Les dits du corbeau noir

DE LA DRUIDITE ET DE QUELQUES "CELTITUDES" (CE QU'ILS EN DISENT) SUITE 2017 BRAN DU 12 01 JANV

 

La flora dec 2016 295pm.jpg

Photos BRAN DU

 

 

De la Druidité et de quelques « celtitudes »... 12 01 2017

Ce qu'ils en disent (suite) Recherches et Compilation Bran du

 

 

« Je ne trahirai pas mon renom et mes éternels triomphes pour les tromperies du siècle. »

La Mort de Cuchulainn (Ed Ogam XIII)

 

 

 

 

Henri ROBERT PETIT (L'hespéride N° 22) extraits

 

« ...Les Druides de l'antique Gaule affirmaient, dans leurs doctrines, secrètes, que l'homme était la synthèse d'une trinité physique, psychique et morale, ce qui les amenait à considérer celui-ci conçu de trois modalités distinctes :

 

Ils considéraient l'homme physique comme l'homme de la « fatalité » soumis aux besoins impératifs de son corps et aux impulsions nées de sa constitution biologique.

 

Ils estimaient qu'il y avait l'homme pensant qu'ils dénommaient « l'homme de la providence » soumis à l'intelligence, aux facultés,

aux connaissances et dont les efforts consistaient à dominer les effets de la première modalité.

 

Puis il y avait l'âme, la partie immortelle, l'entité astrale survivant à l'homme et constituant la conscience » impérissable, lien le rattachant aux sphères supérieures.

 

Tous les auteurs sérieux ont constaté à l'étude de la philosophie des Druides, l'unité de leur doctrine, la similitude des rites agraires mis au premier plan des des cérémonies religieuses, la ferveur du culte à glorifier la fécondité, la fertilité.

 

Tous ont souligné la préoccupation des Druides pour l'observance rigoureuse de leur système métaphysique et moral touchant l'origine et la destinée de l'âme, le mythe de l'au-delà, le respect des rites funéraires, la croyance au monde astral...

 

Les Druides avaient une unité de pensée et de communion parmi tous les peuples de souche celtique. »

 

 

La flora dec 2016 286pm.jpg

 

Pierre Lance :

 

« … Il est certain que nous devons accentuer notre recherche de « recettes de vie » dans le patrimoine culturel de l'ancienne Celtie.

Le drame des Celtes, mais aussi leur insigne honneur, c'est d'avoir, voici trente siècles, délibérément choisi l'homme dans un monde qui s’apprêtait à choisir l'Etat.
L'avenir contraindra peut-être le monde à reconsidérer cette
option. »

 

 

 

Morvan Marchal (Druide Artonovios) :

 

« ...Merlin doit un jour sortir de la terre profonde, il doit surgir avec le livre, l'épée et la harpe, pour revivre avec son peuple.

Et nous savons que Merlin renaîtra...

A l'énergie dans l'oeuvre, à la liberté dans la détermination, s'ajoute la connaissance essentielle : deux millénaires d'aliénation se terminent. Nous avons retrouvé notre voie. »

 

 

 

Maximilien Dehault (Revue Artus 1979) extrait :

 

« ...Un vouloir vivre commun aux européens n'est en rien contradictoire à la défense d'une spécificité celtique. Un européen authentique ne peut se constituer sans ses composantes ethnoculturelles naturelles, dégagées des pesanteurs politiciennes.

L'Europe des diversités devra, fatalement, être la plus forte, libérée des nationalitaires.

Osons une Europe des réalités justifiée historiquement et culturellement
. »

 

 

La flora dec 2016 294pm.jpg

 

 

 

 

Régis Blanchet (Revue l'Originel) extrait :

 

De l'Ancienne religion des Gaules :

 

« … C'est plutôt une école de vie, une manière de voir le monde et d'agir dans tous les niveaux d'énergies tant du monde physique que des mondes psychiques et spirituels...

Ce serait une philosophie religieuse à « mystères » dans laquelle les mondes sont globalement en fusion sans le moindre cloisonnement...

Le monde celtique est avant tout libertaire et clanique...
Ce n'est pas un refuge pour les thèses xénophobes...

Les Traditions celtiques ont une vision précise et spécifique des mondes...

C'est une vision non duelle et non créationniste de l'univers avec un dieu qui est une réalité multiple, polytechnicien et polymorphe... Il suffit de regarder le monde pour le trouver sous toutes ses formes ; changeantes, en éternelle mutation ; et chacun peut le discerner à sa manière...

 

Les prêtres celtiques ; les druides, sont plus sûrement des guides spirituels de l'ensemble de leur clan que les détenteurs d'une « exclusivité » du dialogue avec les dieux.

Toute âme celtique, à titre personnel, peut dialoguer avec les dieux et les déesses de son choix...

Chaque être humain assure totalement son autonomie de la conscience...

Notre panthéisme celtique gîte bien dans les lourdes frondaisons de nos forêts...

 

Tous les dieux ou déesses sont polymorphes...

Le monde des hommes ; celui des Anciens morts et celui des dieux sont interpénétrés les uns dans les autres dans un temps et un espace sacré formant une immense unité physique et spirituelle incluant des rythmes compris comme une symphonie des dieux à laquelle les Celtes participaient activement et convivialement...

 

Les femmes étaient les gardiennes des principes en tant que représentante d'Ana «  la porteuse de toute vie » ou Brigit.
Les hommes, eux, étaient chargés de mettre en œuvre ces principes
. »...

 

 

La flora dec 2016 289pm.jpg

 

 

 

Gaston Jean Augier :

 

« L'Histoire, telle qu'elle est présentée aujourd'hui, (et surtout celle qui s'adresse à l'esprit vierge de l'enfant écolier), demeure l'un des plus puissants éléments de fixation mentale et de castration, de l'instinct humain ; celui de faire et d'être mieux...

 

Se bien connaître individuellement et collectivement, c'est prendre conscience des lois dont dépend notre véritable épanouissement mentale et de faire le point de l'Esprit, d'un esprit éternellement vivant quelque soient l'époque et le lieu...

 

Il faut faire resurgir, par un sage instinct, toute la réalité de l'âme Celte.»...

 

 

 

Druide Kadith (Collège Traditionnel) :

 

« Le Druidisme est en train de renaître avec force et vigueur.

De nouveaux bardes déploient au dessus du monde l'étendard de Merlin...
L'âme celtique des pays atlantiques est libérale, évolutionnaire, contre tous les impérialismes et les dogmatismes.

Les artisans du « néo-druidisme » et de son renouveau au XVIIè siècle pesèrent de façon directe ou indirecte sur toutes les évolutions politiques ultérieures menant aux Droits de l'Homme, à la démocratie, au respect de l'individu tant sur le vieux continent que sur le nouveau...

 

Les divers mouvements positifs et constructifs annoncent peut-être un retour aux sources pacifiantes des traditions spirituelles qui ne firent jamais de guerres de religion tout en véhiculant une grande connaissance de l'homme, du monde, mais aussi, de l'Autre-Monde...

 

Il est peut-être temps de se remettre à l'écoute des Anciens afin de trouver des solutions pacifiques au mieux-être de l'ensemble de l'humanité. »

 

 

La flora dec 2016 296pm.jpg



12/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 447 autres membres