Les dits du corbeau noir

DRUIDISME ET FRANC MACONNERIE 2 TRICENTENAIRES 2017 BRAN DU 01 03 MARS

300 ans de la Franc-Maçonnerie moderne...

300 ans de la résurgence de la Pensée Druidique...

Bran du 27 02 2017

Le Président de la République est reçu par le Grand Orient de France ce jour 27 02 2017...

C'est une « première », toutefois l'ancien Président F Mitterrand avait reçu le G. O. D. F à l’Élisée lors de son mandat...

 

Cette visite est motivée par les 300 ans de la pratique maçonnique et d'un hommage rendu à cette société qui ne se veut ni occulte ni subversive par rapport à l'Etat et à ses institutions...

Elle se veut un Institution honorable, essentiellement culturelle, garante du principe de la Laïcité « un cadre qui permet de vivre ensemble dans le respect de notre différence. »

 

Il est à noter que la Franc-maçonnerie à été à l'origine de la loi de 1905 sur le principe de séparation des Eglises et de l'Etat, mais aussi de celle relative à l'école laïque et obligatoire...

(La loi de séparation entre Eglises et Etat devait être inscrite dans la Constitution, mais ne l'est toujours pas...)


« Le temps où les Francs-Maçons influençaient directement l'avenir politique de la nation (lors de la troisième république) est révolu »... Christophe Habas Grand Maître de la G O D F...

 

Cette société fraternelle faite d'hommes et de femmes célèbre ses 300 ans d'investissements au service de la société française, de la République, de la laïcité (toujours malmenée et incomprise d'ailleurs) et ce, en mettant au centre de l'engagement et du service, la dignité humaine...

 

Il s'agit, dans les loges, de réfléchir sur une politique qui soit capable de changer la vie au bénéfice de tous les citoyens et citoyennes...

 

Elle est « ouverte » à tous et à toutes et organise des colloques publics pour aller à sa rencontre et à sa découverte...

 

Elle juge durement la politique « politicienne » et considère que bien des élus en charge de postes importants ne sont que des « mauvais économistes » et non des politiques au sens plein et digne du terme...

 

Le responsable actuel du G O D F (la plus puissante et importante institution F.M. en France) affirme que la F.M. n'exerce plus de poids et d'influence notable sur les lois de la République...

 

Qu'elle se veut une importante institution culturelle, une force de proposition, de réflexion, d'innovation intellectuelle...

Il s'agit de « féconder » les grands défis posés à notre société contemporaine et à son devenir...

 

Quoi qu'il soit fait les images et projections plus ou moins sulfureuses faites sur la F.M. continueront de défigurer celle-ci d'où l'importance de renforcer et d'accroître un dialogue clair et serein et une large ouverture avec le public...

 

.................................................................................................

 

Ce n'est pas un pur hasard si la FM et les fraternités druidiques fêtent en 2017 leur tricentenaire...

Elles ont en commun d'avoir en Angleterre en 1717 fréquenté à Londres un même quartier et d'avoir échangé leurs réflexions et préoccupations...

 

Elles ont donc un même berceau sans avoir exactement le même acte de naissance. Toutefois, l'Histoire nous confirme que des liens étaient tissés et entretenus entre les uns et les autres dès le dit berceau...

 

John Toland, rénovateur de la pensée druidique était en relation étroite et fraternelle avec d'autres « libres penseurs » lesquels étaient pour la plupart membres d'une « Loge »...

 

Il est à noter que :

 

« Le 24 juin 1717, était fondée à Londres la Grande Loge Maçonnique d'Angleterre..


Le 22 septembre 1717, après une annonce faite en 1716 sur la colline de Primrose Hill, l'irlandais John Toland établit L'Ancient Druidic Order.

Le catholique John Toland se fit libre-penseur, puis se tourna vers l'anglicanisme inclinant ensuite vers un déisme qui faisait place à l'ancienne religion des Celtes...

