Les dits du corbeau noir

LE FEMININ DU MONDE CELTE (SUITE DU DOSSIER) 2017 BRAN DU 27 08 AOUT

Le Féminin du Monde Celte

Suite d'études et de réflexions

Bran du                  Aout 2017

 

 

Ce que démontrent de nombreuses études à ce sujet, c'est l'importance considérable dans la pensée et la société celtique de la place, du rôle, des fonctions essentielles et primordiales du Féminin....

 

Celui-ci se présente comme une « interface » médiatrice, régulatrice, entre notre monde et l'Autre-Monde considéré comme le lieu d'émanation de toute Source de Vie...

 

La Déesse car c'est bien d'Elle qu'il s'agit et ce à travers tout ce qui la représente y compris symboliquement et analogiquement

(Le Chaudron-Matrice, la Coupe, le Creuset sensuel et alchimique, les Oiseaux Messagers, la Pomme, l'île merveilleuse...) est omniprésente à travers les textes et récits...

 

Sans Elle, pas de dieux, pas de panthéon celtique !

Sans Elle, pas de roi, pas de héros, pas de personnages illustres...

Sans Elle, pas de souveraineté, pas d'adoubement digne de ce nom...

Sans Elle, le maintien d'une « terre gaste », dévitalisée, moribonde, chaotique, dévastée, inféconde et stérile.....

 

Sans ce Féminin sacré et consacré, sans la Femme ambassadrice du divin et du spirituel sur la Terre, celle-ci et les êtres humains en sont réduits à l'état de « matière » ne pouvant générer qu'une autre matière et ce tant qu'une transcendance spirituelle (dont l'Essence est féminine et le Principe et l'Anima, masculin) ne vienne transmuter, transformer, transcender, par l'Energie, Force, Lumière appelée l'amour, la forme matérielle consentant à sa « spiritualisation »...

Lors la Vie Est comme elle fût dès l'origine et sera encore ; la Loi d'évolution de toute chose vivante appelée à incarner, par libre choix, conscience, discernement, connaissance, générosité... des valeurs « universelles » divines et spirituelles....

 

C'est en cela et par cela que le Masculin ; l'Homme révélé à lui-même et à son « féminin intérieur » de surcroît, peut être véritablement « Initié » à la Vie et out ce qu'elle implique de « gratitude », d'offrandes, de dons...

 

La pensée celtique spirituelle mais fort soucieuse du matériel, incluant en celui-ci le corporel, le charnel, et préoccupée des équilibres et de l'harmonie de celui-ci considérant une interdépendance à sens réciproque entre le monde terrestre et l'Autre-Monde. (Ce que j'appelle le partenariat symbiotique)...

 

Mais cette « symbiose » se doit tout autant d'être présente au plan terrestre et donc humain à travers le rapport, la relation, aimante, amoureuse, entre le Féminin et le Masculin : l'Homme et La Femme en recherche, mutuelle, complémentaire et individuelle à la fois, de l'accomplissement perfectible de leur ETRE et ce dans la dimension sacrale et spirituelle de leur existence...

 

L'accouplement « heureux » du Roi et de la Reine (l'hiérogamie royale) est le gage du maintien des équilibres et harmonies de tout le royaume, (y compris le royaume interne à chaque être), de leur instauration ou réactivation périodique quand l'usure du temps et des situations ainsi que les forces antagonistes, hostiles, néfastes, nocives à la Vie se font plus prégnantes...

 

Le Monde Celte calque sa pensée, sa croyance, sa mythologie, son légendaire, ses conceptions théologiques et doctrinales sur le Monde Divin de l'Autre-Monde (partout présent et nulle-part!)...

 

Le Druide, l'homme ou la femme exerçant un sacerdoce au service de la Vie et de ce qui y contribue positivement, s'efforce dans sa pensée et dans ses actes de prendre modèle sur l'Energie, la Force et la Lumière qui émanent d'une entité divine et sacrée « Incréée » manifestée à travers un « Dieu-Père » aux différents visages et attributs, associé à une Déesse-Mère qui en véhicule auprès des humains la substantifique « Essence » et les « Vibrations Principielles » et ce, à travers toute l'offrande bienveillante et bienfaisante qu'Elle dispense avec bonté, beauté, justesse, équité, discernement et grande générosité...

