Les dits du corbeau noir

DE l'AMOUR ET DE LA PEUR REFLEXION 2017 BRAN DU 23 05 MAI

De l'Amour et de la Peur (Suite)

Réflexion 2017 Bran du 23 05

 

 

 

La vie est la résultante « miraculeuse », « symbiotique », « époustouflante » d'un Désir indicible étayé par une Volonté indéfectible, efficiente, absolue et infinie...

 

 

Nous ne sommes « en Vie » que grâce à ce Désir et à cette Volonté conjointe et incroyablement obstinée...

 

 

Aucune peur, crainte, appréhension, réticence, incertitude, angoisse tout le long de ce processus alchimique et sacré enfantant l'univers, le cosmos, le monde et les mondes, les règnes et les espèces...

 

 

Le Verbe, le Logos, le Soi, le Conscient et le Cohérent, l'Assonant et le Concordant, La Force, l'Energie, la Lumière, la Vibration première ; soit, en résumé : l’Innommable et l'Indicible ; voilà pour la pulsion divine et l'élan vital initial ; voilà aussi pour le Chaudron, la Source, la Racine, l'Humus, la Matrice et l'Athanor...

 

 

Alors comment pouvons-nous concevoir ou accroire le fait d'Être réellement, poétiquement, vibratoirement, jubilatoirement en Vie quand nos légitimes et naturelles envies sont sans cesse assujetties aux peurs diverses et variées ou inféodées servilement à celles-ci ?...

 

 

Ces « Forces, Energies et Lumières » aussi appelées « l'Amour »

(Au plan vibratoire le plus haut, le plus profond, le plus dense, le plus chantant et dansant) seraient donc (tout constat objectif de situation ou de fait réalisé) dans l'incapacité de faire de nous des êtres debout, des Hommes et des femmes, des « couples » libres, conscients, cohérents, aimants et généreux, solidaires et responsables, des Hommes et des Femmes dignes de se dire authentiquement en Vie !

 

 

Quand je recule, je m'abstiens, je fuis, je baisse les bras et le cœur, je m'incline, je renonce, je cède, je consens, devant la peur, à taire, à castrer, à abandonner, à livrer, à subordonner, mes plus légitimes désirs, mais plus nobles aspirations, alors je suis en réalité qu'une mort latente en survie, qu'un agent servile de l'illusion et du paraître !!!

 

 

Qui peut vraiment concevoir et convenir que l'Amour ne résiste pas à la peur sinon ceux et celles qui lui sont soumis ?

 

 

Si nous nous disons être sincèrement, de la Vie, les artisans, les acteurs, les animateurs et les co-créateurs, nous ne pouvons cautionner et valider en nous l'action tétanisante et destructrice de nos peurs !!!

 

 

Là est notre vital combat ; là est notre victoire et notre flamboyante clameur quand l'Amour est vainqueur et que la Vie lui échoit...

 

C'est là une réflexion majeure, c'est là notre faculté de discernement et d'entendement et c'est là le plus conséquent de tous nos choix d'esprit, d'âme et de coeur....



23/05/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 422 autres membres