Un Conseil suprême fut institué. Cet ordre prit le nom de

The Druid Universal Bond dit D.O.

John Toland en fut le « chef » jusqu'en 1767, puis ce fut William Stukeley...

(Une autre institution néo-druidique est due à Henry Hurle qui fonda l'Ancient Order of Druids (A.O.D) le 28 novembre 1781, duquel émanèrent d'autres sociétés au XIXè siècle.

La solidarité mutualiste propre à cette lignée lui assura une expansion large et durable dans laquelle les références celtiques ou druidiques n'ont plus de signification. »

 

Source : Ph Jouet Triades Bardes et druides dans l'Histoire et l'Imaginaire.)

 

///...

 

La convention F.M. dite d'Anderson prendra position

au profit d'un Grand Architecte de l'Univers et fera jurer les adeptes, disciples et initiés sur... la Bible !

Cela ne sera pas sans incidence sur la nature des relations qui oscilleront entre divergence et convergence, entendement et incompréhension (et ce encore de nos jours !).

 

Toute personne qui douterait de ces liens très anciens devrait étudier très sérieusement et très objectivement l'évolution de ces deux communautés fraternelles...

 

Elles partagent en commun une éthique humaniste qui implique la défense de la laïcité afin de pacifier et de garantir légalement les saines et bonnes relations liées à la pratique et les différences religieuses...

 

(C'est en se portant signataire de la charte sur la laïcité que les druides du Canada ont obtenu une « reconnaissance » de la part du gouvernement Canadien.)...

 

Les buts affichés et exprimés dans le discours du Grand Maître du Grand Orient convergent en entendement sur l'essentiel de nos démarches respectives en terme d'humanisme et de laïcité...

 

N'oublions pas que l'initiative prise en 1717 par John Toland sera à l'origine d'un renouveau de la pensée druidique laquelle se développera sur trois branches issues d'une même racine et souche... Et parmi celles-ci l'A O D et V A O D qui aujourd'hui encore se développent en de nombreux pays sur des bases essentiellement humanistes et laïques...

(C'est de ce rameau primordial que surgira le concept de « Mutualité » puis d'Economie sociale avec tout le succès que nous leur connaissons.)...

 

Il est à noter d'ailleurs que cette « troisième branche » de l'Arbre druidique (dont le siège est en Suisse et qui est représentée en de nombreux pays) est venue à notre rencontre il y a quelques années afin de réfléchir et d'échanger des expériences et visions du monde en terme de « spiritualité », de « cultes » et de mixité et d'égalité entre hommes et femmes...

 

Le regretté druide Odaccos (Yvon Lozarc'h) de la Comardiia Druudiacta Aremorica est l'un des fondateurs en 2005 d'une association type loi 1901 appelée Confraternité des Pays Celtes incluant des liens avec le V A O D (Ancien Ordre Druidique)...

(Il fut aussi Vénérable d'une grande loge.)

 

Cette association est pour l'heure actuellement en « sommeil », mais la C D A réfléchit à son devenir, voire, éventuellement, à sa réactivation et à son nouveau déploiement...

(Toutefois, il s'agit ici d'une horizontalité et verticalité totalement et exclusivement « Druidique » et non Franc-Maçonne.)

 

///...

 

Au cours des 300 ans écoulés de nombreuses passerelles seront lancées entre la F.M. et les Communautés Druidiques...

 

De très nombreuses druidesses et de très nombreux druides ont été et sont encore aujourd'hui des Francs-Maçons et des Franc-Maçonnes et même pour certains ou certaines des « Vénérables ».

 

J'ai, personnellement, connu et grandement apprécié, une druidesse qui était responsable national de loges féminines...

 

Le Conseil des Anciens et Anciennes du Collège des Druides, Bardes et Ovates et Eubages des Gaules était en grande partie composé de Frères et de sœurs également Franc-Maçons et Francs-Maçonnes...

