Les dits du corbeau noir

DEUX OU TROIS CHOSES EN SONGEANT 2017 BRAN DU 05 10 OCTOBRE

 divers 005pm.jpg

 

Photos Bran du

 

 

 

Deux ou trois choses en songeant...    Bran du             Sept 2017...

 

 

« - Que fais-tu ?

  • Je regarde cette flaque d'eau...

  • C'est sale, c'est même boueux !...

  • C'est vrai mais, au moins, et contrairement à nous, ce miroir là reflète le ciel !»...

 

 

Tu es passée

Le soleil est parti

Les nuages sont restés...

 

 

Je viendrai à toi

par un chemin de glace et de neige

pour faire une flambée de nos bras...

 

 

Le soleil se couche

et l'aurore se lève...

Le jour, la nuit, portent ton prénom...

 

 

Mer calme

Pas de vent

Dans le cœur la tempête fait rage !...

 

 

Divers 09 2017 005pm.jpg

 

 

Je ne cherche pas la solitude ;

cela fait longtemps qu'elle se tient là

dans un recoin de ma vie...

 

 

L'heure, le temps, l'instant

ne savent rien de la vie ;

ils n'ont compagnie de femme !...

 

 

Sais-tu, veux-tu savoir ;

nous n'avons de grandeur

que dans l'Amour...

 

 

Ton visage

est une veilleuse

qui à ma peine fait chevet...

 

 

A regarder l'immensité du couchant sur la mer

je me souviens avoir été incendié,

par ta présence, comme l'horizon...

 

 

Le silence

écoutait parfois

à la porte de nos cœurs...

 

 

L'herbe, la branche, la feuille

ploient sous le vent, mais,

la femme de rompre !...

 

 

divers 18 09 2017 004pm.jpg

 

 

Quand tu nous reviendras

les grillons chanteront

un hymne au soleil...

 

 

Jadis, nous volions avec les oiseaux,

mais le désamour nous a coupé les ailes...

 

 

Prendre S O I N

C'est aussi penser à SOI sans N !....

 

 

Je connais un pavé de la rue

qui regrette son granit breton...

 

 

Le silence à des choses à nous dire qui frisent l'entendement...

 

 

Chacun porte en lui-même un sourire qui attend de prendre visage...

 

 

Divers SEPT 2017 003pm.jpg

 

 

Il n'avait rien bu,

mais il avait l'impression

que le monde entier était saoul !

 

 

Autour de lui,

il y avait beaucoup de gesticulations,

mais très peu de vrais danseurs...

 

 

Ils se tenaient tous devant un écran

sans savoir, sans voir, que la vie seule avait pouvoir de le crever...

 

 

Envisager la mort le laissait de marbre...

 

 

Un jour j'ai vue le jour et bien d'autres depuis

mais, c'est par toi que cette lumière à luit...

 

 

Flora Sept 2017 107pm.jpg

 

 

Il y avait tant de verts

 

Il y avait tout ce bleu

 

mais, sans ta respiration, sans ton souffle,

 

rien de tout cela n'aurait bougé...

 

 

 

Il y avait cinq marche

 

cinq mots à gravir

 

pour dire « - je t'aime. »...

 

 

 

Un, deux, trois.... Soleil

 

Pour que je puisse m'approcher d'elle

 

elle avait fermé les yeux....

 

 

 

Je la connais bien cette sente de lavandes et de genévriers.

 

J'en ai savouré les parfums quand je suis monté vers tes lèvres...

 

 

 

Elle allait au bain comme on va à des noces...
Les flots étaient ses amants...

 

 

 

La pluie ne cesse de tomber...

 

J'ai le cœur en averse

 

et je n'ai plus... de Toi...

 

 

TERRASSES 28 08 2017 011pm.jpg

 

 

 

Une roche peu être belle

 

piquetée par les siècles

 

Mangée par le soleil...

 

Mais, caresser ta peau !...

 

 

 

Les ocres rouges du Salagou

 

Les seins pourpres du Languedoc

 

C'était avant que le ciel ne s'embarque pour l'Amérique...

 

 

 

Je me souviens des cloches de Notre Dame

 

Des couples dansaient au bord de la Seine...
Ma joie les faisait danser...

 

 

 

Il manquait un personnage au tableau

 

Celui-ci s'était absenté pour quelques instants

 

fatigué qu'il était d'être dévisagé...

 

 

Il y a dans le chagrin un chagrin qui les rassemble tous et qui les presse sur son sein....

 

 

 

 rosesssssspm.jpg

 

...///...

 

 

L'être n'est que de surface... Qui peut dire ses profondeurs ?

Comme apparaissent les plus beaux fruits dans leur maturité radieuse, dans l'apothéose de leur Arbre de Vie, on oublie que ceux-ci meurent toujours de l'intérieur, pourrissant en silence et sans bruit !...

 

...///...

 

Mourir n'est-ce pas devenir la joie de toutes les joies, le rire de tous les rires, la danse de toutes les danses, le chant de tous les chants ?...

 

« Mourir » n'est en effet que le milieu d'une très longue vie" et c'était là, la conception de nos très Anciens.

Qu'importe que cet entendement et cette croyance n'aient pas précisé la forme que prendrait alors ce qui quittait un corps en sa fin dernière...

 

Penser , concevoir, imaginer me suffit...

 

Alors oui, mourir ; c'est devenir le cri de toutes les venues au monde, toutes les clameurs jaillissant du foyer voluptueux, délicieux et charnel...

 

N'est-ce pas lors être l'Amour qui se partage, se donne, s'offre et se vit en tout être et sous toutes formes ?...

 

N'est-ce pas être de tous les amants la mélodie et la symphonie ?

 

L'Ame éternelle, c'est celle de la joie, de la tendresse, de l'offrande, du don, des plus belles forces, énergies et lumières qui puissent ruisseler de la source du coeur...

 

C'est l'Amour même qui fait jaillir de toute nuit l'aurore et le soleil...

 

...///...

 

 

divers 18 09 2017 006pm.jpg



06/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 434 autres membres