Les dits du corbeau noir

DU NOMBRE TROIS DE LA TRIPLICITE DES TRIADES ETC REFLEXION ET ETUDES PARTIE 1 BRAN DU 2016 01 10 OCT

Du TRISCELE... Du Nombre Trois, de la Triplicité...

 

Réflexion et notes Bran du sept 2016

 

 

« Tout est symbole ». E Renan

 

« L'Univers est indissociable de dieu dont il est la manifestation par la Vie, la Forme et le Son et dieu est lui-même un avec la Vie.

Il n'y a pas de dieu sinon la Vie... Celui-ci s'est exprimé par le prononcé de son nom que figurent les Trois Ratons primordiaux correspondant eux mêmes aux trois lettre primitives O I V... » Gwen'hlan le Scouëzec Bretagne Terre Sacré : un ésotérisme celtique.

"La Triade ou la trinité celtique est l'expression de l'unité dans la multiplicité."

F le Roux et CH J Guyonvarc'h La Société celtique...

 

 

 

Du Grec Triskelés (à 3 pieds)

(l'Ile de Man et la Sicile on pour emblème un pavillon représentant un triscèle à 3 jambes...)

 

Pour Philippe JOUET (Dictionnaire de la Religion et de la Mythologie Celte)...

 

Il s'agit, à titre d'interprétation, d'une métaphore de la marche du soleil...

 

L'auteur demande et recommande de ne pas généraliser ni rendre confus les significations du ternaire...

 

« Le triscèle à trois branches courbes, le signe en S cher à l'art gaulois, parait avoir été, originairement, le symbole d'un dieu soleil. »...

 

(Le triscèle ou tétracèle dotés de pieds a un sens giratoire inverse à celui des figures ordinaires...)

 

Ce sont trois moments de la course visible du soleil soit le matin, le midi et le crépuscule ; (le « quatrième pas solaire » se fait pendant la nuit.)

 

A propos de la triplicité...

Elle est abondante dans les mythes et les représentations fréquentes de l'art plastique celtique.

Appliqué à un personnage ( un dieu, une déesse) ou à un groupe d'individus, elle signifie l'intensification d'une notion ou d'une puissance...

« La conception celtique de la triplicité est une exaltation ou intensification des qualités divines lesquelles ont leur siège dans la tête humaine.»...

 

Triplicité littéraire : modèle théologique à référent triple...
trois mondes, trois temps, 3 dieux ou divinités trifonctionnelles ou non, 3 frères, 3 cieux, 3 saisons etc...

Triple mort...

 

La tricéphalie est fréquente dans l'art de la gaule romaine...

Il y a des divinités tricéphales ( à trois visages) ou , par exemple, au visage tourné vers 3 directions qui sont placées à un carrefour afin de protéger les « voyageurs »...

 

A Noter : le Tribann (les Trois rais lumineux et sonores de la Tradition galloise) représenterait la position du soleil aux solstices et aux équinoxes...

 

Du Nombre Trois :

Il revient fréquemment dans la tradition narrative et plastique des Celtes... (Il y a passage du ternaire au quaternaire puis au quinaire comme par exemple les cinq provinces partageant l'Irlande – quatre plus une cinquième au « centre » les unissant.)

Le nombre trois est aussi le rapport de l'unité avec la triplicité...

Il y a des dieux à trois têtes ou à trois faces, des groupes de trois déesses, trois dieux associés...

La divinité peut avoir trois aspects ; c'est un triplement d'intensité et de majesté...

Les récits traditionnels fournissent des ensembles triples de fonctions..

Il y a trois fléaux, trois qualités, trois sentences (groupées en « triade » etc...

(Trois gouttes du breuvage du Chaudron de Ceridwen tombées sur le pouce de Gwion Bach lui donneront le don de prophétie quand il portera son doigt brûlé à sa bouche...)

Il faut aux forgerons ou artisans divins 3 gestes pour faire une arme mortelle à coup sûr...

Il y a des « intervalles » de 3 jours et 3 nuits ou de trois journées...

Des guérisons sont obtenues en 3 fois 9 jours...

 

Menw (le Vieux) , la « Pensée » est le fils des 3 cris qui inaugurèrent la Création du monde...

Il y a 3 couleurs privilégiées (propres au monde indo-européen) :

le rouge, le blanc et le noir... (ce dernier peut-être « bleu/vert »)

Une nuit cosmique noire suivie par une aurore rouge qui figure l'âge d'or puis un jour blanc auquel succède un nouvel âge rouge (crépusculaire) précédant immédiatement le noir d'un nouvel âge sombre...

 

Un jour se divise en :

Jour/Veille /Clarté/Vie/Activité...

Crépuscule / l'Eveil/ le Feu/ le Sang...

Nuit / Sommeil /Obscurité/Inactivité...

 

3 jours : cela constitue une unité de compte du temps mythique et rituel...

 

Parmi les Tûatha Dé Dannan (encore appelés les Fils de Tuireann)( ou encore Fils de Brigit), Il y a trois dieux de Dana : Brian Lucharba et Luchar...

