Les dits du corbeau noir

DU FEMININ EN l'HOMME (APPROCHE DU SUJET) 2017 BRAN DU 06 04 AVRIL

 

Bran du Pensées en vrac du 05 04 2017

 

DU "FEMININ" en l'Homme....

 

 

En mes multiples et diversifiés actes, ouvrages, réalisations et fonctions, ce ne sont pas l'envie, le désir, l'élan, l'aspiration, la stimulation qui me font défaut, mais l'Energie nécessaire pour que tout cela puisse encore déployer joyeusement ses ailes !

 

Et l'Energie, synonyme de carence en l'état de cette dramatique situation et de ce constat des plus lucide, c'est justement Elle ; Elle, la Dame, Elle la Femme , Elle ce Féminin ; Âme-Flamme de l'Homme et de son trop obscure et aveugle destin...

 

Les soucis (matériels, familiaux, économiques...) qui s'accumulent en strates successives et la gestion difficile d'un état de santé qui décline constituent eux aussi un frein et un poids sur les envolées du coeur et de l'esprit...

 

Mais ils ne sont pas sans trouver, en le Féminin et ses complémentarités, les forces dynamisantes, revitalisantes et énergisantes qui feront levier pour amoindrir, surmonter ou faire disparaître le pesant et les restrictions évoquées...

 

Peut-on prétendre être un homme « accompli et épanoui » sans le recours d'un Féminin qui rééquilibre et réharmonise ce qui se doit de l'être pour que l'être soit à son « plein » de facultés, de capacités, de potentialités pour faire au mieux l'ouvrage qui est le sien en tant qu'individu spécifique, unique et singulier apportant concours et expérience à l'universalité évolutive du Vivant ?...

 

Je dis non, si je ne sais fiancer en moi-même le masculin et le féminin qui me constituent et si ceux-ci ne sont pas considérés comme des éléments complémentaires à l'unité opérative et efficiente que j'aspire à mettre en œuvre en toute liberté, responsabilité et conscience !...

 

Mais qui révélera ce « Féminin » en l'homme si ce n'est le Féminin du Féminin ? (Et il doit en être de même dans la situation inverse du Masculin pour le Féminin.)

 

Et qui peut le mieux me faire connaître (naître et renaître par Lui et avec Lui) ce « Féminin » en moi que ce Féminin à l'extérieur de moi qui pénétré d'Amour et me pénétrant de même, ré-enfante en chacun le berceau commun d'une étonnante, merveilleuse et extraordinaire union et alliance qui dans son « éphémérité » même nous donne à percevoir l'Eternité de la Vibration, de l'Energie et de la Lumière d'Amour !...

 

La parcelle féminine ; ce fragmentaire du féminin en moi ignoré, mutilé, (pour tout dire, volontairement castré par le poids patriarcal et despotique d'un asservissement pluri-millénaire) constitue, restitué à sa juste et véritable place, une chance inouïe pour me permettre de lancer des passerelles et des ambassades de compréhension vers l'autre rive de la bi-polarité humaine afin d'instaurer une symbiose sensible et intelligente au sein d'un fonctionnement complémentaire, accordé, cohérent, concordant et unifié dans ses entendements et buts individuels et réciproques...

 

Nous ne serions nous « comprendre » (prendre en nos mains et sur nos cœurs la pleine offrande de l'autre, offrir au couple par sa « cosmunion » charnelle autant que spirituelle, la sommité convergente et généreuse de ses aspirations à aimer et à être aimé) qu'à l'aide de cette « amie intérieure » qui nous entretient de ce « Feminin en nous » apte à favoriser nos alliances et nos noces avec ce Contraire dont nous sommes aussi membre et partie aimante et solidaire...

 

Comment à partir du Masculin que je suis et de ce « Féminin en moi » puis-je aider le Féminin de l'autre et son « masculin » intérieur à retrouver, à se restituer, la plénitude de sa spécificité et de sa singularité afin d'accomplir, ensemble et en conjonction et coordination de désir et de volonté, « l'androgynat d'Amour » ?...

 

 

La véritable question n'est-elle pas : Comment l'Esprit Masculin peut-il véritablement, authentiquement et transcendantalement  « cosmunier » avec le Féminin de l'Âme ?

 

 

Si nous comprenons que l'un et l'autre ne peuvent s'aimer véritablement et spirituellement que Corps et Âme entremêlés dans la corbeille du don et de l'offrande, alors des réponses esquissées et à parfaire peuvent être apportées à une telle question !...

 

 

De la qualité de la formulation de la question elle-même et de la profonde réflexion, analyse et perception qui l'entourent avant sa formulation dépend, en grande partie, la claire et adéquate résolution... Le fait d'aborder celle-ci par des abords non conventionnels, non conditionnés, ouvre également la voie à d'autres perceptions, à d'autres visions d'entendement...

 

La qualité du rapport, de la relation, de la mise en présence du Masculin et du Féminin est une question majeure pour toute société humaine et nous ne serions faire l'impasse de celle-ci en restant spectateur impuissant face à des millénaires d'affrontements et d'antagonismes aussi stupides, stériles que dramatiques... (La Vie elle-même en est atteinte dans toutes ses manifestations et dimensions...)

 

Nous avons grand besoin de « couples pionniers » dans ce domaine de l'urgence et de la priorité humaine à vivre en osmose et symbiose ce que la Vie nous propose depuis toujours, et ce, de tout son Amour ….



07/04/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 447 autres membres