 

(Ceci notamment à travers son union avec le Masculin, qu'il soit lié à la royauté ou à l'audace d'un héros s'investissant de corps, de corps, d'esprit et d'âme dans la « Queste du Féminin sacré. », non pour lui-même exclusivement, mais tout autant pour faire reverdir, rajeunir et refleurir une terre en attente de cela, mais aussi et de même la Femme qui se donne à lui et en reçoit germes, graines et semences...)

 

L'Acte d'Amour devient lui-même le Graal transfiguré qui retrouve sa symbolique initiale et le Chaudron de Vie, de santé,, d'abondance, de justice et d'immortalité dont il est, originellement, issu...

 

Le « Service de la Dame » tel qu'on le retrouve fortement développé dans la chevalerie et les romans de la Table Ronde ne fait pas de cette « Dame » un élément « passif », mais un soutien efficace, inspirateur et bénéficiaire du courage ainsi stimulé...

 

Le Féminin participe pleinement de l'héroïsation mise en œuvre ou de la quête de souveraineté ainsi entamée...

La Femme apporte conseil, concours, soutien, aide, à celui qui veut la « conquérir » et pour cela terrasse les dragons de la peur, de la lâcheté, du mensonge (tant internes qu'externes à lui-même), s'attaque aux « géants » que prennent les formes de craintes et d'angoisses mentalement sur-proportionnées que l'on sait et que l'on redoute habituellement.

Le Chevalier et la Dame ont fait mutuellement « élection » l'un de l'autre et constitué ainsi un « domaine amoureux », un « royaume relationnel » privilégié sur lequel ils entendent bien régenter la paix, la joie, la sérénité et rendre tout être et toute chose féconde en terme de Vie et ce, à partir de leur union renouvelée de façon harmonieuse et équilibrée .....

 

Ce microcosme humain et amoureux interagit positivement avec la volonté et le désir universel d'un macrocosme cosmique divin et sacré pour qui la Loi d'Evolution prolongeant celle de la Création se base et s'axe sur la préservation et l'amplification des Energies et Equilibres mis périodiquement en péril par les luttes et combats antagonistes et redondants du monde diurne et du monde nocturne soit ceux de l'obscurité et de la lumière...

 

Cette Force, Energie et Lumière émanée de l'Incréée, du Souffle respiré et inspiré de Celui-ci via l'Awen peut-être appelée selon moi « l'Amour » lequel en tant que terme est absent de toute l'oralité celtique et des récits qui en découlent par la suite avant que la christianisation ne viennent répandre son vernis et, pour partie, sa censure...

 

Mais pas plus que l'Energie Une, la Force Première, la claire et lumineuse Essence originelle et matricielle ne sont définies et dûment nommées ou alors par approche, par défaut et nécessité de représentation, comme le terme « Incréé » lui-même, les Celtes ne pouvaient nommer et définir l’innommable et l'indéfinissable....

 

Semblablement, je ne saurais donc définir cette Haute Vibration appelée conventionnellement et subjectivement « l'Amour », mais je ne cesserais d'explorer ses continents, ses cieux et ses abysses y compris ceux qui résident « océaniquement » et « célestement » dans les flux et reflux des marées époustouflantes et déroutantes du Féminin !....

 

La Tradition celtique contient cette invitation à la Quête du « Féminin », à la recherche de la « Souveraineté existentielle » et nous convie à pénétrer les mystères parfois redoutables de l'Autre-Monde et ce en Tant qu'Homme en devenir d'ETRE, MAIS CE, à partir du moment où le Féminin autorise, propose, prédispose, souhaite, sollicite, sa propre « conquête » impliquant pour l'élu de répondre à ce désir et à cette volonté par une volonté et un désir conjoint de « vaincre » toute peur et toute réticence qui s'y opposerait y compris au sein des contradictions et des paradoxes du Féminin lui-même !......

 

Nous sommes bien loin des conceptions et conventions de notre modernité en terme de « couple » et de relation aimante ; relation le plus souvent hélas « banalisée », « pasteurisée » « dévitalisée », conflictuelle, antagoniste, douloureuse, consommatrice, égoïste, mensongère, hypocrite, dévalorisée, vulgarisée... entre l'homme et la femme !...

 

 

.............................................................................................



27/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 423 autres membres