Pousser 3 cris est l'expression d'un exploit guerrier...

 

Il y a trois « fautes » fonctionnelles qui entraînent de fâcheuses conséquences...

(3 abus, trois fléaux...)

 

 

La trifonctionnalité est un assemblage de fonctions...

(Des fonctions en interaction ; Des figures ascendantes, expansives, substantielles, qu'il faut concilier.)...

Parmi les fonctions :

1 : Le droit administratif, le culte, la magie, le pouvoir souverain exercé par le roi.

2 : La force physique et ses usages (non pas seulement guerriers).

3 : La production ou la reproduction, valeurs de fécondité, de paix. L'abondance des biens et des hommes...

Le schéma trifonctionnel indo-européen repose sur :

une classe sacerdotale ; une classe royale et guerrière, une classe des producteurs, artisans, commerçants...

 

..........................................................................................

 

Symbolisme :

Ce que nous en dit le dictionnaire des symboles (Jean Chevalier et Alain Geerbrant

(ED R Laffont)

CH J Guyonvarc'h pour la partie celtique...

 

 

Le nombre 3 est universellement un nombre fondamental. Il est un ordre intellectuel et spirituel, en Dieu, dans le Cosmos ou dans l'Homme...Il synthétise la Tri-Unité de l'être vivant ou il résulte de la conjonction du un et du deux, produit de ce cas de l'union du ciel et de la terre...

 

(Dans l'Iran ancien qui relève du monde indo-européen la devise était : Bonne pensée, Bonne Parole, Bonne Action...)

 

Trois représente aussi les éléments du grand œuvre alchimique (Sel, Souffre et Mercure)...

 

Du ternaire :

Il y a de nombreux « ternaires » dans le corps humain.

Il semblerait que toute fonction importante d'un organisme possède cette structure de base....

Dans toutes les traditions religieuses et presque tous les systèmes philosophiques on trouve des ensembles ternaires, des triades, correspondant à des forces primordiales...

 

Des triades : elles symbolisent en général les manifestations principales de la puissance divine...

Chez Plotin, elles symbolisent la vie interne de l'Un dont les activités sont imaginées par analogie avec les activités spirituelles de l'âme humaine...

 

La société « tripartite » correspond à une organisation sociale érigée par des peuples et leurs représentants lesquels partagent une philosophie globale du monde et une hiérarchie des valeurs...

 

(Le dieux Balte, Triglav, est toujours représenté à 3 têtes ce qui est interprété comme un hommage à sa domination universelle sur le ciel, la terre et le monde souterrain.)..

 

Ce qu'en dit CH J Guyonvarc'h (domaine celtique) :

Il y a trois dieux fondamentaux en Gaule comme en Irlande...

Trois druides primordiaux, trois déesses de la guerre, trois reines d'Irlande, trois mondes (ciel, air, terre) etc...

La triplicité peut aussi représenter la totalité du passé, du présent et de l'avenir...

 

Ce qu'ils en disent :

Jan de Vries La religion des Celtes :

 

Le nombre 3 est très cher aux Celtes...

On voit souvent dans le nombre trois un symbole de la grandeur et de la puissance, il est plus juste de parler de totalité.

Somme de un et de deux, trois réunit les nombres dans une unité.

Le nombre trois n'est pas seulement l'expression de la plénitude de puissance, mais il s'y reflète une autre répartition en trois...

Aristote disait que le trois est le symbole du tout parce qu'il comprend le commencement, le milieu et la fin...

 

La triade est aussi une totalité...

Le grand dieu dont on veut exalter la puissance pouvait être nommé trois fois pour cette seule raison...

 

Lucain cite les trois dieux des gaulois : Teutatés, Taranis et Esus.. Ceux-ci forment une véritable trinité...

En Irlande les trois dieux issus de la Déesse représentent : un dieu fort, un dieu unique et un dieu bon..

 

La structure sociale tripartite est très fréquente chez les autres peuples indo-européens...

 

.................................

 

Cwen'hlan Le Scouëzec Bretagne Terre-Sacrée :

 

 

Le chiffre trois a toujours occupé dans la pensée des celtes une place prépondérante...

Toutes les figures divines étaient des trinités...

Le Triskèle est une représentation de tout le divin...

 

Parlant des sources sacrées souvent au nombre de trois dans une même localité (séparées ou regroupées sur celle-ci) :

La triplicité d'une source élève au plus haut degré sa puissance magique. L'eau agit ainsi sur les trois plans de l'existence humaine : physique, psychique et spirituelle ou si l'on préfère dans les 3 mondes qui y correspondent.

 

A propos des 3 cercles de la croix druidique :

 

Keugant ; c'est le Cercle vide où seule réside la divinité.

Abred ; c'est le Chemin de la Nécessité existentielle où la plus petite parcelle d'âme est appelée à la croissance vers la plénitude lumineuse...

Gwenved ; c'est le Monde blanc de cette réalisation...

 

A propos des voyages vers le soleil :

 

Par delà les dieux, il y a l'Unique ; Par delà les formes changeantes, les vêtements pris et rejetés, se trouve la réalité de soi, par delà le multiple, par delà le monde et l'Aure-Monde on atteint à l'universel.

