emballé des différentes lames mises à disposition, les cerisiers, mirabelliers, noyers, cynorhodons, châtaigniers, noisetiers, mûriers qui faisaient ma joie automnale....

 

Quand par miracle certaines haies sont laissées en place, c'est pour être régulièrement taillées en rectangle ou carré ou autres formes selon la guise...

 

Quand aux arbres portant fruits, « domestiqués ou non », le constat général de mes visites auprès d'eux et de voir le pourrissement qui se fait à leurs pieds avec le risque de concentrer une acidité qui aura pour effet de compromettre parfois la vie même de l'Arbre !

 

L'arbre n'est plus qu'un décor subordonné aux goûts et à l'humeur de ses propriétaires... Il ne tient en vie que pour autant qu'il ne soit pas une gêne dans le paysage et pour le confort attendu d'un jardin « normalisé »...

 

Il y a heureusement encore quelques exceptions, mais elles se font rares !

 

 

Brocéliande 06 07 2017 117pm.jpg

 

 

Jadis les Mères, les Grands parents, les enfants et petits enfants était conviés à ces récoltes qui apportaient une nourriture complémentaire bienvenue et riche en qualités et vertus.

Cela donnait l'occasion de s'adonner, joyeusement le plus souvent, à un ensemble de pratiques qui avait pour fondement un esprit de convivialité et de solidarité bien appréciable au sein des communautés humaines soumises à divers aléas humains ou non...

 

Deux exemples de la « névrose » néo-urbaine :

 

L'un à l'automne 2015...
Je fus agressé par un individu qui me voyant prendre des photos de sa haie est arrivé, en voiture, à ma portée pour m'invectiver sur le fait que je ne pouvais être qu'un cambrioleur prenant des photos de son cher bien immobilier !

(Lui montrer les photos prises de papillons dont le « paon du jour » se régalant du nectar des mûres n'aurait servi à rien !)

 

 

Divers aout 2017 005pm.jpg

 

 

L'autre événement du même genre s'est passé en 2017 à la fin du printemps. Je ramassais dans un landier complètement envahi d'ajoncs et de genêts, de prunelliers et de fougères, d’orties et d'églantiers, des clématites sauvages très utiles pour faire des couronnes lors des rituels ou du land'art. (Avec mon grand père maternel, j'ai appris à faire avec des paniers de pêche très pratiques et solides.)

Mais voici que, sortant de son jardin à cent mètre de moi, un taille haie à la main, un individu des plus énervés se place en face de mon visage me sommant de dire qui j'étais et ce que je faisait là !... (On lui avait signalé, la gendarmerie à priori, que des personnes louches rôdaient dans les environs!)

 

Je ne pouvais, vu mon allure « d'homme sauvage » que faire partie de cette catégorie de parias et autres « voleurs de poules » non désirée dans cette population o combien « civilisée » bradant ses dernières « libertés et tolérances» pour une pseudo sécurité vendue à l'encan par toutes les idéologies de la modernité et du libéralisme ambiant !...

 

Passons !

 

Il nous appartient, vaille que vaille, de continuer à honorer, rituellement, fraternellement, dans la ferveur, la joie, la paix, la gaîté, la gratitude, la reconnaissance et tout l'Amour qui est en nous et peut se déployer en nous, notre Mère et le Livre immensément ouvert et offert de la nature et de l'Univers...


C'est ce à quoi nous allons, ensemble tous ensemble, nous adonner lors du rituel à venir et tous ceux qui suivront...

 

A cette occasion réfléchissons, méditons, échangeons, ensemble et séparément, sur les fruits et semences qui furent les nôtres cette année et par analogie et symbolisme, au regard de notre Tradition et de ses enseignements faisons un bilan objectif de l'Arbre que nous sommes, que nous avons ou non été, et pourquoi nos branches automnales sont-elles désertées de fruits et d'oiseaux ?...

 

 

La Flora Sept 2017 008pm.jpg



16/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 423 autres membres