Les dits du corbeau noir

DE LA MATRICE COSMIQUE (APPROCHES) SELON LE PROFESSEUR AZIZ EL AMRANI 2017 BRAN DU 08 04 AVRIL

 

Science, Philosophie, Tradition et Poésie, Physique, Biologie, Neuroscience et Métaphysique :

« L'Origine Matricielle »

Le Professeur Aziz el Amrani  (extraits de conférences) Notes et réflexions Bran du

 

Avertissement en forme de préambule :

En tant que corbeau autodidacte, je ne prétends pas tout « comprendre » (et loin de là) des discours scientifiques aussi ardus et complexes que ceux exposés par des « savants » qui maîtrisent autant de domaines conceptuels et qui les assemblent judicieusement.

Je ne peux que partager l'entendement auquel je peux atteindre dans mes approches avec les moyens et la formation dont je dispose, avec tous les risques d'interprétations, d'erreurs et de projections plus personnelles que cela comporte...

 

A chacun et à chacune d'investir de tels sujets avec ses niveaux de facultés de capacités et ce, avec humilité, réserves et honnêteté intellectuelle si possible...

 

Cependant, toute sincère contribution à l'entendement comme Un, sous une forme ou une autre, avec ses pertinences et ses maladresses, est bienvenue pour co-participer d'une compréhension élargie et accessible à tous et à chacun...

 

///...

 

Le professeur El Amrani nourrit sa réflexion de toutes ses compétences, recherches, découvertes et expériences, l'ensemble substantivé par des apports issus du Soufisme et des Védas....

(Le Soufisme, les Védas, ouvrent, comme toute Tradition digne de ce nom, portes et fenêtres à la « Lumière réelle ».)

 

 

Il revisite également des travaux de ses confrères comme ceux hélas bien trop méconnus d'Henri Laborit (Neuroscience)...

(Etude, entre autres, du cerveau dit « reptilien » (celui de l'instinct sans lequel l'homme n'aurait pu survivre et qui a grandement concouru à son Evolution, mais qui, aujourd’hui,  peut présenter, mal connu et mal employé, des conséquences très fâcheuses.)

 

(Le professeur H Laborit démontrera l'existence de trois fonctions reptiliennes majeures : la fuite, la lutte et l'inhibition d'action et les conséquences parfois très lourdes de celles-ci pour tout individu selon le bon usage et l'emploi adéquat de ces trois choix et modèles d'action.)...

 

Ne vivre qu'à travers le filtre et la gérance du cerveau reptilien ne peut amener que de forts troubles en notre comportement et donc en notre existence ; troubles pouvant conduire à une « somatisation » et aux pathologies afférentes à celles-ci...

 

Il pourrait en être de même si nous sommes totalement inféodés au cerveau dit limbique (siège a priori des « émotions, des apprentissages, des automatismes, mais aussi des répétitivités mémorisées et recherchées...) ; cerveau « proche » du cerveau reptilien et apte à « apaiser » celui-ci, mais aussi à se « rigidifier » !

 

La peur cumulée à l'ignorance favorisent grandement le recours perpétuel et massif au cerveau reptilien et ce, au détriment de l'emploi bénéfique, apaisant et salutaire du cerveau limbique (qui peut parfaitement être « associé» au cerveau reptilien) et du Néo-Cortex, régulateur de l'ensemble...

 

Le troisième cerveau est dit neuronal (néo-cortical). Il est mis à disposition de l'ensemble avec ses facultés de synthèse, d'aperçu de la globalité (notion holistique)... Il est le siège de la Réflexion (toutes dispositions à l'analyse...)

 

 

 

Matrice et sons primordiaux...

 

Le terme « Matrice » est volontairement choisi et retenu en tant qu'Essence primordiale et Féminine avec pour terme équivalent la « Terre-Mère » (le Berceau natal de toute fécondation et manifestation.)

