Les dits du corbeau noir

ENTRETIEN AVEC PHILIPPE JOUET 1999 REVUE ANTAIOS EXTRAITS BRAN DU 15 08 AOUT

stele picte avril 2017 002pm.jpg

Stèle Picte

 

 

ENTRETIEN AVEC PHILIPPE JOUET (1999)

Revue Antaios...

 

 

« L'idéologie » c'est étymologiquement (selon G Dumézil) :

la conception et les appréciations des grandes forces qui animent le monde et la société et de leurs rapports. »

 

 

Voici un document qui permet de mieux comprendre les bases de recherches, de conception et de compréhension lancées par l'auteur en 1999 ; bases qui fonderont les ouvrages qui suivront...

 

 

 

« L'ancienne poésie irlandaise se trouve parente de la poésie sanskrite...

 

 

« Les formules poétiques dans les sociétés archaïques ne sont pas répétées et mémorisées pour la seule raison qu'elles charment l'oreille : ce sont, sous forme poétique, comme art verbal, des signaux de relation entre les choses ; conceptualisations traditionnelles, perception de l'homme et de l'univers et aspirations de la société. » C Walkins

 

 

 

La tradition Indo-Européenne est au cœur des mythologies définit comme un héritage littéraire constitué pour l'essentiel des formules et des schèmes notionnels exprimant une conception du monde qui guide les comportements et peut se concrétiser en institution (plus des procédés de style)...

 

Chaque génération renouvelle les schèmes notionnels, dans le discours qu'elle est amené à tenir. L'idéal poétique du barde celtique n'est pas différent à cet égard de celui de son homologue védique...

De même que ce dernier se doit de traiter les thèmes traditionnels « sous une forme nouvelle » ainsi le barde doit donner une nouvelle vie aux conceptions héritées...

(La doctrine traditionnelle doit cependant être conservée.)

Les textes issus de la Tradition celtique ne sont pas tous des récits mythologiques.

Beaucoup sont des épopées dont le propos est de magnifier les humains à l'historicité très improbable en les associant plus ou moins étroitement au monde divin...

 

La Tradition Indo-Européenne ne se limite pas à la trifonctionnalité... Il existe en elle une religion cosmique très archaïque qui en demeure le fondement... (Avec ses trois couleurs diurne, nocturne et crépusculaire représentatives des trois cieux.)...

 

La fonction druidique n'est pas comparable à celle du « clergé catholique médiéval » pas plus qu'elle ne constitue une « caste »

détentrice exclusive de l'autorité spirituelle. Il est même abusif de parler de « classe sacerdotale »....

Il y a eu une évolution vers une certaine autonomie fonctionnelle – et politique – chez les druides...

 

Les textes irlandais rendent compte avant tout d'un type de druide idéalisé...

 

Le roi – ou l'homme qualifié druide ou non, manipule les choses sacrées...

 

Dôn, Morrigan, Tailtiu sont la Puissance universelle ( la Sakti des indiens sans laquelle les dieux sont privés d'énergie.)...

 

Le monde Indo-Européen fut avant tout un organisateur avisé...

 

Une localisation Nord Europénnne :

On est amené à l'hypothèse que les éléments fondateurs des Indos-Européens sont issus pour l'essentiel des civilisations des chasseurs ou pêcheurs de l'Europe du Nord d'une part et des agriculteurs de l'Europe Danubienne...

 

 

iconographoes celtes 2017 010pm.jpg

 

 

L'aurore est devenue la compagne des guerriers et celle des poètes, la porteuse de dons et la garante du bon exercice des techniques.
Sans elle les dieux ne pourraient briller...

(D'où le fait qu'elle est extérieure aux trois fonctions.)

 

La victoire de Lug sur Balor illustre le combat heureux du crépuscule (matinal soit Lug) (le jeune dieu du soleil levant) contre la nuit...

L'espace rouge crépusculaire est celui des divinités qui telle les aurores veillent aux processus de la transition, de bouleversement, de rétablissement de l'ordre cosmique et à la proclamation des destins...

 

La bataille de Mag Tured à des implications saisonnières et naturalistes... Elle prend sa place dans les conflits à fondement cosmologique qui jalonnent le devenir des hommes et des dieux...

 

Engendré au début du jour et né entre lui et le soir le ,jeune dieu est « le fils de la clarté primordiale et du dieu céleste. »

Le Celte a dressé une figure mythique purement humaine d'une humanité magnifiée jusqu'aux limites du surnaturel mais non au-delà...

 

La parole poétique a été pensée comme un pouvoir héroïque. La poésie est l'aspect héroïque de la Parole et le Silence est sa puissance... (Mythe de Taliésin.)

 

Le Syd ou l'Annwfn sont l'origine des qualités qui transforment l'individu en personne...

 

Les royautés irlandaises entrent en décadence au « crépuscule de l'année »...

 

La conquête des biens de la Belle saison de l'année ou le rétablissement de la société imposent la « victoire sur la mort » comme acte refondateur...

 

L'Autre Monde est permanent. La religion celtique n'est pas centrée sur le « culte des morts » et le morbide n'y a aucune place.

L'Autre Monde n'est pas un monde illusoire, c'est le pays où n'existent ni le temps ni l'espace ; « l'Autre rive » qui est en fait la seule réalité...

 

L'innovation est le plus souvent un renouvellement...

 

La religion celtique n'est pas « fidèle » à son origine ; elle est son origine...

 

De la religion cosmique à celle politique dite celle de la trifonctionnalité il y a un seul mouvement ; la plus ancienne religion est seulement la plus fondamentale...

 

Le trait saillant de « l'idéologie celtique » est d'avoir mobilisé l'ensemble des fonctions politiques et techniciennes pour le salut du peuple. C'est une innovation religieuse sans rupture par renouvellement.)...

 

Il y a un fort respect des celtes pour les hommes qualifiés ( les artisans par exemple.)...

 

De nombreux éléments naturels trop souvent sous estimés se retrouvent dans les mythologies et les théologies...

 

D'une façon générale le rapport de l'homme et de ses dieux est étroit car ils sont consubstantiels de l'univers (et aux « réalités sociales » qui en sont un tout petit élément) . Tous participent de l'énergie, de la puissance universelle, personnifiée par Danu, Dôn, Morrigan et la Flaith...

 

Le polythéisme celtique est le par quoi les sociétés celtiques participent naturellement de la Puissance.

 

Le paganisme, sa tradition, sa religion, ne sont pas des choses mortes. Ce sont comme les dieux, des vérités réelles, non illusoires, dont on s'est éloigné, dont on a été éloigné, dont on est tenu éloigné. »

 

Le Monde pour les Celtes c'est étymologiquement « Notre vivre » « Notre vécu » d'où la formule servant de salut entre les personnes qui se croisent : « Que votre (ton) vécu soit sacré. »...

 

 

005pm.jpg



15/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 447 autres membres