Les dits du corbeau noir

BILLET D'HUMEUR ET D'AMOUR 2017 BRAN DU 30 09 SEPTEMBRE

 

Billet d'humeur et d'amour            Bran du           Sept 2017

 

 

Cyniques certainement pas, réalistes et lucides, oui, oh combien !...

 

Mais « Fénians », tout à fait, en digne successeurs et héritiers d'une compagnie d'hommes et de femmes qui selon certaines versions dont une plus tardive veillèrent au péril de leur vie sur la Terre d'Irlande afin de la préserver d'envahisseurs hostiles voulant lui porter atteinte ou la conquérir pour la dominer et lui imposer ses dogmes et diktats... (Voir dans les récits irlandais le cycle de Finn et des Fianna)

 

Nous sommes, symboliquement, analogiquement, au delà du temps et de l'espace, archétypalement, primordialement, élémentairement, fondamentalement, essentiellement, comme eux : soit des veilleurs et des veilleuses aux frontières morales, éthiques, philosophiques et spirituelles des territoires sacrés du cœur, de la pensée et de l'esprit quand ceux-ci sont en grand péril d'aliénation, de pasteurisation, de formatages idéologiques qui vont à l'encontre même du « vivant » et grèvent le devenir humain par l'exacerbération forcenée, aveugle et arrogante de l'orgueil, du mensonge, de la violence et de la cruauté...

 

Nous veillons, chacun, à sa force, à sa mesure, a ses capacités et facultés, à ses moyens et possibilités, sur une Terre considérée comme une Mère, sur des territoires de vie qui sont nôtre, mais aussi étendus à toute la planète...

 

Nous sommes ne lutte en effet, (en rébellion, en résistance...) contre tout ce qui concoure à fossoyer la vie, à tisser un linceul pour toutes les espérances qui tendent à s'affranchir de la morosité ambiante, de la course à la possession, de la compétitivité menant à exclusion et à conflit, de la défiguration du visage même de l'humanité tout ceci savamment orchestré par l'entretien et la manipulation des peurs et des ignorances....

 

Nous menons combat au service du Vrai, du Juste et du Beau car cet ensemble regroupe les valeurs les plus fondamentales de l'humanité mise en péril par des emprises malveillantes et possessives d'une marge d'individus qui entend soumettre leurs semblables à leurs désirs et volontés ; lesquels ont pour seul but de satisfaire des égos démesurés et des fantasmes d'appropriation au détriment de tous et de chacun et de qui fait que, tout règne confondu, la Vie est pleinement la Vie et promesse de Vie pour aujourd'hui et demain...

 

Les « Fenians » ou compagnons et compagnes de Finn relèvent d'une épopée héroïque impliquant que chaque membre cultive en lui-même l'effort et l'exigence afin d'amener corps, cœur et esprit à des niveaux de conscience, de lucidité, d'entendement et d'adhésion tels que cela constitue des Forces, Energies et Lumières les plus à même de concourir aux équilibres et harmonies dont l'être, le monde et les communautés de vie ne sauraient se passer s'en retourner inéluctablement dans l'obscure royaume du Chaos !...

 

Guerriers, ils l'étaient, formés à supporter toutes les épreuves et réussissant les plus ardues avant que d'être acceptés comme frère ou soeur dans cette confrérie du courage, de l'audace, de la vaillance, de la témérité et de l'honneur...

 

Confrérie qui ne saurait accueillir la seule force physique si celle-ci n'était pas amplifiée et consolidée par des forces morales et éthiques et si chaque postulant n'était pas, de surcroît, « poète » ; c'est à dire maître et servant de la « Parole de Vérité et de Feu » !...

 

La société celtique est fondée sur la notion d'équité, d'égalité, lesquelles participent de l'équilibre et de l'harmonie soit de fondamentaux en terme de cohésion sociale et communautaire...

 

Non seulement nous ne savons plus, globalement, quelles sont « les vraies richesses » telles que Jean Giono (entre autres penseurs et écrivains) nous l'enseigna, mais nous avons tout autant oublié que celles-ci se partagent, se redistribuent, se répartissent équitablement, s'échangent solidairement...

 

Le monde que nous espérons pour nous-mêmes, nos familles et amis, les enfants à venir est un monde améliorant de façon notable la cohérence, la concorde, les justes mesures, l'équilibre et l'harmonie ; ceci sous l'égide d'une conscience planétaire impliquant un esprit d'osmose et de symbiose entre tous les éléments constitutifs de la vie et de sa pérennisation...

 

Le pire de tous les fléaux est, et demeure, le « désamour » soit l'involonté, le non désir, envers le don et l'offert, le compassionnel et le solidaire...

C'est en chacun et en chacune que résident les résolutions et la réponse aux questions essentielles qui font que l'existence à sens ou non selon qu'elle est ou non animée par un Principe et une Essence qui nous invitent tous deux à Etre sans paraître au service du Vrai, du Beau et du Juste...

 

« Aimer » reste le Verbe le moins bien conjugué alors qu'il est le « maître-Verbe » par excellence de toute conjugaison humaine !...

 

C'est le postulat de tous les postulats, car dit un proverbe breton, « il n'est rien de plus beau dans le monde que d'aimer et être aimé. »....

 

L'Amour Est, Fût et Sera pour autant que nous ne lui imposons pas nos peurs, nos égoïsmes, nos défiances et méfiances à son égard...

 

Aimer est le plus grand défi et pari qui soit possible de faire en terme de devenir et d'avenir...

Certes, nous sommes encore trop peu relever un tel enjeux primordial, mais ceux et celles qui oseront l'Amour, inconditionnellement, seront les pionniers et les précurseurs exemplaires et authentiques d'un changement de paradigme sociétal attendu et salutaire...

 

Tout l'avenir se joue là en nous mêmes à partir de ce qui, en nous, aime, simplement, naturellement, avec joie et enthousiasme, ou se refuse à l'Amour !...



30/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 452 autres membres