 

« L'approche « matricielle » est un ensemble, un modèle, dans une description particulière par rapport à un référentiel particulier. »

 

Cela part de « l'embryon humain » qui se compose, qui élabore son « architecture existentielle spécifique » à partir des informations qu'il va rechercher ou qu'il reçoit de la « Matrice  cosmique »... (Selon la qualité de ces informations et l'absence de « parasitages » sur la fréquence émise et reçue. Il sera, de ce fait, plus ou moins « normalement » constitué. Quoi qu'il en soit, il sera doté d'une parcelle de singularité qui le rendra « unique » par rapport à ses « semblables »)...

 

Les enseignements dispensés autour de la notion de « Matrice Primordiale » sont constitués d'outils, d'instruments, d'approche et de compréhension (théorie et pratique) à partir des données scientifiques et avec l'appui des « sagesses traditionnelles » issue de l'Inde ancienne ou du monde Arabe (Tradition Soufi)...

 

 

1 / "Toute chose émane de la Source (le champ de tous les possibles.)" (C'est la Source aussi de la manifestation de toutes les lois cosmiques...).

Elle est appelé Matrice ou Source Matricielle, l'Impulsion primordiale...

On peut se connecter à Elle à partir de "Sons primordiaux".


Un son qualifié de "primordial" est un son dit "quantique" qui permet de rentrer en relation, de pénétrer, la conscience de l'Univers cosmique...

Et ce, du fait de l'interaction entre la pensée vibratoirement émise et le récepteur connecté à elle par résonance et mise en correspondance, en concordance, adaptée...

 

Un son dit primordial exprime une potentialité quantique d'entendement et de compréhension mutuel entre émetteur et récepteur qui interagissent entre eux (un champ d'influences réciproques)...

 

Le Son Primordial connecté au microcosme dans son « émission » réveille le macrocosme cosmique (la pluralité manifestée) à partir d'une vibration « symbolique » et sans doute « analogique » de l'Etre pensant et émetteur... Ainsi le plus petit se trouve relié au plus grand si la fréquence des ondes en recherche de connexion est adéquate...)

 

Par « être symbolique » comprenons un être doté d'un « langage » porté sur la reconnaissance d'entendement entre émetteur et récepteur et inversement... (Ce sont lors « deux moitiés » qui s'assemble et se conjoignent de leur mieux afin de constituer, de reconstituer en fait, un ensemble unifié, réunifié...

Les deux parties jusqu'alors séparées et diversifiées se re-conjoignent en leur 'Tout' qui est le berceau originel de leur manifestation.)

 

Notre corps est en effet structuré comme un « langage ». Quand je parle je mets en œuvre un « langage » qui est aussi celui du « corps »...

 

 

2 / Tout est rotationnel dans l'Univers (planète ou simples cellules...) qu'elles tournent vers la droite ou vers la gauche c'est pour les Soufis c'est "une louange qui se met en mouvement."...

 

Quand nous faisons, cérémonieusement, avec « aimance » et ferveur, un Cercle et que nous le mettons solairement en mouvement à partir du Centre comme Un qui nous anime, nous sommes lors véritablement et vibratoirement, une planète humaine qui danse selon les partitions sonores orchestrées par l'Amour...

 

 

3 / L'Univers « réel » n'a pas tant besoin d'énergie, mais d'informations, de résonances et de « reliances » dont l'Amour est, par excellence, le principal agent, facteur et vecteur...

 

 

4 / « Tout est en résonance avec le regard. ».
Selon la façon (l'esprit, l'intention, l'état de mon être) dont je « porte » mon regard ou que je le « pose », il s'en suivra telle ou telle variation d'effets et de conséquences...

(D'où l'importance d'avoir conscience de l'intention, de l'impulsion, préalable à ma vision ou à mes formulations et expressions.)

 

Si l'on voit la vie d'une façon poétique la vie elle-même devient poétique... Si l'on instaure une rigidité en nous, notre vie sera rigide ; si c'est de la fluidité, elle sera fluide etc...

 

 

5 / « On devient ce que l'on pense... ce que l'on conscientise... »

Mon cerveau est une structure malléable, souple, flexible et, selon la « nature » de ma pensée, il dansera ou se fossilisera !...