C'est par exemple la signification en particulier des voyages vers le soleil. »

 

......................................................................................

 

 

Notes Bran du :

 

Tous ces éléments m'ont amené à considérer le monde Celte comme étant particulièrement et intensément structuré en BASE 3...

Le Ternaire est le grand régent dynamique de la pensée celtique...

Il y a une véritable exaltation du nombre trois dans la pensée et les conceptions celtiques de toute structure ou organisation du vivant visible ou non visible...

 

On ne saurait aborder ce monde Celte (ces mondes Celtes car ils sont eux aussi unité et pluralité) sans se référer à cette structuration « spirituelle » qui l'anime, le dynamise, « l'énergétise »...

 

J'ai transposé le terme de Dieu en le dotant d'une triplicité qui est, séparément, à la fois et ensemble: Force, Energie et Lumière... (L'Arbre divin à un tronc ramifié en trois parties qui ont racine, sève et croissance communes!)...

 

Le concept philosophique de base employé en tout véritable exercice de compréhension et de résolution est :

« Thèse, antithèse et synthèse »... Cela pourrait réellement et efficacement constitué une « triade » celtique. !...

 

Le Monde Celte a refusé d'être enfermé, cloisonné, écartelé, dans la dualité et, pour cela, il a transcendé spirituellement et philosophiquement le binaire en prenant modèle sur les lois et « actes » de la nature elle-même et de sa structuration dans le temps et l'espace...

La course céleste des astres a par exemple servi de modèle à cette structuration (en terme d'année, de cycles alternés, de saisons etc...)

 

La pensée conceptuelle celtique, issue en grande partie de l'observation attentive, rigoureuse, quasi « scientifique », du domaine forestier, du règne végétal, à puiser en cela un symbolisme fort et des analogies pertinentes et éclairantes...

 

Elle a parcouru sensitivement, passionnément et intellectuellement, la profondeur et l'intimité de la forêt des symboles et les « logis » d'Anna !...

Elle en a conçu qu'il y avait pour tout être, toute « créature » : « trois vies, trois fins et trois recommencements (Pour l'homme et pour le chêne aussi) selon le Barzaz Breizh, le Livre des Bardes de Bretagne de H de la Villemarqué.)

 

Si la dualité n'est pas « transcendée » par une sagesse spirituelle, altruiste et ou philosophique, elle est livrée a elle-même et au champ permanent et conflictuel de ses oppositions et antagonismes avec la stérilité affligeante ou la dévastation monstrueuse que l'on sait...

 

Penser et acter en Base Trois est une méthode,un outil, un instrument et une méthode efficace, efficient, réellement opératif et bénéfique !...

Essayez et vous l'adopterez !...

 

Vous réaliserez ainsi cette fabuleuse et émouvante alchimie qui consiste à « marier les contraires » afin qu'ils enfantent leur « unité » spécifique et singulière comme disait A Breton reprenant en cela tous les préceptes plus que millénaires et universels, toutes les sagesses les plus fondamentales d'Orient et d'Occident...

 

Tout notre champ « relationnel » humain serait bouleversé par l'emploi et l'usage d'une telle pensée qui, conjuguant en équilibre et en harmonie, le Moi et le Soi autoriserait un « Nous » collectif, communautaire, solidaire et partenaire de tout le vivant présent et en devenir ainsi que toute la mémoire expérimentale de l'humanité toute entière !...

 

La totalité est le fruit, désiré et volontaire, d'une « démultiplication » du Un qui envoi ses « ambassades » afin qu'elles expérimentent les arcanes du « divers », du « différent », de la « variation » et en retirent des informations et des données qui sustentent la loi dite d'Evolution et ses « orientations » dans le futur.......

 

Toute ambassade, tout « émissaire » revient vers le « commanditaire » dont il fait partie intégrante, vibrante et mobile......

 

L'équilibre, la cohérence, l'harmonie... C'est la la triade qui résume et condense la pensée celtique dans sa recherche de sens et dans ses mises en relations avec l'Essence de tout être et de toute chose...

 

La connaissance de chaque composante du Trois explicite leur unité dans le Un et leur interaction au sein de Celui-ci...

 

Le singulier et le pluriel, le spécifique et le commun, le semblable et le différent, sont alors conjugués par une même Verbe, un même « Logos », un même Souffle au sein d'une « synergie d'énergies » bienveillante et bienfaisante qui participe de la cohésion de l'univers et de la poursuite de l'évolution de celui-ci et de tout ce qu'il contient......

 

C'est là un champ de réflexions, de recherches parmi les plus importants et conséquents... Nous ne saurions en faire l'économie au seuil et à l'aube de changements sociaux embryonnaires engageant tout le devenir planétaire...

 

La conception celtique fondée, basée, axée, sur cette « dynamique du Ternaire » constitue un apport essentiel dans tout ce qui sera de nature efficiente à aider à un nouveau et salutaire paradigme sociétal...

 

A Suivre...



01/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 455 autres membres