 

Mais si de nombreuses convergences favorisaient cette double appartenance, des divergences conceptuelles existaient également qui dans certains cas débouchaient sur des conflits et oppositions...

 

Par ailleurs, le festiaire étant en partie fixé à des dates identiques cela rendait la présence simultanée aux deux fêtes impossible...

 

De même qu'assurer efficacement les hautes responsabilités fonctionnelles en tant que druide et vénérable en se répartissant entre les deux communautés relevait d'un exploit !...

 

..............

 

Notre clairière à reçu (Notamment une délégation d'une loge armoricaine) et continuera de recevoir et d'accueillir en son sein et en son cercle des frères et sœurs membres de la Franc-Maçonnerie, respectueux de notre pensée humaniste, culturelle, traditionnelle, philosophique, écologique et spirituelle...

 

Francs Maçons et Druides ont vocation en tant que « sagesse », force de réflexions, de propositions et d 'innovations, pour co-participer, dans le respect des Institutions et de la Laïcité, à la mise en œuvre d'un changement de paradigme sociétal restituant à l'humain sa pleine liberté et responsabilité consciente et sa dignité...

 

J'ai eu l'honneur dans les années soixante dix d'être l'un des amis de François Baroin Grand Maître à l'époque du G O D F...

Nous avons longuement échangé sur nos Traditions respectives dans son fief de Nogent s Marne et apprécié l'un et l'autre la qualité d'ouverture, d'écoute et d'attention de chacun...

Hélas une fin tragique survenue peu après allait me séparer de cette belle et franche amitié...

 

Ce visionnaire et grand humaniste « expérimentait » en sa ville des concepts nés de ses réflexions et inspirés par les apports de communautés pensantes s'impliquant dans la mise en pratique de changements à effectuer pour le meilleur devenir de notre humanité et le meilleur entendement entre les peuples...

 

Je reste lucidement persuadé, convaincu, que nos deux fraternités sont appelée à dialoguer davantage dans le respect de nos singularités et spécificités loin de ce qui porte atteinte à la dignité humaine, mais qui au contraire s'évertue à lui redonner sens et Essence...

 

Lors de mes trente sept années de cheminement au sein de la mouvance Druidique, j'ai été très proche de nos sœurs et frères Francs-Maçons...

 

J'aurai pu à plusieurs reprises m'engager au sein de cette Fraternité, mais je n'en ai jamais eu ni le désir ni le besoin

ayant, au sein de ma « druidité », tout ce que à quoi un homme ou une femme peut espérer dans la plénitude de son existence et pour l'épanouissement de celle-ci et le service du « vivant » sous toutes ses formes...

 

Toute en respectant grandement cette Fraternité, je n'avais et je n'ai pas de « complément » à attendre au sein de Celle-ci pour y adhérer en plus de ma fonction sacerdotale Druidique laquelle m'offre la complétude fonctionnelle à laquelle j'aspire de tous mes vœux et ce, au sein de l'ensemble de l'activité humaine...

 

Il est vrai également que la dimension spirituelle, sacrée et divine et les cultes et pratiques qui s'y rapportent me conviennent parfaitement et que je ne saurais trouver ailleurs un « supplément d'âme » qui ici me comble de don, de joie, de bienveillance et de bienfaisance, de confiance et d'espérance...

 

C'est d'ailleurs ce « supplément d'âme » que m'ont dit et redit venir chercher et trouver la très grande majorité des Francs-Maçons et Francs-Maçonnes qui se sont engagés au sein de notre Tradition...

 

Ma « druidité », synthétise, concentre, unifie, équilibre, harmonise, concélèbre, toutes mes plus légitimes aspirations...

Ce qui ne l'empêche pas de rechercher, d'instaurer, de mettre en relation et communication tout ce que l 'humain sous une forme ou une autre, peut apporter de ses connaissances, expériences, pratiques, compétences pour le meilleur service possible de la Vie et de tout ce qui la compose aujourd'hui et la composera demain...



03/03/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 422 autres membres