 

 

6 / « Le partage est une voie authentique d'enseignements réciproques. » Il peut être rigide ou flexible avec les handicaps ou les avantages procurés par telle ou telle forme employée...

 

 

7 / « Mon cerveau a capacité d'enter en résonance avec le champ réel et lumineux de l'Univers. »... Il n'est pas limité aux champs visibles qui sont les miens, mais, et de façon bien plus importante, aux champs invisibles de tout l'Univers...

Si je lui montre la lune, il peut voir celle-ci (et non seulement mon doigt), mais il a, bien au-delà, la capacité de voir le « point de lune » dans le cercle infini du cosmos !...

 

 

8 / L'Evolution n'est pas une « continuité » mais un renouvellement et un accroissement discontinu, fragmenté, d'informations nouvelles collectées dans le divers et les variations multiples du singulier et du pluriel... Ce qui est perpétué c'est la collecte qui ajoute une danse à la chorégraphie sans cesse changeante de l'Univers !...

 

Si l'on demeure dans un état d'éveil permanent on est en fait et paradoxalement « endormi »... Il s'agit davantage d'être, et pour ainsi dire constamment, en « voyage », de se tenir en mouvement et en état de réceptivité sans pour cela être branché en permanence...

Seule nos « antennes » peuvent demeurer en place pour la nécessité des émissions et des réceptions sans être pour autant à l'écoute 24 heures sur 24...

Notre cerveau a besoin de pauses, de pauses et de « silence » car c'est dans ce silence que se tient le plus beau, le plus vif, le plus poignant, de tous les échanges !

Tout véritable « éveil » suppose un sommeil préalable !...

 

 

9 / Il y a lieu de passer de la « discipline » (toute forme d'enseignement disciplinaire incluant les méthodes d'apprentissage conventionnel) à l'Ecoute des vibrations émises dans toute la Création, en soi, à travers soi et au-delà de soi et en provenance de tout le « Cosmos », de tout le « Vivant », de toutes les « Mémoires » disponibles (à réactiver et à « actualiser» selon des formes de pensées rénovées, redynamisées,  holistiques et innovantes.)...

 

 

10 / La recherche et la pratique d'un « effort » constant génère une perpétuelle « agitation » laquelle ne fait que troubler et polluer « l'Eau de la Source » et son clair écoulement !...

 

L'agitation constante est un remous d' opacité qui fait obstacle au « passage de la Lumière »...

Cessons d'agiter le « fond » et laissons sourdre et ruisseler la « pureté » de la dite Source.

Les lèvres du corps, du cœur, de nos sens et de notre intelligence sauront lors y trouver de quoi étancher leur soif légitime...

Nous serons, en cela et par cela, en « Transparence » !...

 

 

11 / A trop solliciter une « présence » (de quelque nature qu'elle soit) ; à mettre cette attente en tension et en projection insistante, à « presser » le devenir, seule la solitude s'invitera à la table de l'accueil ! Il s'agit seulement qu'une table soit dressée au cas où !....

Ne faisons pas, nous-mêmes, barrage aux libres écoulement de ce qui Fût, Est et Sera... Ce qui se doit d'advenir, adviendra pour autant que nous soyons prêts à le réceptionner dans l'inattendue et parfois l'inespéré de sa survenance...

 

La grève ne sait jamais ce que les flots déposeront d'offrandes sur sa large et frissonnante poitrine au cour de la marée à venir, mais elle sait qu'il y aura encore et toujours une nouvelle perle, un nouveau diamant, une nacre nouvelle et policée d'amour, ajoutés au collier offert par ses amants millénaires...

 

Nous sommes le plus souvent assez stupides pour opposer nos résistances à ces écoulements et ruissellements que dispense la Fontaine de Vie, comme si nous voulions arrêter à nos limites et frontières les flux et les ondes de ce qui va d'un absolu à l'infini !...

 

(Nos Grands Anciens et Anciennes de la Tradition païenne pré-européenne enseignaient « oralement » à la Source et à la Racine de tout être et de toute chose... Ils dispensaient avec grande souplesse et fluidité, sous le chêne et le pommier, le gland ou la pomme de con-naissance...

Et ce sans autres outils qu'un Verbe et qu'un Souffle émanés de tout le Vivant visible et invisible !...)

 

Au passage je note et j'apprécie que notre « outils » le plus extraordinaire qui soit : le Cerveau est un cerveau « trinitaire » qui pour assurer un équilibre et une harmonie de cet ensemble que nous constituons fonctionne selon une « Base Trois » si chère à la Pensée celto-druidique !...

A noter également que notre corps est lui même constitué de trois dimensions : une dimension interne, une dimension externe et une dimension qui fait « reliance »...

Ce sont trois réceptifs et trois émetteurs de conscience connectés ensemble et qui, ainsi, sont en mesure, en concordance, pour capter les vibrations de sens et d'intelligence (des informations salutaires, dynamiques, vitales) émanées de la Toute Conscience...

 

N'oublions pas par ailleurs que ce corps n'a pu se constituer qu'à partir de deux cellules qui ont fusionné et que l'Etre de Vie n'a pu être « enfanté » que par désir du Un de voir s'accoupler le deux en vu de mettre au monde le Trois conçu comme une dynamique vitalisante, mais aussi une valeur ajoutée à la somme des valeurs conciliés de la dualité ainsi transcendée...

 

Ce modèle d'une pensée animée par le « ternaire » se devrait ô combien être revisitée et réactualisée afin d'investir notre présent en lui offrant un meilleur devenir...

 

 

12 / « Etre en « pleine forme » aujourd'hui, c'est oublier que nous sommes, originellement « sans formes » ou encore que nous sommes seulement toutes les formes possibles en réalité ou en potentialité !...

 

 

13 / Si une certaine forme « d'oubli » est indispensable pour oser avancer dans l'inconnu (ce à quoi nous sommes invités par la Source Elle-même) cela ne signifie pas que nous ne devons pas faire souvenir, mémoriser, le fruit objectif des enseignements et des leçons de sagesse retirés de nos expériences passées...

 

 

14 / Vouloir revivre, entretenir, ré-initier une aventure merveilleuse de notre passé est un piège, un enfermement...

C'est vouloir instaurer une constance, une permanence, dans l'impermanence et ce qui ne peut être qu'éphémère !...

 

Ce qui peut nous être utile, c'est l'Energie , la Substance, l'Essence qui nous ont été lors octroyées et qui, par leur existence même, nous autorisent, de façon stimulante, à réinvestir de nouveau le champ des possibilités diverses et toujours différentes...

 

 

15 / Nous sommes à une époque où nous disposons autant de toute la connaissance possible que de toute l'ignorance réelle...

Améliorer cet état et ce constat en vue d'accroître l'une et d'amoindrir l'autre, c'est faire oeuvre de choix et de discernement pour le meilleur devenir individuel, commun et planétaire possible...

 

 

16 / La culpabilité est la notion la plus grossière, la plus vulgaire qu'un esprit humain est pu inventer... La plus machiavélique qui soit !...

Le poids de cet héritage issu du judéo-chritianisme fait de chaque individu, par cela et en cela « formaté », son propre mauvais et inique juge et son propre et terrible geôlier !...

Il y a une libre vie autre que celle que nous avons enfermée en nous-mêmes !...

La Liberté est une princesse qu'un preux « esprit » peu délivrer !...

Toutefois celle-ci ne s'offrira en récompense à lui que pour autant qu'il lui restitue pleinement sa dignité, sa virginité et sa responsabilité...

 

 

17 : Il y a une « banque cosmique de données informationnelles » qui fournit les éléments qui participent de la « Loi d'Involution/Evolution » laquelle implique des cycles de naissances et de morts qui ne sont pas gratuits, mais qui nourrissent (et nous avec eux) le précieux « dépôt » cosmique de notre propre expérience existentielle et des informations nouvelles que celle-ci à engendrées à travers ses reliances, résonances, alliances et consciences connectées...

 

 

A SUIVRE....



08/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 434 autres membres